mercredi, 25 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


tilaberi ville morte0

L’interdiction de la circulation des véhicules à deux roues, de jour comme de nuit, décidée par le Conseil national de sécurité (CNS), pour la plus grande partie de la région de Tillabéri, ne passe pas au sein de la population. Alors que la mesure va en principe entrer en vigueur dès ce 1er janvier,  des manifestations, spontanées pour la plupart, ont éclaté dans plusieurs chefs lieux des départements et communes concernés par l’interdiction. Les manifestants, pour la plus part des jeunes, s’insurgent contre cette mesure qui va, selon eux, véritablement aggraver leurs conditions de vie, au regard de l’importance de ces moyens de déplacement dans le quotidien des habitants de la région.

Zeyna transfert argent bis

A Tillabéri, des marches de protestation ont été organisées durant le weekend et, ce lundi, une journée ville morte a été observée par la population. A Téra et à Ouallam, des manifestations de protestation se sont également déroulées en ce début de semaine. De l’avis des protestataires, cette interdiction de circulation de motos va amplifier les conséquences socioéconomiques de la crise sécuritaire qui sévit, depuis plusieurs années, dans cette région frontalière du Mali et du Burkina, où s’activent plusieurs groupes terroristes notamment l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS), qui a revendiqué plusieurs attaques contre des cibles militaires et des notables locaux, ces derniers mois.  Les motos sont, en effet, un des moyens de déplacement les plus prisés dans la région, et constituent une véritable source d’emploi, donc une source de revenu, pour beaucoup de jeunes qui s’adonnent au « Kabou kabou » (taxi-moto). Elles facilitent également le transport des commerçants ou des malades surtout pour les zones difficiles d’accès.

Mesures contre l’insécurité

La mesure d’interdiction de la circulation des véhicules à deux roues a été prise par les autorités, suite à la multiplication des attaques terroristes, qui se sont amplifiées ces derniers temps. La plupart du temps, c’est avec les motos que se déplacent les assaillants, et plusieurs experts ont prouvé l’existence de véritables réseaux de trafic de véhicules à deux roues, au profit des groupes terroristes et des trafiquants, qui pullulent dans la zone.

Si au sein de l’opinion, et même une grande partie de la population, certains comprennent cette mesure destinée à combattre l’insécurité ambiante, les manifestants estiment que les autorités peuvent atténuer l’interdiction,  avec des décisions moins contraignantes ou des mesures alternatives. Ce qui permettrait d’atténuer l’impact de la crise pour une population déjà meurtrie par les répercussions de la crise sécuritaire.

Il convient de noter que l’interdiction de la circulation des motos a aussi été imposée dans la région de Diffa, à l’extrême sud-est du pays, face aux attaques récurrentes de la secte Boko Haram.

tilaberi ville morte

tilaberi ville morte BIS1

Ikali (actuniger.com)

 

Commentaires  

+6 #1 Niger Oye 31-12-2019 12:25
Dit donc les jeunes de Tillabery soyez patients car c´est la seule chose à faire dans cette région à fortes incertitudes sécuritaires.
Avant tillabery, c´est la Région de Diffa vit cela depuis 04 ans. Donc de grâce, soyez tolérents car il y va de votre sécurité
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Abdou sani 31-12-2019 13:38
Ils n'ont qu'a se calmer ,ils doivent comprendre que même les FDS doivent préserver leur vie,sans la sécurité ,même pas a moto,même a pied ils ne pourront pas circuler a plus forte raison en voiture,donc ils n'ont cas se conformer
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 lolna 31-12-2019 14:12
A nos freres de Tillaberi,
Soyez indulgents, les gens de Diffa subissent cette interdiction depuis plus de 10 ans, certes l'impact economique et sur l'emploi des jeunes est enorme, mais cela a permis de rendre difficile la mobilite de Boko Haram, on ne peut pas faire des omelettes sans casser les oeufs, utilisez les 3 roues en attendant, il y va de notre securite a nous tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 lolna 31-12-2019 14:13
Pardon depuis 4 ans
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 kirja 31-12-2019 14:15
a Diffa les gens supportent et continuent a suporter.
soyez patients. toute chose a une fin. Beaucoup de courage , les gens de Diffa sont tres courageux , car ils en ont eu pour plus de 4 ans.Quand on a mal aux yeux il faut de la patience.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Dodizo 31-12-2019 14:25
C'est une mesure certes difficile mais nécessaire. Les populations doivent s'y conformer. La mesure frappera également les FDS dont on sait que la majorité circule également à moto.
Elle a l’avantage de réduire les axes sur lesquels les terroristes peuvent se mouvoir en toute tranquillité et de traiter tout contrevenant comme tel. Cette mesure a fait ses preuves à Diffa.
Comme l’a dit quelqu’un mieux vaut arrêter de circuler à moto que de ne plus pouvoir circuler même à pied à cause de l’insécurité.
Prions Dieu pour que la paix revienne très vite dans notre Pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 AAIA 31-12-2019 15:01
La poulation de Tillaberi va se conformer à la mesure.
Cependant, depuis l'institution de l'état d'urgence à Ayorou département où les motos étaient interdites, les terroristes commettaient leurs forfaits à motos (taxation des populations, menaces des chefs traditionnels et leaders d'opinions, incendies hameaux) sur toute l'étendue du département, et cela malgré la présence des détachements militaires de Yassance et d'Inatès. Nous espérons que cela va s'arrêter avec cette relance de la mesure d'interdiction des motos.
Les auteurs de ces exactions ne viennent pas du fond du Mali, mais des localités maliennes frontières du Niger, à savoir Labzenga, Watagouna, Fafa et Ménaka.
Bon courage à nos FDS, qu'Allah les assiste et les protège.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Boursanga 31-12-2019 16:13
Je suis de la region et je pense que la loi doit etre respectee. Elle est prise dans l'interet des populations et elle doit etre respectee, celui qui refuse d'observer cette loi doit etre puni.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Momo 31-12-2019 18:24
Utiliser les avions pour renforcer la capacité des militaires. On l'impression que ces avions ne protégé qu'une seule personne et sa famille
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Momo 31-12-2019 18:24
Utiliser les avions pour renforcer la capacité des militaires. On l'impression que ces avions ne protégé qu'une seule personne et sa famille
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Dan Barno 31-12-2019 20:27
Je travaille dans la région et je trouve la mesure salutaire. Mais c'est à l'État de proposer des mesures d'accompagnement en facilitant des crédits et finançant les projets des jeunes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Harouna Illiassou Boubacar 31-12-2019 20:30
Ce qui m'a beaucoup touchée dans cette prise de décision, même si c'est pour la sécurité, même si vous pouvez priver les gens de leurs moyens de déplacement,il faut leur trouver aussi une solution même si elle est temporaire enfin de faciliter leurs conditions des vis,la population le mérite et mérite aussi du respect. Mais comme nous sommes dans un pays où toutes les rigueurs de la loi et les décisions s'appliquent seulement que sur les faibles tout le monde s'en foutent. Alors pourquoi les gens ne se manifestent ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Souleymane May Abba 31-12-2019 20:31
On peut interdire les deux roue dans les zones touché mais la ville de tillabery peut-être épargner avec une restriction de 6h a 19h ou 20h c'est simple
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Saidou Achirou 31-12-2019 20:32
Peut être ils se croient super Nigériens plus que les jeunes de Diffa, qui ont accepté la même consigne de sécurité !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Abdoul Wahid Maliki 31-12-2019 20:33
Peut être que certains se croient plus humain que d'autres ou quoi? A Diffa sa fait des années qu'ils subissent les rigueurs de cette décision mais ils n'ont pas cessé d'exister. Sauf si y a un autre projet
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Sanda Amadou Saley 31-12-2019 20:35
En quoi les deux sont ils plus dangereux que les 4 roues??? Une telle décision en plus d'être une victoire pour l'ennemi (???) est un aveu d'incompétence de nos ''spécialistes'' en insécurité telle la suppression des voies longeant les nids de nos princes....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 seynos 02-01-2020 08:08
Il est plus facile de convaincre la population en lui montrant les résultats obtenus à Diffa par exemple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 lolna 02-01-2020 11:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Sanda Amadou Saley :
En quoi les deux sont ils plus dangereux que les 4 roues??? Une telle décision en plus d'être une victoire pour l'ennemi (???) est un aveu d'incompétence de nos ''spécialistes'' en insécurité telle la suppression des voies longeant les nids de nos princes....

Parce que on est plus mobile, rapide et invisible a 2 rohes, ces gens la se deplacent individuellement a moto et se regroupent pour comettre et se disperser par la suite, les avions de chasse, les bombardements et autres ne conviennent pas a la situation, c'est ce qu'on appelle guerre asymetrique
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 TOTO A DIT 02-01-2020 20:18
8) :-| combien d'attaques ennemis se sont passées par le passé par des assaillants qui ont bien attaqué des positions stratégiques avec des revers et morts de civils et militaires qui sur des motos , qui dans des voitures , .... Mais ont créé des victimes collatérales amis , et ont même emporté des "trophées de guerre " ....genre munitions , logistique .... Disparition des éléments des FAN, des civils enlevés .... Au top et incompréhension de DISPARAÎTRE dans la nature ......
À quoi servent ces drones, ces forces d'invasion leur service peuvent attaquer si près de la capitale....

En interdisant la circulation des motos à deux , est ce a dire que les 4 roues seront aussi interdites comme ces bandits organisés utilisent des 4 roues ..pas seulement deux roues ??

À quand aussi l'interdiction des ânes, chameaux , chariots comme ils peuvent aussi utiliser ces moyens ?
L'interdiction de circulation de 2 roues à Diffa a t elle jugulé les attaques? :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 dan filingué 03-01-2020 08:16
[quote name="TOTO A DIT"]8) :-| combien d'attaques ennemis se sont passées par le passé par des assaillants qui ont bien attaqué des positions stratégiques avec des revers et morts de civils et militaires qui sur des motos , qui dans des voitures , .... Mais ont créé des victimes collatérales amis , et ont même emporté des "trophées de guerre " ....genre munitions , logistique .... Disparition des éléments des FAN, des civils enlevés .... Au top et incompréhension de DISPARAÎTRE dans la nature ......
À quoi servent ces drones, ces forces d'invasion leur service peuvent attaquer si près de la capitale....

En interdisant la circulation des motos à deux , est ce a dire que les 4 roues seront aussi interdites comme ces bandits organisés utilisent des 4 roues ..pas seulement deux roues ??

À quand aussi l'interdiction des ânes, chameaux , chariots comme ils peuvent aussi utiliser ces moyens ?
L'interdiction de circulation de 2 roues à Diffa a t elle jugulé les attaques? :
apparemment tu te reproche
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Kadri Abdoul wahab 25-01-2020 20:56
Nous ce que nous voulons de donner une heure mais pas de circulation ça ne fait pas dès. Comment vous voulait qu'on face nous les élèves qui habite loin.apparemment tous çà la c'est comme zéro ,les guerres continuent.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 12:54
campagne-contre-les-violences-a-l-egard-des-femmes-et-des-filles-les-chefs-traditionnels-au-coeur-de-la-prevention Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 19/11/2020, 16:29
elections-rien-ne-s-oppose-a-ce-que-les-differents-scrutins-se-deroulent-aux-dates-prevues-a-estime-le-president-issoufou-apres-le-retrait-de-sa-carte-d-electeur Le Président de la république a procédé ce jeudi 19 novembre 2020 au retrait de sa carte d’électeur....
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...

Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

24 novembre 2020
Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

Suite à la disparition de l’ancien Président de la République, Tandja Mamadou, le gouvernement a décrété un deuil national de trois (3) jours sur toute l’étendue du territoire national, selon...