samedi, 26 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


emeute maradi 15 06 2019 BIS bspline

Des émeutes ont secoué samedi nuit la capitale économique du Niger. Des pneus flambaient de partout. Des vitres cassées et autres projectiles improvisés jonchaient les rues. Au quartier Zaria, une école aurait été vandalisée. Hier, les scènes d’émeutes ont repris, particulièrement dans les anciens quartiers (Dan Goulbi, Mokoyo, Bagalam). Pour l’heure, aucun bilan matériel n’a été établi.

Zeyna transfert argent bis

Une folle journée.

 Cette subite montée de tension fait suite à l’arrestation avant hier samedi 15 juin, en milieu de journée de l’Imam de la Mosquée SAHABA de Zaria, Ousraz Riyadin Ishaq. Lequel dans son Sermon du Vendredi avait accusé les autorités de vouloir légaliser les mariages homosexuels et de limiter l’exercice du culte musulman à travers l’adoption d’une loi qui interviendra aujourd’hui dimanche à l’AN.

Auparavant, toujours dans la matinée avant hier, des oulémas toutes confessions confondues, s’étaient réunis à la Grande Mosquée Place Sultanat pour prendre une décision commune, sanctionnée par une déclaration qui devrait être rendue publique aujourd’hui ce dimanche même. Des communiqués appelant la population de Maradi à se rendre au lieu de cette déclaration ont été largement diffusés dans les « groupes Wathsapp » administrés par des « religieux ».

La nouvelle de l’arrestation de l’Imam de Zaria fit aussitôt le tour de la ville. Le soir, outre les autres oulémas qui se pressent de défiler au commissariat, c’est désormais une foule de fidèles qui se massifie aux  portes du QG de la Police et dans les rues avoisinantes, tous motivée par la rumeur qui faisait état d’un probable transfèrement de « Malam » à Niamey dans la nuit même. Sans doute débordée par l’afflux de ces visiteurs un peu trop nerveux scandant des slogans « A sakar mana malam », la Police a dû faire usage des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Un faux document…

Au même moment le Président de la Délégation Spéciale Mahamane Lawali Issa convoque dans la nuit une réunion avec tous les Oulémas de la ville pendant que l’insurrection gagnait du terrain. A la grande surprise générale, le document qui servait de support à l’argumentation des Oulémas était un faux document qui n’avait rien avoir dans sa forme et dans son fond au « Projet de loi relatif à l’exercice du culte en République du Niger ». Hommes du savoir, les oulémas de Maradi ont vite reconnu s’être laissés abuser et ont conséquemment annulé aussitôt tout leur agenda du dimanche.ils en profitent également pour appeler la population au calme.

Un appel que des groupes de badauds ont littéralement ignoré, se répandant dans la ville, brulant des pneus, cassant les vitres de quelques véhicules malchanceux, arrachant les panneaux de signalisation…. Des scènes qui se sont poursuivies dans certains quartiers jusqu’au-delà de 2 heures du matin.

L’heure des interrogations…

Hier matin, malgré la reprise de l’insurrection, la situation est rapidement redevenue calme et sous contrôle progressif des FDS. A Maradi, l’heure est à présent aux interrogations. QUI a livré aux oulémas de Maradi un « fake doc » du projet de la loi relatif à l’exercice du culte dans notre pays ? D’Où est-ce qu’il détient ce document ? QUELLES sont ses véritables intentions ?

Car manifestement, dans cette affaire, il ya eu bel et bien manipulation des oulémas et de la population de Maradi. Dans un audio qui circule actuellement, en guise de « réparation », en prélude à sa libération, Cheick Riyadun Ishaq reconnait avoir été trompé et promet de faire la lumière surtout ce qu’il connait autour de cette affaire au Sermon du Vendredi prochain

El Kaougé Mahamane Lawaly

 

Commentaires  

0 #1 DIYANFO 17-06-2019 11:59
Les nigériens doivent être respectés. La même chose se répète. on se rappelle qu'on a voulu introduire la question de l'héritage, les oulémas convoqués à la primature ont dit être trompé aujourd'hui aussi l'imam qui dit être contre certaines dispositions de la nouvelle loi s'est dit trompé. Questions. Qui est entrain de tromper les gens sans pour autant qu'il ne soit dénoncé ? Est-il du côté du pouvoir ou de l'opposition ? Pour quels motifs ?
En conclusion, nous en tant que vrais croyants doivent nous en mettre à Allah car LUI SEUL sait qui défend la religion et qui le ne défend pas. Nous allons mourir et nous rendrons compte c'est indéniable. Ce n'est qu'une question de temps. Allah est très très patient car IL sait que toute vie est éphémère.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 ANNOU 17-06-2019 12:04
Allah ya sawaka
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #3 Koré 17-06-2019 12:34
Cette histoire ne doit s’arrêter la. Les responsabilités doivent être situées pour que plus jamais une situation pareille ne se répète. La justice doit sévir pour réparer l'injustice commis a l'égard des citoyens nigériens innocents. Leur plainte ne doit aucunement être ignoré. Imaginer l'inverse si c’était une mosquée qui a été incendiée. Les imams sont des citoyens comme tous les autres. Et la loi a prévu des voies légales pour manifester son mécontentement. A l'est et à l’ouest du pays chaque jour des citoyens sacrifie leur vie pour la paix du Niger mais d'autres ne trouvent rien de plus que d'incendier le pays. Ceux qui en pensent en agissant ainsi sont en train de protéger la religion n'ont qu'a se rendre Diffa ou Tillabéry pour combattre ceux qui ternissent le nom de l'islam. Je ne pense pas s'il y a un imam qui pourra ériger domicile a Bosso ou Tongo Tongo au nom de l'islam. Même en Arabie saoudite on contrôle le culte. Car il y a des organisations terroristes qui finance des activités religieuses. La radicalisation de Chef de Boko Haram n'est pas sans lien avec son séjour dans un milieu Wahabite. Tout le monde est témoin de la désolation qu'il a semé.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Barak 17-06-2019 13:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Koré :
Cette histoire ne doit s’arrêter la. Les responsabilités doivent être situées pour que plus jamais une situation pareille ne se répète. La justice doit sévir pour réparer l'injustice commis a l'égard des citoyens nigériens innocents. Leur plainte ne doit aucunement être ignoré. Imaginer l'inverse si c’était une mosquée qui a été incendiée. Les imams sont des citoyens comme tous les autres. Et la loi a prévu des voies légales pour manifester son mécontentement. A l'est et à l’ouest du pays chaque jour des citoyens sacrifie leur vie pour la paix du Niger mais d'autres ne trouvent rien de plus que d'incendier le pays. Ceux qui en pensent en agissant ainsi sont en train de protéger la religion n'ont qu'a se rendre Diffa ou Tillabéry pour combattre ceux qui ternissent le nom de l'islam. Je ne pense pas s'il y a un imam qui pourra ériger domicile a Bosso ou Tongo Tongo au nom de l'islam. Même en Arabie saoudite on contrôle le culte. Car il y a des organisations terroristes qui finance des activités religieuses. La radicalisation de.

La justice a foutu le camp le jour de la prestation de serment de issoufou mahamadou
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Blackmarket 17-06-2019 14:01
L'opium du peuple :-x
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 CIA 17-06-2019 14:38
Bandes d'ignorants ! si c'est pour pulluler des enfants dans tous les sens, la vous êtes n°1.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 yata 17-06-2019 15:23
hum les oulémas nigériens toujours ils ont été trompés on a l'impression qu'ils se droguent tous sinon comment une information vous vienne alors que vous êtes une organisation structurée faisant partie intégrante du ministère de l’intérieur et vous n’êtes pas capables de vous informer au prés dudit ministère et toujours on vous a trompé bandes de peureux .après tout les autorités vous convieront à leur domicile pour vous donner des enveloppes et autres djellabia et sans honte vous passerez devant la télévision nationale pour essayer de tout basculer sur les opposants alors sachez que vous pouvez tromper une partie des nigériens pas nous autres si vous êtes vraiment des vrais marabouts alors qu'attendez vous pour lancer le djihad contre ceux qui viennent tuer les vrais musulmans dans leurs mosquées dans leur sommeil au lieu de détruire les infrastructures construites à grands frais par les contribuables nigériens . :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Gaskya Mounirou 17-06-2019 22:51
Il semble y avoir une duperie dans cette histoire. Je pense qu’avant d’appeler les fidèles à une telle manifestation: on doit s’informer. Parce qu’on a l’impression que les Oulémas se précipitent toujours à attiser les flammes, et ensuite à se cacher derrière le fallacieux prétexte d’”avoir été trompé”. Et, ce, malgré les conséquences prévisibles.

Un saint lieu de culte a - aussi - été brulé: une église — en rien concernée par ces évènements; ainsi qu’un sanctuaire du savoir saccagé: une école. Quelle image projetons-nous de l’Islam avec de tels actes de barbaries, d’incivisme et d’intolérance? Pensons-nous lui rendre service par des actes aussi lâches et ignobles? Surtout quand ces actes sont perpétrés à l’appel initial de nos chefs religieux..
Allah nous demandera tous des comptes un jour, pour nos manques de sincérité; pour nos hypocrisies et même pour notre ignorance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Yampabou 18-06-2019 04:26
Bonjour
Le procureur, qui fait du zèle dans les autosaisissements, où est-il?
Attention!!! Quand les élèves ont fait les leurs, on a vu le procureur faire son cinéma en obligeant les parents de ces enfants à payer les dommages occasionnés.
Il n'y a pas de présenter des excuses. Il faut sanctionner. Sinon, c'est deux poids deux mesures.
Mais comme nous sommes sous l'ère de guru system, il n'y a rien de surprenant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Aigle 18-06-2019 08:03
Qui sont ces Oulemas qui ont ete convies aux preparatifs? est ce seulement les grands boubous de Niamey? je crois que tous les leaders religieux des differentes regions devraient avoir la vraie copie si tout le bord a ete consulte
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 ti 18-06-2019 17:53
pour la braniger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 rano 20-06-2019 11:31
Un imam doit être d'un niveau et d'une culture tel qu'il doit impérativement vérifié toute information qu'on lui livre.Agir spontanément et impulsivement sur la base des rumeurs manipulées par les partisans du chaos ne doit plus être toléré .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...Lire plus...
Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...