dimanche, 22 juillet 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

NITA actu Niger 2 min

militaires ivoiriens min

 Le ras le bol militaire contre le commandant du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO) de Bouaké s'est une nouvelle fois exprimé par des tirs mardi soir à Bouaké.

Aux alentours de 20HTU, des éléments du Bataillon d’artillerie sol sol (BASS), plus d'une vingtaine selon nos informations, se sont dirigés vers la base du CCDO située dans le quartier dit "Soukoura" pour exiger le départ de son commandant, le lieutenant Traoré Amoudé. Quelques tirs en l'air ont surgi pour appuyer la manifestation.

Les militaires dénoncent des manœuvres orchestrées, selon eux, par ce dernier, en vue de nuire à leur image et les sanctionner par la hiérarchie.

«Ils (CCDO, ndlr) font plein de faux coups contre nous, quand ils ont besoin d’argent ils racontent du n’importe quoi sur nous autres à la présidence à Abidjan pour recevoir un peu d'argent, après on se voit être menacé de sanction pour rien, on n'en peut plus, on veut que ce type (Traoré Amoudé, ndlr) dégage de Bouaké, c'est lui qui est derrière tout ça on le sait, et qu'ils envoient un vrai chef intègre pour gérer le CCCDO ici » explique à KOACI un élément excédé du BASS joint par téléphone.

Il donnera en exemple, sans pour autant nous livrer plus amples détails, une récente affaire de présumée cache d'arme qui, après enquête de la hiérarchie, se révélera infondée.

Plus tôt dans la matinée les éléments du BASS ont en deux fois tenté une médiation auprès des éléments du 3ème bataillon d’infanterie. Ces derniers décideront de ne pas s'associer à la manifestation de colère du soir.

«On sait que les type du CCDO montent des faux coups pour nous accuser de choses graves, on en a même les preuves, nos frères d'armes du BASS sont venus à deux reprises ce matin au camp, mais on a pas suivi » nous indique sans en dire plus, un soldat du 3ème bataillon d'infanterie joint.

Alors que les manifestations de colère se succèdent, reste à savoir si, pour un retour au calme, les jours de Traoré Amoudé sont désormais comptés à Bouaké ?, à suivre.

KOACI

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Mali: la présidentielle agitée par les accusations de fichier électoral parallèle

22 juillet 2018
Mali: la présidentielle agitée par les accusations de fichier électoral parallèle

Au Mali, à quelques jours de l’élection présidentielle, la polémique continue autour du fichier électoral et des risques de fraude. Vendredi 20 juillet, l’URD, le parti du principal candidat de...

Mali : une dizaine de civils tués dans une attaque près de la frontière nigérienne

17 juillet 2018
Mali : une dizaine de civils tués dans une attaque près de la frontière nigérienne

Des « hommes armés » ont ouvert le feu sur la foule, dimanche, dans la localité d’Injagalane, indiquent les autorités locales. Une dizaine de civils ont été tués par des djihadistes présumés,...

Homme d'expérience, le général Hanena ould Sidi prend la tête du G5 Sahel

17 juillet 2018
Homme d'expérience, le général Hanena ould Sidi prend la tête du G5 Sahel

Le général mauritanien Hanena ould Sidi a été nommé commandant de la forceG5 Sahel. Il remplace le général malien Didier Dacko, remercié après l'attaque qui a détruit le poste de...

Mali: Nouvelle attaque meurtrière à la frontière avec le Niger

16 juillet 2018
Mali: Nouvelle attaque meurtrière à la frontière avec le Niger

Au Mali, les groupes armés dirigent de plus en plus leurs attaques contre les communautés et les villageois pour maintenir une tension permanente dans le pays, à l’image de l’attaque...

Cameroun : Paul Biya annonce sa candidature à l’élection présidentielle

13 juillet 2018
Cameroun : Paul Biya annonce sa candidature à l’élection présidentielle

L’actuel chef de l’Etat brigue un septième mandat consécutif à la tête de ce pays d’Afrique centrale. Le président camerounais Paul Biya, 85 ans, dont bientôt trente-six au pouvoir, a annoncé...

Images d’exactions de soldats contre des civils : le gouvernement camerounais réfute les allégations mais ouvre une enquête

13 juillet 2018
Images d’exactions de soldats contre des civils : le gouvernement camerounais réfute les allégations mais ouvre une enquête

A la suite de la publication sur les réseaux sociaux, de choquantes images montrant des hommes en arme, supposés être des soldats camerounais, qui commettaient des exactions sur des civils...