samedi, 25 juin 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Echange avec parlementaire et partenaires alimentation nourrison BIS1

L’UNICEF en collaboration avec le Haut-commissariat à l’Initiative 3N, le ministère de la Santé publique, l’OMS et Alive and Thrive, ont organisé ce mardi 25 août 2020 à Niamey, une journée d’information des parlementaires sur le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel (SLM) et le projet de décret réglementant  leur vente au Niger. Cette action de plaidoyer en faveur de la promotion de l’allaitement maternel exclusif entre également dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) et du lancement, ce jeudi 27 août, de la campagne « Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement »

Zeyna transfert argent bis

Dans l’allocution de bienvenue qu’elle a prononcée à cette occasion, la présidente du Réseau parlementaire sur les questions de nutrition et sécurité alimentaire, l’honorable Rabi Hassane, a tout d’abord tenu à remercier les participants de leur présence à la rencontre qui constitue un appui important à la mise en œuvre de la Stratégie nationale sur la malnutrition et à la promotion de l’allaitement maternel exclusif. « Ensemble, nous contribuerons à la réduction de cette malnutrition qui touche beaucoup d’enfants au Niger, avec une estimation de plus de 45% des enfants qui sont concernés », a souligné la députée qui s’est par la suite appuyée sur les résultats de la dernière enquête démographique et de santé pour contextualiser l’état de la situation au Niger. Selon les résultats de l’enquête, le taux d’allaitement exclusif est de 21% en 2019 contre 23% en 2012 chez les enfants de moins de 6 mois. « Nous devons encore déployer d’importants efforts de sensibilisations car selon les spécialistes de la santé, l’allaitement maternel dès la naissance est la meilleure alimentation du nourrisson et contribue à améliorer la santé de la mère et de l’enfant », a plaider l’honorable Rabi Hassane. Avant de terminer son allocution, la présidente du Réseau parlementaire sur les questions de nutrition et sécurité alimentaire a tenu à remercier le ministère de la Santé pour l’implication du Réseau dans les différentes activités de la nutrition et de l’allaitement maternel exclusif ainsi que les principaux partenaires techniques et financiers particulièrement l’UNICEF, Alive and Thrive ainsi que l’OMS, pour leurs efforts qui a permis d’atteindre des résultats encourageants. La députée Rabi Hassane les a exhorté à poursuivre dans ce sens et a, enfin, lancer « un vibrant appel aux différents cercles de soutien à l’allaitement maternel afin qu’ils mènent des actions concrètes pour davantage soutenir et encourager les mères qui ont besoin d’aide ».

La malnutrition, un problème de santé publique au Niger

En procédant à l’ouverture officielle de la Journée d’information aux parlementaires, le Secrétaire général adjoint du ministère de la Santé publique, M. Bawan Allah Goubekoye, a également rappelé que la malnutrition constitue un sérieux problème de Santé publique, ce qui justifie que la prévention de ce fléau sous toutes ses formes fait partie est l’une des priorités des plus hautes autorités nationales. Au Niger, a-t-il indiqué, elle fait partie des premières causes de morbidité et de mortalité en ce sens qu’elle touche particulièrement la tranche d’âge la plus vulnérable, que constitue les enfants de moins de 5 ans. Selon les statistiques officielles, la malnutrition chronique ou retard de croissance touche, en effet, plus de 45% des enfants de 0 à 5 ans. « Pourtant, cette maladie peut-être évitée si les populations  pouvaient accéder plus facilement aux moyens de lutte sûrs, efficaces et peu coûteux qui existent déjà », a fait savoir M. Bawan Allah Goubekoye, avant d’ajouter que « le Code de commercialisation des substituts du lait maternel est l’un des outils les plus efficaces dans la prévention de la malnutrition chronique pendant la période de 1000 jours ».

Poursuivant son intervention, le SGA du ministère de la Santé a souligné que les objectifs de la rencontre est d’informer les différents acteurs sur le Code de commercialisation des substituts du lait maternel et le projet de décret y afférent ; de plaider auprès des parlementaires en faveur de l’adoption du projet de décret réglementant les SLM au Niger ; et d’élaborer une feuille de route pour la nutrition.  Selon M.  Goubekoye, le but visé est  de plaider auprès des députés, de faciliter le processus d’adoption du projet de décret réglementant la commercialisation des SLM conformément aux directives nationales et internationales en vigueur.

« Le projet de décret portant réglementation de la commercialisation des substituts du lait maternel (SLM) au Niger vise à assurer une nutrition sure et adéquate aux nourrissons et jeunes enfants, en protégeant et en encourageant l’allaitement maternel. Son adoption permettra, entre autres, de limiter la promotion abusive des aliments pour nourrissons et jeunes enfants ; de définir les normes de la promotion commerciale des produits visés ; de déterminer les prohibitions et les mentions obligatoires relatives à l’étiquetage ; de déterminer les sanctions encoures en cas d’inobservation des dispositions établies ainsi que de freiner le déclin général de l’allaitement maternel dans notre pays, à travers le contrôle de la commercialisation desdits produits ».

Stratégie nationale et campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement »

M.Bawan Allah Goubekoye s’est par la suite appaisanti sur les nombreux bienfaits reconnus à l’allaitement maternel tant pour le bébé que pour la mère, en ce sens qu’un bébé nourri au sein a moins de risques de souffrir de diabète; de cardiopathies; d’allergies; de cancers ainsi que d’obésité, et pour la mère, il réduit les risques de cancer du sein et des ovaires. « Par conséquent, allaiter est le meilleur moyen d’assurer la croissance et la survie de l’enfant, car le lait maternel contient tous les éléments nutritifs dont le nourrisson a besoin pendant les 6 premiers mois de sa vie », a-t-il expliqué, précisant par la même occasion que « la mise au sein précoce est une stratégie clé pour la survie de l’enfant ». cependant, a déploré le SGA du ministère de la Santé, bien que l’allaitement maternel soit quasi général,  peu de nouveau-nés sont mis au sein dès la première heure qui suit l’allaitement. Selon ses explications, « même si l’allaitement est un comportement acquis, il n’en demeure pas moins que sa pratique n’est pas bien approprié notamment à cause de l’introduction précoce de l’eau pendant les 6 premiers mois de naissance ». D’après les données disponibles, en effet, dans la tranche d’âge de 0 à 6 mois, à peine 1 enfant sur 5 soit 21%, a été exclusivement allaité au sein et dans 78% des cas, ces enfants ont déjà une autre boisson en plus du lait maternel, essentiellement de l’eau seulement, des jus et autres liquides lactées ou non. Aussi, une proportion non négligeable d’enfants (3% des enfants de 0-6 mois) est nourrie avec un biberon. En ce sens, il n’a pas manqué, en tant qu’expert également, d’alerter que « l’introduction précoce de l’eau et d’autres liquides constitue l’obstacle majeur à une croissance et un développement optimal du jeune enfant, du fait du risque accru de diarrhée, de malnutrition et d’autres maladies pouvant conduire au décès. Cette pratique est un obstacle à l’atteinte de la cible mondiale du taux d’allaitement maternel exclusif chez les enfants de moins de 6 mois fixé à 50% d’ici à 2025 ».

C’est pourquoi, a souligné M. Bawan Allah Goubekoye, le gouvernement du Niger, avec l’appui des partenaires au développement, est en train de lettre en œuvre la stratégie nationale d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) qui couvre la période 2017-2020. « C’est également pour cette raison que le Niger s’engage aux cotés des autres pays de la sous-région dans une campagne dénommée « Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement » dont le lancement officiel interviendra ce jeudi 27 août 2020 », a renseigné le SGA du ministère de la Santé publique, qui n’a pas manqué de réitérer son plaidoyer auprès de la Représentation nationale en faveur « d’un engagement fort pour contribuer à une amélioration de la situation nutritionnelle de la population, particulièrement celle de la femme et de l’enfant ».  

Engagements des parlementaires en faveur de la nutrition

Il convient de noter que cette rencontre fait suite à l’atelier qui s’est tenu à Abidjan les 12 et 13 novembre 2019 sur le plaidoyer auprès des parlementaires en faveur de la nutrition. La rencontre qui a été organisée par l’Assemblée nationale de Côte d’ivoire en collaboration avec les bureaux régionaux de l’UNICEF, de l’OMS et Alive and Thrive a consisté en un Dialogue des députés  issus de 24 pays d’Afrique et a été sanctionnée par une Déclaration solennelle des députés ainsi que l’adoption des engagements en faveur de la nutrition. Les délégations de chaque pays avaient dans ce sens, à la lumière des connaissances acquises, choisi des actions concrètes qu’elles prévoyaient de mettre en œuvre dans leurs pays respectifs dans le but d’endiguer les effets négatifs du non-allaitement sur le développement économique des pays.

Pour le Niger et dans le contexte du Covid-19, le ministère de la Santé et les représentants de l’OMS et de l’Unicef ont signé une déclaration dans laquelle la Direction de la Nutrition, le Groupe Technique Nutrition (GTN) et le Réseau des Nations unies pour le Scalling up nutrition (SUN), ont appelé toutes les parties prenantes à contribuer à la protection, à la promotion et au soutien de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. Cette déclaration se réfère au Code international de commercialisation des SML et de l’arrêté n°00215/MSP/DSF du 27 juillet 1998 portant réglementation au Niger. Bien que des progrès aient été réalisés, l’application du nouveau décret est en effet nécessaire afin d’assurer la mise en œuvre effective du Code international et des résolutions ultérieures de l’Assemblée mondiale de la Santé.

Echange avec parlementaire et partenaires alimentation nourrison BISEchange avec parlementaire et partenaires alimentation nourrison BIS2

Echange avec parlementaire et partenaires alimentation nourrison

A.K.M (actuniger.com)

Ajouter un Commentaire

ACTU NIGER 800 800 pixels Booster 30ANS Plan de travail 1 2

Top de la semaine

Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:42
cybercriminalite-le-niger-supprime-la-peine-d-emprisonnement-pour-delit-de-diffamation-et-d-injure Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et...Lire plus...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 21/06/2022, 23:53
au-sahel-la-soif-de-securite-par-omar-sylla La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de...Lire plus...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 20/06/2022, 19:56
reunion-du-panel-de-haut-niveau-sur-le-sahel-l-ancien-president-issoufou-prend-conseils-aupres-du-president-bazoum Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi,...
Publier le 20/06/2022, 13:59
bepc-2022-146-904-candidats-vont-affronter-les-epreuves-a-partir-de-ce-mardi-21-juin Les épreuves de la session 2022 du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) vont débuter ce mardi 21...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...
Publier le 20/06/2022, 07:33
mali-plus-d-une-centaine-de-personnes-massacrees-par-des-hommes-armes-dans-la-region-de-bandiagara Au moins 110 personnes ont été massacrées dans une série d'attaques qui ont visé, ce dimanche 19 juin...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 21/06/2022, 17:57
hadj-2022-les-premiers-vols-prevus-a-partir-du-jeudi-23-juin Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...

Dans la même Rubrique

Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

23 juin 2022
Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque d’un faux étudiant en médecine qui aurait administré des soins pendant plusieurs années au...

Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

23 juin 2022
Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le mercredi 22 juin 2022 à l'Hôpital général de référence de Niamey. "Papa" comme l'appelle affectueusement ses...

Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

23 juin 2022
Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et complétant la loi n 2019-33 du 03 juillet 2019 portant répression...

JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

21 juin 2022
JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

Dans le cadre des activités commémorant l'édition 2022 de la Journée de l'Enfant Africain (JEA 2022), un café de presse a réuni ce mardi 21 juin, le Représentant de l'Unicef...

Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

21 juin 2022
Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le 23 juin 2022. Plusieurs vols charters sont prévus par le Commissariat pour l'organisation du...

Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

20 juin 2022
Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

Adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 avril dernier et transmis à l'Assemblée nationale pour adoption, le Projet de Loi sur les Principes Fondamentaux de la...