lundi 8 août 2022

2627 lecteurs en ligne -

fraren

Groupe Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) : les ministres de la culture en conclave à Niamey du 17 au 20 octobre prochain

conference de presse ministre Assoumana Malam Issa

Les ministres de la Culture des pays membres du Groupe Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP), seront en conclave à Niamey, du 17 au 20 Octobre prochain. L’annonce a été faite, ce lundi 14 octobre, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue à la Maison de la presse, par le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, M. Assoumana Malam Issa.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La conférence de presse s’est déroulée en présence des responsables du cabinet du ministre ; des membres du Comité d’organisation de la Conférence ; des cadres du département ainsi que des représentants des médias de la presse publique et privée. Le ministre Assoumana Malam Issa a commencé son intervention en rendant un hommage à la défunte Mme Dantia Fadjmata Gali Adam, membre du comité d’organisation, qui nous a quitté la semaine dernière. Abordant le vif du sujet et l’objet du point de presse, le ministre a tenu tout d’abord, à faire la genèse du processus ayant conduit à ce rendez-vous qui honore, à plus d’un titre, notre pays. Il a ensuite évoqué le contexte dans lequel se tiendra la conférence des ministres de la culture de l’ACP dans notre pays, ainsi que les enjeux de la rencontre non seulement pour le Niger, mais aussi pour la promotion de la culture dans l’espace ACP.

conference de presse ministre Assoumana Malam Issa BIS

M. Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale

« Au Niger, nous avons fait de la Renaissance culturelle, par la volonté et la vision de SEM le Président de la République, le premier axe du programme de la Renaissance pour le développement économique et social. Il faudrait donc que nous puissions donner à la culture toute son importance, comme pratiquement tous les pays qui se sont développés,  et  en faire le pilier par lequel nous  aboutirons à la triple modernisation qui constitue l'objectif de la Renaissance culturelle, c'est-à-dire: la modernisation sociale, la modernisation politique et la modernisation économique. La conférence de Niamey va être une très belle occasion de renouer avec la régularité de la conférence des pays de l'espace ACP, mais ça sera aussi pour le Niger, la seconde plus importante activité après le sommet de l'Union africaine. Des retombées économique, sociale et touristique sont attendues. Des retombées en terme d'images aussi puisque la plupart des pays ACP, une grande partie en tout cas, vont pour la première fois fouler le sol nigérien. Nous allons donc profiter des nouvelles infrastructures que nous disposons et qui sont aux normes internationales pour faire la promotion de la destination Niger et promouvoir le tourisme d’affaires. C’est aussi le grand enjeu de cette conférence internationale, au delà des thématiques importantes pour la promotion de la culture dans les pays membres de l’ACP  qui seront discutés au cours de cet important rendez-vous». M. Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale. 

Evoquant la rencontre de Niamey, le ministre a indiqué qu’il s’agit de la 5e Conférence ministérielle des ministres de la Culture que la capitale du Niger va abriter, sous le thème : « La diversification des partenaires dans l’espace ACP ». Selon M. Assoumana Malam Issa, c’est lors de la 4ème Conférence organisée à Bruxelles en novembre 2017 (15 ans après la 3e rencontre qui s'était tenue au Bénin), que le Niger a été choisi pour abriter cette rencontre, qui a reçu l’approbation et tout le soutien du Président de la République ainsi que celle du gouvernement.

La culture, un important vecteur de changement climatique

Dans son intervention, le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale s’est longuement épanché sur les enjeux de la rencontre de Niamey. Au cours de la dernière conférence, il avait été question de plusieurs thématiques notamment le financement de la culture ainsi que la prise en compte de la culture dans la formulation des politiques publiques. A Niamey, les ministres vont se pencher particulièrement sur des questions aussi importantes et relatives à la promotion de la culture dans l’espace ACP, avec un accent particulier  sur « la contribution de la culture dans le combat de la lutte contre le changement climatique».

Le ministre M. Assoumana Malam Issa, a ajouté que les enjeux de la Conférence de Niamey sont importants puisqu’en plus des décisions qui en seront issues, notre pays va engranger  diverses retombées notamment économiques, touristiques ou sociales.  « Nous allons profiter pour faire un tourisme d’affaire avec au programme une excursion à Kouré pour visiter les girafes, mais aussi d’autres espaces touristiques comme la Tapoa ou Boubon», a par exemple indiqué le ministre  qui a fondé l’espoir que cette 5e  conférence des pays ACP «  va être un succès ». 

Selon les explications du ministre, à la date d’aujourd’hui, la Conférence de Niamey a battu le record de participation avec déjà la confirmation de la présence de 35 ministres sur les 79 attendus. Par ailleurs, 51 pays ont confirmé leur participation au sommet de Niamey alors que le Comité s’attendait à une quarantaine de pays. Autant dire que c’est un évènement d’envergure internationale que la capitale nigérienne va encore abriter, ce qui n’occulte en rien les enjeux de la Conférence pour la promotion de la culture dans l’espace ACP. En effet, a indiqué le ministre Assoumana Malam Issa, le constat est que les pays de l’espace ACP consacrent encore une partie très infime de leur budget à la culture. A Niamey, il est prévu de faire un plaidoyer pour que le financement de la culture soit une priorité. D’autres pays se sont en effet engagés à s’inscrire dans cette dynamique comme les pays de la CEDEAO, qui ont promis de consacrer  à l’horizon 2025, au moins 1% de leur budget pour la culture, une recommandation du Niger qui a été adressé au Président en exercice de la CEDEAO, le président  Issoufou Mahamadou ».

Il convient de rappeler que l’ACP est une organisation internationale  regroupant 79 Etats dont 48 de l’Afrique subsaharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique. Créée il y a 40 ans, l’ACP œuvre pour la promotion et le renforcement de la coopération commerciale et économique entre ses pays membres et avec le reste du monde. L’’objectif est de contribuer à la réduction de la pauvreté conformément aux Objectifs du Développement Durable (ODD), d’intégrer les pays ACP dans l’économie mondiale et de promouvoir et renforcer la solidarité entre les Etats membres.

Abdoul Karim Moumouni (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com