dimanche, 24 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


palais justice niamey 2


L’opposition politique nigérienne réclame une enquête parlementaire internationale sur la libération des otages français d’Arlit, en 2013. En effet, la libération des ces otages français pris sur le site d’uranium d’Arlit, fait grand bruit actuellement. On a en mémoire qu’après cette libération, des journalistes de Radio France internationale, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, ont été enlevés et assassinés au Nord-Mali, dans des conditions non encore élucidées.

 

Zeyna transfert argent bis

Il se susurre qu’il y a un lien entre cet acte barbare et la libération desdits otages. Les parents et proches des victimes ont le droit de savoir la vérité. Interrogés sur les conditions de cette libération, les négociateurs ne tiennent pas tous le même langage. C’est dire qu’il y a du flou et que les proches des victimes sont dans leur bon droit de demander que des éclaircissements soient apportés par les autorités françaises sur cette affaire.

Une enquête pourrait mettre à nu un énorme mensonge d’Etat

Pour ce qui est du Niger, on pourrait s’interroger sur la pertinence de l’exigence par l’opposition d’une enquête indépendante sur cette affaire. Certes, il est vrai que ces otages ont été détenus au Nord-Mali après leur enlèvement. Mais, c’est sur le territoire nigérien que le rapt a eu lieu et les autorités nigériennes ont joué un rôle important dans les tractations qui ont abouti à leur libération. De ce fait, l’opposition est bien fondée à demander quel a été le rôle de l’Etat nigérien à travers les négociateurs mandatés et les services de renseignement notamment, dans ces négociations. Surtout qu’il est question de rançon dont la gestion aurait mécontenté les ravisseurs. Un tel mécontentement, s’il est avéré, aurait bel et bien pu entraîner des actions de représailles ou des assassinats. Il est donc important que les rôles et responsabilités des uns et des autres soient situés de façon impartiale. Les autorités nigériennes et françaises ont tout intérêt à lever les zones d’ombre autant que faire se peut, sur cette affaire qui provoque des vagues. Seulement, il n’est pas évident que cette demande d’enquête indépendante ait un écho favorable auprès des autorités. Comme on le sait, la lutte contre le terrorisme relève quasiment du secret-défense dans la quasi-totalité des Etats. La France a toujours nié avoir versé des rançons. Dans une telle situation, une enquête pourrait mettre à nu un énorme mensonge d’Etat, avec tous les réseaux entretenus à cet effet. De telles conclusions seraient un séisme qui aurait peut-être des effets positifs en termes de sanctions des actes des gouvernants par les gouvernés. Mais, de telles vérités, si elles venaient à éclater, ne compliqueraient pas moins la lutte contre le terrorisme. Les choses pourraient ainsi se corser pour les otages encore détenus et pour d’éventuels individus qui viendraient à faire les frais de rapt dans le futur, vu qu’aucune autorité n’oserait encore se « mouiller » pour obtenir leur libération. Il y a donc des risques qui ne facilitent certainement pas le grand déballage. Mais, il serait bien d’apporter au moins une preuve que les choses ont été faites avec, ne serait-ce qu’un minimum d’éthique. Il n’est pas exclu aussi que cette requête de l’opposition ait d’autres visées que l’éclatement de la vérité sur la libération de ces otages d’Arlit. Même s’il a été ajourné dès son ouverture, le procès en appel sur l’affaire dite de trafic de bébés du Nigeria était en vue, quand cette demande d’enquête a été portée à la connaissance du public. Comme on le sait, l’affaire de trafic présumé de bébés a fait des gorges chaudes et s’est même invitée dans les débats politiques. En effet, Hama Amadou, candidat au second tour, était dans le viseur de la Justice pour cette affaire. Le fait que ce soit son parti qui réclame l’enquête et que sa sortie intervient en ce moment précis, n’est pas sans soulever des interrogations. En tout cas, c’est une coïncidence troublante. Pourquoi le Moden Lumana n’a-t-il pas revendiqué la lumière un peu plus tôt sur les conditions qui ont entouré la libération des otages d’Arlit, surtout sur le rôle joué par les autorités nigériennes ? Peut-être qu’il n’avait pas, au moment des faits, les mêmes raisons qu’aujourd’hui, de soupçonner les autorités d’avoir merdé dans ces négociations. Seulement, en le faisant maintenant, au moment où pointe à l’horizon un procès relatif à une affaire dans laquelle son premier responsable est indexé, le parti de Hama Amadou court le risque d’être accusé de n’avoir pas des intentions saines.

Cette quête de lumière peut être franche, mais elle peut aussi bien cacher des intentions inavouées

Il est vrai que cette demande, en ce moment précis, peut relever d’une stratégie politique. Il peut s’agir pour le parti de Hama Amadou, de mettre la pression sur le pouvoir en vue de glaner quelques avantages. Non seulement, c’est une occasion pour ce parti et ses responsables de se rappeler au bon souvenir de l’opinion nigérienne, mais aussi cela n’est pas inutile quand on sait que l’exil forcé de leur champion ne milite pas en faveur de la consolidation du parti. Dans ces conditions, la deuxième place occupée par le parti lors de la dernière présidentielle pourrait ne pas résister à une montée en force d’un autre parti de l’opposition. D’où la nécessité de revenir, d’une manière ou d’une autre, au-devant de la scène et d’arracher au passage quelques faveurs du régime, gêné aux entournures par la polémique qui enfle. Il peut également s’agir, pour le parti de Hama Amadou, de faire dans la diversion. En effet, quoique ce dernier ait échappé à un jugement au pénal, l’affaire de trafic présumé de bébés reste gênante pour le Moden Lumana et notamment son leader. Ainsi, soulever un autre problème de cette importance qu’est la nécessité de la transparence dans les actions des autorités du pays en ce moment précis, peut être un moyen d’éviter de braquer l’opinion sur ce procès. Cela peut donc être un moyen de détourner l’attention des Nigériens sur autre chose que ce procès gênant pour l’ancien président de l’Assemblée nationale. C’est dire que cette quête de lumière peut être franche en soi. Ce qui serait bien louable. Mais qu’elle peut aussi bien cacher des intentions inavouées et inavouables.

« Le Pays »

 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 ok 14-02-2017 09:05
A KAN KAREN DA YA CHA KOYE
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 BonzougouDosso 14-02-2017 09:51
Wey na kagney borey wa toune ga kay war bonga! hansey hima ga yé gay do: :
Issoufou mahamadou est l'auteur de l'assassinat crapuleux des 2 journalistes français. La vérité saute aux yeux. Ni sa démagogie ni sa fausseté ne peuvent tromper les familles des deux Grands journalistes français tué par le fournisseur d'armes aux bandits armés et bokoharam
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Lhomme 14-02-2017 11:01
Ok! vous commentateurs ça fait comient de temps que nous avons essayer tous ensemble de faire comprendre à ces creatures de lumanistes d'argumentées democratiquement et libre...mais comment voulez-vous faire résonner des gens comme ce bonzougoudosso,federation, oubien ali terra??????
Et bien qu'ils attachent leurs sale ceinture, ca ne fait que commencer, oeil pour oeil dent pour dent, one by one nous allons tous mettre la main sur ces mal-seins.
Il y a des moments où il faut en parler de ce theme"XX" il ont par malveillence fabriqué.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Lhomme 14-02-2017 11:02
1. Il y a combient de parti politique au Niger qui sont dirigé par des Zarmas?..Reponse naturelle "beaucoups" et bien parfait.
2. Quelle est le parti politique qui a inventé cette theorie de "Kekandé".
Ce n'est vraissemblablement pas Zaman Lahiya ni-moin amin-amin,ou les gens de Seyni Omar. et alors ces réatures de lumana il sont quoi alors ??
Ils ont pris les armes contre l'Etat du Niger parceque il veulent contunier a acheter des bébés IBO du nigeria,en defient la justice et l'electorat nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Lhomme 14-02-2017 11:05
Haykan aran go keki, war ga douwa! :-?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Lhomme 14-02-2017 11:32
Citation en provenance du commentaire précédent de BonzougouDosso :
Wey na kagney borey wa toune ga kay war bonga! hansey hima ga yé gay do: :
Issoufou mahamadou est l'auteur de l'assassinat crapuleux des 2 journalistes français. La vérité saute aux yeux. Ni sa démagogie ni sa fausseté ne peuvent tromper les familles des deux Grands journalistes français tué par le fournisseur d'armes aux bandits armés et bokoharam


tu est un "bangna" c'est tout.tu viens on va te donner du travail, laver nos voitures oubien balailler nos parking.Tu vois nous nous somme plus généreux que ton chef qui ta laissé tomber ...demandes le qu'est ce qu'il fouille a Paris? il n'a plus envie de s'occuper des jumeaux qu'il a acheté?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #7 Mariam 15-02-2017 08:17
Que Dieu préserve le Niger de toutes fitna et des gens comme BonzougouDosso dont je pense que ce n'est même pas un Nigérien car nous Nigérien sommes unis et fier d'être tous des frères, Alhamdoullillah la grande force du Niger est que aujourd'hui si chacun fouille bien dans sa famille, il a un lien quelconque avec au moins chacune des ethnies du Niger, Alhamdoullillah que Dieu préserve le Niger, Alhamdoullillah que Dieu unisse d'avantage les Nigériens, Alhamdoullillah allakoullihalli
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Lhomme 15-02-2017 08:34
Citation en provenance du commentaire précédent de BonzougouDosso :
Vous ne plus tromper l blablablablablabla ..s de vos sales et maudites region, aura bel et bien lieu. Boureini comme Poste frontalier.


Bon!!! bonzougou, c'est compris: soit vous passez rapidementent en action, oubien il faut tout simplement attendre,peut-être ça risque de prendre du temps. Maisje t'informes sur ce que tu ignores..." POUR LE MOMENT NOUS SOMES AUX COMMENDES DU PAYS PAR LA GRACE DE DIEU LE MISÉRICORDE " nous enfants seront de retour des grandes écoles extérieures, pour la relève, afin de gouverner vos enfants "Gonga, Wor-ba Wor-mamba"
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Dan-Aïr 15-02-2017 16:36
:lol: :lol: :-* :-*
Paix mes frères Nigériens (ennes).
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...Lire plus...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...Lire plus...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...Lire plus...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...Lire plus...
Publier le 21/01/2021, 14:17
sante-inauguration-officielle-du-siege-de-la-mutuelle-des-agents-de-la-police-et-de-la-garde-nationale La mutuelle de Santé de la Garde Nationale du Niger-Police  Nationale vient d'être dotée d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 20/01/2021, 18:49
usa-joe-biden-officiellement-investi-46e-president-des-etats-unis Joe Biden, 78 ans, a été investi 46e président des États-Unis, quelques minutes après Kamala Harris...
Publier le 21/01/2021, 12:18
locales-a-dosso-la-justice-annule-les-resultats-de-l-election-regionale-ainsi-que-ceux-de-plusieurs-communes Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections...
Publier le 20/01/2021, 07:19
le-gouvernement-de-la-turquie-profondement-attriste-par-la-mort-de-quatre-quatre-soldats-nigeriens-dans-la-region-de-diffa  Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Turquie, dans un communiqué publié ce...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 21/01/2021, 12:18
locales-a-dosso-la-justice-annule-les-resultats-de-l-election-regionale-ainsi-que-ceux-de-plusieurs-communes Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...

Dans la même Rubrique

Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

22 janvier 2021
Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

  La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à 18h30 (heure locale), 155 briques de chanvre indien dissimulées dans une...

Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

20 janvier 2021
Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

  Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Turquie, dans un communiqué publié ce 19 janvier s'est dit "profondément attristé" par la mort de quatre soldats nigériens et...

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...