NITA Fond Site Web 675 x 240

Abdoulaye Diop MAE Malien

Dans un communiqué publié le mardi 06 février 2024, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a indiqué que les autorités maliennes ont réitéré leur retrait irréversible de la CEDEAO, conformément à la décision annoncée le 28 janvier dernier avec le Niger et le Burkina Faso, dans le cadre de l’Alliance des États du Sahel (AES). En réponse à la Commission de la CEDEAO qui a invoqué le délai d’un an pour que ce retrait soit effectif, le gouvernement malien a souligné que c’est l’organisation qui a violé ses propres textes, comme mentionné dans la déclaration conjointe des 3 pays. Par conséquent, le ministère a indiqué que le gouvernement de la République du Mali n'est plus lié aux contraintes de délai mentionnées à l'article 91 du Traité révisé et évoquées par la Commission.

 

Zeyna commission0

 

Le communiqué du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale fait suite à la note verbale du 31 janvier 2024 de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à travers laquelle l’institution a répondu à la décision de retrait du Mali et par la même occasion rappelé le délai d’un an avant qu’il ne soit effectif, conformément aux dispositions du Traité de l’organisation communautaire.

Dans sa réaction, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a réitéré « le caractère irréversible de la décision du Gouvernement de la République du Mali de se retirer sans délai de la CEDEAO en raison de la violation par l’Organisation de ses propres textes ». Le document se réfère également aux « autres raisons légitimes mentionnées » dans le Communiqué conjoint  du Burkina Faso, de la République du Mali et de la République du Niger, en date du 28 janvier 2024. En effet, poursuit le communiqué, la CEDEAO, par la décision de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement, en date du 09 janvier 2022, a imposé au Mali des sanctions contraires aux dispositions communautaires pertinentes, notamment au Traité révisé de la CEDEAO du 24 juillet 1993 et au Protocole additionnel A/SA.13/02/12 du 17 février 2012 portant régime des sanctions à l'encontre des États membres qui n'honorent pas leurs obligations vis-à-vis de la CEDEAO. Et d’ajouter que « ni ces textes, ni aucun autre instrument juridique de l'Organisation ne prévoit la fermeture des frontières à un État membre ». En outre, est-il indiqué, par cette décision, la Conférence de la CEDEAO a violé le droit d'accès à la mer et depuis la mer et la liberté de transit du Mali, tels que prévus par l'article 125 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, adopté à Montego Bay le 10 décembre 1982. Le Ministère a tenu  également à indiquer à la Commission que « ces graves manquements commis par la CEDEAO rendent le Traité de la CEDEAO inopérant », au regard des dispositions pertinentes de la Convention de Vienne sur le Droit des Traités de 1969, notamment celles relatives à la non- ingérence dans les affaires intérieures des États, la survenance d'une situation rendant l'exécution du traité impossible et le changement fondamental de circonstances » poursuit le communiqué dans lequel le ministère des Affaires étrangères annonce que « le Gouvernement de la République du Mali n'est plus lié aux contraintes de délai, mentionnées à l'article 91 du Traité révisé et évoquées par la Commission ».

Il convient d’ailleurs d’ajouter que hier mardi lors d’une rencontre avec le corps diplomatique sur l’évolution de la situation nationale du pays, le chef de la diplomatie malienne a indiqué aux diplomates accrédités à Bamako qu’ « en ce qui concerne la question du retrait du Mali de la CEDEAO, le Ministre a regretté que, de la CEDEAO de l’intégration sous-régionale voulue par ses pères fondateurs, cette Organisation sous ordre est devenue aujourd’hui une menace sérieuse pour les trois États de l’AES et leurs populations déjà confrontés à des défis existentiels ». Par la même occasion, le ministre Abdoulaye Diop  a averti qu’aucune organisation n’est au-dessus des intérêts vitaux de nos États souverains avant de préciser que le Mali reste ouvert et coopère de bonne foi avec tous les pays frères, amis et voisins dans l’intérêt bien compris et partagé des États et des peuples.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

2
AES des peuples
4 mois ya
La cedeao a recu 5/5 le message mais ne l'accepte pas. Son chef tinubu vient de rentrer a Abuja apres 2 semaines de vacances privees a Paris aux petits soins de macron. 2 semaines de vacances privees pour un dirigeant d'un pays par terre ou rien ne va. Pensez vous vraiment que ce porc a du temps pour une cedeao des peuples?
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mohamed
4 mois ya
Il ne reste plus au Niger de saisir la CIJ (cour internantionale de justice) pour récupérer ses sous bloqués à la BCEAO et faire tomber les sanctions de l'UMOA.
Like J'aime like haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
3
MDR
4 mois ya
Chaque matin il faut que vous sortez, pour crier sur les toit du monde que vous avez quitté la CEDAO; vraiment nous avez rien d'autre a faire que ça; la population manque d'électricité ça fait trois mois de cela, qu'es ce vous envisagez faire pour résoudre ce problème, sur ce problème on vous entend pas, silence radio.
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Aboubacar Hebie
4 mois ya
Salut mon frère stp ne parle pas comme ça, tu sais quoi le combat que ses pays là font aujourd'hui c'est pour toutes l'Afrique ok. Il faut les encourager stp. À moins que tu veux mourir dans l'esclavage
Like J'aime like love haha 5 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Dioms2006
4 mois ya
Vos populations n'ont même pas le minimum vital et votre combat c'est la CEDEAO. Tous ces bouleversements interviennent car des irresponsables ont décidé de passer par des coup d'état pour convenance personnelle pour accéder au pouvoir. Au lieu de passer votre temps a gueuler dans le noir, acquittez vous de vos obligations et allez vous en. Pendant ce temps vous vous promenez dans nos états avec le passeport CEDEAO, ko irréversible. Bon au passage la CEDEAO est en finale de la CAN 2023 hein, AES? :D :D :D :D :D
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Vas au diable sal co
4 mois ya
Vas au diable sal con ton grand père doit regretter la venue au monde de ton père
Like J'aime like haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
RABA
4 mois ya
Dans vis campagnes, tous le monde est riche apparemment. Pauvre Afrique. Soyez riches du cœur et vous serez riches de sous. Ne jamais sous estimé ceux qui ne pensent pas comme vous parce que vous ne sortez pas de vos quatre murs. Courage.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Tierranueva
4 mois ya
Tu as un raisonnement riche en idioties toi ! Esclave à vie tu resteras. Honneurs à ceux qui manifestent le désir de liberté. Merci AES dignes fils d'Afrique Noire.
Like J'aime like haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Didier
4 mois ya
Sortez, on va avoir la paix
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Marvin Gueye
4 mois ya
Coupure d'électricité ou pas.. C'est problème interne. On est là pour lutter contre l'impérialisme occidentale. Ce combat que mène l'AESA est un combat noble et c'est au bénéfice du peuple africain
Like J'aime like love haha 6 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Marvin Gueye
4 mois ya
Nous sommes déterminés à soutenir les pays de l'AES pour qu'elle nous donne notre souveraineté politique et monétaire. Après la Cédéao, l'UEMOA se prépare
Like J'aime like haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Nazif
4 mois ya
Le Niger, le mali et le Burkina ils ont des richesses sur leurs terres de l'autre côté c du café Le banane et du charbon avec atchake vous n'aviez rien ni pétroles ni uranium et ni or.alhamdulillahi Niger mali et Burkina que dieu vous bénisse
Like J'aime care haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Abson
4 mois ya
On voit clairement que tu es un analphabète tu n'est même pas informé
Petit va chercher sur Google les plus gros producteur de pétrole en Afrique de l'ouest
1 Nigeria
2 Cote d'ivoire
3 Niger
Tu ne connais rien tu fais du bruit gratuit
Au Mali ya koi ? Or c'est ça
Ça sur Google les plus gros producteur d'or en Afrique de l'ouest tu verra la vérité au lieux de raconter des bêtises ici
Irréfléchi
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2258 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
340 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
375 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages