jeudi 8 décembre 2022

2671 lecteurs en ligne -

fraren

Lancement des travaux de la ligne 132kv Kandadji - Niamey : le Niger amorce son indépendance énergétique

Lancement travaux ligne Kandadji Niamey BIS2

Le Président de la République SEM. Mohamed Bazoum a procédé hier mardi 25 octobre 2022 au lancement officiel du projet de construction de la ligne de transport d'Énergie haute tension 132 kV, double terne, Kandadji-Niamey. Entrant dans le cadre de la composante A du Programme Kandadji, et mis en en œuvre par l’Agence du Barrage de Kandadji (ABK), cette centrale hydro électrique devrait frayer la voie vers l’indépendance énergétique du Niger et permettre l’accroissement de plusieurs activités socio-économiques dans la région de Tillaberi.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Financé par la Banque Islamique de Développement (BID) à hauteur de plus de 16,5 milliards de FCFA pour un délai contractuel de 30 mois, le lancement de ce projet qui marque un pas important de plus dans la marche vers l’indépendance énergétique du pays et l’accroissement de l’agriculture et de l’industrialisation dans la région, entre autres, vient ainsi matérialiser davantage les efforts énormes consentis par l’État et ses partenaires en vue de faire de ce grand projet pour le Niger, celui du Barrage et de la centrale hydro électrique, une réalité à l’échéance 2025.

Du beau monde à Kandadji, ce 25 octobre 2022 pour cette étape historique dans la marche vers l’indépendance énergétique du Niger à travers le lancement officiel par le Président de la SEM. Mohamed Bazoum du projet de construction de la ligne de transport d'Énergie haute tension 132 kV, double terne, Kandadji-Niamey qui à terme, devrait permettre l'évacuation de toute la puissance produite par la centrale hydroélectrique Kandadji (130MW), jusqu'à Niamey en alimentant au passage, la zone de Kandadji et la région de Tillabéri.

Lancement travaux ligne Kandadji Niamey BIS2

La cérémonie officielle de lancement des  travaux s’est déroulée en présence du Chef de l’État, SEM Mohamed Bazoum, accompagné d’une forte délégation avec à sa tête le président de l'Assemblée Nationale, SEM. Seyni Oumarou, le Ministre de l’Énergie et des Énergies Renouvelables, M. Ibrahim Yacouba et plusieurs autres membres du Gouvernement, les présidents des Institutions de la République, le Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Yaye Harouna, les leaders religieux et coutumiers de la région, le représentant de la Banque Islamique de Développement, M. Habibou Djibo, les représentants des autres partenaires techniques et financiers du Programme Kandadji, les représentants du corps diplomatique, les représentants des institutions internationales, le président du Conseil d’Administration de l’Agence Barrage de Kandadji, Pr Issoufou Katambé, le Directeur Général de l’Agence, M. Amadou Harouna, ainsi que de plusieurs autres invités.

Un projet d’un appui inestimable pour la région de Tillaberi 

En prenant la parole pour son mot de bienvenue, le Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Yaye Harouna a estimé que le lancement de ce projet est un appui inestimable au développement socio-économique de son entité administrative.

M. Yaye Harouna a rappelé que la région de la Tillaberi, est traversée par le fleuve Niger sur plus d'une centaine de kilomètres, ce qui représente une grande opportunité en matière de disponibilité de terres irrigables. « Ainsi, notre région qui dispose de plusieurs aménagements hydro agricoles pourra produire davantage de riz en accédant à cette énergie à moindre coût », a expliqué, le Gouverneur qui n’a pas manqué, au nom de la population de la région du fleuve, de remercier le Président de la République pour ces efforts en faveur du Niger et de son entité administrative, et de saluer et féliciter les responsables du barrage de Kandadji et leur équipe pour « le travail colossal qui est abattu nuit et jour dans cette zone, travail qui porte l'espoir de tout un peuple ».

 

Une nouvelle ère pour le secteur de l’Énergie au Niger

Dans son adresse, le président du Conseil d’Administration de l’Agence du Barrage de Kandadji, Pr Issoufou Katambé a souligné que le Niger est confronté à de multiples défis dans le secteur de l'électricité. L'approvisionnement en électricité au Niger, a-t-il indiqué, se caractérise par une forte dépendance des importations d'énergie en provenance du Nigeria voisin.

Pour faire face à la demande croissante d'électricité, a ensuite contextualisé le Pr Katambé, le programme de la Renaissance acte 3 a prévu la mise en œuvre d'un plan ambitieux qui a identifié plusieurs projets essentiels dans le secteur de l'énergie au Niger. La ligne de Kandadji, il précise, est l'un de ses projets, c’est « le lancement des travaux de cette ligne qui ouvre donc une nouvelle ère pour la filière énergie au Niger. Elle va booster notablement la production agricole, le commerce et l'industrialisation. Je suis particulièrement heureux d'être témoin du lancement de ce projet qui, j'en suis persuadé, aidera le Niger à migrer vers un développement économique et social profitable à toute sa population », a enchainé le PCA de l’Agence du Barrage de Kandadji.

Lancement travaux ligne Kandadji Niamey BIS2

S’agissant du Projet, le PCA de l’Agence Barrage de Kandadji a précisé qu’il couvre les départements de Tillabéri, Kollo et la Communauté Urbaine de Niamey. La ligne haute tension, traversera 40 villages et hameaux de 8 communes sur une longueur de 188 km entre Kandadji et Niamey.

« Après sa construction, le poste de départ doit permettre l'évacuation de toute la puissance produite par la centrale hydroélectrique Kandadji, soit 130MW, acheminé par la ligne double terne de 132KV jusqu'à Niamey. La zone de Kandadji et la région de Tillabéri seront également alimentées par la ligne » a ajouté le Professeur Issoufou Katambé.

Par ailleurs, au nom de l'Agence du Barrage de Kandadji et à celui de tous les acteurs, le Pr Katambé a réaffirmé leur engagement à tout mettre en œuvre pour achever en 2025 les travaux du génie civil du barrage, la construction de l'usine et les travaux de la ligne de transport d'Énergie haute tension.

Un projet d’un montant de 83,8 millions USD de la Banque Islamique de Développement

Pour le représentant de la BID à cette cérémonie, M. Habibou Djibo, ce projet approuvé par le conseil d'Administration du Groupe de la BID en mars 2016 pour un montant de 83,8 millions USD (Ijarah service et Istisnaa) vient à point nommé pour répondre un tant soit peu aux défis de développement du secteur de l'énergie et aux besoins croissants des populations du Niger.

Selon, M. Djibo, « la mission de la BID est de promouvoir le développement humain avec un accent prioritaire dans les domaines de la réduction de la pauvreté, de l'amélioration de la santé, de la promotion de l'éducation, de l'amélioration de la gouvernance et de la prospérité des populations ».

Le représentant de la BID a réitéré l'engagement du Groupe de la BID à toujours être présent aux côtés des autorités pour la mise en œuvre des programmes et projets qu’ils ont financés et qui visent de manière substantielle le développement économique et social du Niger.

Le programme Barrage, plus que jamais loin du mythe qui l’a longtemps caractérisé

Le moment phare de cette cérémonie a été le lancement solennel par le Président de la République, SEM Mohamed Bazoum à travers le dévoilement de la plaque portant la maquette, des travaux de la construction de cette importante ligne qui va transporter l’énergie électrique qui sera produite sur le site, de Kandadji à Niamey.

Le Chef de l’État et sa délégation se sont en suite transportés sur la colline ‘’Wourba’’, l’un des piliers du chantier du Programme Kandadji, où ils ont visité les installations, constaté l’état d’avancement des travaux et reçu d’amples explications sur le déroulement des activités.

Il y’a un peu plus d’un an, le 10 septembre 2021, le Président était déjà passé sur les lieux pour constater l’état d’avancement des travaux.

« Je reviens aujourd’hui pour poser la première pierre de la construction de la ligne électrique qui va transporter le courant qui va être produit ici sur ce barrage jusqu’à la ville de Niamey. La configuration de ce terrain a totalement changé. C’est un travail qui a avancé de façon remarquable parce que nous avons exigé des autorités chinoises que la société en charge de la construction de ce barrage, qui est la plus compétente au monde certainement, de mettre toute la volonté, toute l’énergie nécessaire à cet effet et nous avons eu une réponse positive aussitôt et depuis lors la cadence du travail a vraiment changé. L’infrastructure est en train de prendre corps, il est en train d’émerger » s’est réjoui, le Chef de l’État à l’épreuve des faits.

SEM. Mohamed Bazoum a ensuite réitéré l’engagement de son gouvernement et celui de leurs partenaires à aller au bout de ce grand projet, dans les délais prévus.

« Nous sommes déterminés à tenir les délais que nous nous sommes donnés en concertation avec les parties qui exécutent ce travail sous un point de vue technique et nous pensons qu’en 2025, nous disposerons du barrage et nous disposerons aussi de la centrale électrique. En 2025 nous seront en mesure par conséquent de produire de l’électricité et de la transporter, et puis nous disposerons des quantités d’eau qui seront régulières et qui permettront le travail agricole qui est prévu dans le cadre de l’autre dimension de ce projet. Nous avons des grands défis néanmoins devant nous, nous avons des villages à déplacer, nous avons toute la ville de Ayerou à déplacer parce que le cite sur lequel il se trouve en ce moment sera inondé. Ça aussi, c’est une dimension du projet que nous comptons prendre en charge avec la même avec la même volonté, en rapport avec nos partenaires, qui sont engagés. L’État du Niger dépense beaucoup d’argent pour que ce travail se fasse et les partenaires qui sont engagés avec nous savent que nous sommes crédibles et eux aussi ont commencé à croire au projet parce que depuis le temps qu’il dure, il y’a beaucoup de raisons qu’ils se découragent. Aujourd’hui, tous sont enthousiastes, tous sont engagés à nos cotés, c’est un très grand projet. C’était un mythe, il est entrain de prendre corps, il sera une réalité Incha Allah », SEM. Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’État.

Le mégaprojet du Barrage de Kandadji, dont le lancement des travaux de construction de la ligne de transport d'Énergie haute tension 132 kV, double terne, Kandadji-Niamey ce 25 octobre 2022, constitue une étape cruciale, est un complexe hydro-agro-électrique d’un coût de 740 milliards de francs CFA (1,1 milliard d'euros) avec sa digue de 28 mètres de haut et d’une longueur d'environ 8,8 km qui sera doté d’un réservoir d’une capacité de 1 569 km3.

Les objectifs du Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur du fleuve Niger sont entre autres : d’assurer un débit d’étiage de 120 m3/s sur le fleuve Niger, sécuriser l’alimentation en eau potable des agglomérations des régions du fleuve, mettre en valeur par l’irrigation environ 45 000 ha, accroitre l’accès à l’eau pour le développement agricole, l’amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie des populations à travers la mise en valeur du potentiel de terres irrigables et de la pisciculture. 

Lancement travaux ligne Kandadji Niamey BIS2

Lancement travaux ligne Kandadji Niamey BIS2

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)

.

Commentaires  

+4 #1 Dogon Loma 26-10-2022 18:08
Bazoum Mohamed continue sur cette lancée et les nigériens viendront a croire que tu es devenu President de la Republique du Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #2 magagi 26-10-2022 19:20
Grand merci à la Coopération gagnant-gagnant entre la France et le Niger. Barkhane, c'est le Niger qui gagne.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TAWAYE DIORI TAHIROU 30-10-2022 12:30
MERCI A VOUS MON PRESIDENT
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com