vendredi, 19 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
Adoption à l’instant par les députés avec 135 voix pour, 28 contre et 2 abstentions, du Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique. Les présidents d’Université, recteurs et vice-recteurs seront désormais nommés par décret pris en conseil des ministres.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Wade Abdoulaye Ex president SN

L’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade calme le jeu dans un communiqué publié jeudi soir, à trois jours de la présidentielle. De retour au Sénégal depuis le début de la campagne, le chef de file du Parti démocratique sénégalais n’appelle plus à brûler les bulletins de vote le jour du scrutin.

 

Dans sa déclaration, il appelle maintenant à résister pacifiquement à une élection qu’il juge « truquée » par Macky Sall tout en maintenant son appel au boycott.

C’est une rencontre avec le président guinéen Alpha Condé et avec les chefs religieux du Sénégal qui a fait reculer Abdoulaye Wade. Mais l’ancien président en est convaincu : les électeurs sont contre Macky Sall et contre l’élection. Il assure qu’il a parcouru tout le pays à la rencontre des Sénégalais. Pourtant, seul un déplacement à Touba a eu lieu.

Avec cette déclaration, Abdoulaye Wade tente de sortir par le haut de l’impasse constituée par sa stratégie. Une stratégie de la terre brûlée qui n’a pris ni dans la base militante du PDS ni chez les cadres du parti.

L’ancien chef de l’Etat assure qu’il ne votera pas ce dimanche, refusant donc de soutenir un des quatre candidats de l’opposition qualifiés pour le scrutin. Mais il dit comprendre maintenant tous ceux qui voteront contre Macky Sall ce dimanche en choisissant Issa Sall, Ousmane Sonko ou encore Idrissa Seck.

Abdoulaye Wade ne cite à aucun moment Madické Niang, le candidat dissident du Parti démocratique sénégalais (PDS). Quant à son fils Karim Wade, il reste le candidat officiel du PDS, précise le communiqué. Un candidat resté totalement muet depuis le retour de son père.

 

RFI

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Notre-Dame de Paris ravagée par un incendie, émotion internationale

15 avril 2019
Notre-Dame de Paris ravagée par un incendie, émotion internationale

Un violent incendie à l'origine encore inconnue ravageait lundi soir la cathédrale Notre-Dame de Paris et dévorait la toiture du bâtiment. L'emblématique flèche de la cathédrale s'est effondrée, suscitant une...

Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta va-t-il limoger son Premier ministre?

15 avril 2019
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta va-t-il limoger son Premier ministre?

Qui veut vraiment faire partir le Premier ministre malien ? Des religieux demandent son départ. Vent debout, l'opposition malienne réclame aussi son limogeage. C'est au tour du parti présidentiel, le Rassemblement...

Soudan : le tombeur d’El Béchir renonce à la présidence du conseil militaire (officiel)

12 avril 2019
Soudan : le tombeur d’El Béchir renonce à la présidence du conseil militaire (officiel)

Le président  du Conseil militaire de transition, le lieutenant-général Awad Bin Auf a renoncé à son poste dans la soirée de ce vendredi 12 avril selon les médias d’Etat. Il...

Soudan: récit des dernières heures au pouvoir du président Omar el-Béchir

12 avril 2019
Soudan: récit des dernières heures au pouvoir du président Omar el-Béchir

Au Soudan, les militaires au pouvoir promettent un gouvernement civil aux manifestants. Des contestataires qui ont fait tomber le président Omar el-Béchir au pouvoir depuis 30 ans désormais maintenu en...

Soudan: le président Omar el-Béchir destitué par l’armée

11 avril 2019
Soudan: le président Omar el-Béchir destitué par l’armée

Au pouvoir depuis 1989, le président soudanais a quitté le pouvoir. Des milliers de manifestants sont rassemblés depuis six jours devant le siège de l’armée, qui abrite également la résidence...

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a été arrêté par la police britannique

11 avril 2019
Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a été arrêté par la police britannique

Depuis plusieurs mois, la rumeur d’une arrestation imminente bruissait dans l’entourage de Julian Assange. Elle s’est concrétisée jeudi 11 avril, lorsque des policiers britanniques ont appréhendé le fondateur de WikiLeaks...