jeudi 11 août 2022

3713 lecteurs en ligne -

fraren

Hadj 2022: malgré l'incertitude qui plane sur les vols, le gouvernement et le COHO tentent vainement de rassurer

pelerins Niger Hadj2022

Alors que seuls 1.973 pèlerins sur les 7.194 du quota nigérien sont acheminés par 3 vols charters sur les 12 prévus, le gouvernement et le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) ont fini par sortir de leur silence pour tenter de rassurer les pèlerins. Suite aux manifestations des chefs d'agences et des pèlerins de ce mercredi 29 juin 2022 au siège du COHO et à la Primature, le COHO s'est fendu d'un communiqué pas assez convainquant avant que le ministre porte-parole du gouvernement prenne le relais à travers un point de presse animé dans l'après-midi et dans lequel le ministre Abdoulkadri Tidjani a annoncé la reprise des vols dès ce mercredi soir et assurer que toutes les dispositions sont prises pour convoyer la totalité des pèlerins nigériens sur les Lieux Saints dans les délais. 

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) informe et rassure les chefs d'agences de pèlerinage et tous les candidats au hadj à l'édition 1443/2022, qu'il est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue d'acheminer tous les pèlerins inscrits au lieu saint de l'islam. Aussi, le COHO demande t-il aux futurs pèlerins de garder leur calme et leur réitère une fois encore son assurance qu'aucun pèlerin légalement inscrit ne manquera le hadj 2022 pour insuffisance de vol In Shaa Allah ". C'est par ce laconique communiqué publié ce mercredi 29 juin 2022, que le COHO est enfin sorti de son mutisme pour tenter de calmer la colère des chefs d'agence et des pèlerins qui, excédés par le retard et l'incertitude qui entourent la reprise des vols pour le convoyage des pèlerins, ont manifesté leur colère aujourd'hui au siège du COHO et à la devanture de la Primature. Ils ont également lancé un véritable cri de cœur au Président de la République pour qu'il prenne en charge cette situation car les délais impartis pour l'arrivée sur les Lieux Saints se rétrécissent de jour en jour et surtout,  ils n'ont aucune visibilité sur la reprise des vols.

Il faut dire que dans la programmation qu'il a initialement établie, le COHO a prévu le début des départs pour le jeudi 23 juin 2022 avec 12 vols charters prévus pour convoyer les 7.194. pèlerins nigériens. Cependant, le premier vol a accusé un retard de plus de 24 heures et à ce jour, seuls 3 vols ont été effectués transportant seulement 1.973 pèlerins sur les 7.194 du quota nigérien. Plus de 4.000 pèlerins restent donc à quai à Niamey dans des conditions difficiles pour beaucoup et surtout sans aucune visibilité sur la reprise des vols opérés par la compagnie aérienne Max Air de l'homme d'affaires nigérian Dahirou Mangal.

Le gouvernement assure que la totalité des pèlerins seront acheminés dans les délais

Dans l'après-midi, le ministre porte-parole du gouvernement est entré dans la danse à travers un point de presse dans lequel Tidjani Abdoul Kadri a donné plus de détails pour rassurer les pèlerins, les chefs d'agence et leurs familles que toutes les dispositions sont prises pour que la totalité des pèlerins soient convoyés sur les Lieux Saints dans les délais.

Après avoir assuré que près de 80% des pèlerins ont eu leurs visas et que les procédures sont en cours pour que le reste  puisse disposer dans les temps du précieux sésame, le ministre porte-parole du gouvernement a annoncé l'arrivée dès ce soir d'un avion pour la reprise des vols avec un peu moins de 400 pèlerins qui seront acheminés en Arabie Saoudite. Le ministre Tidjani Kadri a aussi indiqué que dès demain, un autre avion d'une capacité de plus de 500 places viendra s'ajouter à la flotte pour assurer des rotations  jusqu'à l'acheminement total de tous les pèlerins et dans les délais.

En attendant les prochaines heures voire jours pour s'assurer de l'effectivité de ces engagements du gouvernement et du COHO, l'impréparation qui a caractérisée encore une fois l'organisation du Hadj de cette année vient plus que jamais démontrer l'incapacité du COHO à bien organiser les opérations du Hadj et de la OUMRA. Les leçons des dernières éditions qui ont également connu des désagréments n'ont pas été visiblement apprises et cela impose au gouvernement de revoir sa copie sur l'organisation du Hadj au Niger. A défaut de le dissoudre, une véritable réforme en profondeur du COHO s'impose pour que les pèlerins nigériens puissent dorénavant accomplir leur rite dans la sérénité comme c'est le cas pour les autres pays.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires  

+2 #1 Nigerien 30-06-2022 05:55
Les 10 premier jour du mois de hadj sont les meilleurs auprès d'Allah. De c'est faite c'est même pas bon pour nos pèlerins de faire une partie de ces jours ici quand on se les récompenses dans les mosquées de la Mecque et Madinina.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Sam 30-06-2022 08:28
Et dire que ces hommes et femmes qui escroquent les pauvres candidats au hadj se revendiquent tous musulman. Allah ya issa
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Hum 30-06-2022 11:07
Citation en provenance du commentaire précédent de Sam :
Et dire que ces hommes et femmes qui escroquent les pauvres candidats au hadj se revendiquent tous musulman. Allah ya issa

Mon frère au COHO ils sont en majorité des soûlards, des gens qui n ont aucune crainte de Dieu , juste pour des récompenses familialo-politiques.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Humhum 01-07-2022 06:11
Il semble que les conditions de la mise en concurrence n'ont pas été respectées et que Mangal a été favorisé. Vrai ou faux ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Humhum 01-07-2022 06:11
Il semble que les conditions de la mise en concurrence n'ont pas été respectées et que Mangal a été favorisé. Vrai ou faux ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Karim 01-07-2022 12:30
Laisser à chaque agence de s occupé de transport des ses pèlerins
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Way to 01-07-2022 12:32
Quand tous les pays cherchent a des solutions locales a des problemes locaux, le nos gouvernants ne pensent qu'a des solutions etrangeres pour favoriser des escrocs internationaux avec lesquels ils sont en affaires.
Le hadj est devenu une aventure pleine d'incertitudes depuis que mangal et ses copains escrocs a Niamey ont pris en main la juteuse affaire de convoyage des pelerins vers la terre sainte.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com