Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

retour Blaise Compaore BF

L'ancien Président du Faso, Blaise Compaoré, est arrivé ce jeudi 07 juillet 2022 à Ouagadougou en provenance d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, où il était en exil depuis 2014 et la chute de son régime suite à une insurrection populaire. En compagnie des anciens chefs d'Etat burkinabé encore en vie, le Président déchu va participer à une rencontre avec le Président de la transition, le Lt-colonel Paul Henri Damiba, dans le cadre du processus de réconciliation nationale qu'il a initié. Accueilli par des partisans qui lui sont restés fidèles, Blaise Compaoré risque pourtant de voir son retour au pays natal mouvementé en raison notamment de sa condamnation à vie dans le cadre de l'affaire de l'assassinat de l'ancien Président-révolutionnaire Thomas Sankara. Toutefois, bien que les autorités de transition ont assuré que cette initiative n'entrave pas la justice, il est fort à parier que l'ancien locataire de Kosyam ne soit nullement inquiété pour le moment et malgré la pression d'une certaine opinion. Explications.

 

 

Zeyna commission0

Annoncé depuis plusieurs jours par différentes sources, le retour au pays de l'ancien Président du Faso (1987-2014) a été officiellement confirmée le mercredi 06 juillet, c'est à dire la veille de son départ d'Abidjan pour Ouagadougou, par les autorités burkinabè et ivoirienne. "Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA rencontre, le vendredi 8 juillet 2022 à Ouagadougou, leurs Excellences les Anciens Chefs d'Etat du Burkina Faso. Sont invités à cette rencontre de haut niveau autour des questions liées à l’intérêt supérieur de la Nation, leurs Excellences Roch Marc Christian KABORÉ, Michel KAFANDO, Yacouba Isaac ZIDA, Blaise COMPAORÉ et Jean-Baptiste OUÉDRAOGO", avait annoncé la Présidence du Faso dans un communiqué, confirmant ainsi une information déjà donnée aux médias quelques instants plutôt par le ministre porte-parole du gouvernement, à l'issue d'un conseil des ministres.

Au même moment à Abidjan, en Côte d'Ivoire, le même scénario s'est presque répété. A l'issue d'un conseil des ministres président par le Chef de l'Etat Alassane Dramane Ouattara, le gouvernement ivoirien a annoncé que "le Lieutenant-colonel Paul-Henri SANDAOGO DAMIBA, Chef de l’Etat qui dirige la transition au Burkina Faso a entrepris des contacts pour la participation de l’ancien Président Blaise COMPAORE au processus de réconciliation dans son pays. Des dispositions sont en train d’être prises afin d’assurer la participation de l’ancien Président du Faso à ce processus".

Un retour au pays mouvementé

Ce jeudi donc, l'ancien Président du CDP et du Faso a quitté Abidjan, où il résidait depuis son départ du pouvoir, à destination de Ouagadougou où ses partisans se sont mobilisés toute la journée pour lui réservé un accueil des grands jours. Pour ce retour au pays après plus de 7 ans d'exil, l'ancien locataire de Kosyam était accompagné de sa femme, Chantal Compaoré, ainsi que de l'ancien chef de la diplomatie ivoirienne, Ally Coulibally, actuellement conseiller spécial du Président ADO.

"Bon retour au pays notre Papa"; "Blaise Compaoré, l'homme fort d'Afrique";  tels sont, entre autre, les slogans scandés par les partisans de Blaise ainsi que les inscriptions sur des pancartes à l'aéroport de Ouagadougou et sur certaines artères de la capitale.

Afin de prévenir d'éventuels débordements, les dispositif sécuritaire a été renforcé en plusieurs endroits stratégiques de la capitale burkinabé.

Il faut dire que même s'il ne manque pas de partisans qui lui sont restés fidèles, notamment au sein de son parti le CDP qui est actuellement traversé par une crise de leadership, le retour de Blaise Compaoré ne fait pas que des heureux au pays. Beaucoup voit d'un mauvais œil le fait qu'un condamné à perpétuité soit reçu avec tous les honneurs à Kosyam, le palais présidentiel de Ouagadougou, fut-il ancien Président de la République.

Plusieurs voix se sont, d'ailleurs, élevées ces derniers temps pour s'insurger contre cette initiative du Président de la Transition et surtout, comme c'est le cas du collectif des avocats de la famille de Thomas Sankara, demander à la justice et aux autorités de procéder à son arrestation. Blaise Compaoré a été, en effet, condamné à la vie par la justice militaire burkinabè dans le dossier de l'assassinat de son ancien compagnon d'armes et défunt Président-révolutionnaire Thomas Sankara. Le Président déchu a brillé par son absence au procès et aujourd'hui, les avocats de la famille de Sankara ainsi que plusieurs associations de la société civile au Burkina comme ailleurs en Afrique, demande à ce que la "la loi soit appliquée". En clair, que Blaise Compaoré soit arrêté et déféré devant la justice. "La justice burkinabé joue sa crédibilité dans cette affaire", estime par exemple un analyste de la scène politique du pays pour qui "l'impunité ne saurait être érigée en règle".

 "Cette rencontre importante pour la vie de la Nation n’entrave pas les poursuites judiciaires engagées contre certains", avait pris soin de préciser la Présidence du Faso, à la veille du retour de l'ancien Chef de l'Etat. Toutefois, les observateurs les plus avisés estiment qu'il sera difficile de voir Blaise Compaoré être inquiété durant ce séjour dont la durée n'a pas été annoncée. Le Président Damiba qui a certainement dû prendre des engagements pourra-t-il saboter le processus de réconciliation nationale qu'il a initié face à la pression populaire qui s'amplifie certes? C'est justement de ça qu'il s'agit comme le disent les ivoiriens. Et pour les détails, rappelons que l'ancien Président burkinabè a acquis la nationalité ivoirienne durant son exil au bord de la lagune ébrié...

A.Y. Barma (actuniger.com)

 



Commentaires

2
T
1 année ya
Compaor
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
M
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1
mais si tant est que Sieur Compaor
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2
Pour le Balai citoyen, le fait de
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 3 et fin
Hey toi l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 3 et fin
Hey toi l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Hermano
1 année ya
Tout se paie ici bas d'abord. Blaise Compaore a eu le temps de mediter sur ses actes. Je demeure convaincu que s'il avait la chance de redevenir president il s'y prendrait autrement. Tout n'est que vanite, orgueil, cupidite, etc.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Hermano
1 année ya
Bazoum Mohamed qui est devenu un president illegitime par la volonte d'un seul individu qui a fait pire que blaise compaore, devrait tirer les lecons de ce dernier et rectifier sa gouvernance malheureuse au risque de finir comme lui. Bazoum devrait mettre fin aux messages et discours haineux et divisionnistes de sa famille politique et rassembler les nigeriens autour d'objectifs nobles tels que la securite, le bien etre, la justice pour tous, etc pour ensemble reprendre la bonne marche du pays la ou elle s'etait arretee ce jour ou issoufou mahamadou est devenu president. Bazoum avait suscite de l'espoir avant de decevoir mais il peut toujours se racheter avec un minimum de volonte et de courage.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1020 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
488 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
421 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages