jeudi 18 août 2022

2284 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité/Maradi: les autorités locales et la population alertent sur la dégradation de la situation (Déclaration)

Mairie de Gabi

Déclaration sur la situation d’insécurité qui sévit dans la commune rurale de Gabi

Vu l’article 10 de la constitution du 25 Novembre 2010 qui stipule que « La personne humaine est sacrée, l’Etat a l’obligation absolue de la respecter et de la protéger. Il lui garantit un plein épanouissement » ;

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Vu l’article 11 de la même constitution stipulant aussi que « Chacun a droit à la vie, à la santé, à la liberté, à la sécurité, à l’intégrité physique et mentale, à l’éducation et à l’instruction dans les conditions prévues par la loi ;

Considérant le rôle dévolu aux collectivités territoriales et à la chefferie traditionnelle de faire des propositions tendant à promouvoir les coutumes et valeurs traditionnelles selon l’esprit de la même condition ;

Considérant les attaques intempestives perpétrées par les bandits armés dans les villages de la commune rurale de Gabi ;

Considérant les enlèvements inédits des personnes contre des rançons insupportables ;

Considérant les traitements inhumains, cruels et dégradants subis par les victimes ;

Considérant le pillage inestimable et la destruction des biens de la population ;

Considérant le grand nombre des criminels et leurs armes sophistiquées lors des attaques ;

Considérant l’exil et le déplacement forcés de la population.

Nous, Conseil municipal de la commune rurale de Gabi élargi aux forces vives des différents villages (Leaders d’opinion, structures des jeunes, chefs des villages …), réuni ce vendredi 26 Septembre 2019 en session extraordinaire, faisons la déclaration dont la teneur suit :

Déplorons la situation d’insécurité grave qui sévit dans notre commune ;

Constatons avec amertume les dégâts causés par les attaques des bandits armés ;

Constatons l’insuffisance du dispositif sécuritaire par rapport à l’ampleur de la situation ;

Déplorons l’exil et le déplacement forcés de la population (hommes, femmes, enfants et vieillards) ;

Déplorons les actes ignobles de viols sur les femmes mariées et les petites filles ;

Soutenons les forces de défense et de sécurité ainsi que les autorités locales dans leurs efforts pour assurer la sécurité dans la commune

Au vu de tout ce qui précède, nous proposons :

Le renforcement du dispositif sécuritaire dans la zone (éléments, logistique, secteurs de surveillance ;

Plus de médiatisation pour permettre une meilleure visibilité sur la gravité de la situation ;

Le contrôle efficace de notre frontière avec le Nigéria ;

L’intensification des prières collectives pour implorer Allah(SWT) afin de nous pardonner et nous endiguer ce fléau qui a assez fait de dégâts ;

La poursuite de la sensibilisation de la population pour une bonne collaboration avec les FDS (Surtout en ce qui concerne la dénonciation des informateurs, complices des bandits dans nos villages).

Fait à Gabi, le 27 Septembre 2019

Le Maire, Président du conseil



Commentaires  

0 #1 maestro 30-09-2019 07:37
bon courage Monsieur le Maire
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Attarougou 30-09-2019 11:59
Afin d'éviter que cette commune ne s'apparente à la région de Diffa, il faudra bien que les autorités centrales et locales prennent ces faits en main et agir convenablement.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com