Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Nigeria_massacre_Noel_image.jpg

Pendant que les célébrations de Noël battaient leur plein à travers le monde, les chrétiens du Nigeria ont tragiquement été pris pour cible lors d'une nouvelle série d'attaques violentes. Le bilan de ces attaques, concentrées principalement dans les villages de Bokkos, Barkin Ladi et Mangu, tous situés dans l’État du Plateau au centre du Nigeria, entre le 23 et le 27 Décembre, ne cesse de s'aggraver, atteignant désormais près de 200 morts.

Le père Andrew Dewan, Directeur des communications du diocèse de Pankshin où ces attaques ont eu lieu, a témoigné auprès de l'Aide à l’Église en Détresse (AED) des événements tragiques qui ont marqué cette série d'attaques impliquant 26 villages.

Le 27 décembre, les autorités locales ont confirmé que le bilan des attaques dans l’État du Plateau s'élevait à près de 200 morts. Au moins 198 personnes ont perdu la vie au cours des attaques perpétrées par des groupes armés entre le samedi et le mardi 26 décembre dans plusieurs villages de la région.

Lors d'une rencontre avec le vice-président du Nigeria, le président du conseil du gouvernement de Bokkos, Monday Kassah, a déclaré qu'il y avait eu un décompte macabre de «148 villageois de Bokkos massacrés de sang-froid». À cela s'ajoutent «au moins 50 personnes tuées» dans quatre villages de la circonscription voisine de Barkin Ladi, selon Dickson Chollom, un élu de l'assemblée locale. Bokkos, une région en proie depuis plusieurs années à des tensions religieuses et ethniques, a été particulièrement touchée.

Initialement, l'armée avait rapporté un bilan de 163 morts, avec «plus de 500 personnes» blessées et transférées dans les hôpitaux de Bokkos, de Jos et de Barkin Ladi, comme l'a ajouté Monday Kassah. Depuis lors, le bilan ne cesse de s'alourdir, et ces affrontements ont entraîné le déplacement de milliers de personnes. La région demeure une zone de préoccupation en raison des tensions persistantes entre communautés religieuses et ethniques.



Commentaires

0
Djim
1 mois ya
C'est triste, toutes ces tueries perpétrées par des africains ignorants sur des africains au nom d'une idéologie dont l'origine n'est point africaine.

Mais où sont les forces armées de Bola Tinubu qui sont compétentes à intervenir au Niger , or elles se retrouvent incapables de sécuriser leurs propres localités malgré la puissance de l'armée (NIGERIA le géant de l'Afrique)?
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Djim
1 mois ya
Combien de temps faudra t-il encore à ce continent pour comprendre et prendre son destin en main?
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
972 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
484 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
417 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
304 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages