NITA Fond Site Web 675 x 240

 Mahamat Idriss Déby Itno et Succes Masra bureau presidentiel

Le Conseil constitutionnel du Tchad a annoncé, ce dimanche 24 mars, que dix (10) candidatures sur les 20 déposées, ont été validées pour la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 6 mai 2024. Parmi les candidatures retenues, celles du président de la transition, Mahamat Idriss Déby Itno et du Premier Ministre, Succès Masra ainsi que celle de Lydie Beassemda, la seule candidate femme. Le Conseil a par contre invalidé la candidature des principaux opposants au pouvoir notamment celles de Nassour Ibrahim Neguy Koursami et de Rakhis Ahmat Saleh.

  

Zeyna commission0

 

Ils seront dix (10) candidats dont une seule femme à briguer la magistrature suprême lors de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 6 mai prochain. Ainsi en a décidé le Conseil constitutionnel qui lors de l’audience solennelle qu’il a tenu, le dimanche 24 mars 2024, a annoncé la validation de dix candidatures sur les vingt dossiers déposés.  

Sur les dix candidats en course, le président de transition, le général Mahamat Idriss Déby Itno « Kaka » et son Premier ministre, Succès Masra. Leurs dossiers de candidatures ont été jugés « recevables » et « conformes » par le Conseil qui a, entre autre, estimé que le Chef de l’Etat s’est mis en disponibilité de l’Armée alors que l’ancien opposant aujourd’hui à la tête du gouvernement justifie au moins une année de résidence régulière dans le pays au cours des trois dernières années. La candidature de l’ancien Premier ministre  Albert Pahimi Padacké a aussi reçu l’aval des Sages du Conseil tout comme celle de Mme Lydie Beassemda qui sera la seule candidate de la liste.

Lors de l’audience, le Conseil constitutionnel a également annoncé que dix (10) autres candidatures, dont celles de deux farouches opposants à la junte au pouvoir au Tchad, Nassour Ibrahim Neguy Koursami et Rakhis Ahmat Saleh, ont été rejetées. Leurs dossiers a été jugé « non conformes » et « irrecevables », en raison notamment d'irrégularités dans les pièces administratives requises.

Le rejet de la candidature des principaux opposants à la junte intervient moins d'un mois après la mort du principal rival politique du général Déby, son propre cousin Yaya Dillo Djérou, tué le 28 février par des militaires dans l'assaut du siège de son Parti Socialiste sans Frontières (PSF). Un « assassinat » destiné à l'écarter de la course à la présidentielle selon l'opposition, ce réfute le gouvernement.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

0
TOTO A DIT
3 semaines ya
8) 8) Pour amuser la galerie ,un simulacre d'election dite démocratique en téléchargement .....
avec les potentials salutations félicitations que ces machins d'institution et dits partenaires qui y trouverent leur compte dans cette farce ...budgetivoire et coûteuse ....

Quand la DeMENTcratie ou Démoncratie ou Dynasticratie ITNO en en branle au grand dam des Tchadiens ...

Que faire et dire ?

Quand la Féministe Guatémaltèque et Lauréate du Prix Nobel de la Paix ,
RIGOBERTA MENCHÚ TUM ...
exprime par Démocratie....:

La paix ne peut exister sans justice, la justice ne peut exister sans équité, l'équité ne peut exister sans Développement, le Développement ne peut exister sans Démocratie, la Démocratie ne peut exister sans le respect de l'identité et de la valeur des cultures et des Peuples....

Est ce cela en cours au Tchad avec les Deby , se demande TOTO A DIT ? :-? :-?
UN, UA ... muettes...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Derrick
3 semaines ya
Dans ce jeu de dupes, le fils deby a pris une grande longueur d'avance devant celui qui fut son challenger il y'a quelques mois. L'opportuniste Success Masra a perdu toute credibilite en s'alliant avec le fils deby pour un strapontin de PM ephemere et sans reel pouvoir. Il s'est revele aux tchadiens et au monde entier comme un pion dormant de la france. Il n'a pas su lire la dynamique d'emancipation en vogue parmi les jeunesses francophones d'Afrique. Il n'a pas su ecouter l'appel des tchadiens a se liberer de la domination francaise. Il a cru ruser avec ses freres qui voyaient en lui le Sonko du Tchad et il doit a present accepter son triste sort, celui d'un suicidé politique. N'est pas Sonko qui veut mais qui en a la lucidite et pret a en payer le prix. Quand certains comme le maudit alias satan entrent en politique pour faire de l'argent, d'autres comme Sonko y entrent par conviction et pour la posterite. L'amateurisme, la roublardise, le mensonge ne restent pas longtemps caches.
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Nassiya
3 semaines ya
Incha Allah il n'y a que du bien inaltérable dans la droiture. Qu'Allah guide les dirigeants et ceux qui y aspirent.
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1619 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
511 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
302 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
336 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
343 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages