samedi, 16 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


uniliverlavibelniger

Décidément, les temps sont durs pour le secteur industriel nigérien avec la fermeture en série de plusieurs unités industrielles qui jadis étaient le fleuron de l’économie nationale. Après la Braniger, c’est autour de Unilever Niger de s’apprêter à suspendre ses activités au Niger. Dans une note du Directeur général dont Actuniger a pris connaissance, une réunion est convoquée pour le jeudi 13 juin au siège de la société, avec comme ordre du jour : « le licenciement collectif du personnel pour motif économique ».

Zeyna transfert argent bis

Cela faisait déjà plusieurs mois que la fermeture de l’usine de Niamey est envisagée à la suite des difficultés financières que traversent l’entreprise, qui est spécialisée dans la fabrication de savons, parfums et autres produits d’hygiène et de lessive.  La société peine en effet et depuis des années à écouler ses produits sur le marché local en raison de la concurrence, assez souvent sauvage et déloyale, des produits importés de l’étranger et vendus moins chers. Pour ne rien arranger les choses, Uniliver Niger a fait l’objet, fin 2018, d’un redressement fiscal qui a aussi plombé sa maigre trésorerie.

Un mauvais scénario pour Lavibel

Anciennement connue comme la Société des produits chimiques du Niger (SPCN), la société a été rachetée en 2004 par la multinationale Unilever.  Elle a été créée en 1965 avec au départ comme principal produit qui a fait sa notoriété, le célèbre savon de Marseille, sous la marque « LAVIBEL ». En 2016, la société parvenait à réaliser un chiffre d'affaires de plus de 4 milliards de FCFA avec une production annuelle de 6.400 tonnes pour une capacité annuelle de 9 000 tonnes. Unilever Niger emploie plus d’une centaine d’employés nigériens sur son site et compte des centaines de revendeurs indirects de ses produits sur toute l’étendue du territoire national.

A la veille de l’officialisation, en juillet prochain à Niamey, de l’entrée en vigueur du traité de l’Union africaine (UA) portant instauration d’une Zone de libre-échange continentale en Afrique (Zlecaf), ces annonces en série de fermeture d’unités industrielles ne sont pas de bon augure pour l’économie nationale.  

A.Y.B (Actuniger.com)

Commentaires  

-5 #1 Jaf 07-06-2019 18:13
Pour la Braniger rien à regretter.mais unilever on peut dire dommage.où sont nos hommes d'affaires,
Citer | Signaler à l’administrateur
+14 #2 abdoulmoumouni 07-06-2019 18:38
je suis désolé monsieur tout bon nigerien ne souhaiterait pas une telle situation. la braniger embauche des pères de familles et en Afrique un employé nourriture plusieurs personnes .celà prouve ton irresponsabilité et montre que tu n est pas marié. un conseil réfléchit avant de prendre un avis. et plus tu n es pas un salarié c à c est sûr.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 abdoulmoumouni 07-06-2019 18:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Jaf :
Pour la Braniger rien à regretter.mais unilever on peut dire dommage.où sont nos hommes d'affaires,

je suis désolé monsieur tout bon nigerien ne souhaite pas une telle situation .la braniger embauche des pères de familles salariés payés sur leur sueurs et en Afrique un employé nourriture plusieurs personnes. celà prouve que ton irresponsabilité et ton insouciance envers les autres. de un ca prouve que tu n est pas marié et non plus pas salarié sinon tu n allais pas pensé comme cela. Svp réfléchi avant d analyser. ok
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 Lamine Issoufou Baoua 07-06-2019 18:48
C'est vraiment dommage d'apprendre que Unilever Niger ferme ces porte en laissant derrière elle des centaines d'hommes sans-emploi. J'ai toujours pensé qu'il faut une certaine innovation dans les produits et une très grande stratégie dans la ventes de ces produits.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 oser 07-06-2019 18:56
moi je crois que c'est l'état qui ne joue pas bien son rôle de veiller sur le bien être de ses concitoyens sinon comment permettre à des commerçants véreux sans fois d'importer des produits contre fait des produits dangereux alors que nous en fabriquons les mêmes produits de meilleurs qualité sur place dont dépendent des centaines père de famille
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Ismaël 07-06-2019 18:56
Absolument d'accord avec Mr Abdoul Moumoune... combien de famille sa va affecté ??? Réfléchissons avant de poster un commentaire..
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Lamine Issoufou Baoua 07-06-2019 19:12
Arrêtons de tous mettre sur l'Etat. On a aussi nos part de responsabilités.
Ça s'est les conséquences qui arrive à toute entreprise qui ferme après avoir employé des diplômés et cela affect non seulement à l'économie mais hausse aussi le taux de chômage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Kirja 07-06-2019 20:18
Moi je crois que le secteur de transport , des stations d'essence , des transferts d'argent est plus ou moins satures. Donc j'invite ces mêmes opérateurs économiques a financer et sauver ces unités industrielles. ils peuvent le faire , car aujourd’hui après l’état il faut reconnaitre et admettre qu'ils sont les deuxième pourvoyeurs d'emploi. peu importe comment ils ont gagnes leurs devises.simple opinion.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Mamane saké 07-06-2019 21:39
Oh! Pauvre niger. Je le répète encore, les nigériens n'aiment leur pays. Ils ne veulent que du mal de leur pays. Sion, aujourd'hui tout ce est nigérien n'est aime par ces derniers; prenez le cas de niger télécoms, aujourd'hui les nigériens préfèrent mettre leur argent dans les autres compagnies alors qu'il y a une société national qui peut garantir les prestations. Que dieunous garde. Amenés
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Zamani 07-06-2019 21:52
Dommage
Je suis vraiment heurté par le manque évident de cadre pour les affaires. Pas de développement,sans industrialisation, mais là fiscalité ne suit pas au Niger.
Il faut un minimum de protection des produits locales.
Conséquences directes de la politisation de poste techniques clefs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Haris 07-06-2019 22:10
Braniger, Unilever, cominak en téléchargement...mais on est où là
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Hassane Zakou 07-06-2019 22:44
Ce normal quant chaque jours vous avait l'impôt est la mairie qui vous demande de payer plus que vous gagné
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #13 Karimou Sani 07-06-2019 22:46
C'est du chantage qu'ils font. Ils veulent la suppression totale des impôts et la possibilité d'escroquer leurs clients sans qu'ils ne parlent en somme faire ce qu'ils veulent
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Boubacar Mahaman Laouali 07-06-2019 22:48
Malgré qu'ils ont réduit l'épaisseur et la largeur du savon Lavibel en maintenant le même prix ils ne peuvent pas tenir ? Waouh !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Habiboulahi Zanga 07-06-2019 22:49
Il faut se dire les vérités.
Entreprendre au Niger est très difficile.
L'Etat doit penses y penser à sauver les sociétés et les PME.
Qu'Allah nous accompagne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #16 Maman sani 07-06-2019 23:15
Svp soyons réaliste, la vérité est que le coût de production de nos produits est très élevé par rapport aux autres pays et ça tout le monde le sait. L'eau, l'électricité, la main d'œuvre tout est chers au niger et à cela s'ajoute les taxes douanières et les impositions qui ne font qu'augmenter. Beaucoup de sociétés finirons par fermer si le gouvernement ne renvoi pas sa politique fiscale et douanières.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #17 bagague 08-06-2019 00:16
Vraiment cette société peut fermer,et tant mieux.Son savon est chèr et il est de mauvaise qualité.On nous a lontemps fait croire que le savon LAVIBEL guerissait des maladies de la peau.Au finish ,il n'en ait rien,ce ne sont que des mensonges.Tous les savons importés se trouvant sur le marché nigérien sont moins chèr et de bonne qualité que cet usurpateur de LAVIBEL
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #18 Kad 08-06-2019 00:52
L'etat doit exiger l'audit de ces societés pour voir clair sur la situation de ces dernieres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #19 Sani Moussa 08-06-2019 02:32
C'est normal dans un pays qui ne produit pas sa propre énergie, nos entreprises ne seront jamais compétitives sur le marché.. L'énergie est chère et n'est pas accessible.. Les coupures intempestives poussant les sociétés à faire recours aux groupes électrogènes pour assurer leur besoin énergétique rendant en conséquence le coût élevé de la production. Avec cette allure toutes les entreprises de place seront fermées même celles qui semblent tenir le coût pour le moment.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #20 Sani Moussa 08-06-2019 02:35
C'est normal dans un pays qui ne produit pas sa propre énergie, nos entreprises ne seront jamais compétitives sur le marché.. L'énergie est chère et n'est pas accessible.. Les coupures intempestives poussant les sociétés à faire recours aux groupes électrogènes pour assurer leur besoin énergétique rendant en conséquence le coût élevé de la production. Avec cette allure toutes les entreprises de place seront fermées même celles qui semblent tenir le coût pour le moment. Je suis sûre que c'est ne pas une question d'impôt seulement,.
ÉNERGIE EST L'ÉLÉMENT CENTRALE..
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #21 Malick 08-06-2019 05:05
Dommage que toutes ces usines qui contribuent à l'économie du niger puissent fermer. Il faudra que le gouvernement mette en place des mesures pour éviter des fraudes , concurrence déloyale qui sont à l'origine de ces problèmes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #22 mbarek ilagir 08-06-2019 09:28
Consommons les produits afin de préserver notre santé. Les vertus du savon Marseille. Qu'on le veuille ou non la responsabilité reposé sur l'Etat. La concurrence déloyale peut être empêcher par l'Etat au profit des produits locaux. Interdire l'importation du savon et de tous les produits qu Unliver fabrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #23 rahan 08-06-2019 09:49
C'est l'etat du niger meme qui est en faillite.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #24 Ohms 08-06-2019 11:51
C'est la conséquence de la politique irresponsables de nos dirigeants, les différents ministères, industrie, commerce, finances ne font rien pour garantir aux industries et sociétés installées au Niger un environnement saint et attractif pour leur permettre de prospérer et de créer des emplois pour le bien du pays.
Au contraire des individus comme Massaoudou Zorro, par leur attitude arrogante et répressive sont entraînées de détruire le petit nombre de société qui malgré la faible attractivité du marché nigérien ont accepté de s'y installer.
Les commentaires de certains démontrent à l'évidence leur ignorance et pire leur irresponsabilité face aux enjeux immenses auxquels le Niger doit faire face.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #25 Moussa Karim 08-06-2019 12:58
Au Niger nous avons des commerçants informels qui font des milliards en chiffres d'affaires annuels et qui ne sont pas imposés ...de l'autre côté, ceux qui essaient d'être formels en déclarant leurs revenus sont frappés fort par les fisc....

l'ingenieur géologue devenu ministre des Finances pompé d'adrénaline de remplir les caisses de l'État et prouver sa rigueur à la population n'avait pas envisagé les conséquences à long terme sur les redressements fiscaux et autres mesures tortionnaires qu'il a opéré... encore moins des mesures palliatives... pour protéger les PME et l'économie locale.

C'est pour cela qu'il est important de nommer des gens avec le background nécessaire à certains postes clés car au moins eux tiennent compte du long terme.

Les effets de la bonne gestion du sieur Massaoudou de 2016 à 2019 continueront à se faire sentir dans le milieu industriel pour encore longtemps...
Heureusement même que les actions entreprises par le PR et Alma Oumarou dans le cadre du Doing Business atténuent la situation, même si ce n'est pas suffisant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 Abdoul-Razak 08-06-2019 13:44
Citation en provenance du commentaire précédent de abdoulmoumouni :
je suis désolé monsieur tout bon nigerien ne souhaiterait pas une telle situation. la braniger embauche des pères de familles et en Afrique un employé nourriture plusieurs personnes .celà prouve ton irresponsabilité et montre que tu n est pas marié. un conseil réfléchit avant de prendre un avis. et plus tu n es pas un salarié c à c est sûr.

En vraie Nigérien votre réponse. Pourquoi à chaque fois qu'un de vos concitoyens dit une chose qui ne vas dans le même sens que vos convictions, il est pas intelligent ou impoli etc...
Si son commentaire est déplacé, le votre l'est tout autant. Pourquoi insulter ou jugé une personne juste parce qu'elle a pas les idées que vous.
La liberté d'expression et de pensée est décidément impossible d'exister au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #27 Moctar 08-06-2019 17:46
Nous faisons face une situation qui nécessite une attention particulière.Réveillons comme un seul homme éet faire de la consommation locale une priorité tout en rendant nos produits compétitifs en facilitant leurs accessibilité et en les protégeant de la concurrence déloyale des produits importés. L État doit jouer le rôle moteur dans ce processus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 Laye 09-06-2019 06:02
Citation en provenance du commentaire précédent de Abdoul-Razak :
[quote name="abdoulmoumouni"]je suis désolé monsieur tout bon nigerien ne souhaiterait pas une telle situation. la braniger embauche des pères de familles et en Afrique un employé nourriture plusieurs personnes .celà prouve ton irresponsabilité et montre que tu n est pas marié. un conseil réfléchit avant de prendre un avis. et plus tu n es pas un salarié c à c est sûr.

En vraie Nigérien votre réponse. Pourquoi à chaque fois qu'un de vos concitoyens dit une chose qui ne vas dans le même sens que vos convictions, il est pas intelligent ou impoli etc...
Si son commentaire est déplacé, le votre l'est tout autant. Pourquoi insulter ou jugé une personne juste parce qu'elle a pas les idées que vous.
La liberté d'expression et de pensée est décidément impossible d'exister au Niger.[/belle analyse
Courage aux justes.
Amélioration pour les autres armateurs d'écart...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 Hama is coming 09-06-2019 09:39
Le compte à rebours a commencé
J - 26
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #30 Komche 09-06-2019 12:09
Citation en provenance du commentaire précédent de abdoulmoumouni :
je suis désolé monsieur tout bon nigerien ne souhaiterait pas une telle situation. la braniger embauche des pères de familles et en Afrique un employé nourriture plusieurs personnes .celà prouve ton irresponsabilité et montre que tu n est pas marié. un conseil réfléchit avant de prendre un avis. et plus tu n es pas un salarié c à c est sûr.


Et tout bon musulmans ne souhaite pas voir une industrie qui fabrique de l'alcool dans son pays.. à part d'être des nigérien on est musulman aussi.. il ne faut surtout pas l'oublier
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #31 Abdoul Aziz Assoumane 09-06-2019 15:49
Moi personnellement je pense que les termes de ce problème sont mal posés...le sujet pose problème,que la société Unilever fermera bientôt ses portes tout en apportant une justification clair et transparente..Alors la société cessera la production pour cause de conséquence déloyale et une perte douloureuse de sa part de marché.Tous le problème se situé dans ces deux expressions ne nous éloignons pas svp de la problématique...Nous n'allons pas étaler une marée de critiques...mais plutôt...diagnostiquer le problème en tant que bon nationaliste....En effet , nous savons qu'un produit à un cycle comme l'as défini l'auteur Raymond Véérnon.La phase de lancement ,de croissance,de maturité et enfin de déclin.Pour ce situer le problème de L'unilever les produits sont ont atteint depuis fort longtemps la phase de maturité... techniquement le seuil de rentabilité à été atteint... alors la société doit impérativement penser à innover ou lancer une autre gamme de produits parallèle identique..le deuxième point la société est victime des pratiques anticoncurrentielles.Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #32 Hamidou Rabe 10-06-2019 07:30
Bonjour les AMIS.
Juste un exemple a méditer: comment justifiez vous que l'on importe du ciment, on en paie le transport, les droits et taxes et qu'il revienne moins cher que le ciment produit au Niger? cela vaut aussi pour le car[mot censuré]nt réimporté pendant qu'il est produit au Niger. l'état arrêter les surtaxes a tout vent dont il a fait sa politique principale car a la longue c'est le pays qui sera en faillite!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #33 Maikibi 10-06-2019 07:44
C 'est tout de même déplorable, c'est au moment de la rentrée en vigueur de la ZLECA, que toutes nos sociétés industrielles sont sur le point de fermer. Qu'est ce que Niger va échanger alors avec les autres pays? Nous allons subir l'effet de l'importation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #34 Yagi 10-06-2019 14:07
C'est normal dans un pays ou l'électricité est énormément chère et que les syndicats, les impôts et autres taxes ne sont pas favorables pour les affaires. Nous voulons trop parler de defense de l'emploi
sans songer a protéger ou aider les, entrepreneurs qui créent les emplois. Avant hier seulement La Police Nationale présentait sur les medias des jeunes comme étant des criminels pour avoir penser et mis en place de unités artisanales de production des produits de beauté a bon prix. Au lieu que les autorités les aident ou les assistent pour parfaire leur industrie, on les jettent en prison sans savoir les conditions dans lesquelles certains des produits importes que le gouvernement defend sont fabriqués.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #35 Kaiser 10-06-2019 17:50
Le libre échange nous avalera tout cru !! Ca va etre pire que pire pour un secteur industriel nigérien qui vivote d'une vie difficile déjà. Le Niger ne produit même pas d'alumettes, qu'est qu'il ira vendre sur le marché commun? [mot censuré] le ZLEC oui !! Un autre sommet pour nous vendre moins cher. Où sont les economistes nigériens bon à rien? Personne pour dire un mot?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #36 Kaiser 10-06-2019 17:56
Le marché commun c'est pas pour les Etats économiquement faibles. Il faut un minimum de protectionnisme et une volonté de réorienter la consommation vers les produits locaux pour grandir avant d'aller voir ailleurs. Le Niger n'a aucun interet direct à promouvoir la ZLEC sinon à plaire aux yeux de grands defenseurs néoliberaux qui lui conditionnement leurs aides.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #37 BOUREIMA GNA 11-06-2019 12:52
TILASS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #38 Nigerien 12-06-2019 08:00
L'Etat du Niger n'a pas le droit de laisser .ces sociétés marchaient tres bien avant leur privatisation ,les gens sont venus ils ont ramassé des milliards et maintenant ils veulent s'en aller en laissant des centaines de famille dans la misère . L'Etat et les miliardaires nigeriens l'histoire vous jugera. Ressaisissez vous
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...