jeudi, 16 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


macron en arabie saoudite

L’Arabie Saoudite a promis d’apporter une contribution de 100 millions de dollars soit près de 55 milliards de FCFA en faveur de l'opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel. Il s’agit de la plus importante contribution financière enregistrée à ce jour par l’organisation des 5 Etats sahéliens qui peinent à mobiliser les moyens de leurs ambitions. L’engagement saoudien n’est pas étranger au plaidoyer du président français Emmanuel Macron qui a plaidé pour l'opérationnalisation G5 Sahel. En contrepartie bien évidemment d’un renvoi d'ascenseur tant pour l’Arabie Saoudite que pour la France…

Zeyna transfert argent bis

Enfin les bonnes choses arrivent ! C'est le large sentiment partagé par plusieurs officiels des pays membres du G5 Sahel à l'annonce, hier lundi, de la décision de l'Arabie Saoudite de débourser quelques 100 millions de dollars en faveur soit près de 55 milliards de FCFA en faveur de l'opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel. L'annonce a été faite par le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop qui a effectué la semaine dernière une visite dans le Royaume d'Arabie Saoudite.

« Le Mali en tant que membre de la coalition militaire islamique contre le terrorisme et président en exercice du G5 Sahel a souligné l'importance du soutien du Royaume d'Arabie saoudite aux initiatives du G5 Sahel » a indiqué un communiqué de la diplomatie malienne à l'issue de la visite au cours de laquelle le ministre Diop s'est entretenu avec plusieurs hauts responsables saoudiens.

« Les autorités saoudiennes ont salué les efforts déployés par le Président Ibrahim Boubacar Keïta à la tête de cette organisation et se sont engagées à apporter une contribution de 100 millions de dollars pour l'opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel »a rapporté Abdoulaye Diop dans un communiqué de son département dans lequel il est également souligné qu'au nom du Président Ibrahim Boubacar KEÏTA (IBK), président en exercice de l'organisation sahélienne, le ministre a exprimé « la gratitude de l'ensemble des pays membres du G5 Sahel au Royaume d'Arabie Saoudite pour cette marque de générosité, de solidarité et de fraternité à leur égard ».

Du langage hautement diplomatique derrière lequel se profilent en filigrane les dessous d'une contribution financière en contrepartie de l'alignement des 5 pays membres de l'organisation en faveur de la coalition menée par l'Arabie Saoudite et ses alliés contre le Qatar dans « la crise du Golfe ». Un processus dans lequel le président français Emmanuel Macron, qui était récemment à Ryad, a joué le rôle de VRP pour le G5 Sahel et dont l'issue profite doublement aux Etats du G5 Sahel. D'une part, parce que la force conjointe peine encore à mobiliser les moyens financiers de sa mise en œuvre, et d'autre part parce que le Mali, le Burkina, le Niger, la Mauritanie et le Tchad sont déjà acquis officiellement à la cause saoudienne dans sa « guerre contre le terrorisme » que le pays entend désormais étendre à l'international.

Un budget toujours pas équilibré

Les 100 millions de dollars de l'Arabie Saoudite sont à ce jour la plus importante contribution financière enregistrée par les pays du G5 Sahel pour la mise en œuvre de leur force conjointe. Plus qu'une bouffée d'oxygène, c'est un apport providentiel car jusque-là, les efforts de l'organisation étaient plutôt concentré vers l'ONU, les USA et l'UE pour mobiliser les fonds nécessaires à l'opérationnalisation de la force conjointe de 5.000 à 10.000 hommes que le G5 Sahel entend déployer dans la zone en réponse aux défis sécuritaires qui ne cessent de prendre de l'ampleur.

Sur un budget annuel prévisionnel de 420 millions d'euros, pas même la moitié n'a pour le moment été récoltée en dépit du plaidoyer des chefs d'Etat de l'organisation auprès des différents partenaires internationaux. Les 5 pays membres ont certes décidé de débourser 50 millions d'euros chacun, la France 10 millions, l'Union européenne 10 millions et dernièrement les USA se sont engagés, après moult hésitations, à mettre sur la table 60 millions de dollars soit un peu plus de 50 millions d'euros.

La contribution saoudienne permet donc de rehausser le montant du financement mobilisé et surtout de permettre à la force de monter en puissance alors qu'elle a déjà lancé, il y a un mois, ses premières opérations sur le terrain. A la suite de la décision américaine, il est attendu que l'Arabie Saoudite entraîne dans son sillage plusieurs de ses partenaires du Golfe notamment les Emirats arabes unis (E.A.U) qui se sont certes engagés à financer l'Ecole de guerre commune du G5 Sahel de Nouakchott en Mauritanie. Attendue depuis des mois, son ouverture est annoncée encore en janvier prochain.

Manœuvres françaises

Les pays du G5 Sahel entretiennent certes d'excellentes relations avec le Royaume des Saoud mais c'est surtout le plaidoyer du président français qui a convaincu les autorités du pays de passer à la caisse. Comme pour la résolution de soutien du conseil de sécurité de l'ONU, l'engagement financier de l'UE et la contribution des Etats-Unis, la France n'a cessé de plaider la cause de la force conjointe. Emmanuel Macron qui était ces derniers temps en contact régulier avec les autorités saoudiennes a sollicité par la même occasion l'appui du Royaume en faveur de la force conjointe. Avec succès si l'on tient compte de cette décision des autorités saoudiennes qui vont par là renforcer leur influence dans la sous-région, un joli coup diplomatique dans leur volonté de contenir les ambitions qataries et même iraniennes pour le Sahel et l'ensemble de la région, même si cela ne change rien dans le jeu géopolitique actuel avec le positionnement déjà affichée par ces pays dans la crise dite du Golfe.

Pour la France, c'est en plus d'être un succès diplomatique, l'occasion de pousser un ouf de soulagement ! Le coût de l'opération Barkhane, de plus en plus contestée par les opinions locales, commencent à peser lourd sur le budget de l'Etat alors que le conflit au Mali mais aussi les menaces sécuritaires s'amplifient, augurant d'une guerre qui risque encore de s'enliser pour longtemps.

Les fonds commencent donc à « pleuvoir » pour la force conjointe du G5 Sahel après plusieurs mois d'atermoiements qui ont un temps menacé l'existence ou la viabilité de l'organisation. Le 11 décembre prochain, les ministres des affaires étrangères et de la défense de l'organisation sahélienne ainsi que leurs homologues de l'UE se réuniront à Bruxelles afin de peaufiner les derniers réglages de la conférence des donateurs et bailleurs internationaux prévue le 14 décembre, le rendez-vous décisif qui va déterminer l'avenir de l'organisation et de sa force militaire.

 ABOUBACAR YACOUBA BARMA

La Tribune Afrique

Zeyna transfert argent bis

 

Ajouter un Commentaire

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 16/07/2020, 13:49
gabon-mme-rose-christiane-ossouka-raponda-nommee-premier-ministre Le Président Ali Bongo Ondima a nommé ce jeudi 16 juillet 2020, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda au...Lire plus...
Publier le 16/07/2020, 12:20
le-president-issoufou-mahamadou-a-assiste-ce-jeudi-a-la-levee-du-corps-de-maman-abou-directeur-de-publication-de-l-hebdomadaire-le-republicain-et-pdg-de-la-nin Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, ce jeudi matin, 16...Lire plus...
Publier le 16/07/2020, 07:05
turquie-niger-commemoration-a-niamey-de-la-journee-nationale-de-la-democratie-et-de-l-union-nationale-et-hommage-aux-martyrs-du-15-juillet-2016 L’Ambassade de la République de Turquie au Niger a célébré le mercredi 15 juillet 2020 à Niamey, la...Lire plus...
Publier le 15/07/2020, 14:59
la-coalition-pour-le-sahel-le-tremplin-que-le-niger-attendait-par-adam-maiga Comparé au Mali et au Burkina, le Niger garde une stabilité relative même si une extension de la...Lire plus...
Publier le 14/07/2020, 22:57
covid-19-aucun-cas-et-aucun-deces-enregistres-ce-mardi-14-juillet Le ministère de la Santé publique ne rapporte aucun nouveau cas positif au COVID-19 dans le pays, ce...Lire plus...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 12/07/2020, 22:09
ppnu-sawyi-pour-la-3e-fois-dr-abdoulaye-traore-va-se-presenter-a-la-presidentielle Le Parti du Progrès pour un Niger Uni (PPNU Sawyi) a investi, dimanche 12 juillet à Niamey, Dr...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 12/07/2020, 23:03
lutte-contre-le-covid-19-l-etat-d-urgence-reconduit-pour-3-mois-a-partir-du-12-juillet-2020 Le gouvernement a décidé, en conseil des ministres du vendredi 10 juillet 2020, de la prorogation pour...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...

Dans la même Rubrique

Gabon : Mme Rose Christiane Ossouka Raponda nommée premier ministre

16 juillet 2020
Gabon : Mme Rose Christiane Ossouka Raponda nommée premier ministre

Le Président Ali Bongo Ondima a nommé ce jeudi 16 juillet 2020, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de premier ministre, chef du gouvernement, une première dans l’histoire du...

Mali : émissaire de la Cedeao, Goodluck Jonathan en mission presque impossible à Bamako

14 juillet 2020
Mali : émissaire de la Cedeao, Goodluck Jonathan en mission presque impossible à Bamako

La Cedeao a désigné l’ancien président nigérian comme émissaire au Mali avec comme principal mission, de tenter de trouver une issue à la crise politique qui secoue le pays depuis...

Côte d’Ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et dauphin d’ADO (Officiel)

8 juillet 2020
Côte d’Ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et dauphin d’ADO (Officiel)

La présidence ivoirienne a confirmé le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly ce mercredi 8 juillet 2020 à Abidjan. Selon le communiqué lu par le secrétaire général de la...

Mali : 7 soldats et une trentaine de civils tués dans le centre (région de Mopti)

3 juillet 2020
Mali : 7 soldats et une trentaine de civils tués dans le centre (région de Mopti)

Sept (7) soldats maliens ont été tués le jeudi 2 juillet aux environs de 20H00 lorsqu’une patrouille de l’armée est tombée dans une embuscade à Gouari, dans le cercle de...

Mali : le mandat de la Minusma prorogé jusqu’au 30 juin 2021

1 juillet 2020
Mali : le mandat de la Minusma prorogé jusqu’au 30 juin 2021

Le Conseil de sécurité a décidé, lundi 29 juin 2020, de proroger pour un an, le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali...

Ghana : le président Nana Akufo-Addo investi par son parti pour briguer un second mandat

28 juin 2020
Ghana : le président Nana Akufo-Addo investi par son parti pour briguer un second mandat

Seul candidat en lice, le président Nana Akufo-Addo a été investi ce samedi 27 juin à Accra, candidat de son parti, le New Patriotic Party (NPP), pour les élections présidentielles...