dimanche, 27 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Issoufou roi des EAU

Le 29 mai 2019, pendant que le Président nigérien était en visite de travail dans le Golfe arabique, le Journal français Le Point publiait un article polémique : « Afrique : Derrière les partenariats économiques, la stratégie militaire » (https://www.lepoint.fr/afrique/pays-du-golfe-afrique-de-nouveaux-partenariats-economiques-29-05-2019-315876_3826.php#xtmc=niger&xtnp=1&xtcr=7). Une « analyse » totalement « contre-journalistique », basée uniquement sur des insinuations, plutôt que sur des faits réels. « Les négociations sont menées discrètement », avance le journal français pour argumentation.

Zeyna transfert argent bis

Le 14 juin, se basant sur les mêmes « insinuations », un autre Journal Français, Mondafrique, va plus loin et titrait pompeusement : « Le Président Issoufou accueille une base émiratie au Niger ». (https://mondafrique.com/le-president-issoufou-accueille-une-base-militaire-emiratie-au-niger/). Et sans vergogne d’ajouter : « Les discussions entre les Emiratis et les Nigériens ont été longues et difficiles, mais elles sont désormais sur le point d’aboutir ».  Voila pour les FAITS qui sous-tendent l’information. Malheureusement, comme ont pu le relever nombre de scrutateurs, à la lecture de ces « articles hexagonaux », aucune date, aucun lieu, aucun document, n’y figure pour les corroborer…

Indignation et colère !

« L’information » elle, on s’en doute, a embarrassé voire choqué plus d’un nigérien, y compris au sommet de l’Etat. « Jusqu’où s’arrêtera Mahamadou Issoufou ? » S’interroge à juste titre Le Canard en Furie. Déjà avec les autres « bases », le président nigérien n’a pas encore fini de solder son contentieux avec ses compatriotes et voilà qu’une autre arrive... Sur les réseaux sociaux et dans les fadas, tant à Niamey qu’à l’intérieur du pays, l’incompréhension et l’indignation sont à leur comble.

Egalement, l’opinion africaine a été scandalisée par cette information qui présente le continent comme un « no man’s land » dirigé par des « irresponsables ». La  presse maghrébine s’est faite l’écho de cette indignation généralisée, dans une série d’articles les uns plus horrifiés que les autres. « Une base israélienne aux portes de l’Algérie », lance le journal algérien en ligne PressTv en signe d’Alerte générale. « Pourquoi les Emirats Arabes implantent une base militaire à nos frontières », s’interroge l’Algériepatriotique ? « Une base militaire émiratie aux frontières du Maghreb », tente d’ameuter le média marocain 360afrique.com.

Démenti catégorique !

Au Niger, malgré les festivités de l’UA en vue, l’atmosphère reste fortement polluée par « l’affaire émiratie ». « Qu’avez-vous fait à Doha ? ». C’est la question que nous avons posée tout de go à Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires étrangères, en visite privée à Maradi. Sa réponse a été cinglante et catégorique : « Rien de tout ce qui se raconte ! Il n’a jamais été question d’une quelconque présence militaire émiratie dans notre pays ».

Joint au téléphone, Kalla Moutari, ministre de la Défense nationale explique que techniquement, la chose est impossible : « Les EAU n’ont pas une ARMEE… En aucun cas nous ne pouvons accepter la présence de « mercenaires » sur notre territoire… Pour ma part je vous dis que c’est une affaire que nous avions apprise dans les journaux… »

Alors d’où pourrait provenir cette terrible « infox » qui fait la bonne affaire des opposants ? A relire les articles FRANÇAIS qui ont « lancé le pavé », des articles qui ressemblent à tout point de vue, dans leur forme, à des « notes de la DGSE », cela rappelle étrangement la bonne vieille stratégie du « fait accompli » utilisée par la France dans ses ex colonies africaines, particulièrement au Niger.

La France toujours peu élégante ?

Pour bien comprendre cette méthode peu amicale, il suffit de regarder ce qui se passe sur le terrain. La réalité est que, actuellement, les troupes françaises stationnées au Djado, ont il ya quelques jours seulement, plié bagage pour le Nord Mali, … dans le silence le plus complet. C’est cet endroit stratégique que convoiteraient les émiratis bourrés de frics, directement à portée de la Lybie pour soutenir le Général Haftar, indiquent les commentateurs.

On sait surtout qu’en ce moment, la France a besoin de beaucoup d’argent pour soutenir sa « présence » en Afrique et qu’il lui arrive même de sous-traiter, sous la barbe des nigériens, la présence d’autres forces étrangères au Niger. C’était déjà le cas avec les américains, les allemands,… avant que ceux-ci n’aient leurs propres « tickets ».

Au vue des éléments en leur possession, nombreux sont les analystes nigériens qui se demandent, si la France n’a pas déjà « vendu » la base de Madama aux émiratis et qu’elle cherche désormais à utiliser tous « lobbys » possibles pour « contraindre » les autorités nigériennes à accepter « l’état de fait ».

El Kaougé Mahamane Lawaly, Le Souffle de Maradi.

 

Commentaires  

+5 #1 Amed 27-06-2019 18:18
Je crois que c'est le gouvernement à travers son ministre porte parole d'apporter ce démenti
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #2 Naji 27-06-2019 18:27
Comme dirait l'autre il n'y a pas de fumée sans feu. Les Émirats pourraient bien tenter leur chance vu que maintenant c'est la mode au Niger. On vient, on corrompt les hauts responsables(ou plutôt irresponsables) et hop on a sa propre base. Imaginez-vous un seul instant une base étrangère en France? Tout simplement impossible.
Ceci dit, ça sent quand même la brouille entre Issoufou et la France. Peut-être essaie-t-il de s'affranchir de ses anciens copains colonialistes maintenant qu'il n'a plus d'ambitions politiques(Tandja leur a fait le même à la fin de son deuxième mandat). Si c'est le cas on ne peut que lui souhaiter plus de courage car le Niger doit apprendre a marcher seul.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Aziz 27-06-2019 19:22
La bande a issoufou a deja vendu il y'a 2 ans 120 mille hectares de terre agricole de la region du lac tchad aux emiratis soit disant pour investir dans l'agriculture. Si au lieu de poser des tracteurs et creuser des rigoles dans la zone les emiratis veulent installer des tours de controle et des heliports pour faire voler et atterir leurs engins de guerre qui peut les empecher? C'est le meme issoufou qui courent chez eux accompagne de son fils pour faire des courbettes et recevoir des choses en echange. Si issoufou a choisi de traiter avec ces arabes en esclave et maitre, alors les nigeriens ne sont pas au bout de leur surprise car le pire est a venir. Ce que les emiratis cherchent ils le cherchent pour leur duo avec l'arabie saoudite qui a assujeti le niger au nom de la cupidite de ses dirigeants. Avec issoufou, le niger a tourne le dos a ses vrais amis comme le maroc qui aident ses populations au profit de ses amis a lui qui lui remplissent les poches. C'est dommage cette politique du venttre qui profite aux dirigeants mais blessent les populations. Issoufou ne peut rien contre la France dont il tient sa legitimite et non des nigeriens qu'il a holdupe le vote pour se maintenir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Chris kyle 28-06-2019 01:07
Donc le pèlerinage a la Mecque c'est....ok je vois
Non mais c'est trop stratégiques de la part de son excellence si c'est le cas.
Au cas contraire la France œuvre pour que les Nigériens
Se mettent a douter de leur président...
Ils oublient qu'on est des musulmans pas eux et
L'islam nous a tout appris...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Taway 28-06-2019 04:06
Monsieur le journaliste, Doha est la capitale du Qatar, pas des Émirats arabes unis
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 DAN KASSA 28-06-2019 06:54
IL FAUT QUE NOTRE PAYS PORTE PLAINTE CONTRE CES DIFFAMATEURS.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Boursanga 28-06-2019 07:09
Le fakenews c'est bien cet element que vous venez de publier. La question est d'une importance que c'est au gouvernement d'apporter un dementi et non un media non d'etat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Blackmarket 28-06-2019 08:03
Nous avions entendu de pareilles "contre-fakenews" lorsqu'il s'agissait de la base Italienne. Nos autorites l'avaient toujours nié jusqu’à ce que les Italiens soient contraints par la société civile a divulguer l'Accord secret signé entre nos deux nations. Anyway, qui vivra verra...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 France 28-06-2019 09:33
Ah la France ? Quand est ce que tu vas nous donner notre vraie indépendance ? Quand ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Allo 28-06-2019 09:34
N'est ce pas un Lobby ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 madarounfa 28-06-2019 12:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Chris kyle :
Donc le pèlerinage a la Mecque c'est....ok je vois
Non mais c'est trop stratégiques de la part de son excellence si c'est le cas.
Au cas contraire la France œuvre pour que les Nigériens
Se mettent a douter de leur président...
Ils oublient qu'on est des musulmans pas eux et
L'islam nous a tout appris...


En dehors des trafiquants de tous genres qui rodent au palais, a la primature et a l'AN, tous les nigeriens ont perdu la confiance en issoufou et ils ont vomis son gouvernement. Si ce n'est pas encore ton cas, alors c'est le moment de te reveiller pour denoncer la trahison de issoufou et de ses camarades.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 AMADOU SALEY 28-06-2019 15:07
L'independance et la liberte S'ARRACHE PAR UN NON CATEGORIQUE. ON LES DONNE JAMAIS COMME SA
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Dan Illéla 29-06-2019 03:56
El Kaougé Mahamane Lawaly, Le Souffle de Maradi.
Vous n’êtes pas l'auteur de ce papier.Si dan garinku ...a attendu les rumeurs se propagées comme une traînée de poudre pour prendre les nigériens pour des cons. Issoufou lui même n'est il pas de la DGSE...Pardon arrêtez vos conneries.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 27/09/2020, 16:35
lutte-contre-la-covid-19-a-maradi-les-efforts-de-l-unicef-salues-par-les-communautes En collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), la Radio Garkuwa de Maradi a...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...