mercredi, 16 janvier 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

soldats americains entrainent soldats nigeriens

Huit mois après la mort de quatre soldats américains et de cinq nigériens au Niger en octobre 2017, le ministre de la Défense américain annonce que l'enquête du Pentagone est terminée. Devant le Congrès, Jim Mattis, secrétaire à la Défense américain, indique que ces conclusions seront rendues publiques dans les prochains jours, mais le Wall Street Journal les révèle déjà en partie. Dans leur rapport, les enquêteurs mettent en cause le sous-commandement américain de cette opération anti-jihadiste, accusé d'erreurs, d'empressement et de prise de risques excessive.

 

« Nous avons trouvé le noeud des problèmes qui nous ont conduit là », assure Jim Mattis devant le Congrès. « Pas du, mais des problèmes », précise le ministre de la Défense américain sur la foi du rapport sur l'attaque mortelle d'octobre 2017 au Niger. Selon le Wall Street Journalles 6 300 pages de cette enquête du Pentagon pointent l'arrogance et la culture de prise de risques excessive du sous-commandement américain. Elle épingle aussi des entrainements insuffisants et des procédures militaires bafouées.

Un gradé impliqué dans l'embuscade jihadiste du Niger est allé, selon le rapport,  jusqu'à falsifier des documents officiels pour que la mission soit validée par ses supérieurs en copiant-collant un ordre de mission précédant. Pour autant, l'enquête ne préconise pas de sanction et ne met pas non plus en cause la décision récente de Donald Trump d'offrir plus d'autonomie aux officiers sur le terrain pour agir plus vite, sans accord systématique de Washington.

Les enquêteurs du Pentagone relèvent aussi la faiblesse du renseignement américain qui estimait peu probable la possibilité d'une présence ennemie dans la zone de Tongo Tongo. Au lieu de cela, la patrouille a fait face à une cinquantaine de jihadistes de la branche subsaharienne de l'Etat islamique. Après plusieurs heures de combats 4 bérets verts américains et 5 soldats nigériens avaient été tués.

 

RFI

Commentaires   

+7 #1 Haha 29-04-2018 16:12
Voilà pays ki respecte ses soldats on fait enquête quand il meurt on les enterre pas venir dire aux familles kel sourou gnagokay
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 bahzoumiy 30-04-2018 11:10
les gens croient que la gestion de l'insecurite est une affaire classique. c'est notre affaire a nous le presi le pm et moi meme. je m'occupe des frontieres tchadiennrs et libyennes. je ne veut pas que quelqu'un y fouine son nez. c' est ainsi que j'ai chasse de mon bureau les 4 chefs de csntons du kawar qui veulent rencontrer le president et j' ai tue dans l'oeuf leur volonte de s'affranchir de ma tutelle. c'est la bas que se trouve le magot.dont act.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 ????? 30-04-2018 14:53
6 300 pages pour une enquête!!!!vraiment respect!!!certaines personnes travaillent juste très dur et ont du respect à leurs compatriotes...c'est la seule explication!!!!sinon au Niger, depuis plusieurs années, nos frères FDS sont tués, pas une seule page de rapport n'a été annoncée pour diffusion au public...pathétique!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 explique 01-05-2018 17:02
A bahzoumiy, explique
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda

15 janvier 2019
Affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda

Dans une décision rendue oralement ce matin, deux des trois juges de la Chambre de première instance I de la Cour dans l'affaire contre Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont...

La Chambre de première instance I de la CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges

15 janvier 2019
La Chambre de première instance I de la CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges

Aujourd'hui, le 15 janvier 2019, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour »), à la majorité, Mme la juge...

Explosion à Ouaga :1 mort, des blessés et d’importants dégâts matériels

14 janvier 2019
Explosion à Ouaga :1 mort, des blessés et d’importants dégâts matériels

L’on en sait un peu plus sur ce qui s’est passé ce lundi matin à Ouagadougou. L’explosion qui s’est produite à Silmiyiri dans l’arrondissement 9  dans une villa a fait...

Présidentielle au Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall écartés par le Conseil constitutionnel, cinq candidats confirmés

14 janvier 2019
Présidentielle au Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall écartés par le Conseil constitutionnel, cinq candidats confirmés

Les sept sages ont publié, ce 14 janvier, la liste des cinq candidatures validées pour la présidentielle. Khalifa Sall et Karim Wade n'y figurent pas. Le Conseil constitutionnel sénégalais a...

Insécurité en Afrique de l’Ouest : pour Buhari, le responsable c’est Kadhafi

11 janvier 2019
Insécurité en Afrique de l’Ouest : pour Buhari, le responsable c’est Kadhafi

Le président nigérian a de nouveau accusé l’ancien guide libyen d’être le principal responsable de la dégradation de la situation sécuritaire dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Pour...

RD Congo : l’opposant Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de la présidentielle (résultats provisoires )

10 janvier 2019
RD Congo : l’opposant Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de la présidentielle  (résultats provisoires )

La commission électorale (CENI) de la République démocratique du Congo (RDC) a fait durer le suspense avant de proclamer le nom du successeur du président Joseph Kabila, dans la nuit...