mercredi, 24 juillet 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

societe civile 3mars minLe procès de la vingtaine d’acteurs de la société civile qui sont détenus depuis le 25 mars dernier, s’est tenu ce mardi 10 juillet au Tribunal de grande instance hors classe de Niamey. Après un premier report le 3 juillet dernier, cette fois les prévenus ont été bel et bien présentés à la barre et c’est dans une ambiance assez surchauffée au vue de la mobilisation de leurs avocats ainsi que de leurs soutiens et proches, que les acteurs de la société civile ont comparu durant presque toute la journée.

 

Poursuivis pour « participation à une manifestation interdite et destruction des biens », dans le cadre de la contestation de certaines mesures contenues dans la loi de finances 2018, les débats ont été des plus houleux et ce n’est qu’un peu avant minuit que le procès, qui se tenait sous haute surveillance sécuritaire, s’est terminé avec les plaidoiries de la défense et le réquisitoire du ministère public. Au regard des charges qui sont retenues contre les prévenus et malgré la prestation des avocats qui ont essayé de démonter les accusations du ministère public, le procureur a requis des peines d’emprisonnement de trois (3) ans fermes et 100.000 FCFA d'amende pour les principaux leaders de la société civile à savoir Ali Idrissa Nani (Rotab), Nouhou Arzika (MPCR), et Moussa Tchangari (AEC). De son coté, une (1) année d'emprisonnement ferme a été requise contre l’avocat Lirwana Abdourahamane ainsi que pour tous les autres inculpés, en plus d’une amende de 100.00FCFA pour ces derniers, à l’exception des nommés Ousseini Maïga et Mamoudou Seyni à qui le ministère public a demandé la relaxe.

Le délibéré du procès a été renvoyé par le juge au 24 juillet prochain c’est-à-dire dans deux semaines et en attendant, les prévenus ont été reconduits, tard dans la nuit, dans leurs différents centres de détention sous les acclamations du public qui est venu massivement assister à ce procès qui n’est qu’à son début.

Ikali(Actuniger.com)

 

 

Commentaires  

+4 #1 tallaka 11-07-2018 17:45
Le regime moribond est aux abois.. Prenez soigneuseument note de tous les actes illegaux et illegetimes de Issoufou Bazoum et la clique.. Ils ont exactement 999 jours avant leur tour de repondre des actes criminels poses par ce regime devant les barreaux.. un jour tu es chasseur demain c'est toi la biche.. 1000 jours encore . insha'allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Hum 11-07-2018 19:57
Donc c est vrai que le régime y croit aux histoires des zimas là, trois ans c est ce qui en reste dans leur soit disant régime mais quand aux 21 siècles il y a encore des intellectuels y en croient en ces genres de trucs mieux vaut fermer les écoles et les remplacer par des Zimazeries.
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #3 Djambeydou 11-07-2018 21:53
Le régime n'a rien a craindre mes chers,détrompée vous.ces individus ont violé la loi et ils doivent être puni.ils ne sont pas plus citoyens qu'es des milliers d'autres personnes qui croupissent dans nos prisons.arrêtez de nous nous divertir si vous n'avez rien a dire pardon.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #4 Alfari 11-07-2018 22:23
Vous parlez superstition et tout le monde dans ce pays sait que c'est votre guide,celui que vous avez idolâtré qui est superstitieux. Le président issoufou Mahamadou n'a rien a se reprocher dans ce pays.vous avez vu les prouesses spectaculaires qu'il a faite que nul ne saurais contester à moins qu'on se doit idiot génétiquement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Omss 11-07-2018 23:28
Oh mon niger ya trop d la corruption desolé pour l regime d mahamadou issou
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #6 louma 12-07-2018 06:40
Citation en provenance du commentaire précédent de tallaka :
Le regime moribond est aux abois.. Prenez soigneuseument note de tous les actes illegaux et illegetimes de Issoufou Bazoum et la clique.. Ils ont exactement 999 jours avant leur tour de repondre des actes criminels poses par ce regime devant les barreaux.. un jour tu es chasseur demain c'est toi la biche.. 1000 jours encore . insha'allah

mr abdou quand vous seriez au pouvour il faut leur arracher la terre et la nationalité
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #7 louma 12-07-2018 06:47
si le fait d’être un acteur de la société civil donne droit à certaines dérives sans être inquiété chaque région doit être autonome car on ne pas dans un pays
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #8 bagague 12-07-2018 06:58
Comme NOUHOU ARZIKA avait revelé son intention de se présenter aux élections présidentielles de 2021,il fallait aussi le disqualifier comme HAMA.C'est la seule raison pour laquelle ses camarades et lui viennent d'etre inculpé,et ce jusqu'à 3ans .ISSOUFOU et BAZOUM ont déjà fait leur calcul,il faut que le PNDS continue à diriger mème après 2021,sinon,leurs gaffes économiques et leur trahison du peuple seront dévoilées et ils seront traduits en justice.Il faut donc prendre l'avance pour empêcher à quiconque a cette intention d'accéder au pouvoir
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #9 Amanokal 12-07-2018 07:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Donc c est vrai que le régime y croit aux histoires des zimas là, trois ans c est ce qui en reste dans leur soit disant régime mais quand aux 21 siècles il y a encore des intellectuels y en croient en ces genres de trucs mieux vaut fermer les écoles et les remplacer par des Zimazeries.

Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Donc c est vrai que le régime y croit aux histoires des zimas là, trois ans c est ce qui en reste dans leur soit disant régime mais quand aux 21 siècles il y a encore des intellectuels y en croient en ces genres de trucs mieux vaut fermer les écoles et les remplacer par des Zimazeries.

Mon frère les 1000jrs correspond à 3 ans!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 Amanokal 12-07-2018 07:18
Lorsqu'on défie l'Etat on récolte les conséquences,ces gens ont voulu se mesurer aux autorités or nul n'est censé savoir que les lois sont faites pour être appliquées, un Etat où c'est l'anarchie qui prône n'en est plus qu'un vulgaire no mans land
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #11 Mission 12-07-2018 08:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Amanokal :
Lorsqu'on défie l'Etat on récolte les conséquences,ces gens ont voulu se mesurer aux autorités or nul n'est censé savoir que les lois sont faites pour être appliquées, un Etat où c'est l'anarchie qui prône n'en est plus qu'un vulgaire no mans land

"Les lois sont faites pour être appliquées". Ah oui ? cette information s'adresse au peuple nigérien ou au clan au pouvoir. combien de lois ont été violées par des individus au plus haut sommet? la fameuse "loi" dont vous parlez, a-t-elle été appliquée ? des décisions judiciaires ont été royalement bafouées par des personnes que vous savez : fermeture de télé, refus d'obtempérer à un arrêté de juge, etc., la loi a-t-elle été appliquée? des personnalités obscures et délinquants, outrageusement protégées, soustraites des rigueurs de la "loi", vous étiez où ???
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #12 haba kouma 12-07-2018 09:03
Déclarations incendiaires, discours de haine sous couvert de la lutte pour les libertés mais comment sortir de l’ornière du sous développement.
Car on ne mange pas la démocratie.
La liberté peut-elle exister de manière durable sans développement économique.
A quand l’essentiel c’est à dire se mettre ensemble pour sortir de l’indignité, de la mendicité, de la pauvreté.
Ok mais à quand le développement?
A quand la sauvegarde de notre dignité en tant que peuple?
A quand la mobilisation de toutes nos énergies pour le développement?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #13 SBM 12-07-2018 09:12
Les magistrats ont un devoir moral et professionnel pour dire rien que le droit dans le procès qui oppose L’État et les leaders de la Société Civile. Ce qui est curieux, ce que lesdits leaders ont été arrêté bien avant l'heure indiquée de la manifestation.
A cet effet, les juges en charge du dossier doivent avoir le courage professionnel de faire leur travail, dans tous les cas l'histoire ne ferra pas cadeaux aux fossoyeurs de la justice et de la démocratie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #14 BALI 12-07-2018 09:34
Bonjour,
Dans tous les cas, il n'y a pas de société civile qui tienne.On se connaît bien, après leurs peines, ils n'ont qu' à créer leur parti politique et chercher le pouvoir en 2026, ce sera plus courageux. On verra bien si le peuple les connaît.
Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #15 haba kouma 12-07-2018 09:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Mission :
Citation en provenance du commentaire précédent de Amanokal :
Lorsqu'on défie l'Etat on récolte les conséquences,ces gens ont voulu se mesurer aux autorités or nul n'est censé savoir que les lois sont faites pour être appliquées, un Etat où c'est l'anarchie qui prône n'en est plus qu'un vulgaire no mans land

"Les lois sont faites pour être appliquées". Ah oui ? cette information s'adresse au peuple nigérien ou au clan au pouvoir. combien de lois ont été violées par des individus au plus haut sommet? la fameuse "loi" dont vous parlez, a-t-elle été appliquée ? des décisions judiciaires ont été royalement bafouées par des personnes que vous savez : fermeture de télé, refus d'obtempérer à un arrêté de juge, etc., la loi a-t-elle été appliquée? des personnalités obscures et délinquants, outrageusement protégées, soustraites des rigueurs de la "loi", vous étiez où ???

On ne manifeste pas à minuit.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #16 haba kouma 12-07-2018 10:16
Au delà de tous ces bruits les débats sont ailleurs…
Le changement positif suppose l’arrivée d’un régime qui va encore demander aux nigériens de faire le sacrifice pour le développement de leur pays.
Mais le problème est que les nègres en général et les nigériens en particulier n’aiment pas entendre parler de sacrifice pour développement de leur pays. Ils veulent des facilités et aucun pays ne se développe dans la facilité.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 Civil 12-07-2018 10:54
Donc ils seront libérés en 2021 la fin de leur mandat.A toute chose une fin peu importe qu'elle soit bonne ou mauvaise. Est ce que les juges jugent ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Civil 12-07-2018 11:00
Bali a pris la place de Dieu car déjà lui il connaît le président de 2021.Ne jamais s'avouer vaincu avant d'avoir combattu. Personne ne connaît ce président ne soit pas féticheurs soit djinn tu ne le connaît pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Civil 12-07-2018 11:00
Bali a pris la place de Dieu car déjà lui il connaît le président de 2021.Ne jamais s'avouer vaincu avant d'avoir combattu. Personne ne connaît ce président ne soit pas féticheurs soit djinn tu ne le connaît pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #20 haba kouma 12-07-2018 14:48
1. Par exemple le rôle de la société civile devrait être de pallier les insuffisances de l’Etat. Par exemple elle doit protéger les consommateurs que nous sommes face aux actions néfastes des entreprises de téléphonie qui nous volent nos crédits.
2. Si on dit que l’Etat est défaillant sur un point, on intervient pour corriger cette défaillance de l’Etat.
3. C’est ça le vrai rôle de la société civile dans un pays démocratique
4. Par exemple notre société civile devait appeler le consommateur à boycotter les services de toute entreprise de téléphonie qui vole ses clients.
5. Sensibles qu’elles sont à la baisse de leur bénéfice ces sociétés allaient vite se plier à nos exigences au grand bonheur des consommateurs que nous sommes.
6. Et là le rôle positif de notre société civile serait plus perceptible par les citoyens.Et elle aura l'appui de tous les citoyens..
7. Malheureusement notre société civile fait plus de politique que les vraies actions de la société civile.
8. Elle tend à devenir une société politique est c’est dommage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #21 Mission 12-07-2018 15:49
Citation en provenance du commentaire précédent de haba kouma :

8. Elle tend à devenir une société politique est c’est dommage.

Ce sont ces mêmes acteurs qui ont marché dans la rue aux côtés de vos "Guru" actuels pour dire "Non" à la violation de la constitution et à la confiscation des libertés. Pourquoi à l'époque vous n'aviez pas dit qu'ils faisaient de la politique ? Ayez un peu de respect pour votre mémoire, pour votre conscience. vous pouvez ballonner ce peuple pour un temps, mais pas l'histoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Issahak 12-07-2018 16:09
Okoy.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 23/07/2019, 19:55
g5-sahel-le-general-nigerien-oumarou-namata-gazama-prend-le-commandement-de-la-force-anti-djihadiste  Le général Oumarou Namata Gazama, chef d'état-major adjoint de l'armée de terre du Niger, a été...Lire plus...
Publier le 23/07/2019, 19:20
mines-uranium-pose-de-la-premiere-pierre-du-complexe-industriel-de-madawela Le président Issoufou Mahamadou a présidé  ce mardi 23 juillet la cérémonie de la pose de la...Lire plus...
Publier le 23/07/2019, 11:40
l-ex-president-gambien-accuse-d-avoir-fait-assassiner-le-doyen-des-journalistes-deyda-hydara Un militaire gambien a accusé lundi, au cours d'une audition publique devant la Commission vérité et...Lire plus...
Publier le 22/07/2019, 22:59
la-situation-des-societes-minieres-dans-le-nord-au-centre-de-l-entretien-du-chef-de-l-etat-avec-le-directeur-general-de-orano Le Chef de l'Etat  Isoufou Mahamadou a reçu en audience dans l’après midi de ce lundi 22 juillet...Lire plus...
Publier le 22/07/2019, 22:44
lumana-le-president-par-interim-oumarou-noma-dechu-par-hama-amadou Le président du Moden Lumana, Hama Amadou, a enfin réagit dans la crise qui secoue, depuis belle...Lire plus...
Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...
Publier le 22/07/2019, 22:44
lumana-le-president-par-interim-oumarou-noma-dechu-par-hama-amadou Le président du Moden Lumana, Hama Amadou, a enfin réagit dans la crise qui secoue, depuis belle...
Publier le 19/07/2019, 20:00
presidence-le-chef-de-l-etat-felicite-par-son-gouvernement Le Conseil des Ministres s’est réuni vendredi, 19 juillet 2019, sous la Présidence de SEM Issoufou...
Publier le 22/07/2019, 22:59
la-situation-des-societes-minieres-dans-le-nord-au-centre-de-l-entretien-du-chef-de-l-etat-avec-le-directeur-general-de-orano Le Chef de l'Etat  Isoufou Mahamadou a reçu en audience dans l’après midi de ce lundi 22 juillet...
Publier le 23/07/2019, 19:55
g5-sahel-le-general-nigerien-oumarou-namata-gazama-prend-le-commandement-de-la-force-anti-djihadiste  Le général Oumarou Namata Gazama, chef d'état-major adjoint de l'armée de terre du Niger, a été...
Publier le 19/07/2019, 21:40
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-19-juillet-2019 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 19 juillet 2019, dans la salle habituelle...
Publier le 22/07/2019, 22:44
lumana-le-president-par-interim-oumarou-noma-dechu-par-hama-amadou Le président du Moden Lumana, Hama Amadou, a enfin réagit dans la crise qui secoue, depuis belle...
Publier le 19/07/2019, 20:00
presidence-le-chef-de-l-etat-felicite-par-son-gouvernement Le Conseil des Ministres s’est réuni vendredi, 19 juillet 2019, sous la Présidence de SEM Issoufou...
Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...
Publier le 18/07/2019, 11:06
bassin-du-lac-tchad-la-stabilisation-et-le-developpement-de-la-zone-au-menu-du-2e-forum-des-gouverneurs La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des...

Dans la même Rubrique

G5 Sahel: le général nigérien Oumarou Namata Gazama prend le commandement de la force anti-djihadiste

23 juillet 2019
G5 Sahel: le général nigérien Oumarou Namata Gazama prend le commandement de la force anti-djihadiste

  Le général Oumarou Namata Gazama, chef d'état-major adjoint de l'armée de terre du Niger, a été nommé nouveau commandant de la force antijihadiste du G5 Sahel, succédant au général...

Bassin du Lac Tchad : la stabilisation et le développement de la zone au menu du 2e Forum des gouverneurs

18 juillet 2019
Bassin du Lac Tchad : la stabilisation et le développement de la zone au menu du 2e Forum des gouverneurs

La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des régions du Bassin du Lac Tchad. A l’ordre du jour, le renforcement de...

Agadez : 5 morts et plusieurs blessés graves dans un accident d’un bus de transports

17 juillet 2019
Agadez : 5 morts et plusieurs blessés graves dans un accident d’un bus de transports

Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce mercredi 17 juillet aux premières heures de la journée, suite à un...

Conjoncture : le groupe belge Equipements & Services Niamey plie bagages à son tour

17 juillet 2019
Conjoncture : le groupe belge Equipements & Services Niamey plie bagages à son tour

Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les filiales et succursales des groupes internationaux, qui continuent à quitter le pays en raison de la conjoncture de...

Hadj 2019 : un membre d'une mission du COHO accuse les responsables d’avoir perçu des pots de vin pour un marché

16 juillet 2019
Hadj 2019 : un membre d'une mission du COHO accuse les responsables d’avoir perçu des pots de vin pour un marché

Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) ? Le moins que l’on puisse dire, en tout cas, c’est que El Haj...

Insécurité : nouvel assassinat d’un chef traditionnel à Inatès (Tillabéry)

15 juillet 2019
Insécurité : nouvel assassinat d’un chef traditionnel à Inatès (Tillabéry)

Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été assassiné ce lundi 15 juillet par des individus armés. Selon des sources locales qui ont confirmé...