vendredi, 22 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

OrangeSiege1 min

Comme nous l’annoncions en exclusivité sur Actuniger, c’est l’homme d’affaires nigérien Mohamed Rhissa « RIMBO », et son associé Moctar Thiam, qui ont finalement signé un accord avec le groupe Orange pour la reprise de ses actifs au Niger. Déjà actionnaires minoritaires de l’entreprise, ils ont usé de leurs droits de préemption, conformément aux statuts, afin de sauver Orange Niger de la situation difficile qu’elle traverse depuis des années, et qui l’a poussé à quitter le marché nigérien. Malgré les risques, les deux partenaires ont décidé de tenter le pari et ainsi pérenniser l’activité et par la même occasion, sauver des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects.

 

L’annonce de cette reprise a fait couler beaucoup d’encre, au Niger et ailleurs,  et a donné lieu à diverses interprétations. Selon une source proche du dossier chez Orange, le choix de ces repreneurs s’est fait « en toute responsabilité » et s’explique par « l’environnement de marché au Niger ». La même source a tenu à préciser que le départ d’Orange ne veut aucunement dire la fin d’Orange Niger, et l’accord avec les repreneurs est très clair sur ce point. « Nous mettons tout en œuvre pour accompagner cette transition dans le meilleur intérêt de l’entreprise, et des salariés », souligne-t-on à Orange.

Sur les futurs repreneurs, notre source nous confirme qu’ils ont collaboré avec les repreneurs pendant toutes ces années au Niger, et avec Moctar Thiam dans d’autres opérations en Afrique de l’ouest. « Cette collaboration a toujours été d’excellente qualité.  De notre point de vue ils ont une bonne connaissance de l’entreprise et sont conscients des défis à relever pour relancer Orange Niger », poursuit notre interlocuteur qui est bien placé dans les négociations et le processus en cours.  « Nous travaillons avec eux  pour lever toutes les conditions suspensives de la cession, nous  savons par ailleurs qu’ils se préparent activement à assumer pleinement leurs responsabilités dans le cadre de la reprise. A titre d’exemple, ils s’engagent à apporter des fonds propres à l’entreprise dès la reprise », ajoute notre source à Orange Niger, qui rappelle que  « notre engagement responsable  est que la reprise par nos partenaires actionnaires minoritaires réussisse dans l’intérêt des femmes et des hommes et de la société Orange Niger, et au-delà du pays tout entier ».   

Dans cet entretien, les deux partenaires évoquent pour la première fois, l’évolution du processus en cours pour la reprise d’Orange Niger, ainsi que leurs ambitions pour l’entreprise, les employés mais aussi pour l’Etat.

Il y a aujourd’hui beaucoup de rumeurs sur la reprise d’Orange Niger. Vous qui connaissez bien l’entreprise pour en être actionnaire, quelle est la réalité des choses ?

Moctar Thiam : Je connais effectivement l’entreprise puisque j’accompagne le Groupe Orange au capital de la société Orange Niger depuis son lancement en 2008.  La société Orange Niger traverse des difficultés économiques importantes depuis plusieurs années dues au contexte de marché. Le secteur des télécommunications au Niger subit une crise persistante depuis 2015, qui se traduit par le ralentissement voire la baisse globale de la valeur du marché.  Pour faire face à ces difficultés, différentes initiatives ont été mises en œuvre par les actionnaires, parmi celles-ci, la recherche par le Groupe Orange d’un partenaire capable d’accompagner le redressement et le développement de l’entreprise. Mon partenaire et moi avons décidé de participer à ce processus, et avons conclu avec le Groupe Orange un accord pour reprendre l’intégralité de sa participation au capital d’Orange Niger.

Nous travaillons actuellement avec le Groupe Orange à la levée de toutes les conditions nous permettant de prendre le contrôle de la Société. C’est l’occasion pour moi de saluer ici le sens des responsabilités de ce partenaire  que nous connaissons depuis plus de 10 ans, qui a toujours eu à cœur la pérennité de l’entreprise et celle des emplois. Pour preuve et à titre d’exemple, la contribution globale d’Orange, que ce soit en apports en capital ou en avances en compte  courant et abandons de créances qu’elle s’est engagée à consentir dans le cadre de la cession, établira son investissement global à 200 milliards de FCFA, à fonds perdus.

 Que pouvez-vous nous dire du climat social actuel de l’entreprise suite à l’annonce de l’accord conclu avec le Groupe Orange sur la cession de sa participation ? Etes-vous impliqués dans la gestion du conflit ?

Mohamed Rhissa : Nous ne sommes pas impliqués dans la gestion opérationnelle de l’entreprise. Toutefois, de ce que nous avons pu voir,  la direction générale d’Orange Niger a eu le souci  permanent d’établir un dialogue social nourri et régulier avec les représentants du personnel et l’ensemble du personnel pour leur transmettre les informations utiles sur la situation économique et financière  de l’entreprise.

Les dirigeants actuels d’Orange Niger sont très soucieux de la préservation des centaines d’emplois directs de l’entreprise et des dizaines de milliers de Nigériens qui vivent grâce à son activité. Dans nos discussions, leur objectif comme le nôtre est, et demeure, de pérenniser les activités de la société et tous ces emplois. Nous sommes conscients que la réussite d’Orange Niger s’appuie aussi sur les femmes et les hommes de cette entreprise. D’ailleurs, dans le cadre de notre accord sur la cession par Orange de sa participation, nous avons pris des engagements fermes et précis de maintien des emplois pour une période de deux ans.

Nous nous inscrirons dans cette dynamique de dialogue le moment venu si la transaction en cours se clôture favorablement.

Vous êtes parvenus à un accord qui reste toutefois conditionné. Quelles sont les prochaines échéances ?

Moctar Thiam : L’accord que nous avons signé pour la cession des actions d’Orange Groupe au capital d’Orange Niger est soumis à des conditions suspensives. Il s’agit notamment de l’obtention de l’agrément des autorités, mais également d’un accord de rééchelonnement de leurs créances  par les banques et les principaux créanciers.  Nous concentrons nos efforts avec le soutien d’Orange à la levée de ces conditions suspensives, sans lesquelles l’avenir de la société serait compromis. La situation de la société est difficile, mais nous sommes confiants.

Mohamed Rhissa : Orange Niger doit sortir de cette situation difficile et devenir une réussite. Nous souhaitons que les salariés, les dirigeants et les actionnaires de l’entreprise restent soudés et se battent pour préserver les emplois et assurer la continuité de l’activité, au service des millions de clients qui font confiance à Orange Niger.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 

Commentaires  

+2 #1 Mahamadou Bello Bello 17-10-2019 15:49
LE MAL EN EST QU'AU NIGER, ON CONSOMME LE LOCAL PLUS CHER QUE L'IMPORTE, ESPÉRONS QUE CE SOIT L'INVERSE CETTE FOIS-CI..
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Assoumana Madou 17-10-2019 16:12
Chapeau a eux. Beaucoup des familles seront épargnées de dislocation
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Abass M. Sani 17-10-2019 16:45
Bon courage surtout trouver du boulot pour les Nigériens et ont vous garanti la clientèle
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Sanda Amadou Saley 17-10-2019 16:51
Le seul risque que court le repreneur d'orange et semblable c'est de s'enrichir sauvagement en pressurant les citoyens pour un service piètre...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Moussa Mahamane Alisto 17-10-2019 20:08
« … engagements fermes et précis de maintien des emplois pour une période deux ans » : comment peut-on espérer rassurer des salariés stressés et mécontents un an durant avec de tels propos ? Et quoi après les deux ans ? Vous espérez vraiment que des salariés stressés et inquiets de ce qui se passera dans deux ans se donnent à leur maximum pour redresser une entreprise en difficulté ? A moins que vous vous attendiez à ce que vos milliards investis puissent faire fonctionner l’entreprise dans un environnement aussi concurrentiel, sans les Hommes. Si l’entreprise ne veut pas continuer avec tous les salariés, qu’elle prenne ses responsabilités et lance un plan social qui prenne en compte tous les efforts et sacrifices de ces Hommes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Moussa Mahamane Alisto 17-10-2019 20:40
Je suis intrigué. De sources bien informées, la direction d’Orange a toujours présenté, toutes les années, des résultats catastrophiques à ses salariés qui ont fini par ne plus y croire et n’y voir que du jeu, de la comédie. Comment une entreprise qui se dit en difficulté depuis des années peut-elle lancer des projets de remplacements de tous ses équipements télécoms et ateliers d’énergie (qui marchent bien), au cours de la même année 2018, pendant que son concurrent investit intelligemment dans la 4G ? Nous ne sommes pas dupes, nous avons tous été surpris de voir Airtel acquérir la licence 4G avant Orange et comprenons aujourd’hui pourquoi : Orange envisageait depuis longtemps de quitter le Niger et attendait juste la bonne occasion, le fisc leur a bien facilité les choses. Sérieusement, qui peut encore croire à cette histoire d’Orange capitaliste sauvage qui veut coûte que coûte sauver des emplois ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Moussa Mahamane Alisto 17-10-2019 20:43
Orange, c’est visiblement de l’histoire ancienne. Les repreneurs eux ont tout intérêt à rassurer les salariés qui font de l’entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Après lecture de cet article, ces salariés doivent être comme moi, plus inquiets et déçus que rassurés. On a l’impression d’entendre Orange parler par la « bouche » des repreneurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #8 Felix Camino 17-10-2019 21:57
ILs ont amené leurs aspirateurs d'argent nigérien?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Segnor 18-10-2019 05:57
Toutes les multinationales Françaises en Afrique sont des aspirateurs à ressources. Grâce à celles -ci la France pillé nos états en pratiquant des prix hors normes, des salaires misérable, et un refus de payer les taxes et impôts. Bon débarras.si seulement les nouveaux acquéreurs peuvent changer le nom(Orange).
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Zoom 18-10-2019 05:58
Bonne chance pour ces nigériens espérons que ils seront pas pire que les anciens
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 Pablo Escobar 18-10-2019 07:46
Puisque les uns et les autres ne semblent meme pas se soucier de l'origine que l'argent qui a servi au rachat de cette societe et par consequent de ce que les racheteurs veulent en faire derriere le rideau de la communication vu que ce n'est pas dans leur competence, alors on ne peut que leur souhaiter bon vent.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 ABDDALLAH 20-10-2019 14:30
proud for you MR MOHAMED RIMBO
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Kader 21-10-2019 07:51
Prière pour les agents d'orange niger j'espère que pour ce qui son différents des nouveaux acquéreur l'idée de licenciement leur passe a l'esprit !!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 2632 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 19:49
journee-mondiale-de-l-enfance-a-niamey-les-enfants-ont-pris-les-commandes-a-l-occasion-des-30-ans-de-la-convention-des-droits-de-l-enfant-cde A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Journée Mondiale de l’Enfance : à Niamey, les enfants ont pris les commandes à l’occasion des 30 ans de la Convention des droits de l’Enfant (CDE)

21 novembre 2019
Journée Mondiale de l’Enfance : à Niamey, les enfants ont pris les commandes à l’occasion des 30 ans de la Convention des droits de l’Enfant (CDE)

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée mondial de l’Enfance qui a coïncidé cette année, avec le 30e anniversaire de la...

Nation : le comité national de réflexion sur l’hymne national fait le point au chef de l’Etat

21 novembre 2019
Nation : le comité national de réflexion sur l’hymne national fait le point au chef de l’Etat

Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le point de ses travaux au Président de la République.

Sahel : lancement des activités du projet « Médiation agropastorale » au Niger

21 novembre 2019
Sahel : lancement des activités du projet « Médiation agropastorale » au Niger

L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du projet « Médiation agropastorale au Sahel ». Financé par l’Union européenne (UE) et le gouvernement...

Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA : les enjeux de la digitalisation au cœur de la seconde édition

20 novembre 2019
Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA : les enjeux de la digitalisation au cœur de la seconde édition

Du 18 au 23 novembre 2019, la BCEAO organise la seconde édition de la Semaine de l'Inclusion Financière dans les 8 pays de l’espace UEMOA. Cette année, la thématique principale...

UEMOA: discours du gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet KONE, à l'occasion du lancement de la 2e édition de la semaine de l'inclusion financière

20 novembre 2019
UEMOA: discours du gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet KONE, à l'occasion du lancement de la 2e édition de la semaine de l'inclusion financière

ALLOCUTION D'OUVERTURE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO Monsieur le Ministre, Délégué Général à l'Entrepreneuriat rapide pour les femmes et les jeunes de la République du Sénégal, • Monsieur le Vice-Gouverneur de...

Journée Africaine de la Statistique (JAS 2019) : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique

19 novembre 2019
Journée Africaine de la Statistique (JAS 2019) : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique

Le Niger a célébré, à l’instar des autres pays africains, la 29e édition de la Journée Africaine de la Statistique. Les activités entrant dans le cadre de la célébration de...