samedi, 10 avril 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


blaise compaore afp 512x288

L'ex-président burkinabè Blaise Compaoré, en exil en Côte d'Ivoire, et les ministres de son dernier gouvernement seront jugés à partir du 27 avril, a annoncé lundi 10 avril la Haute Cour de justice. Ils devront répondre d'« assassinat, complicité d’assassinat, coups et blessures » pour la répression de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Zeyna transfert argent bis

Tout a basculé le 30 octobre 2014, lorsque l'insurrection a éclaté au Burkina Faso pour empêcher la révision de l’article 37 de la Constitution. Si elle avait été votée par l'Assemblée nationale ce jour-là comme prévu, elle aurait permis à Blaise Compaoré de briguer un cinquième mandat présidentiel. Des dizaines de milliers de manifestants sont sortis dans la rue, incendiant l'hémicycle. Le soulèvement a emporté le régime de Blaise Compaoré en deux jours seulement. Mais à quel prix : officiellement, la répression a fait 33 morts et 625 blessés, essentiellement par balles.

L'accusation se fonde sur le Conseil extraordinaire des ministres du 29 octobre 2014, la veille du vote par l'Assemblée nationale et alors qu'un climat insurrectionnel s'est déjà installé dans le pays. Lors de ce Conseil des ministres, il est décidé de faire appel à l'armée pour réprimer les manifestants. Le procureur Armand Ouédraogo parle même d'« une réquisition complémentaire spéciale » qui autorise les militaires à faire usage de leurs armes à feu. Pour le parquet, « les ministres ont donné les moyens à ceux qui ont commis ces assassinats durant les journées troubles de le faire ». « Pour cela, ils sont mis en cause lors de ce procès. Pour cela et pour rien d'autre », explique un avocat burkinabè.

Blaise Compaoré en Côte d'Ivoire

En tout, 32 ministres vont être jugés. Parmi eux, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao qui attend son procès en liberté provisoire, comme Jérôme Bougouma, le ministre de l'Administration territoriale, et Alain-Edouard Traoré, porte-parole à l'époque du gouvernement. Salif Kaboré, le ministre des Mines, est lui en exil comme d'autres anciens ministres.

Blaise Compaoré a même pris la nationalité ivoirienne. Il sera donc jugé par contumace. Mais il sera jugé. Une première. Il avait d'abord été question de poursuivre l'ancien président pour « haute trahison » ou « attentat à la Constitution ». Cette procédure a été avortée à cause, officiellement, d'un vide juridique. « Un problème d'achèvement des lois », avait expliqué le procureur de la Haute Cour de justice en septembre dernier. Cette fois, c'est donc en tant que ministre de la Défense – il cumulait les deux fonctions – que Blaise Compaoré sera jugé puisqu'il a assisté au fameux Conseil de ministres du 29 octobre 2014. En tant qu'ancien chef d'Etat, il est couvert par l'immunité, mais pas en tant que ministre de la Défense. S'il devait être condamné, rien ne dit cependant que la Côte d'Ivoire accepterait de l'extrader.

Un parfum d'inachevé

Avant même de commencer, ce procès a déjà un parfum d'inachevé. En raison de cette absence du président Compaoré, mais surtout parce que ce procès devant la Haute Cour de Justice se fera sans les victimes. En effet, les victimes ne peuvent pas se porter parties civiles devant cette juridiction. Elles attendent donc beaucoup des autres procédures ouvertes devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou. Cela prend plus de temps, car la justice doit entendre plus de monde : des politiques, des militaires et bien sûr les victimes. Selon différentes sources, un procès pourrait avoir lieu en fin d'année et en début d'année prochaine. « Ce sera vraiment là le grand moment de vérité », estime Me Guy Hervé Kam, porte-parole du Balai citoyen, l’un des fers de lance de l'insurrection populaire.

Ce procès devant la Haute Cour de Justice est néanmoins très attendu, notamment dans le cadre de la lutte contre l'impunité. Selon Guy Hervé Kam, « au-delà de la responsabilité pénale, ce procès va ouvrir la voie à la responsabilité politique des gouvernants pour les actes qu'ils posent quand ils sont en fonction ». Les partisans de l'ancien régime dénoncent déjà quant à eux un « procès politique », un « procès joué d'avance » qui tient plus d'un « esprit de revanche » que d'un désir de justice.

RFI

Zeyna transfert argent bis

Ajouter un Commentaire

SG ACTU NIGER 800 800 pixels V1 Plan de travail 1

Top de la semaine

Publier le 09/04/2021, 12:12
assemblee-nationale-voici-les-presidents-des-differentes-commissions-generales Apres l’élection du Président et celui du bureau, les députés ont procédé hier  jeudi 8 avril...Lire plus...
Publier le 08/04/2021, 22:19
programme-voice-cinq-annees-au-service-de-la-promotion-des-droits-des-plus-vulnerables Lancé en 2016 sur financement du Ministère des Affaires Etrangères du royaume des Pays Bas, le...Lire plus...
Publier le 08/04/2021, 12:34
presidence-l-ancien-ministre-du-petrole-foumakoye-gado-nomme-haut-representant-du-president-de-la-republique L’inamovible ministre du Pétrole de 2011 à 2021 et membre influent du PNDS Tarrayya, Pierre Foumakoye...Lire plus...
Publier le 07/04/2021, 22:18
nation-ce-qu-il-faut-retenir-du-premier-gouvernement-dirige-par-ouhoumoudou-mahamadou La liste du nouveau gouvernement a été dévoilée ce mercredi 7 avril en milieu de journée. L’équipe du...Lire plus...
Publier le 07/04/2021, 14:42
officiel-voici-la-composition-du-nouveau-gouvernement Le Président de la République, Chef de l'Etat Son Excellence Monsieur MOHAMED BAZOUM, sur proposition...
Publier le 06/04/2021, 16:29
dialogue-de-haut-niveau-sur-la-covid-19-et-l-urgence-climatique-discours-du-president-bazoum-president-de-la-commission-climat-pour-le-sahel Allocution du Président de la République du Niger, SEM Bazoum Mohamed, Président de la Commission...
Publier le 07/04/2021, 22:18
nation-ce-qu-il-faut-retenir-du-premier-gouvernement-dirige-par-ouhoumoudou-mahamadou La liste du nouveau gouvernement a été dévoilée ce mercredi 7 avril en milieu de journée. L’équipe du...
Publier le 08/04/2021, 12:34
presidence-l-ancien-ministre-du-petrole-foumakoye-gado-nomme-haut-representant-du-president-de-la-republique L’inamovible ministre du Pétrole de 2011 à 2021 et membre influent du PNDS Tarrayya, Pierre Foumakoye...
Publier le 07/04/2021, 14:42
officiel-voici-la-composition-du-nouveau-gouvernement Le Président de la République, Chef de l'Etat Son Excellence Monsieur MOHAMED BAZOUM, sur proposition...
Publier le 07/04/2021, 22:18
nation-ce-qu-il-faut-retenir-du-premier-gouvernement-dirige-par-ouhoumoudou-mahamadou La liste du nouveau gouvernement a été dévoilée ce mercredi 7 avril en milieu de journée. L’équipe du...
Publier le 08/04/2021, 12:34
presidence-l-ancien-ministre-du-petrole-foumakoye-gado-nomme-haut-representant-du-president-de-la-republique L’inamovible ministre du Pétrole de 2011 à 2021 et membre influent du PNDS Tarrayya, Pierre Foumakoye...
Publier le 06/04/2021, 16:29
dialogue-de-haut-niveau-sur-la-covid-19-et-l-urgence-climatique-discours-du-president-bazoum-president-de-la-commission-climat-pour-le-sahel Allocution du Président de la République du Niger, SEM Bazoum Mohamed, Président de la Commission...
Publier le 09/04/2021, 12:12
assemblee-nationale-voici-les-presidents-des-differentes-commissions-generales Apres l’élection du Président et celui du bureau, les députés ont procédé hier  jeudi 8 avril...

Dans la même Rubrique

UEMOA : le burkinabé Roch Kaboré succède à l’ivoirien Ouattara à la présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement

25 mars 2021
UEMOA : le burkinabé Roch Kaboré succède à l’ivoirien Ouattara à la présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement

La 22e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) a clos ses travaux ce jeudi  en début d’après-midi. A...

Mali : 33 soldats et 20 terroristes tués dans l’attaque d’un convoi de l’armée à Tessit

17 mars 2021
Mali : 33 soldats et 20 terroristes tués dans l’attaque d’un convoi de l’armée à Tessit

Trente trois (33) soldats et vingt (20) terroristes ont été tués lors d’une attaque d’un convoi des Forces Armées Maliennes (FAMA), le lundi 15 mars selon un bilan provisoire que vient de...

Côte d'Ivoire : décès du Premier ministre Hamed Bakayoko en Allemagne

10 mars 2021
Côte d'Ivoire : décès du Premier ministre Hamed Bakayoko en Allemagne

Le Premier ministre ivoirien, Chef du Gouvernement, Ministre de La Défense, Hamed Bakayoko est décédé ce mercredi 10 mars 2021, en Allemagne à l’âge de 56 ans des suites d’un...

La nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, nouvelle directrice de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

15 février 2021
La nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, nouvelle directrice de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

L’ancienne ministre nigériane a été confirmée ce lundi 15 février 2020, nouvelle Directrice de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).  A 66 ans, elle est la première femme et la première...

Sénégal : heurts à Dakar sur fond de plainte pour viol contre un leader d'opposition

9 février 2021
Sénégal : heurts à Dakar sur fond de plainte pour viol contre un leader d'opposition

Des heurts ont mis aux prises lundi à Dakar policiers et sympathisants d'Ousmane Sonko, figure de l'opposition sénégalaise, visé par une plainte pour viol et qui crie au "complot" ourdi...

Libye: élection surprise au poste de Premier ministre intérimaire

5 février 2021
Libye: élection surprise au poste de Premier ministre intérimaire

Les participants au dialogue interlibyen réunis sous les auspices de l'ONU en Suisse ont désigné vendredi, lors d'un vote surprise, Abdel Hamid Dbeibah comme Premier ministre intérimaire, qui aura pour...