samedi, 24 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Marché-de-Maradi-620x330

Le marché central de Maradi sera finalement mis en concession. Ce mode de gestion a été finalement retenu après moult réflexions par le ministère du commerce, comme étant la meilleure formule. En effet, au cours des discussions préliminaires, plusieurs propositions avaient été formulées.

Ainsi, il était dans un premier temps, question que l’État gère directement le marché. Mais cette solution a été battue en brèches au motif qu’elle était contraire à l’esprit de la décentralisation actuellement en œuvre dans notre pays d’une part. D’autre part la gestion dudit marché courait le risque d’être fortement politisée. La seconde proposition consistait à laisser la ville de Maradi gérer son marché comme cela se fait dans toutes les régions de notre pays. Là aussi, des voix se sont élevées pour évoquer le risque de voir les maires faire main basse sur les revenus issus de la gestion. C’est pourquoi, la troisième proposition consistant à mettre le marché en concession a été retenue. Ainsi, le marché de Maradi sera géré par un conglomérat de privés. La ville de Maradi bénéficiera de 35% des ressources tirées de la gestion du marché, ce qui disons-le, laisse une grande marge de tricherie aux commerçants.

Si la décision de mise en concession est présentée par le ministère du commerce comme étant la meilleure option, force est de reconnaître, que la ville de Maradi est le principal perdant. En effet, cette mise en concession ne peut être avantageuse que pour les seuls opérateurs économiques impliqués directement ou indirectement dans la gestion. Et il n’est pas nécessaire d’être économiste pour comprendre que les intérêts des opérateurs économiques et ceux des populations sont diamétralement opposés. Mais tout le monde sait par contre que la ville agit, en principe, au nom des populations et dans leur intérêt. Par conséquent, en privant la ville de Maradi d’une telle source de revenus, le ministère de tutelle a véritablement cédé au sentimentalisme. Car, en fin de compte les seuls qui tireront leur épingle du jeu, ce sont les opérateurs économiques proches du régime. Mais ce qu’on a oublié, un tant soit peu, c’est que la ville de Maradi est dans une situation particulière. Elle a épuisé ses possibilités en termes de lotissement. Après le lotissement de Zaria dont les parcelles sont déjà en vente, la ville de Maradi ne pourra plus lotir sans empiéter sur les prérogatives d’une autre commune. Or, la mairie aura besoin de ressources pour faire face à la demande sociale et surtout aux lourds investissements nécessaires à son développement. C’est pourquoi, si on veut réellement agir dans l’intérêt des populations et non pour des calculs politiques mesquins – puisque ceux qui manigancent peuvent être appelés à gérer la ville demain – il faut remettre la ville de Maradi dans ses droits, sans tenir compte de la couleur du bonnet de son maire. Ainsi, de nombreux conseillers ne cachent pas leur désarroi face à cette décision de privilégier un groupe sur toute une communauté.

On comprend donc de mieux en mieux le stress qu’a dû gérer l’ancien maire sur la question de la gestion de ce marché. En effet, Le marché central de Maradi a fait et continue de faire l’objet de nombreuses convoitises. A peine les premières pierres de sa reconstruction avaient-elles été posées que les intrigues et disputes autour de sa future gestion avaient commencé. Ce fut d’abord le maire sortant Kassoum Moctar qui allait essuyer les tirs groupés du lobby des opérateurs économiques, de ses adversaires politiques et même des autorités régionales. Chacun essayait de tirer la couverture de son coté, quoique les vraies motivations ne sont pas forcément nobles de part et d’autre. Ainsi, alors que le maire se battait pour que la gestion de ce joyau revienne à la ville, ce qui bien entendu faisait ses affaires à lui, les opératoires économiques ayant rejoint à la hâte la mouvance au pouvoir voulaient s’en approprier sous le fallacieux prétexte qu’en tant que commerçants la gestion du marché devrait leur revenir, ce qui est faux, car le commerçant gère sa boutique et non le marché lui-même. A ces deux tendances, on peut ajouter une troisième, celle constituée par les adversaires politiques de Kassoum. Ces derniers, au-delà de la place qu’ils convoitaient et qui logiquement ne pouvait pas leur revenir du fait du jeu des alliances, redoutaient la puissance financière et l’aura que le « petit » était en train de se faire dans la région. Avec ses actions populistes bien ciblées, il a pu atteindre le cœur de population de la ville. On comprend donc les nombreuses tentatives de renversement dont il a fait l’objet au moment où il occupait son fauteuil.

Garba Boureyma

Radio Garkuwa

{jathumbnail off}

Commentaires  

+1 #1 niger18 10-06-2015 18:26
C est de n importe quoi. La seule source de revenu d une région sera aussi céder a Bolloré,. Camarades prener vos armes et chasser les impérialistes de votre pays a commencer par issoufou, ambassadeur de la france, et tous leurs complices.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Alheri 10-06-2015 18:31
Continuer a défendre le voleur. un jour tu manqueras de quoi manger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 MAŒUVRE MAÏFABRIQUER 10-06-2015 18:37
Voilà une bonne manière journalistique qui expose d'abord le sujet, le développe brièvement et le conclue selon que chacun réfléchisse pour se positionner et se faire sa propre opinion de la chose en question par rapport aux décisions du pouvoir. C'est ainsi que l'on saura si le pouvoir réfléchit bien avant de décider ou bien bâcle tout même en se servant des agents préfabriqués à l'usine de 'MAÏ FABRIQUER DAKANSHI" pour vite vider les coquilles pleines au détriment des MARADAWAS.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 zabayrou Ibrahim 10-06-2015 19:08
Quoi qu'on dise et sans trop tarder, l'histoire est en train de nous faire savoir les raisons principales de la révocation de l'ancien maire de Maradi
. Pour des raisons purement égoïstes et politiques, au vu et au su des élites locales, un complot vient d'être mis en place pour affaiblir notre chère ville et la rendre dépendante davantage! Allah ya wadda naka ya lalace!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 analyst 10-06-2015 19:53
Très bon article !!
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #6 Nigérien 10-06-2015 20:16
Pétit à pétit, tout le pays sera mis en concession. Sacré Gury, esclave noir aux services de ses maitres blancs.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 vérité 10-06-2015 21:46
Ce vraiment bizarre tous sa!mais ce ne pas la ville de Maradi qui a construit le marché a ce que je sache! Donc la ville de Maradi ne peut pas gérer ce marché! Renseigner vous avant d'écrire n'importe quoi!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 ATCHI ASHARUWA 10-06-2015 22:55
Du moment où le fuyard ""Maï Fabriquer Dakanshi a usiné tant et tant de produits humains manufacturés avalés par notre pays pour constiper nos administrations publiques, parapubliques et privées dans l'import-export et autres commerces; il est tout à fait remarquable "Lumana" et déversés sur le marché avant de les injecter sous forme de sérum destructeur à notre Niger par le faux guérisseur H+. Donc, "Nigérien#6", reconnais qu'il est clair que la Halcia tout comme le Gvt de la 7ème Rép, ont du pain sur la planche pour redresser la situation. Mais, l'espoir est permis quandn à la CAÏMA, les choses commencent à chauffer à 1000°C pour liquéfier plus d'un faussaire aux factures proforma devenues définitives et autres gros marchés de gré à gré hors CA. Le nigérien lamda se presse alors qu'il n'est pas temps à la 7ème Rép d'agir sans avoir réunis les preuves: mais, SEM le Pdt Issoufou Mahamadou sait ce qu'il fait pour renouveler les roues au Bus-Niger afin d'avancer.sûrement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 way waye adon tahia 11-06-2015 07:19
Le Grand Marché de la capitale économique du Niger privatisé (wani Ayki Saïd Giya) que Dieu sauve le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Lautre vérité 11-06-2015 07:31
@ Vérité,
Il n'y a vraiment rien de bizarre. C'est tout simplement une autre manifestation du paradoxe dans lequel baigne allégrement le PNDS. Ces soit-disant socialistes, qui excellent dans l'exhibition des richesses subitement acquises et surtout la création des monopoles à gauche et à droite, au lieu de s'atteler à la redistribution des biens et des richesses. Voilà !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 assis 11-06-2015 08:08
Il n'y a aucun choix humain qui soit bon dans l'absolu. Chaque choix a ses avantages et ses inconvénients. Prions Dieu pour qu'Il agrée ce choix.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Le Nigérien 11-06-2015 08:58
@Vérité,
Il n'y a rien de bizarre. Le marché est un bien de la ville est et non de l'Etat même si l'Etat à contribué à sa construction surtout dans un système de décentralisation comme ce qui se passe actuellement au Niger. Le marché constitue une des sources de recettes pour la ville pour financer ses activités notamment son développement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 gnala 11-06-2015 10:14
vous n'avez rien vu!
tant que guri est la il va tout donner aux blancs
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Kaché 11-06-2015 10:30
Pour information ce marché est inauguré sans qu'il ne soit complètement, il reste comme travaux:
* 400 boutiques à construire (chercher le financement d'abord)
* Le pavage
* Les égouts
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 enseigne 11-06-2015 16:10
je ne comprend pas. le marché est inauguré il y a moins d'un an et déjà la moitié de l'enseigne est partie....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Gorbadicko 11-06-2015 16:44
Du n'importe quoi cette concession. Avec cette allure il faut craindre que le Niger ne soit vendu avant la fin de ce quinquennat
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 Dream 12-06-2015 16:30
Niger18, Nigérien, Gnala, votre racisme est à la hauteur de votre bêtise; Dieu protège de Niger de tels [mot censuré]s !!!
Ce Marché délabré n'est qu'un paquet de cacahuètes rancis par rapport à la puissance et à la richesse d'un groupe comme Bolloré... Seul un mécénats de sa part est envisagé... au niveau économique, c'est une crotte de mouche dans un océan ... Il faut redescendre sur terre les mecs... surtout quand on n'a pas les sous ! Cracher dans la main de celui qui va t'aider à te relever est d'une grande valeur humaine !
Vous devriez demander à Boko Haram de vous aider à le financer... eux, les frères !!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...Lire plus...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...