jeudi, 21 février 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

trump presse

L’exercice a commencé par une longue déclaration qui ressemblait aux discours de campagne de Donald Trump, mais sans le public enthousiaste pour applaudir. La conférence de presse que le président américain a donnée ce jeudi 16 février s’est terminée dans une sorte de règlement de comptes avec les journalistes.

Ce 16 février lors d'une conférence de presse, le président des États-Unis a fait la liste de ses réussites, depuis son arrivée à la Maison Blanche. « J’ai hérité d’une situation de désordre total laissée par mon prédécesseur », a répété Donald Trump à plusieurs reprises. « Mais jamais personne n’a obtenu autant de succès en si peu de temps et je m’adresse au peuple américain directement car les journalistes sont des menteurs », a-t-il ajouté.

Les journalistes sont d’ailleurs, d’après le président, responsables de presque tous les problèmes, aidés par les juges. Si la réconciliation avec Moscou n’a pas lieu, ce sera de la faute de la presse. Si le décret sur l’immigration est bloqué, c’est à cause d’une mauvaise décision de justice.

Nouveau texte anti-immigration la semaine prochaine

Sur les dossiers en cours, peu d’informations tangibles ont été données sur les dossiers en cours. Sur la Russie, le président Trump affirme n’avoir jamais eu aucun contact avec Moscou et assure n’avoir aucun intérêt dans ce pays. Sur le décret anti-immigration, « nous aurons un nouveau texte la semaine prochaine, un texte qui va s’adapter, sur mesure, aux exigences de la justice ».

Difficile de savoir quel était l’objectif de cette conférence de presse : dénigrer la presse, mais aussi exprimer un malaise personnel. Donald Trump semble découvrir que l’exercice du pouvoir est plus compliqué que prévu. Avec une phrase aussitôt relevée par les journalistes sur la Russie : les fuites sont vraies, mais leurs articles sont faux. « La malhonnêteté de la presse est hors de contrôle, je sens de la haine, a déclaré Donald Trump, niant l’évidence et les fuites, provenant de son équipe. J’ai gagné, j’ai gagné. Et mon équipe est une machine qui roule parfaitement ».

Les journalistes américains ne désarment pas, les questions précisent se succèdent, le président américain perd patience. Donald Trump « veut un reporter amical ». Le conseiller désigne un journaliste, qui pose en effet une question sur la réouverture du musée de la Maison Blanche. Donald Trump est satisfait : après plus d’une heure d’un exercice surréaliste, la conférence de presse peut s’achever.

 

RFI

Commentaires   

+2 #1 Alio 17-02-2017 09:41
l'élection de TRUMP est un accident grave de l'histoire des Etats Unis.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Maiga 17-02-2017 12:21
Trump incarne la pensée profonde du peuple Américain. Mais Accuser la preuve .C'est le comble du ridicule
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 LE DEVELOPPEMENT 17-02-2017 14:52
Je suis d'accord avec lui sur un point: la presse un veritable intrument de manipulation e det malhonnêteté.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 tambari 17-02-2017 15:37
Je pense que le nouveau président américain doit être un névrosé et par conséquent, les psychiatres américains doivent s'en occuper avant qu'il ne se fasse tard.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

BULLETIN REJEA N°12

Rejea Bulletin Info min

WhatsApp Image 2019-01-30 at 11.45.05.jpeg

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Mali: un forum contre le franc CFA organisé à Bamako

18 février 2019
Mali: un forum contre le franc CFA organisé à Bamako

Au Mali, une conférence s’est tenue ce dimanche à Bamako contre le franc CFA. Vieux serpent de mer des relations franco-africaines, le débat a été ravivé par le gouvernement populiste...

Burkina Faso: cinq morts dans l'attaque d'un poste de douane

16 février 2019
Burkina Faso: cinq morts dans l'attaque d'un poste de douane

Au Burkina Faso, un poste de douane situé entre les villes de Bittou et Cinkanse, région du centre-est a subi une attaque dans la soirée du vendredi 15 février 2019....

Nigeria : la présidentielle et les législatives sont reportées au 23 février

16 février 2019
Nigeria : la présidentielle et les législatives sont reportées au 23 février

À quelques heures de l'ouverture des bureaux de vote, la Commission nationale électorale indépendante du Nigeria a annoncé que les élections générales de samedi étaient reportées au 23 février pour...

66 personnes tuées dans une attaque criminelle au Nigeria

15 février 2019
66 personnes tuées dans une attaque criminelle au Nigeria

Soixante-six personnes ont été retrouvées mortes dans le nord-ouest du Nigeria, à la suite d'une attaque criminelle, a annoncé vendredi le gouverneur de l'État de Kaduna, à la veille de...

Présidentielle au Sénégal : Abdoulaye Wade persiste dans sa stratégie incendiaire

14 février 2019
Présidentielle au Sénégal : Abdoulaye Wade persiste dans sa stratégie incendiaire

Arrivé il y a une semaine dans la capitale sénégalaise, l’ancien président sénégalais a multiplié les rencontres avec des représentants de l’opposition. Mais mercredi soir, Abdoulaye Wade a réitéré ses...

Frontière Niger-Benin: plus de 40 disparus dans un naufrage sur le Niger

14 février 2019
Frontière Niger-Benin: plus de 40 disparus dans un naufrage sur le Niger

Au moins 43 personnes, en majorité des Béninois, sont "portées disparus" et plus de 60 autres ont pu être sauvées après le naufrage d'une pirogue surchargée sur le fleuve Niger,...