samedi 13 août 2022

3651 lecteurs en ligne -

fraren

Fin de la 3e édition de l'ECOMOF: d'importantes recommandations pour promouvoir les secteurs minier et pétrolier en Afrique de l'Ouest

Cloture ECOMOF Niamey NE

Les lampions de la 3e édition du Forum-Exposition des Mines et du Pétrole de la CEDEAO (ECOMOF Niger 2022) se sont éteints  le vendredi 18 février 2022 au Centre international des conférences Mahatma Ghandi de Niamey. Après trois (03) jours de conférences et de panels de hauts niveaux, les participants ont adopté d’importantes recommandations prises pour la promotion des secteurs minier et pétrolier en Afrique de l’Ouest. L'édition de Niamey a été aussi une belle réussite avec la participation de plus d’une soixantaine d’exposants, 115 conférenciers, des délégations venues de 24 pays africains, européens, sud et nord-américains, plus de 600 délégués, des sponsors et plus d'un millier de visiteurs.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C'est sur une note de satisfaction que s'est clôturée cette 3e édition de l'ECOMOF que la capitale du Niger a abrité du 16 au 18 février 2022. Placé sous le thème « intégrer les industries minières et pétrolières dans le développement des chaînes de valeur régionales », les travaux du Forum se sont déroulés, durant trois jours, autour des thèmes variés à travers d'importantes thématiques animés par des experts et des décideurs politiques avec notamment,  16 sessions qui ont portées, entre autre, sur l’intégration des industries extractives dans les chaînes de valeur régionales ; l’atténuation des risques par rapport aux investissements ; le contenu local ; le renforcement des capacités du secteur privé ; ou la prise en compte des questions de genre dans les industries extractives.

Cloture ECOMOF Niamey BIS

Renforcer le cadre législatif et réglementaire pour améliorer les retombées issues des industries géo extractives

A l’issue du forum, les experts ont adopté une série de recommandations qui a été lue lors de la cérémonie de clôture finale des travaux. Des recommandations importantes qui s'adressent  aux Etats membres et à la CEDEAO et qui vise à favoriser le développement des infrastructures intégrées et promouvoir la transformation des matières premières en produits finis pour créer plus de valeur ajoutée. Ils ont aussi plaidé pour la création d’un fonds régional pour accompagner les Etats et les entreprises à financer les projets des industries géo-extractives et promouvoir la Recherche, l’Innovation et le Développement.

Cloture ECOMOF Niamey BIS1

Aussi, les experts ont demandé aux Etats membres de développer des politiques et des cadres légaux de mise en œuvre du contenu local ainsi que des initiatives pour renforcer les capacités des entreprises nationales pour répondre aux exigences des compétitions. Cinq (05) autres recommandations importantes ont aussi été formulées par les participants au Forum. Il s'agit d' assurer une bonne gouvernance dans les secteurs géo-extractifs pour favoriser les investissements, d'adopter de procédures souples et transparentes notamment à travers la mise en place des plateformes digitales afin de favoriser la promotion du secteur géo-extractif et attirer plus d’investissement, de mettre en place un système de Communication efficace et inclusif afin d’impliquer les communautés locales dans l’identification des besoins de développement local, d'améliorer le système d’informations géoscientifiques et cartographiques de manière à les rendre disponibles, accessibles et fiables, et, enfin, de veiller à la conformité environnementale des entreprises géo-extractives et favoriser la mise en place des mécanismes de valorisation des déchets issus de l’exploration minière et pétrolière, font aussi parties des conclusions du Forum.

Les experts n'ont pas manqué de demander le renforcement de la collaboration entre les gouvernements et les entreprises minières et pétrolières pour développer des partenariats gagnant-gagnant et répondre ainsi à la demande croissante en énergie. "Ces importantes recommandations ont pour but de contribuer à une exploitation rationnelle des ressources naturelles de l’espace communautaire et une meilleure intégration des industries minières et pétrolières dans le développement des chaines de valeur régionales afin de créer plus de valeur ajoutée", relève-t-on au niveau de la CEDEAO.

Une édition réussie qui a permis de valoriser le potentiel minier et pétrolier de la sous-région

C'est la ministre des Mines du Niger, Mme Oussseini Hadizatou Yacouba, qui a clôturé les travaux de l’ECOMOF 2022  au cours d'une cérémonie officielle qui s'est déroulée en présence de son collègue en charge du Pétrole, de l’Energie, et des Energies renouvelables Mahamane Sani Mahamadou, du Commissaire Sédiko Douka en charge de l’Energie et des Mines à la Commission de la Cédéao,  des chefs et membres de délégations des différents pays, des officiels du Niger et de la Cédéao ainsi que de plusieurs personnalités de marque invités pour la circonstance.

Dans le discours qu'elle a prononcé à cette occasion, la ministre Hadizatou Yacouba s'est félicitée de la réussite de cette édition. Au nom du gouvernement du Niger, elle a remercié tous ceux qui ont, de près ou de loin, contribué à la réussite de cette édition notamment les conférenciers pour la qualité de leurs exposés ainsi que les exposants et visiteurs dont la participation remarquable a donné un cachet particulier à l'évènement. Une mention spéciale a été adressée à la Commission de la Cédéao et à son partenaire, l'agence évènementiel AME Trade Ltd ainsi qu'à l'ANEC pour la bonne organisation du Forum. La ministre Ousseini Hadizatou Yacouba s’est également réjouie de la forte participation des pays membres de la CEDEAO avec la présence d’une dizaine de ministres dont celui de la République Algérienne Démocratique et Populaire, pays invité spécial du Forum.

La ministre nigérienne des Mines a enfin  souhaité un bon retour à tous les participants dans leurs pays respectifs et a, par la même occasion, émis le maintien de cette dynamique avec la tenue des prochaines éditions dans des conditions encore meilleures « pour qu’ensemble, nous continuions cette dynamique de nous tenir la main pour faire en sorte que les industries extractives puissent être les porteurs de l’émergence des pays africains », a déclaré Mme Ousseini Hadizatou Yacouba.

Cloture ECOMOF Niamey BIS2

Il faut noter que selon les organisateurs, le forum a vu la participation de plus d’une soixantaine d’exposants, 115 conférenciers, des délégations venues de 24 pays africains, Européens, sud et nord-américains, plus de 600 délégués, des sponsors et un millier de visiteurs. En plus des panels, expositions, rencontres d'affaires et signatures de conventions, cette édition de l'ECOMOF a été marquée par la signature, au premier jour de l'évènement, de la "Déclaration de Niamey" dans laquelle, le Niger, le Nigeria et l'Algérie se sont engagés à relancer le projet du Gazoduc Transsaharien.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

-10 #1 Sani Saley 19-02-2022 22:18
Après chacun va chez soit, manger, bavarder et dormir, et à la fin, c’est la nième réunion juste pour bavarder mais rien de palpable ne sera réalisé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+15 #2 Indignité malienne 19-02-2022 23:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani Saley :
Après chacun va chez soit, manger, bavarder et dormir, et à la fin, c’est la nième réunion juste pour bavarder mais rien de palpable ne sera réalisé.


Tu es trop négatif toi !
Jamais constructif si bien sûr tu es nigérien, puisque je constate que trop de pseudos ici sont soit maliens ou burkinabé qui viennent insulter et déverser leur venin les nigériens, notre armée et dirigeants.
Je laisserai personne faire ça. Je transigerai même pas sur ça. Ils veulent voir le Niger tomber comme eux ! Ça n’arrivera pas inchallah.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com