lundi 8 août 2022

3474 lecteurs en ligne -

fraren

Coronavirus : la Cédéao dément avoir commandé le Covid Organics (CVO),  la tizane malgache annoncée comme remède contre le covid-19

pays cedeao carte 

Dans un communiqué publié le mercredi 6 mai 2020, la commission de la CEDEAO et l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) ont démenti « la prétendue approbation du médicament dénommé CVO, en référence au Covid Organics, un remède à base d’artémisia lancé par Madagascar contre le Covid-19. Cette mise au point de l’organisation communautaire intervient quelques jours après la réception par plusieurs pays, dont le Niger, d’un don de doses de CVO offert par le président malgache aux pays membres de la Cédéao.

Voici le communiqué de la Cédéao et de l’OOAS sur ce produit de la médecine traditionnelle africaine, qui soulève des polémiques depuis son lancement.  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La Commission de la CEDEAO et l'OOAS démentent la prétendue approbation du médicament dénommé CVO

Bobo-Dioulasso, le 06 mai 2020 — Notre attention a été attirée sur une histoire qui fait la une des média et selon laquelle, la CEDEAO aurait commandé un lot du médicament dénommé Covid-Organics (CVO) auprès d'un pays tiers.

Nous souhaitons indiquer que la CEDEAO et son institution spécialisée en matière de santé qu'est Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) se dissocient de cette affirmation, et informer le public que nous n'avons jamais commandé ledit médicament.

Nous souhaitons indiquer par ailleurs, que dans le cadre de son mandat qui est d’assurer la sauvegarde et l’amélioration de la santé des populations de fa région, (OOAS reste engagée vis-à-vis de la promotion des pratiques et des produits d'une Médecine traditionnelle rationnelle dans l'espace CEDEAO, et a travaillé de façon cohérente pendant des années, avec les Etats membres dans le cadre d'études scientifiques sur les médicaments a base de plantes dont l'efficacité est prouvée. Ces produits sont documentés dans notre Pharmacopée des médicaments traditionnels de la CEDEAO, dont la deuxième édition sera publiée dans les prochaines semaines. L’OOAS a également, dans un passé récent, identifié, entretenu et soutenu des centres d'excellence en médecine traditionnelle a échelle de la région de la CEDEAO.

Nous savons que nombreuses sont les déclarations faites dans différentes parties du monde, et qui revendiquent avoir trouvé le remède du Covid-19, mais nous ne pouvons que soutenir et approuver les produits dont l’efficacité a été démontrée par des études scientifiques. C'est pourquoi l'OOAS collabore avec des partenaires pertinents, notamment OMS, le Centre africain de contrôle des maladies (Africa CDC) ainsi qu'avec des consortiums nationaux, régionaux et internationaux de recherche, afin de promouvoir la recherche scientifique d'un remède contre la maladie. Nous travaillons en outre, avec les Etats membres sur quelques-uns des médicaments disponibles dans le cadre d'essais cliniques et pour une utilisation a titre compassionnel en ce qui concerne certains cas graves. En ce moment même, un certain nombre de centres d’excellence de la Médecine traditionnelle de l’espace CEDEAO sont également en train de procéder a des études sur des produits d'une efficacité potentielle.

La Commission de la CEDEAO et I'OOAS continueront a se focaliser sur la mise en oeuvre des décisions prises par les chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO lors de leur récent sommet extraordinaire sur la lutte contre le Covid-19, dont l'une consiste a renforcer la coopération entre les Etats membres en matière de recherche, de formation et de partage d'expériences dans le domaine de la santé en général, et de la lutte contre le Covid-19 en particulier.



Commentaires  

+7 #1 Ali Daramkoum 07-05-2020 15:27
À quand la fin de cette époque colonial
3
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #2 Idrissa Mahamadou 07-05-2020 15:28
Honte aux membres de la CEDEAO. on publi les produits à la télé et vous venez démentir.ces gens là sont près à tuer leurs peuples à le vaccin européen.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Hum 07-05-2020 15:33
Je vous le disais hier à propos du don malgache qu il ne faut pas crier victoire car les occidentaux n ont pas dit leur dernier mot, ils peuvent intimer leurs sous préfets à ne pas utiliser ce remède que c est du bla-bla et voilà qui m a déjà donné raison en moins de 24 heures sacrée Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #4 Abdoul Tinni 07-05-2020 15:40
Vraiment honte à nos dirigeants, c'est ça la solidarité africaine !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #5 Zoro 07-05-2020 16:16
Encore une fois de plus, aucun décès enregistré à Madagascar jusqu'à aujourd'hui...entre nous, peut on prendre au sérieux cette institution CEDEAO qui n'est même pas foutue de respecter la libre circulation des personnes dans ledit espace même lorsqu’on est détenteur du passeport CEDEAO, la police au niveau de chaque frontière va te raqueter de l'argent jusqu'à la destination et ça au vu et au su des responsables de cette institution....alors son avis sur ce remède ne doit même pas compter, qu'on nous mette à disposition ce covid organic dans les points de vente , on s'en fiche de la CEDEAO.....
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #6 Alka 07-05-2020 17:58
C'est effectivement une honte cette déclaration ! Et c'est la preuve que nos institutions supranationales supposées nous représenter sont en effet des leviers control dans les mains des impérialistes....Mais c'est juste une question de temps....
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Gaya.gaskia@yahoo.fr 07-05-2020 19:53
Bonjour,
Complètement ahuri de cette déclaration de la CDEAO.
êtes vous vraiment souverains et indépendants ?
Pour qui vous justifiez vous ?
Votre déclaration est une honte et montre à suffisance comment la CDEAO est une caisse de résonance qui ne représente pas le peuple africain.
Vraiment qu'elle honte !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 kiqt 07-05-2020 21:57
:zzz l'afrique n'aiment pas madagascar.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com