lundi 15 août 2022

2682 lecteurs en ligne -

fraren

Côte d’ivoire : Hamed Bakayoko confirmé premier ministre

116797576_315506039499171_808195616133194064_n.png

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko,  a été nommé ce jeudi 30 juillet 2020 par décret présidentiel, Premier ministre, chef du gouvernement. Selon le communiqué de la Présidence ivoirienne, le nouveau premier ministre cumulera ses fonctions de chef de gouvernement avec le portefeuille de la Défense, qu’il a occupe depuis juillet 2017.

C’est sans surprise que le président Alassane Dramane Ouattara a confirmé, dans un décret publié ce jeudi 30 juillet 2020, Hamed Bakayako comme premier ministre de la Côte d’Ivoire. Le nouveau chef du gouvernement qui occupait depuis juillet 2017, le poste de ministre d’Etat en charge de la Défense nationale, assurait depuis mai dernier, l’intérim de l’ancien premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet dernier. Selon le communiqué rendu public par  Patrick Achi, le secrétaire général de la Présidence, Hamed Bakayoko cumulera ses fonctions de chef de gouvernement avec le portefeuille de la Défense nationale.

Proche et fidèle collaborateur et du président ADO, cet ancien journaliste est une des figures majeures du RHDP au pouvoir, né sur les cendres de l’ex-RDR, un parti au sein duquel il a également milité depuis sa création en 1994. Né le 8 mars 1965 à Abidjan (55 ans), Hamed Bakayako jouit d’une expérience gouvernementale de près d’une vingtaine d’années. Il a ainsi occupé les portefeuilles des Nouvelles technologies de l’information et de la communication de mars 2003 à 2010, puis de l’Intérieur et de la Sécurité de 2011 à 2017. En juillet 2017, après la série de mutineries qui a ébranlé le pays, le président ADO l’a nommé à la tête du ministre de la Défense nationale afin de mettre de l’ordre et reformer l’armée ivoirienne.

« Présidentiable »

Véritable numéro 2 du gouvernement depuis des années et acteur clé de la politique ivoirienne, il fait office de dauphin favori pour les prochaines présidentielles au cas où l’actuel chef de l’Etat décide de ne pas se présenter pour un 3e mandat. Très populaire « Hambak » est aussi, depuis octobre 2018, le  maire de la commune d'Abobo, l'une des deux communes les plus peuplées d'Abidjan et du pays. Lors des dernières élections législatives de décembre 2016, il a été également élu député de Séguéla, région du Worodougou, dans le nord-ouest de la Côte d'Ivoire.

Sa nomination à la tête du gouvernement intervient à quelques mois des élections présidentielles d’octobre prochain et alors que le parti au pouvoir, le RHDP, n’a toujours pas désigné son candidat après le décès d’Amadou Gon Coulibaly. Sollicité par le parti à se présenter pour un 3e mandat, le chef de l’Etat sortant a renvoyé sa décision pour les prochaines semaines. S’il décide de ne pas se présenter, Hamed Bakayako fera incontestablement office de potentiel favori pour briguer l’investiture du RHDP. Il a certes appelé le président ADO à se présenter, mais « Hambak » fait parti, au sein de l’opinion ivoirienne, des hommes politiques « présidentiables » du pays. Jouissant d’un véritable respect même au sein de l’opposition, sa nomination comme premier ministre conforte son ascension politique entamée depuis l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir en 2011.

A.Y.B (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com