vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Rencontre Geoffrey Onyema Uemoa Cedeao

Le chef de la diplomatie nigériane et son homologue des finances ont rencontré, jeudi 25 juin, le président de la Commission de la Cédéao. Au menu des échanges, aplanir les divergences sur la monnaie unique de la Cédéao, à quelques pas de l’entrée en vigueur prochaine de l’Eco dans la zone UEMOA. Une décision qui, selon le président Buhari, risque de provoquer « la dislocation du bloc régional».

Zeyna transfert argent bis

« Il n'y a pas de division dans la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) entre les pays anglophones et francophones dans la tentative du bloc régional d'instaurer une monnaie unique », a déclaré Geoffrey Onyema, le ministre des Affaires étrangères du Nigeria. Jeudi dernier, en compagnie de la ministre des Finances, Zinab Shamsuna, le chef de la diplomatie nigériane s’est entretenu avec une délégation de la Commission de la Cédéao, conduite par son président, Jean-Claude Kassi Brou. Au menu des échanges, faire le point sur l’état d’avancement du processus d’instauration d’une monnaie unique au sein de la Cédeao.

La rencontre est loin d’être fortuite puisqu’elle intervient quelques jours après des déclarations polémiques du président nigérian sur l’entrée en vigueur de l’Eco au sein des 8 pays membres du bloc francophone regroupés au sein de l’UEMOA. Le 23 juin dernier, dans une série de tweets, Muhammadu Buhari a, en effet, fait part de sa préoccupation sur cette décision des pays membres de l’UEMOA d’abandonner le franc CFA pour l’Eco, dès le 1er juillet et avant celle adoptée par la Cédéao. Une décision annoncée le 21 mars dernier à Abidjan par le chef d’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouatarra (ADO), en sa qualité de président en exercice de l’époque de l’UEMOA, qui était ce jour-là, en compagnie du président français Emmanuel Macron.

La douche froide de Buhari

Le président nigérian a fait savoir qu’il a l’impression que la zone Uemoa souhaite adopter l’Eco en remplacement de son franc CFA avant les autres États membres de la Cedeao. « Il est préoccupant que ceux avec qui nous souhaitons entrer dans une union fassent des pas importants sans nous faire confiance pour en discuter », a poursuivi Buhari, qui a certes souligné que son pays  « soutient pleinement et s’engage en faveur d’une union monétaire avec les bons fondamentaux – une union qui garantit la crédibilité, la durabilité et la prospérité et la souveraineté régionales globales ». Cependant, a-t-il précisé, « nous devons faire les choses correctement et garantir le respect absolu des normes fixées».

« Nous devons également communiquer efficacement avec le monde extérieur. Nous avons tous tellement misé sur ce projet pour laisser les choses à la simple commodité et à l’opportunisme. Nous devons procéder avec prudence et nous conformer au processus convenu pour atteindre notre objectif collectif tout en nous traitant mutuellement avec le plus grand respect. Sans cela, nos ambitions pour une Union monétaire stratégique en tant que bloc de la Cedeao pourraient très bien être gravement compromises». Muhammadu Buhari

Aplanir les divergences

Ces propos de Buhari, à quelques semaines de l’entrée en vigueur de l’Eco au sein de la zone Uemoa, ont fait l’effet d’une douche froide sur le processus d’intégration monétaire au sein de la Cédéao. La rencontre entre les membres du gouvernement nigérian et la délégation de la Commission de la Cédéao a visé donc à aplanir les divergences. Au sortir de la rencontre, le chef de la diplomatie nigériane a d’ailleurs fait savoir qu’un sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’organisation régionale sera prochainement convoqué sur a question et surtout pour s’assurer que tous les pays membres de la Cédéao sont sur la même longueur d’onde.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 

Commentaires  

+3 #1 Maiga Issaka Adamou 27-06-2020 16:31
Buhari n'est pas mouton
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Rhissa 27-06-2020 17:19
Chacun a sa part de responsabilité .
Le Nigeria ne fournit aucun effort palpable pour accompagner la mise en place de l'ECO ,il se contente seulement de critiquer et l'UEMOA n'aime pas rompre avec "l'ancien colonisateur" en adoptant une parité flexible .
Je suis sûr qu'ils trouveront un compromis , s'ils sont vraiment sincères depuis le début . En tout cas on l'espère bien...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Rhissa 27-06-2020 17:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Rhissa :
Chacun a sa part de responsabilité .
Le Nigeria ne fournit aucun effort palpable pour accompagner la mise en place de l'ECO ,il se contente seulement de critiquer et l'UEMOA n'aime pas rompre avec "l'ancien colonisateur" en adoptant une parité flexible .
Je suis sûr qu'ils trouveront un compromis , s'ils sont vraiment sincères depuis le début . En tout cas on l'espère bien...

En adoptant une parité fixe*
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Elh Oumarou Ousmane 27-06-2020 17:27
Ces présidents pros eco de Macron sont les 1ers ennemis de notre développement.Si non comment accepter donner votre accord sachant que y'a des choses à régler avec la CDEAO?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Batoure Dan Maradi 27-06-2020 18:47
Le PR Buhari a raison de ne pas faire confiance à la Cote d’Ivoire sur ces questions d’unité de l’Afrique et de projets de la CDEAO. La cote d’Ivoire (avec le Sénégal) ont toujours été de l’autre côté de l’Histoire. Ça n’a pas varié depuis les conquêtes coloniales aux Indépendances. Le seul intermède a été la création de la fédération du Mali (entre le Sénégal le Mali, Soudan à l’époque, le Dahomey et la Haute Volta) qui a été récupérée du fait de ces 2 pays, et vite démantelée. La suite on la connaît: coup d’Etat du soldat de l’armée française qu’est Moussa Traore contre Modibo Keita. Cette Histoire s’est répétée au Bénin (Tierekou/Maga) au Togo (Eyadema/Olyompia); Burkina (Lamizana/Yameogo) ainsi de suite. Pour la monnaie CDEAO en particulier: la France se battra contre tout Leadership du nigeria et garder son pré carré.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Jika 27-06-2020 18:59
Le Nigeria se trouve avec des hypocrites, esclaves de la France comme ouattara et macky salle
Comment voulez-vous que le Nigeria prenne des décisions ? Gardez votre naira mr.buhari, ne devenez esclaves de la France comme ouattara et macky salle
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Dlaba 27-06-2020 19:22
Si la zone UEMOA pense qu'elle est faite pour obéir à leur maître colonisateur, la zone UEMOA doit cesser de perdre le temps des autres nations qui veulent aller de l'avant. Avant tout la mentalité de certains noirs est restés à l'état de singe .ils ne font que suivre, on peut rien pour eux malheureusement il faut que les colonisateurs continuent à les garder dans la cage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Cissé 27-06-2020 19:56
La France pilitique vient de poignarder notre communauté de 350 millions d'habitants , avec comme d'habitude la complicité des " négres de sercices " en notre sein . Cependant , cette felonie Macron-Ouattara , devraient amener la CEDEAO à redoubler d'imagination et de bonne volonté , et ce compte tenu devla primordialité du projet pour ld devenir de la zone d'une part , et d'autre part refuser de donner toute chance á la France politique dans sa roublardise outrageuse . Il faut maintenir ce projet , en changeant le nom ECO par une nouvelle appellation , l'adopter , quite à ce que la zone UEMOA ait 2 monnaies . D'ailleurs la meilleure solution serait de basculer á 15 dans la zine Naira sans en aviser les Macron et autre Merckel
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 Nostradamus 27-06-2020 20:21
Citation en provenance du commentaire précédent de Batoure Dan Maradi :
Le PR Buhari a raison de ne pas faire confiance à la Cote d’Ivoire sur ces questions d’unité de l’Afrique et de projets de la CDEAO. La cote d’Ivoire (avec le Sénégal) ont toujours été de l’autre côté de l’Histoire. Ça n’a pas varié depuis les conquêtes coloniales aux Indépendances. Le seul intermède a été la création de la fédération du Mali (entre le Sénégal le Mali, Soudan à l’époque, le Dahomey et la Haute Volta) qui a été récupérée du fait de ces 2 pays, et vite démantelée. La suite on la connaît: coup d’Etat du soldat de l’armée française qu’est Moussa Traore contre Modibo Keita. Cette Histoire s’est répétée au Bénin (Tierekou/Maga) au Togo (Eyadema/Olyompia); Burkina (Lamizana/Yameogo) ainsi de suite. Pour la monnaie CDEAO en particulier: la France se battra contre tout Leadership du nigeria et garder son pré carré.


Le Niger a rejoint en courant la Cote d'Ivoire et le Senegal dans leurs efforts de sabotage au profit de la France de ce projet de monnaie unique de la CEDEAO. Les interets de la France priment sur ceux de leurs propres pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Zembla 27-06-2020 20:25
La monnaie uique de l'espace CEDEAO est inevitable car en fin de compte les enjeux economiques l'emportent sur les opportunismes politiques. Just a matter of time.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Kpanou Sossou Dansnes 29-06-2020 11:02
Il n'y a pas de problèmes insolubles ni de de divergence s insumontables. Nous croyons en vous. Si vous le voulez sincèrement et jouez franc jeu de part et d'autre en faisant fi des intérêts étrangers au profit de ceux de la CEDEAO, l'ECO sera bientôt une réalité. Que Dieu vous inspire tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Kpanou Sossou Dansnes 29-06-2020 11:02
Il n'y a pas de problèmes insolubles ni de de divergence s insumontables. Nous croyons en vous. Si vous le voulez sincèrement et jouez franc jeu de part et d'autre en faisant fi des intérêts étrangers au profit de ceux de la CEDEAO, l'ECO sera bientôt une réalité. Que Dieu vous inspire tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Kpanou Sossou Dansnes 29-06-2020 11:02
Il n'y a pas de problèmes insolubles ni de de divergence s insumontables. Nous croyons en vous. Si vous le voulez sincèrement et jouez franc jeu de part et d'autre en faisant fi des intérêts étrangers au profit de ceux de la CEDEAO, l'ECO sera bientôt une réalité. Que Dieu vous inspire tous.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:07
communique-de-presse-conjoint-trois-defenseurs-des-droits-humains-injustement-detenus-entament-leur-sixieme-mois-en-prison ● Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi sont des prisonniers de conscience qui doivent...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Finances : Coris Bank International finance le plan d’investissement d’Orange Niger à hauteur de 31 milliards de FCFA

31 août 2020
Finances : Coris Bank International finance le plan d’investissement d’Orange Niger à hauteur de 31 milliards de FCFA

Coris Bank International (CBI) et la société de télécommunication Orange Niger ont paraphé, le jeudi 27 août 2020 à Niamey, un accord à travers lequel le groupe bancaire va financer...

Banque Africaine de Développement (BAD) : le Dr Akinwumi Adesina, réélu à l'unanimité à la présidence du Groupe

27 août 2020
Banque Africaine de Développement (BAD) : le Dr Akinwumi Adesina, réélu à l'unanimité à la présidence du Groupe

Le nigérian Akinwumi A. Adesina a été réélu pour un second mandat de cinq ans à la présidence du Groupe de la Banque africaine de développement, le jeudi 27 août...

BAD : ouverture à Abidjan des Assemblées annuelles avec un engagement réitéré pour la résilience économique de l’Afrique

27 août 2020
BAD : ouverture à Abidjan des Assemblées annuelles avec un engagement réitéré pour la résilience économique de l’Afrique

La 55ème Assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la 46ème réunion du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) ont débuté ont débuté le...

Niger : 100 millions de dollars pour améliorer les services décentralisés et la gestion du secteur extractif sur fond de COVID-19 (communiqué de presse)

5 août 2020
Niger : 100 millions de dollars pour améliorer les services décentralisés et la gestion du secteur extractif sur fond de COVID-19 (communiqué de presse)

  Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de l’Association internationale de développement (IDA) composé d’un prêt et d’un don d’un montant global de...

Mines : le Niger se dote d’une politique minière pour les 10 prochaines années

4 juillet 2020
Mines : le Niger se dote d’une politique minière pour les 10 prochaines années

Le Conseil des ministres du vendredi 3 juillet a adopté un projet de décret relatif à la politique minière du Niger pour la période allant de 2020 à 2029. Selon...

Eco: après les inquiétudes de Buhari, le Nigeria et la Cédéao tentent d’aplanir les divergences

27 juin 2020
Eco: après les inquiétudes de Buhari, le Nigeria et la Cédéao tentent d’aplanir les divergences

Le chef de la diplomatie nigériane et son homologue des finances ont rencontré, jeudi 25 juin, le président de la Commission de la Cédéao. Au menu des échanges, aplanir les...