jeudi 8 décembre 2022

3354 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina Faso et Mali: une coopération efficace pour combattre un ennemi commun

Ibrahim Traore et Sadio Camara

Tout récemment, le Président du Burkina Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré a effectué une visite amicale au Mali. Et maintenant, une deuxième étape stratégique a été réalisée pour renforcer les relations dans le domaine de la sécurité. Le 11 novembre 2022, le Ministre malien de la Défense le Colonel Sadio Camara s’est rendu à Ouagadougou pour une visite de travail, au cours de laquelle il a tenu deux entretiens importants.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans la matinée, la délégation malienne a été reçue par le Capitaine Ibrahim Traoré, accompagné de son Premier ministre M.  Apollinaire Kyelem de TAMBELA. "Nous avons reçu les instructions de nos chefs d’Etat, de se mettre ensemble, de mutualiser non seulement les efforts mais aussi les moyens, afin de faire face à notre ennemi commun et pour le bien-être de nos populations" a indiqué Camara à la fin de rencontre.

M. Traoré a remercié les forces armées maliennes pour leurs approche bilatérale, qui permet aux deux pays de partager leurs expériance en vue de futures victoires dans la lutte contre le terrorisme, un ennemi commun qui menace la population.

La deuxième rencontre a eu lieu avec le Ministre burkinabé de la Défense des Anciens Combattants, le Colonel-major Kassoum COULIBALY. L’objectif de la réunion était de renforcer la coopération entre les deux pays pour relever les problèmes communs. La réunion a permis aux ministères d’évaluer la situation en matière de securité, nottament le long de la frontière commune, qui mesure 1200 kilomètres. Ils ont salué le dynamisme et les résultats de la coopération entre les deux armées. Pour le bien-être de la population, ils ont convenu d'élaborer une stratégie commune. A l'issue de la réunion, les deux parties ont convenu de maintenir un contact permanent pour une meilleure mise en œuvre des accords.

Certaines mesures ont déjà été prises. Afin de reprendre le contrôle de son territoire, le Burkina Faso a restreint les vols sans autorisation préalable et appropriée pour tous les pays, y compris la France. Des mesures similaires ont déjà été prises au Mali. Cela a permis de protéger le pays contre la diffusion des renseignements.

Comme on peux le constater, les pays amicaux renfrcent leur coopération pour mieux lutter contre le terrorisme. En effet, l’exemple du Mali a montré que les contingents étrangers ne peuvent pas faire face au problème. Les militaires français, qui ont suscité beaucoup de ressentiment chez les Maliens, ont quitté le pays, reconnaissant leur défaite. Seuls l'assistance mutuelle et le renforcement de l'État en général et de l'armée en particulier peuvent mettre fin à la violence et conduire les pays de la région vers la paix et la prospérité.

Adama Kouyaté

.

Commentaires  

-3 #1 Zero 15-11-2022 17:53
Les deux dictateurs se moquent de leurs peuples. La population meure de faim à Djibo et ils se félicitent !
Retournez dans vos casernes pour défendre la population.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com