vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


En Suisse, la police a interpellé, ce jeudi matin, à Berne, Ousman Sonko, ex-ministre de l'Intérieur et homme de main de l’ex-président de Gambie. La veille, l’ONG Trial International avait « dénoncé pénalement » l’ex-ministre de l’Intérieur, qui avait demandé l’asile en Suisse en novembre.

Trial, dont le siège est à Genève, estime que l’ancien « numéro un » de la police gambienne doit faire l’objet d’une enquête aux termes du droit international, notamment la Convention contre la torture. L’homme, qui dirigeait la police et les prisons de l’ex-président Yahya Jammeh, ne pouvait pas ignorer les tortures qui s’y pratiquaient contre les dissidents et journalistes, selon Philip Grant, directeur de Trial.

Ousman Sonko, ministre de 2006 à 2016, était en cavale depuis son limogeage, à la mi-septembre. Après un passage au Sénégal, en Espagne et en Suède, il a atterri, le 10 novembre dernier, en Suisse, où il vivait dans un foyer pour demandeurs d’asile dans le canton de Berne.

Vu les soupçons qui pèsent sur l’ancien ministre, l’ONG a demandé une ouverture rapide d’une procédure à son encontre. En vertu de ses obligations internationales, la Suisse a l’obligation d’enquêter sur les suspects de crimes contre l’humanité ou de torture présents sur son territoire. Selon la Convention contre la torture, les Etats doivent, lorsqu’une personne soupçonnée d'avoir commis un acte de torture, doit même procéder à une enquête préliminaire en vue d'établir les faits « immédiatement ».

« A ce jour, les crimes du gouvernement Jammeh n’ont jamais été jugés, et les bourreaux jouissent d’une impunité totale, estime Philip Grant de Trial. On n’est pas dans une situation politique où, tout à coup, il faudrait une intervention d’une autorité pour dire qu’il faut poursuivre tel ou tel individu. Non, le Code pénal suisse prévoit que les crimes internationaux peuvent et doivent être poursuivis à partir du moment où l’intéressé se trouve en Suisse ».

Des opposants à l’ex-président Jammeh se réjouissent de cette arrestation, notamment Amadou Scattred Janneh, un ancien ministre de l’Information, qui a été condamné à la prison à vie pour trahison, en 2011, après avoir distribué des T-shirts où il était écrit : « End Dictatorship Now » (A bas la dictature !). « Son arrestation est une excellente nouvelle pour la Gambie et pour les gens qu’il a fait souffrir » a-t-il confié à RFI. Amadou Scattred Janneh, un politologue binational (gambien et américain), a été tenu à l’isolement pendant 15 mois, menotté et entravé, à la tristement célèbre prison Mile 2 de la National Intelligence Agency (NIA, services de renseignements gambiens). Il a connu, notamment, sa plus célèbre cellule, surnommée Bambadinka (l’Etang aux crocodiles), où de nombreux dissidents et journalistes auraient été torturés.

Ousmane Sonko devrait être interrogé, notamment sur l’assassinat, en 2004, du journaliste gambien, Deyda Hydara, correspondant de l’AFP, auquel il aurait été mêlé, selon Amadou Scattred Janneh.

L’enquête doit être diligentée au plus vite aux yeux de Philip Grant de Trial: « Il a atterri dans un pays (la Suisse) qui est très respectueux de ses engagements internationaux, qui se veut à la pointe du combat contre l’impunité pour de tels crimes ».

Le sort de l’ex-président Jammeh, pour l’instant à l’abri en Guinée équatoriale, reste dans la balance. L’entente négociée par l’ONU, l’UA et la Cédéao ne prévoit aucune amnistie pour l’ex-homme fort en échange de son départ, ce qui serait illégal pour des crimes internationaux.

Des voix se sont élevées en Suisse, à l’extrême-droite, pour demander l’expulsion d’Ousmane Sonko vers l’Espagne en vertu de l’accord de Dublin, qui prévoit qu’un étranger doit demander l’asile dans le premier pays européen, dont il a foulé le sol.
Aux yeux de Trial, les obligations internationales de la Suisse ont préséance sur ce traité. L’inaction des autorités pourrait aussi représenter une violation du droit pénal suisse.

Jammeh, longtemps au cœur du dispositif répressif gambien, pourrait fournir aux enquêteurs des informations précieuses sur les années Jammeh, mais il ne peut pas, au regard du droit suisse, demander une impunité s’il décidait de « passer à table », ce qui serait, encore là, illégal en Suisse.

Human Rights Watch a publié, en 2015, un rapport qui assurait que Jammeh avait, depuis 1994, réprimé impitoyablement toute forme de contestation : « Les forces de sécurité de l'État et des groupes paramilitaires semi-clandestins commettent des exécutions extrajudiciaires, des arrestations et des détentions arbitraires, et font disparaître des personnes de force, poussant des centaines de Gambiens à fuir ce petit pays, connu surtout à l’étranger en tant que destination touristique ».

RFI

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...