vendredi 2 décembre 2022

3990 lecteurs en ligne -

fraren

Elections : malgré quelques irrégularités mineures, les observateurs de l’UA jugent «globalement satisfaisantes », les conditions dans lesquelles s’est déroulé le double scrutin du dimanche 27 décembre

mission onservation ua 

Conduite par M. Said Sghair, ancien premier ministre de Mauritanie, la Mission d’observation des élections de l’Union africaine (UA) a rendu les conclusions préliminaires sur le déroulement du processus électoral ainsi que le double scrutin du dimanche dernier. Bien qu’ils ont relevé quelques irrégularités et dysfonctionnement qui ne sont pas de nature à entacher la régularité de l’élection présidentielle 1er tour qui a été couplée aux législatives, les observateurs de l’UA ont salué le calme avec lequel s’est déroulé le scrutin et la Mission a exhorté tous les principaux acteurs à renouer avec le dialogue politique.

 

 

Sur la base des observations contenues dans la déclaration préliminaire, la Mission d'observation électorale de l'UA pour le premier tour de la présidentielle et les élections législatives en République du Niger a formulé des conclusions ainsi qu’une serie de recommandations que nous reproduisons ici en intégralité toute comme la déclaration préliminaire dans le document en fin d’article :

Les scrutins du 27 décembre 2020 en République du Niger sont intervenus dans un contexte de méfiance entre les parties prenantes au processus électoral. La MOEUA a cependant, relevé avec satisfaction que les scrutins se sont déroulés dans le calme et la sérénité, preuve de l’avancée de la démocratie en République du Niger.

La MOEUA voudrait adresser toutes ses félicitations à l’ensemble des électeurs pour leur mobilisation exemplaire et pacifique qui a permis le bon déroulement des opérations de vote.

Elle tient à remercier les autorités et l’ensemble des acteurs pour la tenue effective des scrutins et des dispositions prises en vue de garantir les meilleures conditions de travail à toutes les missions présentes en République du Niger.

Dans l’objectif d’améliorer les processus politiques et électoraux futurs en République du Niger, la MOEUA formule les recommandations suivantes :

Au Gouvernement:
l Réhabiliter le cadre de concertation politique existant afin de créer et d’affermir un climat de confiance à même de garantir la paix et la stabilité en République du Niger;
l Renforcer la sécurité des populations sur l’ensemble du territoire afin de garantir à tous les Nigériens d’exercer leur droit de vote ;

A la Commission Electorale Nationale Indépendante:
l Renforcer les capacités des agents électoraux en vue d’une meilleure maîtrise des procédures de vote ;
l Poursuivre et renforcer l’éducation civique et électorale des populations ;
l Continuer à encourager la participation des femmes et des jeunes dans les processus électoraux ;
l Prévoir deux isoloirs par bureau de vote afin de faciliter et garantir la fluidité du déroulement des opérations de vote ;
l Améliorer les conditions d’accessibilité des bureaux de vote pour les personnes à mobilité réduite ;
l Veiller au strict respect des mesures barrières pour prévenir la propagation de la Covid-19 dans le cadre des opérations électorales.

Aux partis politiques et aux candidats
l Faciliter la reprise du dialogue entre les partis de l’opposition avec la CENI afin de restaurer le climat de confiance;
l Renforcer l’éducation civique et électorale de leurs militants et sympathisants, y compris la formation de leurs représentants / délégués dans les bureaux de vote;
l Encourager et faciliter la participation politique des femmes et des jeunes.

A la société civile
l S’engager dans l’organisation d’élections libres, inclusives et transparentes ;
l Œuvrer au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.
l Renforcer la sensibilisation des populations sur le respect des mesures sanitaires contre la Covid-19.

A la Communauté internationale
l Poursuivre ses efforts en vue d’aider les parties prenantes du processus électoral à renouer le dialogue ;
l Appuyer les initiatives visant au renforcement de la paix et de la cohésion sociale;
l Accompagner le pays pour la consolidation de la démocratie et bonne gouvernance.

S.E. M. Sghair Said Ould M’Bareck,
Chef de la Mission

 

.

Commentaires  

0 #1 HAMZA MAI GARKUA 31-12-2020 07:15
PHRASE DEVENUE RITUELLE ET INVARIABLEMENT RÉPÉTÉE TOUJOURS ET PARTOUT QUELLE QUE SOIT L'AMPLEUR DE LA FRAUDE: "MALGRÉ DES IRRÉGULARITÉS MINEURES...". "L'OBSERVATION" DES ÉLECTIONS EN AFRIQUE EST UNE FARCE.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Zoro 31-12-2020 11:02
ils sont très bien payés pour à la fin sortir de telles conclusions...ce ne sont que des formalités et moyens d'enrichir des gens, ces missions d'observation.....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Tchimi 03-01-2021 07:49
Citation en provenance du commentaire précédent de HAMZA MAI GARKUA :
PHRASE DEVENUE RITUELLE ET INVARIABLEMENT RÉPÉTÉE TOUJOURS ET PARTOUT QUELLE QUE SOIT L'AMPLEUR DE LA FRAUDE: "MALGRÉ DES IRRÉGULARITÉS MINEURES...". "L'OBSERVATION" DES ÉLECTIONS EN AFRIQUE EST UNE FARCE.

Bonjour,
En effet c'est devenu une rituel pour eux et affirme sans honte PARTOUT QUELLE QUE SOIT L'AMPLEUR DE LA FRAUDE: "MALGRÉ DES IRRÉGULARITÉS MINEURES...". J'ai déjà dit que ces observateurs internationaux on doit laisser les peuples leur apprendre à mentir et vous verrez. C'est eux le retard de l'Afrique ils sont pire que les charognards.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com