vendredi, 24 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

SNECS 2019 650x276

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant réforme du régime des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS) a rendu une déclaration de presse. Dans cette dernière, il a appelé le Président de la République à renvoyer la loi à l’Assemblée nationale pour une seconde lecture. Tout en se disant ouvert au dialogue, le SNECS se dit déterminé à poursuivre sa lutte.

SNECS 19 04 2019

SNECS 19 04 2019 BIS

Actuniger.com

 

Commentaires   

+7 #1 HABA KOUMA 19-04-2019 14:05
La loi c'est la loi.
Maintenant on passe à autre chose.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Pauvre Niger 19-04-2019 14:07
Vous êtes citoyens comme les autres et vous devez respecter la loi.
Et tous ces pays où les recteurs sont nommés et qui font mieux que nous?
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #3 Adamou 19-04-2019 14:24
Je suis très fier de ce vote. Ces enseignants ont beaucoup fait du tort aux pauvres étudiants .C'est dommage, personne ne vous soutien. Vous manquez du patriotisme. La messe est dite, au boulot.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Habibou Sani 19-04-2019 15:47
Il n ont rien vue ils n ont qu as continué la grève d ailleurs qu est ce qu ils ont cherché pr le pays rien
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 gaskia 19-04-2019 16:05
nous sommes désolé vous avez sacrifier l'avenir de beaucoup de Nigerien.
reste a vous imposé des résultats acceptable 80 pour cent ou plus de réussite si non on commence a vous chasser de l’université.
au travail seulement no comment.
soutient aux autorité 100 pour cent.
non au seconde blot pour enseignent chercheur .
vous devrait sacrifier votre temp a l'université pas au gouvernement et dans de voyage prive qui ne sont pas utile pour université .
si on nomme un enseignent on le remplace automatiquement .
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #6 Bilhou 19-04-2019 16:20
Merci à l'assemblée pour l'adoption de cette réforme. Ces soient disant enseignants ont pris le système éducatif nigérien en otage. Ils n'enseignent que la médiocrité. A par l'arrogance ils ne sont bon en rien. Aujourd’hui le Niger a le plus faible système éducatif de la région. La preuve au concours d'agrégation le Niger a tout été moins performants. Ceux qui arrivent à passer avec succès en général aux troisièmes essais sont souvent les derniers. Ils passent tout leur temps à réclamer des primes de recherche alors qu’ils ne produisent rien. Cela doit cesser la prime doit être indexé à la performance en termes de publications. L’Etat doit être sévère avec les enseignants chercheurs qui placent au second rang leur poste pour d’autres activité personnelle. Soit-on fait ce pourquoi on est payé soit on quitte. Ils détruisent l'avenir de la jeune. Tous les bacheliers veulent étudier ailleurs car ça ne va pas au pays. Il reste maintenant à rendre transparent le système de recrutement de enseignants en donnant la chance à tous les nigériens qualifiés de contribuer au développement du pays. L'enseignement supérieur a besoin de sérieux et excellents enseignants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Pauvre Niger 19-04-2019 16:32
On ne fait pas du chantage à un Etat. SURTOUT PAS LES ENSEIGNANTS A QUI CE PAYS A TOUT DONNE?
A BON ENTENDEUR;;
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #8 Annour Mouza Mouza 19-04-2019 16:50
Ils sont juste entrain de vivre le revers de leur médaille à travers leurs collègues qui maîtrisent si parfaitement les rouages de cette lutte et qui sont aujourd'hui dans le gouvernement à siroter les délices des postes qu'ils occupent.
Nommer par le gouvernement ou élire par par les pairs, nous voulons juste un enseignement à la hauteur de vos titres honorifiques qui laissent de nos jours à désirer .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Shay 19-04-2019 20:12
A ma grande desolation je constate que le Nigerien n'apprent jamais des leçons de l'histoire. Pourtant les choses sont aussi claires que de l'eau de roche. Je ne sais pas pour le compte de qui le ce gouvernement joue au mercenariat pour la destruction du systeme educatif nigerien mais je dirai qu'il mene à bien sa mission. Il n'ya pas longtemps c'etait l'operation abbatage de l'education de base. Les plaies causées au primaire et au secondaire ne se sont meme pas cicatrisées quand l'enseignement à commencé à etre charcuté. Chers freres ne voyez vous pas qu'en realité le vrai destruteur de l'éducation est le gouvernement? On ne peut pas dire que tous ces syndicats qui ont eu des differents avec les gouvernement ont tort.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Shay 19-04-2019 20:14
Quand quelqu'un se bat avec tout le monde autour de lui c'est que quelque part le probleme vient de lui. Arretons de rire des autres parceque nous avons beneficier de quelques minutes de souffle . Il est grand temps de nous mobiliser afin d'arreter cette machine infernale conduite par des personne depourvues de tout scrupule qui nous mene droit vers les abysses. Ils est grands temps pour tous les Nigeriens de dire "Non" avec une voix à l'hypotheque de l'avenir de notre chere nation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Abdoul Aziz 19-04-2019 20:20
Soubahânallahi, mais vous là, enseignants chercheurs vous voulez quoi encore? Vraiment je suis désolé, ou bien vous voyez que quand on renvoie cela à l assemblée notionale vous aurez la victoire ? Jamais ! Déjà le premier résultat a belle et bien montré le sort de cette situation. Si c est la reprise des cours que vous ne voulez pas, sortez nous un papier du vacance anticipé, et nous confirmerons que vous ne voulez pas l évolution des universités publiques du Niger.....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Samira 19-04-2019 21:43
Finalement y'a t'il une des parties qui pense aux pauvres étudiants que nous sommes ?ou au fait que l'éducation dans ce pays a touché le fond? :lol: :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Zairois 19-04-2019 21:53
Issoufou Mahamdou n'a que foutre de vous et de vos problemes. Trouvez autre chose.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 #Maazou 20-04-2019 01:05
Même si on renvoie le projet dix fois a l'assemblé vous aurez pas de soutien le monde a su combien vous êtes devenu un danger pour l'avenir avec votre méchanceté
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #15 Nigerizey 20-04-2019 02:41
Certains par hypocrisie, d'autres formatés par les politiciens et par ignorance, pensent que la loi anticonstitutionnelle votée va anéantir les enseignant chercheurs. Beaucoup des ces gens et même dans le rang du gouvernement se trompent. Ils pensent que ce passage à la force le permettait de mettre fin au mouvement du SNECS. C'est début de la lutte. Les enseignant chercheurs ne sont pas comme des opposant 's qu'on mettre dans un trou et fermés. Il y'a lieu de savoir que le fils de pauvre est le premier victime de cette politisation des Universités. Les gens de la loi, mais depuis juin 2018 à aujourd'hui le gouvernement est en pleine violation de la même loi qu'ils pensent avoir faire modifiée le jeudi, en refusant de l'appliquer à l'Université de Maradi. Si réellement les gens ne sont pas hypocrites pourquoi ils sont pas sortis le dénoncer? Pour information, le vote de cette loi est un non événement vis a vis de la grève du SNECS. Le gouvernement n'a pas encore trouvé la porte de sortie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #16 Nigerizey 20-04-2019 02:44
Même au temps de Feu Gen. Kountché, les réformes sont inclusives, ce n'est pas maintenant qu'un petit politiciens va imposer ce qu'il veut, ça ne va jamais marcher.
Questions : après ce vote y aura quoi encore ? C'est quoi l'étape suivante ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Nigerizey 20-04-2019 02:55
Pour rappel, il faut que les gens le savent clairement que c'est la suite de l'avènement de la démocratisation de notre pays que le système démocratique de désignation des autorités rectorales a été arraché afin d'empêcher aux politiciens d'abuser dans les Universités. Au temps du Feu Gen. Kountché le mérite prévalait, mais maintenant avec les politiciens on a vu de n'importe quoi nommé comme recteur. L'Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi est un exemple palpable.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Nigerizey 20-04-2019 03:09
Complément d'information : parmi les 526 Enseignant chercheurs que comptent les Universités publiques du Niger, le gouvernement du Niger n'a pas financer la thèse 5% de leur. Dans leur grande majorité les gens se sont débrouillé dans le monde entier pour faire leur thèse et revenir servir le pays, et cela malgré les meilleures qu'ils trouvent ailleurs. La plupart d'entre eux sont actuellement au Niger que par la conviction. Il y en actuellement une grande partie de nigériens dans le monde qui n'ont pas l'option de revenir. Les gens peuvent insulter et qualifier les enseignant chercheurs de tout le nom, mais ça ne change rien de leur conviction et leur détermination.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #19 Nigerien 20-04-2019 08:14
Que les Bon Dieu nous choisisse le meilleure de solution. Vraiment Que les gens regarde l'intérêt national que de privilegier l'intérêt indviduel
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #20 Pour le Niger 20-04-2019 09:04
La division pour reigner!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #21 Yahaya 20-04-2019 09:27
ils n'ont rien vu.Je me rappel quand ils ont signé l'exclusion des étudiants avec le problème entre la caso et le prof.Le gas qui à signé était pressé de signer très content.Vous n'avez rien vu ennemis des étudiants que vous êtes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #22 Rachid bello 20-04-2019 10:50
L’autonomisation des enseignants chercheurs a semé la pagaille dans l’enseignement supérieur nigérien. Bravo à l’Etat d’avoir repris ses responsabilités !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Laminou 20-04-2019 11:16
Ce que j'aimerai savoir quel est l'intérêt des étudiants pour un recteur élue ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 Alheri 20-04-2019 11:27
Les étudiants aigris doivent se tromper. Comme quelqu'un l'a dit plus de 90% des enseignants chercheurs ont fait leur DEA et Thèse à l'étranger avec des financements qui ne sont pas du gouvernement nigériens. Les gens ont lavé des toilettes, rues et assiettes pour avoir leur diplôme.
Ils sont revenues au pays par conviction et patriotisme et non pour le sois disant salaire et autre traitement. Il y en a des gens qui ont laissé un salaire trois ou cinq fois plus important que celui du Niger.
Aussi, les membres du SNECS n'ont pas peur d'un licenciement qui est l'étape ultime de la lutte. Le gouvernement coupe les salaires depuis des mois, mais la lutte continue.
Donc, ceux qui pensent que les carottes sont cuites pour le SNECS, se trompent gravement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 Dan Niger 20-04-2019 15:17
SNECS sont tous du PNDS Taraya, donc cuisine interne.Le linge sale se lave en famille dit-on, trouver donc une solution rapide dans l'intérêt du Niger, tous en salles et amphithéâtre pour un bon déroulement de l'année académique
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #26 Triste 20-04-2019 17:44
Vous êtes prêt pour faire échec à la politisation des universités publiques mais vous n'êtes pas prêt à faire réussir les pauvres étudiants. Pensez vous que vous faites cette grève pour l'intérêt des UPN alors que les étudiants font plus d'un mois sans étudié ???
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #27 Nax-poly 20-04-2019 18:04
Mes questions sont simples: en quoi Est-ce que l'election des recteurs nous profite?
Tous ces pays qui nomment les recteurs, cela engendre t-il le problème de retard et de baisse de niveau dans leurs universités respectives?
L'autonomie des enseignants chercheurs tue les étudiants, j'en sais quelque chose.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 Klyachko 20-04-2019 20:31
https://www.eduactions.org/arts-et-patrimoine/698-publication-d-un-livre-sur-le-cames-les-professeurs-rahimy-et-laleye-deplument-l-institution-panafricaine-de-prestige
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 Etudiant Nigérien 20-04-2019 21:43
Dans quel pays de la sous région a t on déjà assisté a des situations comme celle ci ? Concentrons nous un peu sur les vrais défis du Niger ,des années absorbées en vain et qui coûtent excessivement chères au pays,si ça quand allons nous finir nos études ,arriver au pouvoir et accomplir notre rêve de faire du Niger un des plus grands pays de l’Afrique en matière de développement ''Niger pays émergence ''
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #30 Boby 20-04-2019 22:29
Citation en provenance du commentaire précédent de Pauvre Niger :
Vous êtes citoyens comme les autres et vous devez respecter la loi.
Et tous ces pays où les recteurs sont nommés et qui font mieux que nous?

Cité nous un pays où les recteurs sont nommés et non élu
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #31 Lesabrier 20-04-2019 23:57
Je ne pense pas que politiser la gestion universitaire cour un établissements scientifique est un remparts contre le comportement de certains enseignants chercheurs. La dégradation universitaire entraîne tout le monde puisque c'est le management de la sciences qui sera politiser. On peut mettre un système de contrôle des travaux universitaire sans politisation. La frustration ne doit pas nous amener a oublier l'intérêt général. J'ose espérer que notre respectable chef son Excellence fera un revu sur la question
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #32 FAN2 21-04-2019 15:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Alheri :
Les étudiants aigris doivent se tromper. Comme quelqu'un l'a dit plus de 90% des enseignants chercheurs ont fait leur DEA et Thèse à l'étranger avec des financements qui ne sont pas du gouvernement nigériens. Les gens ont lavé des toilettes, rues et assiettes pour avoir leur diplôme.
Ils sont revenues au pays par conviction et patriotisme et non pour le sois disant salaire et autre traitement. Il y en a des gens qui ont laissé un salaire trois ou cinq fois plus important que celui du Niger.
Aussi, les membres du SNECS n'ont pas peur d'un licenciement qui est l'étape ultime de la lutte. Le gouvernement coupe les salaires depuis des mois, mais la lutte continue.
Donc, ceux qui pensent que les carottes sont cuites pour le SNECS, se trompent gravement.

hahaha , pourtant plus de 80% des enseignant chercheurs aujourd'hui, sont recrutés par des recteurs élu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #33 Johnnie 23-04-2019 13:30
Excellent post. Keep posting suhch kind of information on your page.
Im really impressed by it.
Hi there, You have performed an excelllent job. I'll certainly digg it
and personally recommend transfer
monaco to nice airport: https://www.monacoprestigelimo.com/ my friends. I am confident they will be benefited
from this web site.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #34 saidou abdoul aziz 25-04-2019 09:45
le 4 mois de grève pour rien du tout croisons nous les bras pour poursuivre le trace de Dieu le destin est devant nous
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

23 mai 2019
Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

Le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) et le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), ont signé ce...

Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

23 mai 2019
Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

La décision de maintien en détention arbitraire de Sadat Illiya Dan Malam après appel du procureur est une nouvelle injustice pour cet activiste emprisonné depuis plus d’un an, ont déclaré aujourd’hui, Amnesty...

Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

22 mai 2019
Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera commémorée au siège des Nations Unies, à New-York, le 24 Mai 2019. A cette occasion, 111 Casques Bleus dont un du...

Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

21 mai 2019
Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

Après près de 4 mois de grèves en série, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), s’est vu acculé par décision de justice, de suspendre provisoirement son...

Attaque terroriste à Tillaberi : l'Ambassade des États-Unis condamne l'attaque du 14 mai

21 mai 2019
Attaque terroriste à Tillaberi : l'Ambassade des États-Unis condamne l'attaque du 14 mai

COMMUNIQUÉ DE PRESSE L’Ambassade des États-Unis à Niamey a fermement condamné l’attaque terroriste du 14 mai à Tillaberi, qui a coûté la vie à 28 soldats Nigériens. Nous présentons nos...

« La Nation n’oubliera jamais ses fils », assure le Chef de l’Etat aux veuves et enfants des militaires tombés sur le champ d’honneur

21 mai 2019
« La Nation n’oubliera jamais ses fils », assure le Chef de l’Etat aux veuves et enfants des militaires tombés sur le champ d’honneur

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a offert le lundi 20 mai 2019,  l'iftar aux veuves et orphelins des soldats tombés sur le champ  d'honneur en présence du Ministre...