NITA Fond Site Web 675 x 240

CM MALI

Le gouvernement malien a décidé, mercredi, de reporter à une date ultérieure le référendum sur la révision de la Constitution, initialement prévu le 9 juillet. Ses détracteurs jugent impossible de l'organiser dans le Nord en raison de l'insécurité.

 

Zeyna commission0

Au Mali, le référendum sur la révision de la Constitution n'aura pas lieu le 9 juillet 2017, comme initialement prévu. Le gouvernement malien "a décidé de retarder le référendum", selon un communiqué gouvernemental, diffusé mercredi 21 juin, qui ne fournit ni la raison ni la nouvelle date du référendum. 

La révision de la Constitution de 1992, la première depuis vingt-cinq ans, vise notamment à "mettre en œuvre certains engagements de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali" signé en mai-juin 2015 entre le gouvernement et l'ex-rébellion à dominante touareg dans le nord du pays, et prévoit la création d'un Sénat et d'une Cour des comptes.

Plusieurs manifestations contre ce référendum, dont la dernière samedi à Bamako, avaient réuni des milliers de personnes à l'appel de l'opposition et de la société civile. Les détracteurs du projet estiment que le texte donne "trop de pouvoirs" au président de la République et jugent impossible d'organiser le référendum dans le nord du Mali en raison notamment de l'insécurité liée aux attaques terroristes, malgré la présence de l'armée et des forces internationales. "Nous appelons à surseoir au référendum prévu le 9 juillet, par souci d'apaisement. C'est important pour la paix sociale", avait déclaré récemment à l'AFP l'ancien Premier ministre malien, Moussa Mara.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta reçoit depuis lundi des personnalités, dont des responsables d'institutions, des chefs religieux et de partis politiques, pour des discussions sur le référendum. Le projet de révision constitutionnelle avait été adopté en mars en Conseil des ministres et approuvé ensuite par l'Assemblée nationale. Le précédent scrutin au Mali, les élections municipales, avait dû être reporté à plusieurs reprises, pour finalement se tenir en novembre 2016 sur une partie seulement du territoire en raison des violences dans le pays.

 Avec AFP

Zeyna commission0





Commentaires

0
PourLeNiger
6 années ya
Pleine de lecons pour le Niger!
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2281 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
340 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
376 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages