NITA Fond Site Web 675 x 240

Sommet cedeao 24 02 2024

Ce samedi 24 février 2024, s’est ouvert à Abuja, au Nigeria, un Sommet extraordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO avec comme principaux ordres du jour la situation politique, économique et sécuritaire au sein de l’espace communautaire, le retrait annoncé par les États de l’AES de l’organisation ainsi que la levée ou non des sanctions imposées au Niger. Bien qu’aucune avancée notable n’ait été enregistrée depuis le dernier Sommet de décembre entre la CEDEAO et les autorités de transition nigériennes, le contexte penche plutôt vers une levée, ne serait-ce que partielle, des sanctions imposées au pays depuis les évènements du 23 juillet 2023. C’est à juste titre qu’en prélude à ce conclave des dirigeants ouest-africains, un Sommet extraordinaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se tient également ce samedi dans la capitale fédérale nigériane. 

  

Zeyna commission0

 

Comme de tradition, le Sommet a démarré avec le mot de bienvenue du Président de la Commission, Dr Alieu Oumar Touray, et celui d’ouverture du Président en exercice de la Cédéao, le chef de l’Etat nigérian Bola Ahmed Tinubu. Dans son allocution, ce dernier a rappelé les défis auxquels l’organisation est confrontée et qui se sont amplifiés ces derniers temps avec la décision du Niger, du Burkina Faso et du Mali, de se retirer de l’organisation. Tout en reconnaissant ces difficultés, le Président Tinubu a estimé que, « ces problèmes bien que décourageants, constituent une opportunité pour la CEDEAO de réaffirmer son engagement envers la vision de ses pères fondateurs et les principes qui sous-tendent notre engagement en faveur de la paix, de la sécurité et de l'intégration régionale »  Il a souligné que la situation actuelle dans la sous-région exige « des décisions difficiles mais courageuses qui mettent le sort des populations au centre des décisions », des dirigeants ouest-africains. Dans ce contexte, le Président de la CEDEAO a déclaré que « la démocratie n'est rien d'autre que le cadre politique et la voie à suivre pour répondre aux besoins et aspirations fondamentaux des peuples », ajoutant par la même occasion que « c'est pourquoi, nous devons réexaminer notre approche actuelle de la recherche de l'ordre constitutionnel dans quatre de nos États membres ». Le Chef de l’Etat nigérian  a également exhorté les trois États qui ont décidé de se retirer de la CEDEAO à reconsidérer leurs décisions et à ne pas percevoir les l’organisation comme l’ennemi. Le Président Tinubu a aussi exhorté ses collègues chefs d'État à délibérer sur le mémorandum qui sera présenté par le Président de la Commission de la CEDEAO sur la paix et la sécurité dans la région ainsi que sur la situation politique au Burkina Faso, en Guinée, au Mali et au Niger « dans un sentiment d'unité et engagement envers le bien-être du peuple ». Il a enfin insisté pour que les délibérations prennent en considération « la nécessité de garantir que les citoyens de ces pays ne soient pas privés des avantages des initiatives d'intégration régionale »

Levée des sanctions

Après la cérémonie officielle d’ouverture, les Chefs d’Etat se sont réunis à huis-clos et un communiqué officiel sera rendu public à l'issue du sommet extraordinaire qui a enregistré la participation des chefs d’Etat du Togo, du Bénin, du Ghana, de la Sierra Leone, du  Sénégal et de la Guinée Bissau. Les autres pays membres, à l’exception du Niger, du Burkina, de la Guinée et du Mali, suspendus de l’organisation, ont été représentés par des délégations de niveau ministériel à ce Sommet qui a également été rehaussé par les représentants de l’ONU, de l’UA ainsi que d’autres organisations sous-régionales et partenaires notamment l’UEMOA.

Il est attendu de ce Sommet, de nouvelles décisions des chefs d’Etat sur la situation politique au Niger notamment la levée des sanctions ainsi que l’éventualité de reprendre les négociations après l’échec de celle engagée par les dirigeants ouest-africains au sortir du dernier Sommet du 10 décembre dernier, toujours à Abuja, au cours duquel le renversement du régime de Bazoum Mohamed a été acté. La Cédéao a certes posé de nouvelles conditions préalables pour la levée progressive des négociations, notamment la libération de l’ancien chef de l’Etat, mais les négociations ont fini par capoter. Par la suite, et de pair avec ses nouvel alliés de l’AES, le Niger avait annoncé sa décision de se retirer avec effet immédiat de l’organisation. Cependant en coulisses, les négociations informelles ont continué et la Cédéao a tempéré ses ardeurs pour adopter une posture plus conciliante qui fait espérer une levée des sanctions non seulement pour le Niger mais aussi pour le Mali, le Burkina Faso et la Guinée.

Il faut noter qu’avant ce Sommet extraordinaire, le Conseil de Médiation et de Sécurité (CMS) de la Cédéao a aussi tenu une session spécial  le 8 février dernier  à Abuja. Une session des Chefs de la diplomatie de l’organisation ouest-africaine qui s’est terminée sur un appel aux pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) à reconsidérer leur décision de se retirer de l’organisation ainsi qu’un plaidoyer pour une diplomatie active afin de surmonter les divergences.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

1
Derrick
1 mois ya
Apres le depart de la Mauritanie en 2000 et ceux du BF, Mali, Niger en 2024, l'avenir de la CEDEAO s'ecrit dorenavant en pointille en attendant le point barre.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Dankadouro
1 mois ya
Tout a fait Derrick
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
RITUEL DE RICHESSE
1 mois ya
Rituel pour avoir la prospérité?
Rituel pour avoir la fortune?
Rituel pour avoir d'enfant et la longévité?
Rituel pour attirer l'amour?
Rituel de retour affectif rapide

https://sites.google.com/view/rituelderichesse/accueil


Whatsapp : +22957772427
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages