lundi 28 novembre 2022

4477 lecteurs en ligne -

fraren

Report des épreuves écrites du BEPC 2021 : Dr Ousman Rabiou défonce une porte déjà ouverte

point presse ministre education Ousmane Rabiou

Le Ministre de l’Education Nationale Dr Ousmane Rabiou sort finalement de son mutisme une semaine après avoir porté à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale le report des épreuves écrites du BEPC session 2021, via un communiqué. Le ministre Dr Ousmane Rabiou, confirme des fuites de sujets et annonce l’ouverture d’une enquête. 

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Prévue pour le 22 juin dernier, la phase écrite du Brevet d’Etude du Premier Cycle BEPC a été reportée 72 heures avant le Jour-J. Cette annonce a surpris tout le monde y compris les responsables des établissements scolaires et les candidats qui avaient déjà leurs convocations en poche.

Accident de voiture contenant les épreuves, manque des ressources financières, fuites des sujets, tels ont été entre autres arguments développés au niveau de l’opinion publique, face au mutisme du ministère de l’éducation nationale.

Si l’hypothèse du véhicule transportant les épreuves a été vite battue en brèche, la question de la fuite a très vite convaincue même les plus sceptiques surtout avec certains audio qui ont circulés via les médias sociaux.  

Face à la gravité de la chose, le Ministère de l’éducation nationale a préféré un silence radio et laissant les rumeurs prendre le dessus tout en confortant d’ailleurs la thèse d’une fuite des sujets.

Contre toute attente, c’est une semaine après l’annonce du report que le Ministre de l’éducation nationale Dr Ousman Rabiou sort pour annoncer ce que tout le monde savait déjà.

« En effet, nous tenons aujourd’hui avec le recul nécessaire à informer l’opinion publique nationale que des fuites réelles des sujets ont été décelées et des indices probants existent pour mener des investigations nécessaires en vue de déterminer l’origine de ces fuites et en identifier les auteurs, co-auteurs ou complices pour les traduire devant les juridictions compétentes », a laissé entendre le ministre de l’éducation nationale.

Avec de tels propos, Dr Ousman Rabiou vient de défoncer une porte déjà ouverte car l’opinion publique savait déjà par la voix officieuse que c’est les fuites des sujets qui sont à l’origine du report des examens du BEPC.

Pourquoi prendre tout ce temps avant de réagir ?  Le ministre, a-t-il délibérément choisi de parler pour ne rien dire ?

Si c’est pour annoncer l’implication de la HALCIA dans l’organisation d’un examen propre, là aussi, le ministre n’apprend rien aux nigériens car la Haute Autorité à la lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées HALCIA et pleinement impliquée dans l’organisation des examens et concours depuis plusieurs années.

Au moment où le président de la République Mohamed Bazoum fait de l’éducation l’une de ses priorités, il est inadmissible que des personnalités, à qui il a confié des missions aussi importantes que celle de l’avenir du pays puissent être réticentes à la communication surtout quand il s’agit d’une faute aussi grave que la tricherie.

La sortie médiatique du ministre de l’éducation nationale est venue juste confirmée ce que la quasi-totalité des médias nationaux ont donné comme véritable raison ayant conduit au report des examens du BEPC, session 2021.

Adamou Issa (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+1 #1 Samira Halidou 25-06-2021 22:24
"L'ouverture d'une enquête" ... c'est tellement bon à entendre. Seulement nous souhaitons que cette fois-ci, l'enquête soit menée à bout. Que les responsables ne puissent pas échapper à la justice. Si on avait l'habitude de démasquer les coupables et de les punir, les gens allaient fuir les fuites d'épreuves !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Sani Sidi 25-06-2021 22:25
Si c'était des simples élèves et enseignants impliqués, la justice aurait déjà condamné ces pauvres. Pauvre Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Abdourahamane 26-06-2021 08:21
:D accord
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Dan Tesker 27-06-2021 10:45
''Défonce une porte déjà ouverte'', c'est lourd (voire inadapté) comme titre. L'expression exacte est : ENFONCER UNE PORTE OUVERTE.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 koumassa 28-06-2021 09:17
Un ministre ne doit pas parlé comme un journaliste ,il a besoins du temps et des preuves tengible. Peu importe les raisons du report. L'essentiel ce d'éviter le pire en reportant les examens et le misnistre á été prompte.Les nigériens nous sommes préssés et surtout quand il s'agit d'un point négatif.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 koumassa 28-06-2021 09:17
Un ministre ne doit pas parlé comme un journaliste ,il a besoins du temps et des preuves tengible. Peu importe les raisons du report. L'essentiel ce d'éviter le pire en reportant les examens et le misnistre á été prompte.Les nigériens nous sommes préssés et surtout quand il s'agit d'un point négatif.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Zouwaira 02-07-2021 02:21
Félicitations à nous président de la République du Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Zouwaira 02-07-2021 02:22
Bonjour à tous
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com