vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


attaques de boko haram

Près de 150 personnes sont mortes noyées ou ont été abattues alors qu'elles fuyaient une attaque du groupe islamiste Boko Haram dans un village reculé de l'État de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré des habitants mardi. Des dizaines de membres de Boko Haram, arrivés sur des motos et dans une voiture, ont attaqué jeudi dernier le village de Kukuwa-Gari, provoquant la panique parmi ses habitants. Les hommes de Boko Haram « ont immédiatement ouvert le feu, ce qui a poussé les habitants à la fuite. Ils ont abattu plusieurs personnes. Malheureusement, beaucoup d'habitants qui tentaient de s'échapper ont sauté dans la rivière, qui est haute à cause des pluies. Beaucoup se sont noyés », a déclaré un villageois, Modu Balumi.

Zeyna transfert argent bis

« Selon notre dernier bilan, nous avons 150 personnes qui ont été soit abattues, ou qui se sont noyées durant cette attaque. Les hommes armés ont délibérément tiré sur un pêcheur qui tentait de secourir les villageois qui étaient en train de se noyer », a-t-il dit. Il a ajouté que les corps de nombreuses victimes avaient été retrouvés par des habitants à plusieurs kilomètres du village. L'annonce de cette attaque a été retardée à cause de la destruction par Boko Haram des réseaux téléphoniques dans les environs du village, situé à environ 50 kilomètres de Damaturu, capitale de l'État de Yobe, depuis le début de leur insurrection en 2009.

« La plupart des habitants, majoritairement des femmes et des enfants, ont couru vers la rivière dans la panique. Ils ont été pourchassés par des hommes armés qui continuaient de tirer dans leur direction. Dans une tentative désespérée de leur échapper, ils ont sauté dans la rivière qui débordait », a raconté Bukar Tijjani. Un responsable du gouvernement local a confirmé cette attaque, en faisant état de son côté d'un bilan d'environ 50 morts.

Un village encore sous le choc

L'embuscade est survenue pendant la haute saison des pluies dans cette région. La majorité des cours d'eau du Nigeria sont alors en crue et peuvent atteindre un débit dangereux. Le village était encore sous le choc d'un autre raid mené par des membres présumés de Boko Haram, le 31 juillet, quand au moins 10 personnes ont été tuées par des hommes armés qui ont incendié des maisons, des stocks de nourriture et du bétail. Le district de Gujba, dans l'État de Yobe, où est situé le village de Kukuwa-Gari, a été la cible de nombreuses attaques islamistes par le passé, et Boko Haram s'en est même emparé pendant plusieurs mois, mais aucune violence n'y avait été signalée depuis que l'armée avait repris le contrôle de la zone en mars.

En septembre 2013, de nombreux étudiants avaient été massacrés dans leur sommeil à l'université agricole qui se trouve dans les environs. En février 2014, plusieurs dizaines d'étudiants avaient aussi été exécutés dans leur dortoir à Buni Yadi, le chef-lieu du district. Boko Haram, qui a prêté allégeance à l'organisation État islamique, avait revendiqué ces deux attaques. L'insurrection de Boko Haram et sa répression par l'armée ont fait plus de 15 000 morts au Nigeria depuis 2009, essentiellement dans le Nord majoritairement musulman.

 

AFP 

Commentaires  

+2 #1 GAZAGURU MAÏBANTSORO 19-08-2015 05:14
Tout est clair que Boko Haram n'a aucun objectif pour toutes ces atrocités en leur lutte qui n'a de but qu'une question de choc revanchard. Est-ce le choc du plan échoué du perdant aux élections passées dans ce pays qui persiste pour l'intensification de cette folie meurtrière? Sinon, ce ne peut être que l'acte de vengeance biafraie. Si les autorités prennent et isolent la tête de ce cobra, ça ralentira sûrement et les découragera. Cet accoquinant fou du pouvoir est pire qu’Ébola en Afrique de l'Ouest. Ne peut-il pas lâcher l'emprise quand bien même il a perdu ce qui l'a poussé à fabriquer des généraux qu'il a placé à la tête de l'armée nigériane pour son Tazartché? Heureusement qu'au Niger, le Dieu Allah (swt) a fait éloigner le peureux h+ypocrite qui peut aussi prêt à financer son accession de cette manière que son sosie pour leur caractère destructeur de quiconque fait obstacle à leur accès au pouvoir. Qu'Allah (swt) nous protège de ces représentants d'Ibliss dans nos pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 le plumeur 19-08-2015 10:14
Armez tout le monde et on verra bien qui attaquera qui. Mais on ne peut pas laisser des innocents mourir comme cela pendant que l'Etat est, soit absent soit faible ! En voilà des jihadistes (??) qui perdent le nord en s'attaquant uniquement à des musulmans ! Les masques sont désormais tombés ! Chacun doit s'armer, un point c'est tout, on verra bien qui a peur du chaos !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Justice 19-08-2015 11:28
Le plumeur,

Quand ils ne s'attaquaient pas au musulmans, ils gardaient le Nord?

"Une injustice faite à quelqu'un est une menace pour tous !".

Plus que complices, certains silences sont criminels, inhumains et suicidaires !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Justice 19-08-2015 11:30
Plumeur,
une précision. Le pouce rouge, ce n'était pas moi. Il y a bien d'autres façons d'exprimer son désaccord.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 samira 26-08-2015 07:32
le plumeur tu as raison on doit armé la
population
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:07
communique-de-presse-conjoint-trois-defenseurs-des-droits-humains-injustement-detenus-entament-leur-sixieme-mois-en-prison ● Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi sont des prisonniers de conscience qui doivent...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...