dimanche 14 août 2022

2617 lecteurs en ligne -

fraren

Mine artisanale d'ord de Dan Issa (Maradi): au moins 5 nouveaux morts sur le site d'orpaillage pourtant fermé par le gouvernement

Orpailleurs or

Au moins (05) morts ont été enregistrés suite à  un nouveau effondrement, dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 janvier aux environs de 3h sur le site d'orpaillage de Kondago, dans la commune de Dan Issa (Région de Maradi). Le site est pourtant fermé par le gouvernement depuis quelques mois suite au drame enregistré sur cette même mine artisanale le dimanche 07 novembre dernier et qui a fait  une vingtaine de victimes.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon le maire de Dan Issa, les 5 victimes sont de nationalité nigériane. Le bilan reste provisoire car il 'agit des victimes qui ont été extraites  pour le moment des gravats et sur ces premières victimes, deux (02)  sont décédées à l'hôpital où elles ont été admises après le drame.

D'autres sources locales envisagent plus de victimes car d'autres corps pourraient être ensevelis sous les décombres.

Les circonstances de ce nouveau drame sont encore à élucider dans le cadre de l'enquête en cours  mais il est vrai que l'affaire soulève des questions. La mine artisanale est, en effet, fermée par décision prise par le gouvernement en Conseil des ministres, au lendemain d'un précédent drame suite à un effondrement d'une partie du site, le dimanche 07 novembre 2021 avec quelques 18 victimes selon un premier bilan officiel provisoire.

Depuis, ce sont les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui assuraient la sécurité du site et le 30 décembre dernier, la ministre des Mines Ousseini Hadiza s'est même rendue sur les lieux et au terme de sa Communication en Conseil des ministres qui a suivi cette visite, la décision de maintenir le site sous fermeture a été maintenue.

Selon le maire de Dan Issa, malgré la fermeture du site et la présence des FDS, le site fait l'objet de vandalisme par des orpailleurs venus de pays voisins pour la plupart, et qui selon la même source, ont envahi la mine avec force le jour du drame, même si les FDS etaient présents sur les lieux.

Selon pourtant certains orpailleurs, le site continuait d'être exploité "par certains gros bras financiers" malgré sa fermeture par les autorités, et c'est ce qui a poussé certains exploitants du site à agir de la sorte afin de mettre fin "à une certaine injustice" car cela fait presque trois (03) mois qu'ils sont au chômage en raison de la décision du gouvernement mais qui est loin d'être une réalité sur la mine artisanale.

Il convient de noter qu'avant ce troisième éboulement meurtrier, un précédent drame a fait huit (8) morts quelques semaines plutôt sur le même site.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires  

-2 #1 Repos éternel et tranquille aux déc 01-02-2022 08:00
:roll:
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Abdrahamane Cheick Diarisso 01-02-2022 08:03
Repos éternel tranquille aux décédés ! Tant qu'il y aura des djihadistes au Niger les mines draineront des morts , toujours
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 TOTO A DIT 01-02-2022 10:31
Que leur âme reposé en paix ....
Hey BOUZOUM....
Hey QUI MA POUSSE Hassoumi.
Et vos dits amis avec leur base et dit service de propagande sont où quand ces bandits entreraient les explosifs ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 ain harrouda km17 douar diel draa 01-02-2022 17:38
Sixième opération commando anti-Armée sioniste en 15 jours...
Thursday, 27 January 2022 6:22 PM [ Last Update: Saturday, 29 January 2022 6:52 AM ]
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com