lundi 5 décembre 2022

2996 lecteurs en ligne -

fraren

AGAD'ART: une plateforme pour promouvoir la vente en ligne des produits artisanaux et stimuler l'entreprenariat des jeunes dans la Région d'Agadez

Lancement AGDART

L'hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre, ce jeudi 03 février 2021, au lancement officiel de la plateforme de E-commerce "AGAD'ART" (www.agadart.com), dédiée à la promotion, à la mise en valeur et à la vente des produits artisanaux du Niger à travers le monde. Développé par la jeune start-up Niger Digital, ce nouveau site de vente en ligne est une initiative du Projet AGAD'ART, un projet innovant destiné à la valorisation des produits artisanaux et à la promotion de l'entreprenariat des jeunes de la région d'Agadez, mis en œuvre par l'OIM Niger à travers son Projet IDEE BRIDGE (Initiatives pour le Développement de l'Entreprise), en partenariat avec le CIPMEN et sur financement de l'Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS). L'ambition du site en ligne, c'est de se positionner comme la vitrine de l'artisanat nigérien sur la toile et ainsi promouvoir l'entreprenariat surtout pour les jeunes et les femmes dans un secteur au potentiel confirmé.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Découvrir le riche patrimoine artisanal nigérien, apprécier le talent des jeunes artisans et surtout acheter les produits artisanaux de la région d'Agadez, le tout en quelques clics et de n'importe où au monde, c'est désormais possible! Avec le lancement du site en ligne agadart.com, l'artisanat nigérien et particulièrement les produits artisanaux de la région d'Agadez, de notoriété internationale, s'offrent une nouvelle opportunité de conquérir le monde en se mettant à l'heure du numérique. Une nécessité en cette heure de développement de l'économie digitale où le E-commerce est devenu un facteur indispensable de compétitivité pour toute entreprise qui veut saisir les opportunités d'un marché mondiale de plus en plus mondialisé et globalisé.

Lancement AGDART BIS2

Un secteur porteur aux multiples défis

Au Niger, le secteur de l'Artisanat est considéré comme l'une des composantes essentielles de l'économie nationale de par sa contribution au Produit intérieur brut (PIB) qui est estimée à environ 25%, avec plus de 900.000 emplois générés et à travers la diversité des 291 métiers recensés. «C'est pour toutes ces raisons qu'une attention particulière lui est réservée dans le Programme de Renaissance Acte 3 du Président de la République Chef de l'État », a souligné le Président du Centre des métiers d'Art du Niger (CMANI), M. Alassane Abdou, lors de la cérémonie de lancement officiel de la plateforme AGAD'ART qui s'est déroulée le jeudi 03 février 2021 à l'hôtel Bravia de Niamey en présence des Responsables de l'OIM Niger et du Projet IDEE BRIDGE, des représentants d'institutions nationales et régionales d'Agadez et ceux des partenaires du Projet notamment le CIPMEN et l'ANSI ainsi que des artisans bénéficiaires du Projet dont les produits sont déjà disponibles sur le site.

« Le projet AGAD'ART vient donc à point nommé pour rejoindre les faits et œuvres de la CMANI d'une part mais aussi répondre à un contexte difficile auquel font face les artisans nigériens, d'autre part », a estimé, à juste titre, le Président du CMANI d'autant que, comme il l'a fait remarquer, le secteur de l'artisanat traverse ces dernières années, une phase assez difficile. « Comme vous le savez déjà, le tourisme qui autre fois faisait le bonheur des fabricants d'objets de l'artisanat d'art et ce jusque dans les lointaines villes et localités comme Agadez et tant d'autres, fait défaut aujourd'hui du fait du contexte sécuritaire que traverse notre pays et auquel est venu s'ajouter un contexte sanitaire défavorable avec la pandémie de la C0VID19 qui dure déjà depuis deux longues années », a-t-il relevé.

« Nos artisans ont du talent et nous aurons à cœur de le faire savoir. Leur savoir-faire est précieux, porteur d'avenir et il mérite d'être connu et reconnu de par le monde entier. C'est pourquoi, l'idée d'une plateforme de vente en ligne qui permet aux artisans d'écouler leurs produits est un fait majeur auquel nous adhérons car il s'agit d'une perspective supplémentaire et innovante dans l'objectif d'accroître les revenus de nos artisans. Le fait de les former et de les appuyer matériellement fait de cette activité un processus complet car le renforcement de capacités s'inscrit en première ligne quand il s'agit des besoins de nos artisans». M. Alassane Abdou, Président du CMANI

Le Président du CMANI qui a tenu faire part de sa satisfaction de la prise en compte de l'aspect genre dans la sélection des bénéficiaires du Projet, a saisi l'occasion pour encourager toutes les parties prenantes afin qu'elles redoublent d'efforts car les défis du secteur sont de taille. « Notre pays a un fort taux de jeunes et les orienter vers les nombreux métiers que compte l'artisanat est une manière de sécuriser leur avenir » , a plaidé le Président Alassane Abdou.

Promouvoir l'artisanat pour stimuler l'entreprenariat et l'emploi des jeunes

En procédant au lancement officiel  de la plateforme AGAD’ART, M. Peter Kioy, qui représente la Représentante de l'OIM au Niger, a fait remarquer que le choix de la Région d’Agadez n'est pas fortuit car la capitale de l'Air est localement reconnue comme la capitale du tourisme au Niger. « La plateforme AGAD’ART s‘inscrit dans un effort d’appuyer la promotion du secteur de l’artisanat en général, mais aussi l’entreprenariat et l’auto-emploi des jeunes en offrant une vitrine pour la vente  des produits artisanaux de qualité au niveau national et international », a-t-il ajouté soulignant par la même occasion que l’OIM Niger a développé une relation privilégiée avec tous les acteurs impliqués dans la promotion des initiatives entrepreneuriales par des jeunes au Niger. « C'est ici l'occasion de remercier toutes les structures étatiques qui, à différents degrés, contribuent au développement de l'environnement entrepreneurial afin d’augmenter les opportunités économiques, comme l’artisanat, offrant aux jeunes nigériens des alternatives à la migration  irrégulière », a poursuivi M. Kioy.

Peter Kioy

Dans son intervention, M. Peter Kioy n'a pas manqué de souligner que l'un des problèmes que rencontrent aujourd’hui la majorité des artisans de la région d’Agadez, c'est la baisse de vente de leurs produits. « La pandémie du COVID-19 a impacté négativement sur plusieurs activités économiques au Niger, y compris l’artisanat et le tourisme », a-t-il expliqué et, c'est dans ce cadre que la plateforme AGAD’ART apporte une option pour redynamiser la vente des produits artisanaux des jeunes artisans à travers l’e-commerce, « ce qui aidera à générer des revenus et de renforcer la résilience des jeunes artisans de la région d’Agadez ». Après plusieurs mois de développement de la plateforme par Niger Digital, le Représentant de l'OIM Niger a estimé que « le lancement de la plateforme e-commerce AGAD’ART, qui sera la vitrine des artisans du Niger sur la toile, permettra  d'accompagner les artisans, en particulier les jeunes dans leur essor commun de développer leurs ateliers et de faciliter l'exportation des produits artisanaux nigériens pour appuyer l'économie locale et améliorer les conditions de vie des artisans ».

AGAD'ART, une vitrine de l'artisanat nigérien sur la toile

Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le chef du Projet IDEE BRIDGE de l'OIM Niger, M. Yves Matabaro, a fait la genèse du projet, le contexte dans lequel il s'inscrit ainsi que ses principaux objectifs. « Le lancement de la plateforme AGAD’ART est l’aboutissement d’une phase importante dans les activités prévues par Niger Digital pour appuyer et accompagner les artisans de la région d’Agadez qui font face à plusieurs défis, en particulier la mévente de leurs produits », a-t-il indiqué, avant d'ajouter que ce lancement rentre également dans le cadre du projet AGAD'ART mené par Niger Digital pour soutenir la vente à l'international des produits des artisans.

Le Chef de Projet IDEE a souligné qu'il a été démontré, en effet, dans plusieurs rapports que « les mauvaises conditions socio-économiques agissent comme un facteur puissant d'incitation à la migration irrégulière, en particulier chez les jeunes ». C’est pour répondre à ces défis que l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Niger a mis en œuvre, à partir de juin 2017, le projet IDEE « Initiatives pour le Développement de l’Entreprise » qui est financé par le Ministère Italien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale (MAECI) à travers l’Agence Italienne de Coopération au Développement (AICS).

C'est  ainsi et dans le cadre de l'accélération des entreprises qui se sont démarquées durant la première phase du Projet IDEE, a poursuivi M. Matabaro, que l’entreprise Niger Digital a reçu un appui durant cette deuxième phase pour étendre ses activités dans la région d’Agadez. Niger Digital est une entreprise œuvrant dans le domaine des nouvelles technologies de l’information qui s’est donnée pour but d’exploiter la formation reçue par le biais du Projet IDEE en Inde par le groupe Amazon en créant une plateforme de l’e-commerce dédiée à la promotion, la mise en valeur et la vente des produits artisanaux du Niger à travers le monde entier.« L’idée a été jugée innovante par l'équipe de projet, le projet a été intégré dans IDEE BRIDGE afin de capitaliser les acquis développés par ladite entreprise au service de l’artisanat en général et dans la région d’Agadez en particulier », a expliqué le Chargé du Projet qui n'a pas manqué de faire part de la fierté du Projet pour la mise en œuvre et la consolidation de la plateforme d’e-commerce AGAD’ART au service des artisans et de la population en général. Un sentiment de satisfaction et de fierté qui a été également exprimé par M. Rouafi Koaba, le Directeur général du Centre d'Incubation des PME du Niger (CIPMEN), partenaire de la mise en œuvre du Projet IDEE BRIDGE et au sein duquel la start-up NGER DIGITAL a été incubée.

Selon les explications du Chargé de Projet IDEE BRIDGE, l‘entreprise Niger Digital a identifié les produits de l’artisanat de la région d’Agadez, en particulier les bijoux en argent, comme des produits à fort potentiel d’exportation pour une clientèle internationale. Avec un appui en formation ponctuelle pour la mise en place du système E-commerce (conception et mise jour du site web, coordination avec les artisans, gestion du magasin, de la vente et de la clientèle, marketing, etc.), le Projet va pouvoir générer un minimum de 20 emplois (web designer, gestionnaire des vente, gestionnaire du magasin, transporteurs, chargé du marketing, chargé de la clientèle, secrétaire, ouvriers, etc.). En plus, a-t-il précisé, avec un appui en équipement et microcrédit sur la base du plan d’accélération, l’entreprise Niger Digital pourra soutenir les artisans de la région d’Agadez dans l’écoulement de leurs produits, identifié comme un problème majeur pour la soutenabilité de cette filière.

Toujours dans le cadre de la mise en œuvre du Projet, au moins 20 jeunes vulnérables de la région d’Agadez, ressortissants de la migration et intéressés par l’artisanat, seront sélectionnés pour être intégrés dans les ateliers en tant qu’apprentis. De ce fait, a estimé M. Yves Matabaro, « les jeunes de la région d’Agadez qui travaillent dans cette filière pourront assurer leurs revenus et d’autres jeunes vulnérables pourront en même temps trouver un travail digne et sur ».

« Entreprendre n’est pas facile, particulièrement au Niger et dans le contexte de la pandémie du COVID-19. Cependant, chers artisans, vous êtes le témoignage que c'est possible d’être résiliant face aux défis socio-économiques, et surmonter les obstacles grâce notamment à l'accompagnement et l’appuie en formation des artisans engagés dans le projet afin d’améliorer la qualité des produits et promouvoir des articles ayant un style apte à la vente à l’international» . M. Yves Matabaro, Chargé de Projet IDEE BRIDGE à l'OIM Niger.

Découvrir, vendre et acheter en quelques clics sur www.agadart.com

Après les allocutions, la cérémonie de lancement s'est poursuivie avec la présentation de la plateforme numérique agadart.com par le Directeur général de la start-up NIGER DIGITAL, M. Aboubacar Garba. Après une brève présentation de l'entreprise lancée en 2017, il a détaillé le processus qui a conduit à la sélectionne des 50 premiers artisans bénéficiaires (sur 229 candidatures reçues) pour cette phase au niveau de la région d'Agadez. Il a aussi exposé quelques  aspects du processus de formation des bénéficiaires (composés de 18% de jeunes et 42% de femmes) sur différentes thématiques notamment,  la création de nouveaux produits, l'amélioration de la qualité des produits, la mise en valeur des produits, la prise des photos ainsi que leur équipement en matériel adéquat.

Le DG de NIGER DIGITAL a ensuite présenté les différentes fonctionnalités de la plateforme numérique, les principales filières cibles ainsi que les opportunités que le Projet AGAD'ART offre aux artisans pour la mise en valeur de leurs produits. Il a annoncé à cette occasion que vingt (20) autres artisans vont prochainement intégrer l'initiative.

La cérémonie a été clôturée par une simulation d'achat et de vente en ligne à partir du site agadart.com et selon les explications de M. Aboubacar Garba, à ce jour la plate-forme est déployée et disponible dans partout  avec un catalogue de 18 bijoux.

Lancement AGDART BIS Lancement AGDART BIS3

Abdoul Karim Moumouni (actuniger.com)

 

 

.

Commentaires  

0 #1 beltrame 04-02-2022 19:03
On arrive pour vous aider comme au mali.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com