dimanche, 24 mars 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Issoufou explication sur les travaux

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a procédé, hier matin, au lancement des travaux de Construction d'un Pont sur le Fleuve Niger à Farié, dans la commune rurale de Gothèye, région de Tillabéri. C'était au cours d'une cérémonie qui a drainé une véritable marée humaine composée des populations de toutes les contrées de la région de Tillabéri.

La cérémonie a également enregistré la présence du Président de l'Assemblée Nationale, SE Amadou Salifou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, l'ancien chef de l'Etat, le Général de Corps d'Armée Djibo Salou, des députés nationaux, du ministre de l'Equipement, M. Ibrahim Nomao, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Tillabéri ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, du représentant du président du Groupe de la Banque africaine de Développement ainsi et de plusieurs personnalités militaires et civiles.
Longtemps attendue par les populations, la réalisation de ce pont sur le Fleuve Niger à Farié, est d'une grande importance pour le Niger et la sous-région en général de part sa position stratégique. Notons que la construction de ce pont s'inscrit dans le cadre du Programme de renaissance du Niger qui vise à améliorer de manière significative les conditions de vie des populations du Niger ; à assurer une meilleure intégration régionale et sous-régionale au grand bénéfice de notre pays afin de booster le Niger au rang des nations émergentes au plan régional et international. Il s'agit précisément, à travers la réalisation de ce pont, de faciliter aux populations le trafic afin d'endiguer leur calvaire de l'enclavement de la rive droite du fleuve. Les populations de la zone rencontraient en effet, d'énormes difficultés dans leurs activités quotidiennes. Le Pont de Farié une fois achevée et réceptionnée, mettra assurément fin aux interminables attentes du Bac devenu vétuste, voire hors d'usage, pour la traversée du fleuve.

Les travaux de construction du Pont de Farié sont constitués d'un pont d'une longueur de 630 m à quatorze (14) travées d'une longueur de 45 m chacune et comportant chacune quatre (4) poutres en béton précontraint ; 3.000 m de voies d'accès revêtues en béton bitumineux ; et deux (2) carrefours. A ceci, s'ajoutent d'autres aménagements d'infrastructures notamment la construction de huit (8) salles de classes et deux (2) points d'eau ; la construction d'une case de santé à Farié ; la reconstruction du Centre de Santé Intégré (CSI) de Koria Haoussa ; la construction du marché rural de Farié. Le coût de ces travaux hors études et contrôles s'élève à onze milliards sept cent soixante seize millions neuf cent soixante cinq mille quatre cent dix francs (11.776.965.410 FCFA) Hors taxe, pour un délai d'exécution de trente six (36) mois. L'exécution des travaux est confiée à l'entreprise Chinoise CGC International.
Après avoir donné le premier coup de la pelleuse marquant le lancement officiel des travaux, le Président de la République qu'accompagne une forte délégation, s'est rendu au bord du fleuve. Il a, à cet effet exprimé toute sa satisfaction pour avoir tenu la promesse faite au peuple nigérien, et en particulier aux populations de la région de Tillabéri. Le Chef de l'Etat a précisé que cet investissement est un investissement structurant pour le Niger, car il permet de désenclaver le pays non seulement du point de vue intérieur, mais aussi par rapport aux pays voisins. Il devait par la suite ajouter que ce projet s'inscrit dans un cadre très large, dans un cadre sous régional. Cela permettra de multiplier les échanges à l'intérieur du Niger d'abord, et entre le Niger et les pays voisins notamment le Burkina Faso et le Mali et même au-delà. « Il s'agit là d'un projet structurant de plus que nous sommes en train de mettre en œuvre. Il y a d'autres projets qui vont intervenir », a confié le Chef de l'Etat.
Sachant que le fleuve traverse le Niger sur plus de 500 km, le Président de la République a souligné qu'il est important de multiplier des ponts sur le Fleuve Niger. « Aujourd'hui, c'est le Pont de Farié, demain ça sera un pont face à Mehana, après demain ça sera un autre pont face à Kirtachi, etc. Mon ambition, c'est de mettre des ponts à des distances régulières sur le Fleuve Niger afin de désenclaver intérieurement le pays, mais aussi de désenclaver le pays par rapport aux pays voisins et l'extérieur », a affirmé le Chef de l'Etat.
Parlant du Barrage de Kandadji, le Président Issoufou Mahamadou a rappelé que les travaux préparatoires sont très avancés et que le Barrage de Kandadji est en bonne voie. En effet, a-t-il assuré, le financement du Barrage est totalement bouclé et, très prochainement, l'entreprise qui reprendra l'essentiel des travaux sera sélectionnée. Dans le discours qu'il a prononcé à cette occasion, le ministre de l'Equipement, M. Ibrahim Nomao, a rappelé que le lancement de la construction d'un pont sur le Fleuve Niger à Farié intervient après le lancement des travaux d'aménagement et du bitumage de la première tranche des 70 km de voirie de Niamey, du tronçon Balléyera-Loga, la route Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské, du bitumage de 20 km des voiries à Maradi dans le cadre de Maradi Kollya et de l'inauguration de la route Goudel-Tondibiah-Tondikoirey et Boulevard Askia Mohamed ainsi que de la Blue zone de Niamey.
En outre, le ministre de l'Equipement a indiqué que l'avènement de cet important ouvrage reliant les deux rives du Fleuve Niger revêt deux (2) intérêts sur le plan de désenclavement au plan interne et externe. S'agissant du plan externe, il a expliqué que le pont de Farié constitue une jonction centrale entre les routes communautaires notamment Ouagadougou-Dori-Téra-Farié-Niamey et Gao-Tillabéri-Farié-Niamey. C'est ce caractère fortement intégrateur qui a permis l'inscription de ce projet au programme d'actions communautaires des infrastructures des transports routiers et le financement des études par l'UEMOA, a-t-il dit. En effet, M. Ibrahim Nomao a attiré l'attention de l'entreprise en charge de l'exécution de travaux et du bureau de contrôle sur la qualité des travaux qui seront effectués ainsi que le respect du délai contractuel. 

Le ministre a par la suite souligné que des futurs projets dans le cadre du programme d'équipement en infrastructure de transports de notre pays comporte pour la région de Tillabéri, entre autres, la réhabilitation de la route Balléyara-Filingué ; la réhabilitation de la route Ouallam-Banibangou ; l'aménagement et le bitumage de la route Tillabéri-Ouallam ; l'aménagement et le bitumage de la route Balléyara-Banibangou-Frontière du Mali ; l'aménagement et le bitumage du tronçon Sanam-Tébaram de la route Fillingué-Tahoua ; l'aménagement et le bitumage de la route Say-Kobadié ; et l'étude d'un pont sur le Fleuve Niger à Méhana.
Poursuivant son intervention, le ministre de l'Equipement a mis un accent sur les grands investissements déjà réalisés ou en cours de réalisation dans la région de Tillabéri dont la construction de la route Say-Tapoa ; la construction de la route Niamey-Namaro-Farié et de ses bretelles ; la construction de la route Fillingué-Abala-Sanam ; la réhabilitation de la route en terre Kollo-Kirtachi, Farié-Samira, Ouallam-Mangueïzé ; la construction des routes en terre Dargol-Wama, Téra-Bangaré, Bossia-Bongouziba, RN4-Guériel , Manguéïzé-Tilloa-Tchizégorou. Sur un tout autre plan, il a appelé les personnes impactées à plus de discernement concernant la question de dédommagement avant d'inviter l'ensemble des parties prenantes à collaborer davantage pour une mise en œuvre de la disposition de la loi en la matière en bannissant tout comportement de nature à retarder l'avancement normal des travaux.
Pour sa part le représentant du président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) a rappelé que la Route transsaharienne fait partie de vision et politique sectorielle des transports de la CEDEAO, de la CEAC, de l'UEMOA et de la CEMAC. La réalisation de la route transsaharienne permettra au Tchad d'accéder aux ports de l'Afrique de l'Ouest notamment ceux du Bénin, du Togo, du Ghana et de l'Afrique du Nord comme celui de l'Algérie et de la Tunisie sur qui, il doit avoir impact sur le coût de réduction de certains produits. Selon lui, le Pont de Farié apparait comme un ouvrage stratégique pour relier plus facilement la RTS aux réseaux routiers de la CEDEAO. En contribuant au financement des travaux du Pont de Farié, la BAD entend accompagner le Niger dans ses efforts du développement de la région de Tillabéri qui, partage des frontières avec le Mali au Nord, le Burkina Faso à l'ouest et Sud-ouest et le Bénin au Sud. La région de Tillabéri, dit-il recèle d'importantes potentialités naturelles et économiques avec une production agricole et pastorale les plus significatives du pays. Revenant sur la route transsaharienne, il a souligné que cette route au-delà de financement apporté par les gouvernements de l'Algérie, du Tchad, du Niger et des partenaires, elle est le symbole de la vision de nos institutions respectives à contribuer au développement des échanges commerciaux et l'intégration régionale entre les régions de LIMA, de la CEDEAO et de la CEAC.
Le gouverneur de la région de Tillabéri, M. Djabiri Hassimiou, a transmis les remerciements des populations de sa région au Chef de l'Etat pour tout ce qu'il fait dans le cadre de l'amélioration de leurs conditions de vie. Quant au maire de la commune rurale, il s'est réjoui de la construction du Pont Farié qui contribuera au développement de sa localité, du pays et de la sous région en général.


Laouali Souleymane, Envoyé Spécial

Le Sahel

{jathumbnail off}

Commentaires   

+5 #1 Modibo 07-05-2015 08:49
La réalisation d'un pont à Farié est une bonne initiative pour le Niger et nous la saluons. Il faut aussi penser au barrage de kandaji. Autrement, pourquoi pour un pont il faut mobiliser toute la république avec ses anciens présidents. Monsieur le président, travailler le plus simplement du monde et les nigériens vous le rendrons. N'oubliez pas d'achever le chemin de fer, les dossolais attendent. Sinon Mahagoye Fa...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 labizé 07-05-2015 09:47
merci MR le président, pourquoi ne pas le nommé Pont MI parce que vous le mérité biens sur ou avoir une place a votre nom nous ne voulons pas manqué de quoi montre a votre nom a nos enfants
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 ADILA YAR TASSAOUA 07-05-2015 11:01
Ils ont gouverné sur ce Niger depuis son indépendance. Ils ont thésaurisé des richesses, construit des châteaux groupés et se permettant de fuir en France suite à l'affaire de BBs importés, ils ont trouvé mieux d'aller gaspiller tout ce qu'ils ont arnaqué au peuple nigérien sans rien lui construire pour son développement implosif et intrinsèque. Ils ont détruit les cadres valables, à même de réduire la gravité de la situation; soit en les arrêtant et emprisonnant si les victimes n'ont pas été purement et simplement exécutées afin de laisser libre voie d'ascension politique à ceux-là qui sont prêts à vendre le Niger et son peuple pour avoir ce qu'ils désirent. HEUREUSEMENT que ce digne fils du Peuple en ce Lion de Dandadji toujours en faction aux portes des biens publics. SEM le Pdt Issoufou Mahamadou eut le courage de rebâtir ce Niger en s'entourant d'hommes et de femmes prêts à libérer ce pays du piège dans lequel il est englué. MERCI POUR CE PONT ET DU COURAGE EXCELLENCE!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 Afrique 07-05-2015 11:28
Merci monsieur le président pour tout ses ouvrages ,il faut que vous pensez maintenant a donner votre nom a un ouvrage ça sera bien ,parce que vous avez fait en quelque mois ce que d autre n ont pas pu faire depuis l indépendance ,courage Monsieur le président , mais maintenant je vais juste demandé une chose nous voulons que tous les présidents d Afrique de l ouest se mettent d accord pour qu on utilise plus le cfa parce que le peuple est fatigué de payé pour l économie française ,sans notre monnaie nous ne seront pas libre donc pensez y aussi pour qu on ait une meilleur intégration , le peuple d Afrique est prêt a vivre ensemble surtout nous les jeunes parce que c est l union qui fait la force
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 Africain 07-05-2015 14:11
Les ennemis de l'Afrique, ce sont les africains. J'avais parié qu'il y 'aura moins de commentaires sur cet article. Les énervés et les ratés de la vie ne vont pas venir exposés leur haine. Puisque notre pays va avancer avec ce pont.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 le Niger! 07-05-2015 15:30
la politique!!nous nous comprenons toujours ce que vs voulez dire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 TOTO A DIT 07-05-2015 15:42
:lp Un pont c'est toujours une décongestion ... Une fluidité de trafic pour les usagers .... Mais faudrait il aussi qu'il réponde aux normes de construction ... : le ciment requis et les fers requis ..... Ouvrage attribué aux spécialistes et non récompenser les amis devenus businessmen :))

Et la reprise du chemin de fer .... Avec ce tramway de 18 siecle .. Que Bollore appelle train ... Qui va supporter les frais deja initiés dans son erreur de jugement ... Eut été sous d'autres cieux la Porte lui sera montré... A moins d'assumer totalement la responsabilité ....

et Kandadji ? Relégué aux calendriers grecs ? :))

C'est toujours de faire un ouvrage si les investissements ne sont pas un passeport pour enrichir des PAC ... Et recevoir des KICKBACK ?

Comment?
un Ouvrage :)) une villa

Un projet .... Cet argent pour toi... MAIS CHUT!!! :D

Et ils se reconnaîtront :)) ;-0 ;-0 qui? :D
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Bon sens 07-05-2015 16:53
et la RN 2?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #9 Alheri 07-05-2015 19:17
C'est ça la différence, les chiots de Binkou Haram du Niger (ARDR) aboient lorsqu'il y a malheur au pays. Ils ont horreur de voir quelque choses de positif se réaliser au Niger. Allah ya waddan naka ya lalace.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 Marmaro 08-05-2015 00:44
Faire pour faire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 Marmaro 08-05-2015 00:45
Faire pour fair
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Mayaki Sanoussi 08-05-2015 01:58
Bon courage son excellence.quelqu'en soit nos divergences ya toujours c'est qui nous uni.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Gaskiya 08-05-2015 07:25
S'il vous plaît Charlie, il faut finir avec cette maladie de méningite qui tue le peuple nigerien.La santé et la sécurité des peuples nigeriens d'abord avant de penser à ces chantiers
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 100 6 08-05-2015 10:44
La maladie ce Dieu qui peut l'arrêté implorons Le bcp qu'est ce l'état peut faire. Moudawo cikin taytayimu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 tétu 08-05-2015 12:05
à 1006, Gaskiya a raison, quand il ya une catastrophe de ce genre et qu'il n'ya aucune amorce de solution, on ne peut pas aller en champagne électorale car ce n'est qu'un lancement comme tout autre (chemin de bois, kandaji, sakadalma, ......). Au moins lance un appel aux PTF et autres bonnes volontés nationales pour chercher vaccins. Si le people meurt qui sera sur le pont?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 ziza 08-05-2015 15:54
:lp :lp :ne: tes bonne initiative merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 ziza 08-05-2015 15:55
Très belle initiative merci :lp :lp :lp
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #18 precision 08-05-2015 18:21
A "Alheri" en lisant tes commentaires tout laisse croire que tu es né mal éduquer dans tous tes commentaires tu insultes ça prouve que physiquement et moralement tu es médiocre et incompétent en plus tu n'as aucun respect pour tes parents. Que Dieu te pardonne. et te ramène sur le droit chemin amen!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 precision 08-05-2015 18:23
Très belle action Mr le PR mais il faut savoir prioriser vos actions
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #20 Nouveau 08-05-2015 19:36
Courage et qu'Allah nous allège le fardaud de cette veruleuse maladie!!! Amen!!! Le Niger avant tout.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 siradji danladi 08-05-2015 21:14
Ce pont est bon pour le Niger , nous sommes d'accord ! Mais j'ai l'impression que le président est mal informé ou mal conseillé de la vraie situation du pays si non comment il va dépenser des milliards pr réaliser un pont alors qu'une partie de la population souffre des problèmes d'eau et de maladie? Regardez le cas de Zinder et surtout dans cette période de la chaleur. Et c'est pareille dans d'autre quartier d'Agadez . Un président doit savoir organiser ses activités en fonction du temps et de l'importance de ces dernières !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #22 Saidou Noureni 09-05-2015 13:25
Mais un president ma besion de mettre son nom sur les edifices publiqpmais c au peuple d'en decide
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #23 madougou 09-05-2015 19:09
qui cherche le malheur , vivra dans le malheur
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

MNSD Nassara : le président Seyni Oumarou plébiscité pour la présidentielle de 2021

24 mars 2019
MNSD Nassara : le président Seyni Oumarou plébiscité pour la présidentielle de 2021

Comme une lettre à la poste ou presque, Seyni Oumarou, le président du Mouvement national pour la société de développement (MNSD Nassara), a été reconduit et mieux, plébiscité comme le candidat...

Discours de Seini Oumarou, président du MNDS Nassara, au 9e Congrès du parti

24 mars 2019
Discours de Seini Oumarou, président du MNDS Nassara, au 9e Congrès du parti

Mouvement National pour la Société de Développement MNSD – NASSARA BUREAU POLITIQUE NATIONAL Messieurs les Vice-présidents du MNSD Nassara ; Mesdames et Messieurs les Conseillers Nationaux du MNSD Nassara ;...

Finances publiques : vers une retraite dorée pour les conseillers techniques du PR et du PM

20 mars 2019
Finances publiques : vers une retraite dorée pour les conseillers techniques du PR et du PM

En voilà encore une nouvelle affaire qui va faire des vagues alors que la polémique sur l’augmentation des frais de mission des agents de l’Etat, ministres et députés n’est pas...

UA Niger 2019 : Idimama Kotoudi, un professionnel chevronné à la tête du Comité technique Médias et Communication

16 mars 2019
UA Niger 2019 : Idimama Kotoudi, un professionnel chevronné à la tête du Comité technique Médias et Communication

Le 33eme sommet des chefs d’Etat et de gouvernements que notre pays a l’honneur d’accueillir en juillet prochain avance à grands pas. Les chantiers-Aéroport international Diori Hamani entièrement rénové, voix...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 MARS 2019

15 mars 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 MARS 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 15 mars 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Lumana : après sa réélection à Niamey, Soumana Sanda prône la paix pour préparer le retour de Hama Amadou

15 mars 2019
Lumana : après sa réélection à Niamey, Soumana Sanda prône la paix pour préparer le retour de Hama Amadou

Discours de Soumana Sanda, président de la section régionale MODEN Lumana de Niamey, à l’occasion des travaux de la Conférence régionale du vendredi 15 mars 2019 à Niamey