jeudi 18 août 2022

2674 lecteurs en ligne -

fraren

G5 Sahel/Barkhane : la rencontre de Pau reprogrammée pour le 13 janvier

Macron et Chefs G5 sahel

Initialement prévu  pour le 16 décembre, le Sommet de Pau entre le président français et les dirigeants du G5 Sahel, aura finalement lieu le 13 janvier 2020. Il servira, comme l’a voulu Emmanuel Macron, à « clarifier » la position des chefs d’Etat des 5 pays  sur la présence de la force Barkhane dans a zone et à « réévaluer » les objectifs de l'engagement français au Sahel.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le président français et ses homologues des 5 pays membres du G5 Sahel, se retrouveront le 13 janvier prochain à Pau, dans le sud-ouest de la France, pour un « Sommet de clarification », sur la présence de l’opération Barkhane au Sahel. C’est  ce que vient de confirmer l'Élysée à travers un communiqué publié dans la soirée du lundi 17 décembre.  Selon la présidence française, les présidents des pays du G5 Sahel ont confirmé « leur accord et leur disponibilité pour cette date ». Selon la même source, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki, le président du Conseil européen, Charles Michel, ainsi que  le vice-président de la Commission européenne et Haut-représentant pour les Affaires étrangères, Josep Borrel, ont également été conviés à la rencontre de Pau.

« Ce sommet aura pour objectif de définir de réévaluer le cadre et les objectifs de l'engagement français au Sahel. Il permettra également de poser les bases d'un soutien international accru aux pays du Sahel ». Communiqué de l’Elysée.

Sommet de clarification

La rencontre a été initialement été prévue pour le 16 décembre par le président français début décembre. Elle a été par la suite reportée à début 2020  après la tragique attaque terroriste d’Inatès qui a fait 71 morts dans les rangs de l’armée nigérienne, le 10 décembre, à la frontière malienne.

En prélude à cette rencontre, les dirigeants du G5 Sahel se sont réunis en Sommet extraordinaire, le dimanche 15 décembre à Niamey. A cette occasion, les  présidents du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Niger Mahamadou Issoufou et du Tchad, Idriss Déby ainsi que celui de Mauritanie Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, ont lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle renforce son appui à la force conjointe, afin de faire face au terrorisme qui ne cesse de s’amplifier avec la série des attaques meurtrières des derniers mois. Bien qu’aucune mention n’a été faite sur la rencontre de Pau, les chefs d’Etat du G5 Sahel ont plaidé pour un renforcement des alliances, ce qui a été perçue par une bonne partie de l’opinion de ces pays, comme un plaidoyer pour le maintien des forces étrangères, notamment Barkhane,  dans le Sahel.

Pour rappel, le président français Emmanuel Macron avait annoncé le 4 décembre, à l’issue du sommet de l’OTAN, qu’il avait convié les présidents du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie pour qu’ils « clarifient » leur position sur la présence militaire française au Sahel, de plus en plus contestée par leurs opinions publiques.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

+2 #1 Zoom 17-12-2019 08:19
Et si on économise le fonds de ce déplacement, il pourra peut être résoudre d'autes problèmes puisqu'on connait déjà leur position???
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Salé Dan Mairo 17-12-2019 08:53
Il faut juste lui envoyer la déclaration du président IM. Du 15/12/19
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Boubacar Hassane 17-12-2019 08:55
Déjà tout était prévisible et maintenant la clarification est connu depuis la déclaration de Niamey du 15 décembre passé. Pau ou pas, nous ne laisserons jamais le Sahel être à merci de la France, disons de la France et de ses alliés occidentaux avec la complicité de leurs mekas perclus d'humilité ( pardon) pour leur peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Oumar Moustapha 17-12-2019 08:57
Ns sommes indépendant depuis 1960 mais jusk la ils ns traite comme ils veulent,c'est à nous les jeunes de nous réveillé,
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 David Gapto le Fhüreur 17-12-2019 08:58
:-* On sait à quoi s'attendre... Le malheur des lions saheliens est d'être dirigés par une équipe bénie Oui-Oui
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 dodo 17-12-2019 08:58
Qu' ALLAH fasse qu' à cette rencontre de PAU que le sahel retrouve sa stablité.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Yan Koller Fakani Aboutalib 17-12-2019 09:02
Mais ils vont aller faire quoi même ?? Déjà ont connaît leur position ils ont même appelé d'autre pays occidentaux de venir encore. Donc ils n'ont cas resté au moins l'argent du déplacement là va resté dans le compte de l'État
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 conscient 17-12-2019 12:14
Ils auraient mieux fait de dépenser l'argent de frais de déplacement à Pau, dans leurs forces armées. le déplacement est inutile et insensée. on connaît déjà c'est qu'ils diront.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 Pau pour quoi faire? 17-12-2019 13:36
Cette rencontre de Pau perd un peu de son sens, après celle du 15 décembre tenue à Niamey. Tout ce que Macron souhaiterait entendre de la bouche de ses valets africains, il l'a entendu depuis Niamey, le 15 décembre. A Pau, ils ne lui diront rien de plus que ça, mais la différence réside dans le fait que la médiatisation de l'événement ne sera pas la-même. Alors que la rencontre de Ny s'est tenue dans une quasi-indifférence de l'opinion internationale, celle de Pau va rassembler la crème de la politique, de l'économie, des institutions internationales, et, bien sûr, de la presse internationale pour être témoins des suppliques de nos dirigeants pour le maintien des forces françaises dans nos pays. Ce qui correspondra, pour nous le peuple, l'humiliation ultime assénée par nos compatriotes de présidents, à la face du monde. Et à partir de Pau, plus personne (Etat, Société civile ou individu) ne pourra plus indexer Macron et la France d'être nos bourreaux. C'est du moins ce que je crois. Hélas!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Abdoulyesaminou 17-12-2019 19:07
Hum............................................... .............
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Citoyen 17-12-2019 20:46
Nous devons être réalistes. Si par exemple toutes les forces étrangères (France y compris) quittent un Etat comme celui du MALI, il est fort probable que les Djihadistes conquièrent rapidement l'armée malienne. Et je vous assure que ça serait le chaos au Sahel. La majorité de ceux qui réclament le départ des troupes étrangères, en particuliers les représentants de la Société Civile, le font sur la base de sentiments anti-néocolonialistes sans pourtant autant proposer des solutions de l’après départ de ces forces. Il faut que nous apprenions à être responsables de nos actes.Tant que nous n'allons pas nous départir de la culture de la mauvaise gestion et de la mal gouvernance, nous serons toujours à la traîne. Les causes de nos problèmes sont d'abord endogènes. Ainsi, la rencontre de PAU sera l'occasion pour nos Chefs d'Etats de donner leur vision sur les modifications qui devraient être imprimées à la Coopération militaires avec la France.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Sar sar nouhou 18-12-2019 06:39
Je croix que le régime démocratique ne tient pas dans les pays pauvres..les dirigent n ont pas leur choix face a lla France qui avait tjr une main mise sur leur candidature..seul la population peut soulever le défi...imaginer tout c que NS consommons nous vienne d étranger,nos vêtement,nos chossures,nos ustansul,tout matériel du cotidien,moyen de déplacement etc....cela est la grand preuve qui fait que yya qqu chose qui ne va pas,qui ne va pas!!!alors nous disposons Bell et bien de la richesse sous sol qui peut nous garantir tout cela sans dépendance ,afin de couvrir nnos besoin integral ,financer nos même notre sécurité,le chômage ,la pauvreté, disparaitra,et que j usqu a pouvoir vendre nos produit a qui que ce soit,la France,la Chine,le Nigeria,n importe qui se présenterait....c sa mon rêve
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Sar sar nouhou 18-12-2019 06:55
Pourquoi toujours la présence des force étrangères?vous voulez que sa soit pour une éternité?pour faire qw?vous aller alors continuer a mourir tjr jusqu'à a ce que y aura aucun de nous ,et nos richesse seront piller par les complices créateur et préditeur de cette situation comme prévu!! Non non!je croit que la meilleur option est de chercher a devenir indépendant ,et si le niger nous nous nous apartiendrai,nous prendrons nous même toutes les mesures de sécurité ,de santé,du vie meilleur que celle la!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Sar sar nouhou 18-12-2019 07:15
Je croit que on est trop en retard ,qui nous a mis dans ce retard?la France?non.nos dirigent ,non..comme nous sommes dans un régime démocratique alors nous même sont responsable de nos actes!!!réveillons NS alors aider nos responsable sur la bonne base car c est notre pouvoir,éviter qui il y aura pas bcp de chômage sinon sa peut renforcer le terrorisme..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com