mercredi, 23 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


president par interim michel kafando

Des soldats ont surgi mercredi en plein conseil des ministres et interpellé les ministres, le chef du gouvernement et le président de transition, Michel Kafando.

 

Des militaires détenaient mercredi soir le président par intérim du Burkina Faso, Michel Kafando, le premier ministre Isaac Zida, ainsi que la quasi-totalité des ministres au palais de Kosyam, à Ouagadougou. Selon les premières informations, les soldats, membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ont fait irruption vers 16 heures, heure locale, en armes en plein conseil des ministres.

Les raisons de ce coup de force étaient inconnues, tout comme son objectif et la situation restait très confuse en fin d'après-midi. «Pour l'instant, ils n'ont rien demandé», a assuré un militaire. Certains médias burkinabè évoquaient un coup d'État en cours, mais d'autres penchaient plutôt pour une prise d'otages. «Les rues sont calmes. Il n'y a pas de déploiement de militaires en ville. Bien sûr, il y a toujours un danger quand des gens en armes menacent des responsables, mais un putsch ne semble pas très vraisemblable. C'est sans doute des revendications sectorielles», insistait un homme politique.

Contexte préélectoral

Le RSP, fondé par l'ancien président Blaise Compaoré destitué par la rue en novembre, s'est régulièrement opposé au président par intérim et au premier ministre. A plusieurs reprises, des officiers issus de ses rangs ont menacé les institutions et exigé la démission du président et du chef du gouvernement.

Lundi, une commission indépendante a publié un rapport recommandant aux autorités de dissoudre le RSP, fort de 1200 hommes, et son remplacement par un corps d'élite de la police. Le rapport a été remis au premier ministre, lui-même ancien numéro deux du RSP.

Des élections - présidentielles et législatives - doivent se tenir le 11 octobre au Burkina Faso.

Zeyna transfert argent bis

Le Figaro

Commentaires  

+2 #1 Sirius 16-09-2015 23:06
Voilà ce que donne ces armées pourries d'Afrique. A 1 mois des élections, cette soldatesque préfère ses propres intérêts que ceux de la patrie. Qu'ils soient dissous ! Quelle honte ! Y en a marre !
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 killman 17-09-2015 05:08
On ne peut pas creer des institutions sur de l`injustice et esperer qu`elles soient perennes. Comment utiliser les institutions legales pour eliminer des adversaires politiques?
Le Burkina aurait du laisser tous les hommes politiques concourir pour donner au peuple le droit de choisir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Attantané 17-09-2015 06:45
Citation en provenance du commentaire précédent de killman :
On ne peut pas creer des institutions sur de l`injustice et esperer qu`elles soient perennes. Comment utiliser les institutions legales pour eliminer des adversaires politiques?
Le Burkina aurait du laisser tous les hommes politiques concourir pour donner au peuple le droit de choisir.

Je suis d'accord avec toi. Les "démocrates" burkinabés ont exagéré. On ne peut pas empêcher à toute frange d'un peuple de briguer à aucune élection sous le simple prétexte qu'ils ont participé à la violation de la constitution. Il faut laisser le peuple sanctionner qui il veut mais à travers les urnes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Abdoul 17-09-2015 07:30
Quand on sème une injustice dans un pays voila les conséquences. Comme l'ont dit les autres on ne peut pas disqualifier certains et privilégier d'autres alors qu'ils ont tous les mêmes droits.Prenons l'exemple de la Cote d'Ivoire Ouattara n'a pas empêché aux opposants de se présenter aux élections pourtant il y'a eu des milliers de morts lors de la crise. On doit tendre vers la réconciliation et sans ça il n'aura pas d'avancé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 spiderman 17-09-2015 08:24
je penses empêcher quelqu'un de présente pour des purement politique, ce ne plus la démocratie
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 spiderman 17-09-2015 08:27
je penses que empêcher quelqu'un de se présenté pour des raison purement politique, ce ne plus la démocratie
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 wazir 17-09-2015 08:32
cela doit interpelé Guri sur son attention 'ganisé des élection non crédible au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 le potage des crabes 17-09-2015 08:52
Bien dit Killman. C'est le même problème que nous avons, mais ici c'est la justice et certaines institutions de la République qui sont instrumentalisées. Le danger nous guettent également. Aucune paix ne peut être envisagée sous l'injustice et l'abus du pouvoir. Mais de nos jours, les nigériens ont les yeux "grands ouverts" et l'intelligence n'est pas l'apanage d'une personne ou d'un groupe.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Madougou_alkaly 17-09-2015 09:29
Que font les autres militaires burkinabé ? Un seul régiment même d'élites tient à joue tout un pays ? C'est bizarre. Le peuple doit prendre les armes et les flinguer, ce sont des nostalgiques de la dictature compaoré.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 nigérien fier 17-09-2015 10:11
un victoire gagnée dans l'injustice et le désordre électoral ne sera jamais saluée par le peuple entier. il faut se méfier des mécontents exclus injustement de la course électorale.
Que ça serve de leçon à dirigeants
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 05:21
l-aj-sem-niger-pose-les-jalons-d-un-cadre-de-dialogue-et-de-collaboration-entre-fds-et-acteurs-des-medias A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont...Lire plus...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...Lire plus...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...

Dans la même Rubrique

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...