NITA Fond Site Web 675 x 240

 massacre civil Yatenga

Au moins cent soixante-dix (170) personnes ont été exécutées, d’autres blessées et des dégâts matériels importants ont été causés suite à une série d’attaques, le dimanche 25 février, dans trois (03) villages du département de Thiou, dans la province du Yatenga (Région du Nord), comme annoncé dans un communiqué publié jeudi dernier par le Procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouahigouya. À la suite de cette barbarie, la justice a lancé un appel à témoins pour permettre de faire la lumière sur les circonstances de ces massacres et identifier les auteurs du massacre ainsi que leurs complices afin qu’ils répondent de leurs actes conformément aux lois en vigueur. Ce nouveau massacre intervient alors que les forces burkinabé continuent d’intensifier leurs opérations militaires contre les groupes armés terroristes dans plus de régions du pays.

 

Zeyna commission0

 

Dans le communiqué, le Procureur de Ouahigouya, Aly Benjamin Coulibaly, informe que le Dimanche 25 février 2024, le Parquet avait été saisi du fait que des attaques meurtrières massives auraient été commises dans les villages de Komsilga, Nodin et Soro,  relevant tous du département de Thiou, province du Yatenga, région du Nord. « Les mêmes sources indiquaient que le bilan provisoire d'ensemble s'établissait à environ cent-soixante-dix (170) personnes exécutées, outre les personnes blessées et les divers autres dégâts matériels connexes », poursuit le communiqué qui ajouté que le lundi 26 février 2024, soit le lendemain des faits, les autorités administratives en charge des circonscriptions territoriales susmentionnées portaient les mêmes faits à la connaissance de certains des services judiciaires. « Au regard de la gravité et de la concordance de toutes ces dénonciations et informations, mon Parquet instruisait ses services de Police judiciaire d'ouvrir une enquête aux fins d'élucider ces faits », a indiqué le chef du parquet qui a fait savoir par la même occasion, que le jeudi 29 février 2024, avec le concours d'une escorte conduite par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), une équipe du Parquet et des services d'enquêtes de police judiciaire ont procédé  à un transport judiciaire dans les différents villages concernés aux fins de procéder à toutes les constatations et de recueillir tous les éléments de preuves disponibles.

« En ces instants où l'enquête est déclenchée, je lance un appel à toutes les personnes qui disposeraient d'éléments ou d'informations sur ces faits à les communiquer aussi bien directement à mon Parquet qu'aux différents services de Police judiciaire de mon ressort », indique le communiqué du Procureur dans lequel, il a tenu à exprimer toute sa compassion ainsi qu’a souhaité un prompt rétablissement aux blessés, « en ces moments d'épreuve pour la nation en général, et pour les victimes et leurs proches en particulier ».

Il convient de noter que ce nouveau massacre qui endeuille le Burkina intervient au moment où les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabé continue d’intensifier les opérations militaires sur divers théâtres d’opérations contre les groupes armés terroristes (GAT) ainsi que les groupes armés non identifiés (GANI) qui sévissent depuis 2015 dans plusieurs régions du pays, en particulier dans la zone des trois (03) frontières (Burkina, Niger et Mali).

Dans un message adressé cette semaine, le Président de la transition nigérienne, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, a témoigné à son homologue burkinabé, le capitaine Ibrahim Traoré, toute la compassion des autorités et du peuple nigérien face à ce drame qui vient encore endeuillé une fois le pays, membre de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) avec le Niger et le Mali.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

0
Waly
1 mois ya
Voila la force de l’Aes le massacre des innocents … on laisse le peuple sans protection
Un autre militaire au Mali arrêté pour avoir dénoncé le
Massacre des civils
Des milliers des camions nigériens bloqués au Burkina
Les nigériens maltraités harcelé par l’armée burkinabé pendant le malheureux Tôto a dit nous chante l’Aes
Quelle honte ces criminels qui ont pris en otage ces 3 pays
Que Dieu nous vienne en aide
Like J'aime like love angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 mois ya
:D :D :D Décidément !!! :-? :-? :-?

Ce MOUTON AMÉLIORÉ de Waly semble avoir la paranoïa de TOTO A DIT, ce CHAROGNARD ne peut pondre un billet sans mentionner TOTO A DIT......

Sinon .... Où dans l'article était il faut cas de TOTO A DIT ???

Appartement , TOTO A DIT semble déranger certains , et il se dit ravi ....

Et ce n'est pas tout , que ce Waly prenne son mal encore en patience car TOTO A DIT va se planter debout sur son nez et pisser pour longtemps:lol: :lol: :P
Like J'aime love haha angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 mois ya
Si tu savais c'est qu'un Officier des Armées , tu ne dois pas ignorer qu'il est soumis et tenu par une OBLIGATION DE RESERVE .... en référence à l'officier arrêté au Mali pour ces déclarations faites dans la parution de son livre pour saper le moral des Hommes en armes sur le front...
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Waly
1 mois ya
@toto le prophète de Malheur
Toto soutient inconditionnel des criminels de l’AES : alliance des misérables
On tue des civils au Mali au Burkina
Pendant que Toto applaudit
Quelle honte!!!
On ne parle pas de droit de réserve quand on tue des innocents
Révisé tes leçons
Wagner pille tue viole
Les idiots applaudissent sur les réseaux sociaux
Au début le Niger est colonisé par la France, cela choque Toto
Mais aujourd’hui c’est le Mali qui dit aux dirigeants nigériens, ce qu’ils faut faire
Cela plaît à Toto
Like J'aime like love angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Anti toto
1 mois ya
Waly, tu as parfaitement raison. Laisses l'autre zozo s'agiter. La verite crue est la... A ce stade, on ne peut que prier ...
Like J'aime love angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Patrice
1 mois ya
C'est de pire en pire....
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages