mardi, 22 mai 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

Khalid Ikhiri CNDH Bis

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (C.N.D.H)

Suite aux informations relatives à la détérioration de l’état de santé de Monsieur Ali Idrissa et pour couper court à toutes spéculations à ce sujet, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a, le lundi 07 mai dépêché une mission sur Filingué. Ainsi, il ressort de l’entretien que les membres de la mission ont eu avec le Médecin Chef du District sanitaire de Filingué que le détenu Ali Idrissa est effectivement malade et qu’il devrait subir des examens médicaux notamment l’examen de sang (pour déterminer le taux de glycémie) et la radiographie de l’orteil du pied gauche. Toutefois, lesdits examens n’ont pas pu être effectués à Filingué pour les raisons suivantes :

 

- manque d’un manipulateur (spécialiste) concernant l’appareil de radiographie ; - indisponibilité de l’appareil d’examen de sang pour raison de maintenance à Niamey.

Aussi, eu égard à cette situation, le Médecin Chef du District a-t-il émis l’avis selon lequel, Monsieur Ali Idrissa doit être évacué sur Niamey. A cet effet, un dossier a été ficelé. Concernant cette évacuation, suite aux rencontres de la mission de la CNDH avec les différents responsables du département dont le Préfet, le Président du Tribunal et le Régisseur de la Maison d’Arrêt, il s’est avéré que le véhicule devant acheminer Monsieur Ali Idrissa en l’espèce la Toyota Pick – Up de la maison d’arrêt a un problème de pneumatique. Néanmoins, à l’initiative du Président du Tribunal et du Préfet un véhicule a été réquisitionné, celui de la Préfecture et mis à la disposition du détenu Ali Idrissa qui s’est opposé à son évacuation. Il explique qu’au début il était d’accord pour aller faire des examens à la demande du Régisseur avec lequel il s’est entendu pour le vendredi 04 mai 2018. Mais le jeudi 03 mai 2018 il a été réveillé à 04 h du matin pour aller à Niamey faire les examens et passer la nuit à la prison civile de Niamey pour être ramené sur Flingué le vendredi 04. Il a marqué son refus, lorsque le Régisseur et le Président du Tribunal lui ont dit que le Ministère de la Justice a pris toutes les dispositions pour son évacuation à Niamey dés le 03 mai. Il trouvait suspect le changement de date, il n’a pas confiance aux Autorités et ne souhaite aucune faveur de leur part. Tant que c’était avec les techniciens (Président du Tribunal, Régisseur), il était prêt à quitter Filingué. C’est ce qu’il considère comme une immixtion du politique qui l’aurait amené à se rétracter. Il avait même proposé de faire le déplacement dans son véhicule personnel qui fait la navette entre Niamey et Filingué et de se prendre en charge pour les examens.

 La mission de la CNDH a tenté de le convaincre d’accepter la prise en charge de l’État qu’il ne doit pas confondre avec le Gouvernement. Il s’agit d’un dispositif qu’on mettrait en place pour n’importe quel détenu. Il a maintenu sa décision de refuser tant que ce sont les Autorités politiques qui devraient organiser son voyage : il ne considère pas cela comme une évacuation, car il s’agit de se déplacer pour des examens qui pourraient se faire en une journée. Que l’intéressé éprouve la crainte pour sa sécurité et pour sa vie, c’est légitime. Mais pour notre part, nous estimons que l’implication du Président du Tribunal de Filingué, de la CNDH à travers ses Commissaires tous assermentés sont autant de garantie pour le détenu Ali Idrissa pour qu’il accepte de se faire évacuer par les moyens de l’Etat.

La CNDH ne peut se substituer aux services compétents de l’Etat dans la présente occurrence à savoir le Ministère de la Justice pour l’évacuation de Monsieur Ali Idrissa. D’ailleurs dès le retour de la mission, la CNDH a saisi le Ministre de la Justice pour voir dans quelle mesure les insuffisances constatées à l’Hôpital du District de Filingué pourraient être corrigées. Le mercredi 09 Mai déjà, le Ministre de la Justice a informé la CNDH que les dispositions ont été prises pour le contrôle de la glycémie sur place à Filingué.

Fait à Niamey, le 15 Mai 2018

Aliidrissa15mai

Pr. KHALID IKHIRI

 

Commentaires   

+2 #1 zimboni 16-05-2018 09:17
Aché voila la vérité ; même les avocats ont déformés les fats
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 gassa 16-05-2018 14:01
Ce vaurien de president de línutile CNDH roule pour son maitre brigitte qui lui meme est le valet de bazoum. Il n´y a rien a attendre de la CNDH concewrnant la defense des DH au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 Alpha 16-05-2018 14:55
Le monsieur veut prendre la fuite en se deguisant en femme comme l ont d autre peureux surtout que la frontiere est proche
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Maidamissa 16-05-2018 16:22
Bonne guérison à lui
Les fameux intellectuels qui disent défendre les intérêts de la population ils sont tellement privilégiés par la société et ils veulent narguer les gens.
Sinon il y a combien de prisonniers qui demandent juste de quoi manger à pluforte raison se soigner.
Lui on lui propose une évacuation de l'état il dit qu'il n'a pas confiance comme si il est aussi important pour que le gouvernement puisse faire quelque chose pour son intégré physique. Le Niger n'est pas à ce point quoique l'on dise on prie Allah de nous épargner de cette politique ou on tue les opposants
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 saharaoui 16-05-2018 20:58
Ali ne doit pas faire confiance a cet gouvernement
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 eeeeee 17-05-2018 01:41
le ridicule du Niger............................les soit disant membres de la société civile............eternel dirigeant depuis l'université jusqu'a la rive gauche...............A NOUHOU ARZIKA, ALI, MICHEAL ZODI, DIORI, avant de donner des lecons de democratie aux autorités soyez vs d abord democrates...................avant de monter sur le cocotier il faut avoir le calecon propre
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Citoyen 17-05-2018 08:28
Je pense que la CNDH doit prouver d'avantage sa neutralité car, je me rappelle pour le cas de Lieutenant Hambali, elle a rapporté uniquement la version du régisseur, je pense que c'est important d'avoir la confiance du peuple pour une telle institution.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 DAN FILINGUE 17-05-2018 08:48
Citation en provenance du commentaire précédent de Citoyen :
Je pense que la CNDH doit prouver d'avantage sa neutralité car, je me rappelle pour le cas de Lieutenant Hambali, elle a rapporté uniquement la version du régisseur, je pense que c'est important d'avoir la confiance du peuple pour une telle institution.

tu sais écrire mais apprend a parler
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 FADI GASKIYA 17-05-2018 11:54
Hama+ qui vous pousserait à la révolte n'a qu'à faire quelque chose pour vous. Lui il vit aisément en France en toute liberté à dépenser les milliards du Niger qu'il aurait volé, et vous??
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 samari 18-05-2018 08:48
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 samari 18-05-2018 08:49
Ali veut montrer qu il a de l argent
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 naindo dodo 19-05-2018 14:45
il y certains acteurs de la société civiles qui disent qu'on ne peut pas les arrêter et que le Niger reste tranquille. D'autres ont l'habitude de dire que seuls les dossiers des politiciens sont vites instruits et jugés; et se demandent pourquoi. Et les uns et les autres leur tour est arrivé aujourd'hui. On les a arrêtés, l'instruction vient de commencer et à quand le jugement ? C'est ce qu'on appelle la LEÇON .
Ainsi va la vie !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 naindo dodo 19-05-2018 14:48
Et si s'était ton père qui est à la CNDH comment vas-tu lui dire ?
il faut être éduqué à travers les rues de la capitale pour manquer du respect aux autorités.
patienter, patienter, d'autres viendront et on verra comment vous allez leur obéir.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 Bannière web 265x285px 01 min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Attaque contre des Peuls au Niger: «des victimes innocentes se font massacrer»

20 mai 2018
Attaque contre des Peuls au Niger: «des victimes innocentes se font massacrer»

17 morts et un blessé grave, c'est le bilan de la tuerie qui a eu lieu vendredi soir  à 2 km de la frontière malienne, en territoire nigérien.  L'attaque a...

Région de Tillabéry : 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne

19 mai 2018
Région de Tillabéry : 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne

Au Niger, une attaque dans le hameau de Aghay, dans la région de Tillabéry, à la frontière malienne, a eu lieu dans la nuit de vendredi à ce samedi 19...

Lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la voie express reliant l’aéroport international Diori Hamani au centre-ville

18 mai 2018
Lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la voie express reliant l’aéroport international Diori Hamani au centre-ville

Le Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce vendredi 18 mai 2018, au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la Voie Express...

Ramadan 2018 : Brigi Rafini prêche pour le pardon et la tolérance mutuelle afin de préserver la paix sociale

16 mai 2018
Ramadan 2018 : Brigi Rafini prêche pour le pardon et la tolérance mutuelle afin de préserver la paix sociale

MESSAGE A LA NATION DU  PREMIER MINISTRE CHEF DU GOUVERNEMENT, BRIGI RAFINI, A L’OCCASION DU MOIS SACRE DE RAMADAM  BISMILLAHIR-RAHMANIR-RAHIM MES CHERS COMPATRIOTES,

Évacuation sanitaire du détenu Ali Idrissa: Après investigation, la CNDH donne sa version des faits

16 mai 2018
Évacuation sanitaire du détenu Ali Idrissa: Après investigation, la CNDH donne sa version des faits

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (C.N.D.H) Suite aux informations relatives à la détérioration de l’état de santé de Monsieur Ali Idrissa et pour couper court...

Leaders de la société civile emprisonnés au Niger: début de l’instruction

15 mai 2018
Leaders de la société civile emprisonnés au Niger: début de l’instruction

Au Niger, les auditions des leaders de la société civile emprisonnés depuis plus d'un mois et demi ont débuté, ce lundi 14 mai après-midi, et doivent se poursuivre toute la...