samedi, 20 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Moustapha Liman Tinguiri

En ce début du deuxième trimestre de l’année scolaire 2018-2019, j’ai décidé de vous parler de l’apprentissage pratique ou concret des élèves et étudiants. Oh, rassurez-vous, je ne vais pas essayer d’expliquer aux enseignants comment ils doivent faire leur métier, mais plutôt parler de l’enrichissement de l’enseignement par des activités pratiques et ou des échanges avec des personnes ressources ou des professionnels dans leurs ateliers.

 

Il y a bien longtemps, le modèle d’enseignement était d’apprendre par cœur, sans aucune discussion avec l’enseignant pour accumuler des connaissances et savoir les restituer. Mais depuis de nombreuses années les méthodes et pratiques pédagogiques ont beaucoup évolué.  Pour développer de nombreuses compétences il faut mémoriser un certain contenu mais aussi faire participer l’apprenant à la construction du savoir.  

Enseigner, c’est transmettre des compétences très variées (savoir, savoir-faire et savoir être) à un élève, un étudiant ou tout autre public dans le cadre d’une institution éducative.  

Les travaux pratiques et les sorties de terrain, permettent d’améliorer la compréhension et la mémorisation des élèves et étudiants.

Selon Confucius « J’entends, j’oublie, Je vois, je retiens, Je fais, je comprends ».

En effet, on oublie vite une leçon orale mais on se souvient beaucoup mieux des manipulations ou expériences auxquelles on a participé et qui restent bien compris dans leur sens véritable. L’enseignement ne peut donc plus se concevoir uniquement comme une transmission de connaissances par l’enseignant détenteur unique du savoir. Les méthodes dites actives renouvellent la pédagogie en suscitant plus d’effort des élèves dans le déroulement de l’enseignement. C’est pour toutes ses raisons qu’il faut améliorer l’enseignement par les Activités Pratiques et Productives (APP) dans l’Enseignement Primaire et les Travaux Pratiques (TP) pour les autres niveaux d’enseignement notamment dans les laboratoires ou ateliers.

Les APP constituent un prolongement des notions théoriques en vue d'enrichir le contenu de l'enseignement par des pratiques utiles. Les APP permettent de découvrir  l'usage et l'utilisation de certains outils ou de certaines techniques à travers des sorties pédagogiques ou la réalisation d’un jardin d’école. On peut évidemment faire des jardins ou des arboretums dans tous les établissements des autres niveaux d’enseignements pour en tirer divers avantages si les conditions le permettent. Les APP permettent aux élèves de connaitre les réalités de leur milieu, le sens de l'effort et le goût du travail manuel.

L’enseignement de certaines disciplines, dans les établissements d’enseignement secondaire professionnel, technique et supérieur, nécessite obligatoirement des travaux de laboratoires et ou des sorties effectives sur le terrain, pour être compréhensible. 

Les TP ou les manipulations sont des activités expérimentales qui permettent de mieux cerner la réalité d’un phénomène ou d’en mesurer les paramètres.  Et quand les élèves ou étudiants réalisent par eux-mêmes les expériences dans le cadre des TP, ils se sentent plus concernés et plus responsables de la construction de leur propre savoir. Les TP ou les travaux d’apprentissage dans les ateliers sont donc nécessaires pour acquérir et concrétiser certaines connaissances et démarches scientifiques. Cependant nombreux sont les établissements d’enseignements secondaires, professionnels, techniques et même les universités qui manquent de laboratoires ou même de produits pour les faire fonctionner. Les établissements qui n’en disposent pas doivent utiliser ceux des établissements proches par une collaboration et programmation judicieuse. Les universités et les grandes écoles ont besoin de laboratoires très diversifiées des sciences, des sciences humaines et des langues, etc. Même pour les établissements qui ont des laboratoires fonctionnels des sorties sont nécessaires pour acquérir d’autres connaissances.

L’école, lieu d’acquisition des savoirs, doit donc être ouverte sur le monde qui l’entoure. C’est pourquoi les enseignants doivent organiser des sorties hors de leur école. Les sorties peuvent correspondre à des enseignements prévus dans les programmes pour observer ou donner un sens aux contenus enseignés en favorisant le contact direct avec des acteurs dans leur cadre naturel de travail. Des sorties ou excursions peuvent également être entreprises dans le cadre d’échanges culturels, sportifs entre deux ou plusieurs écoles ou établissements ou sur le plan touristique. Les activités culturelles et sportives peuvent également être organisées dans une école avec la participation de la communauté éducative rattachée.

Les sorties scolaires ou l’organisation d’activités culturelles ouvertes au public dans les écoles, favorisent le décloisonnement de l’enseignement. Elles constituent une éducation à la citoyenneté dans le milieu  naturel de vie, cadre différent de la classe ou du milieu scolaire.

  Enseignants, encadreurs pédagogiques, responsables centraux des enseignements et formations, l’obligation vous incombent d’améliorer les pratiques pour que l’école « prépare les apprenants à la vie ». Quelque soit le niveau d’enseignement les apprenants doivent acquérir des connaissances théoriques et des compétences pratiques.  Cependant, il est très important de noter que les enseignants doivent être bien accompagnés et qu’il n’y a point de développement véritable sans une bonne éducation.

Par MOUSTAPHA LIMAN TINGUIRI, Planificateur de l’Education, chef de division formations examens et concours DRES/ZINDER

 

Commentaires   

+1 #1 Beyrey 26-01-2019 20:45
Bonjour Mr Moustapha, je suis toujours ravi de lire vos propositions pour ameliorer l'ecole nigerienne. Vous etes tres pragmatique sur vos sujets. J'aurai aime voir beaucoup de commentaires a ce sujet mais hela, tout le monde ne s'interesse aux scandales et sujets politiques. Vous aurez du etre conseiller pour la mise en application de cette feuille de route. Merci beaucoup et continuer a nous nourrir de propositions concretes. Surtout ajoutez svp votre mail, ainsi on pourra vous contacter pour vous remercier de votre contribution.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Que retenir de toi, tonton Baré, 20 ans après ta mort, sinon que tu as bravé les puissants de ce monde, pour notre bonheur !

5 avril 2019
Que retenir de toi, tonton Baré, 20 ans après ta mort, sinon que tu as bravé les puissants de ce monde, pour notre bonheur !

20ans déjà ! 20 ans que u es parti ! Que le temps passe vite, très vite. Il en est ainsi, semble-t-il quand on prend de l’âge. Je me souviens de ce...

Délégués spéciaux ou administrateurs délégués déguisés ?

27 mars 2019
Délégués spéciaux ou administrateurs délégués déguisés ?

La 7ème République semble avoir trouvé le parfait subterfuge pour propulser à la tête de nos municipalités ses militants qui ne peuvent jamais être élus par la voie démocratique des...

8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

8 mars 2019
8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

A la veille du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Virginie Martin, politiste et sociologue, enseignante-chercheuse à KEDGE,Présidente du Think Thank Different et spécialiste des questions Egalité hommes-femmes,...

Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

2 mars 2019
Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

Monsieur le président, Les Nigériens que nous sommes vous ont porté à la magistrature suprême en 2011, après les multiples errements de notre démocratie, et ils étaient très nombreux à...

Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

27 février 2019
Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

Je le soutiens parce que tout comme lui, je ne crois pas au libéralisme sauvage et à la privatisation tous azimuts prônés par son rival. Nous sommes dans des Etats...

Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

23 février 2019
Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

Les Lanceurs d’Alertes du Sénégal très préoccupés par la situation politique en cette période d’élections présidentielles tirent sur la sonnette d’alerte pour attirer l’attention de tous sur les menaces réelles...