samedi, 28 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Papus

Chers tous, 

Il vous souviendra que depuis maintenant quasiment quatre (4) longues années nos biens aimés, époux, grand-père, père, fils, oncle, cousin, ami et fils le Général Salou Souleymane et son fils Niandou Salou Souleymane dit Papus continuent à garder injustement prison. Le 28 décembre 2018 le Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou a signé le décret N 2018-928/PRN/MJ portant remises gracieuses de peines, publié dans le Journal Officiel de la République le 31 décembre 2018.Ce décret dans son Article 5 stipule: « Nonobstant les dispositions de l'article 4 (qui exclut certaines catégories de personnes du bénéfice de ce décret) bénéficient de la remise totale de la peine qui leur reste à subir:

Zeyna transfert argent bis

*Les femmes allaitantes ou en grossesses;
*Les personnes atteintes d'épilepsie, d'affection tuberculeuse, cancéreuse, lépreuse, et sidéenne médicalement constatée;
*Les mineurs de moins de dix-huit (18)ans;
*Les personnes âgées de soixante-dix (70)ans et plus;
*Les malades mentaux”. 
Le décret est clair et sans aucune ambiguïté. Toute personne atteinte de ces maladies graves doit immédiatement, et sans aucune condition être mise en liberté et cela quel que soit le motif de sa condamnation. Il est à noter que Niandou Salou Souleymane a été condamné pour avoir « fomenté un complot en vue d'arrêter ou assassiner le chef de Corps de la Garde Présidentielle » ; lui tout  seul ! En avait-il seulement les moyens ? Cette condamnation à elle seule lui octroie une remise de peine de quinze (15) mois, voir article 2 du décret. 
Il se trouve malheureusement que depuis plusieurs mois Niandou souffre d'une tuberculose, le “Mal de Pott” qu'il a contracté pendant sa détention en prison. Cette très grave maladie a été diagnostiquée par l'Hôpital Général de Référence de Niamey où il est présentement hospitalisé et “contre expertisée” puis confirmée par le Centre National Anti Tuberculeux qui l'a mis sous traitement antituberculeux depuis plusieurs mois. En effet, Niandou fût référé par le médecin chef du département de Ouallam pour maux de dos chronique à Niamey. Après plusieurs consultations médicales suivis de soins Niandou fût interné le 14 juillet 2018 initialement pour 2 semaines. Cependant, les examens approfondis faits ont permis de révéler qu'il souffrait de plusieurs maladies dont la tuberculose. Par la voie de son avocat Niandou saisit officiellement le 26 juillet et le 9 Août 2018 le Ministre de la Justice Garde des Sceaux de sa maladie afin de lui permettre de suivre un traitement adéquat à l'Hôpital Général de Référence de Niamey tout en informant le Commissaire du Gouvernement sis au tribunal Militaire de Niamey, la Direction Générale Pénitentiaire et le régisseur de la prison de Ouallam. Il fut alors autorisé conformément au droit à la santé garanti par la Constitution de la République du Niger!
À notre grande surprise malgré tous les certificats médicaux et tous les documents prouvant à suffisance sa maladie donc son droit absolu à ce décret de remise gracieuse de peine Niandou ne sera pas libre. Par voie de son avocat Niandou Salou Souleymane saisit le régisseur de la prison de Ouallam actuel régisseur de la prison de Tillabéri qui ne donnera aucune suite à sa requête sans aucune explication. Saisi, le Président du Tribunal de Grande Instance de Ouallam se déclarera incompétent. Devant toute cette injustice et ces fuites de responsabilité, par voie de son Avocat Niandou saisit le 17 janvier 2019, le Ministre de la Justice Garde des Sceaux qui est chargé selon le décret du 28 décembre 2018 du Président de la République de l'application dudit décret pour être mis dans ses droits. 
Face au mutisme du Ministre de la Justice Garde Des Sceaux, l'avocat saisit le Juge de Référé de Niamey qui après avoir retenu le dossier et 3 jours de va et vient, se déclara à son tour incompétent. C'est ainsi que nous avons saisi en procédure d'urgence le Conseil d’État face à cette injustice flagrante. À la première audience du Conseil d'État le 13 février 2019 le juge remit à une semaine les débats en violation du décret présidentiel portant remises gracieuse de peines. Cette procédure d’urgence qui devrait être statué sous 48h prend anormalement bientôt plus d'un (1) mois en violation flagrante des textes et lois en vigueurs et surtout de la privation de liberté manifestement illégale de Niandou. Face à ces actes impartiaux, le conseil de Niandou Salou Souleymane décide de récuser formellement le 27 février 2019 le juge du Conseil d'État; récusation que le Conseil d’État refusa pour des raisons tout aussi flous qu’ impertinentes. Ce procès s'est finalement tenu le vendredi 22 mars 2019 et est mis en délibéré le mardi 26 mars 2019 à 9h30mn.
À notre grande surprise le vendredi 15 février 2019 le Tribunal Militaire de Niamey envoie un capitaine “biologiste” qui n'est pas spécialiste de la maladie pour soi-disant “contre expertiser” une maladie suivie et traitée par L'Hôpital Général de Référence de Niamey et le Centre National Anti Tuberculeux depuis plus de 7 mois par des médecins spécialistes et surtout prise en charge en partie par L’État lui-même.  C’est donc sans surprise aucune que ce biologiste produit un rapport négatif basé sur deux examens: la bacilloscopie et le Genexpert qui tenez-vous bien étaient déjà négatifs depuis juillet 2018 lors des tous premiers examens de diagnostic de la maladie. Pis, cette contre-expertise a été faite en violation totale des lois et règlements en vigueurs d'une contre-expertise médicale légale. Pour cela, nous nous réservons le droit d'une poursuite judiciaire à l'encontre de ces individus clairement malintentionnés.
Nous rappelons ici que la “Tuberculose” relève entièrement et uniquement du Centre National Anti Tuberculose qui: diagnostique, contre-expertise et met sous traitement les malades à travers tout le Niger. 
Rappelons ici que plusieurs dizaines, voire de centaines de personnes ont bénéficié depuis 3 mois de ce même décret à travers tout le Niger sans jamais en demander les faveurs. C'est un droit octroyé par Décret du Président de la République Issoufou Mahamadou, Magistrat Suprême. 
Pourquoi deux poids deux mesures? Et pourquoi refuse-t-on d'appliquer le décret du Président de la République? Pourquoi ose t on sans dignité aucune, remettre en cause un groupe de dix (10) médecins et un partenaire chinois de l'Hôpital Général de Référence de Niamey et pis, le Centre National Anti Tuberculeux du Niger? En ce jour 24 mars Journée Mondiale de la lutte contre la Tuberculose, où le Ministère de la Santé Public encourage les populations à se faire dépister et soigner, le plus inquiétant et vraiment absurde c'est qu'on veut sans aucune honte et dans une immoralité absolue dire que L'Hôpital Général de Référence de Niamey, fierté du Niger, vantée à travers toute la sous-région pour sa qualité et son efficacité, par le Gouvernement de la 7ème République, à sa tête le Président de la République Issoufou Mahamadou n'est pas du tout fiable et compétent, et pis le Centre National Anti Tuberculose qui depuis plusieurs années est le socle de la lutte Anti-tuberculose au Niger; où faut-il donc diagnostiquer et soigner la tuberculose? Pour des raisons inavouées, certaines personnes veulent mettre la santé, et donc la vie de Niandou en danger.
Nous ne l'accepterons jamais!
Nous demandons l'application pure et simple de ce décret et donc la Libération immédiate de Niandou Salou Souleymane sans aucune condition afin qu'il puisse continuer à se soigner dans les meilleures conditions qu'exige son état.
Nous tenons ici à témoin l'opinion nationale et internationale de l'injustice que vit notre fils, frère, époux et ami Niandou et nous tenons responsable de toute dégradation de sa santé le Gouvernement du Niger et principalement le Ministre de la justice garde des sceaux chargé de l'application du décret.
Nous rappelons aussi que Nous avons saisi la Commission Nationale Des Droits de l'Homme du Niger (CNDH),certaines ONG de Droits de l'Homme du Niger,  et Amnesty International sur cette violation flagrante des droits de l'homme pour un traitement impartial, juste et honnête de ce cas urgent. 
Nous appelons le Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou à mettre fin à cet acharnement dont est victime notre famille. En effet, selon la Constitution de la République du Niger Le Président Issoufou Mahamadou est le magistrat suprême, garant des libertés.IL se doit donc de faire respecter et appliquer la loi en général et dans ce cas précis son propre décret dans toute sa rigueur. 
Ce décret n’est ni plus ni moins que sa propre parole.
Aucun Peuple ne peut évoluer dans l'Injustice! Qu’Allah protège et donne de la patience à notre famille et toutes les personnes victimes d’injustice ! Amine

La FAMILLE SALOU SOULEYMANE, PARENTS, AMIS ET ALLIÉS.

Niamey le 24 mars 2019

 

Commentaires  

-3 #1 Maigani 25-03-2019 15:15
A malin malin et demi
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 ikl 25-03-2019 15:20
C'est vraiment pitoyable. Que Dieu vous aide !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Idriss 25-03-2019 18:27
Dieu te guerisse jeune homme. Un gouvernement maudit
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Ibrahim 25-03-2019 18:28
Qu'Allah le protège et qu'il soit à vos côtés dans ce moment d'injustice
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Hum ikon Allah 25-03-2019 21:45
Qu'Allah te vient en aide mon frère
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Korgo 26-03-2019 05:51
Bonne guérison, mais gardez prison pour terrorisme d'état
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Gus 26-03-2019 06:19
C'est ce que son cousin a fait à Tanja qu'ils st en train de payer lui et son paternel
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 XXX 26-03-2019 07:43
la tolérance et la compassion peut sauver le niger et les nigeriens
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 bagague 26-03-2019 07:48
Ce qui est certain,le GURI Système a très peur et est même paranoïaque au point où il voit les complots venir de partout.Et bien qu'il sache qu'un jour ils ne seront plus aux commandes tout comme il fut un temps où ils n'étaient pas aux commandes.
Qu'ALLAH rende cette justice dès ici bas,qu'il fasse triompher la vérité au grand jour.
Et j'espère que les innocents injustement arrêtés dans ces histoires de complots dont les nigériens dans leur écrasante majorité n'en croient pas ,finirons par sortir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Karim 26-03-2019 07:48
Le grand jour viendra ou toute personne repondra a ses actes. Qu Allah l assiste si vrai.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #11 Ok merci 26-03-2019 11:30
Bonjour Issoufou Mahamadou est même humain si c'était le fameux kountche il vous avait tué comme les sani sounasido .affaire de coup d'État il faut assumer même si c'est vrai ou faux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 BRS 26-03-2019 11:58
issoufou a été élu et kountché est venu par un coup d'état donc ils ne sont comparbles
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Dandize 26-03-2019 12:21
OK merci tu es trop minable pour parler de Kountche tu perds ton temps tu ne peux pas le salir Quand il régnait tu n'es même pas sorti du fleuve pour d'introduire dans la mer
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Bacatse 26-03-2019 16:59
kowa da loka cin sha. Tandja avait subi les memes pendant le regne de Salou.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Musa 26-03-2019 17:16
Ikon Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Ismael 27-03-2019 22:43
C'est vraiment pathétique, Qu'Allah le guérisse. Dans quel monde sommes nous ? Il est aussi un autre humain tout comme les autres et pourquoi l'écarter de ceux qui bénéficie la grâce présidentielle. On pretense que nous sommes dans un État de Droit
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 Namaka. 28-03-2019 14:00
Vous avez oublie ce que ces gens ont fait au president TANDJA. Tout se paie ici bas.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 28/11/2020, 17:44
infrastructures-inauguration-officielle-de-la-route-bitumee-maradi-madarounfa-frontiere-du-nigeria Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a inauguré officiellement,...Lire plus...
Publier le 28/11/2020, 14:32
47e-session-du-conseil-des-ministres-de-l-oci-a-niamey-la-lutte-contre-le-terrorisme-au-coeur-du-conclave-des-chefs-de-la-diplomatie-des-pays-musulmans La capitale nigérienne abrite, du 27 au 28 novembre 2020, les assises de la 47e session du Conseil des...Lire plus...
Publier le 28/11/2020, 09:36
ce-que-tandja-m-a-dit-l-emouvant-hommage-du-journaliste-abdoulaye-barry-a-tandja-mamadou Un grand baobab vient de se coucher pour toujours. Homme d’état au patriotisme inaltérable, son...Lire plus...
Publier le 28/11/2020, 09:36
issa-abdou-eleve-de-16-ans-nos-conditions-de-vie-sont-vraiment-precaires-sur-ce-site-qui-accueille-les-sinistres-des-inondations Dans le cadre de la célébration de l’édition 2020 de la Journée Mondiale de l’Enfance,  célébrée...Lire plus...
Publier le 28/11/2020, 09:22
lutte-contre-drogue-des-series-de-saisies-de-drogue-operees-a-l-interieur-du-pays-ces-deux-dernieres-semaines-police-nationale Les services de la police nationale ont procédés, ces deux dernières semaines, à une série de saisies...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...
Publier le 23/11/2020, 07:46
elections-malgre-des-defis-importants-le-niger-a-l-opportunite-d-assurer-un-transfert-paisible-du-pouvoir-selon-mohamed-ibn-chambas-envoye-special-du-sg-de-l-onu Le Représentant spécial du SG des nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel  de l’ONU,...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...

Dans la même Rubrique

Infrastructures : inauguration officielle de la route bitumée Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigeria

28 novembre 2020
Infrastructures : inauguration officielle de la route bitumée Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigeria

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a inauguré officiellement, samedi, 28 novembre 2020, la route bitumée Maradi- Madarounfa-Frontière du Nigéria, et visité le chantier, presque...

« Ce que Tandja m’a dit » : l’émouvant hommage du journaliste Abdoulaye Barry à Tandja Mamadou

28 novembre 2020
« Ce que Tandja m’a dit » : l’émouvant hommage du journaliste Abdoulaye Barry à Tandja Mamadou

Un grand baobab vient de se coucher pour toujours. Homme d’état au patriotisme inaltérable, son attachement au monde rural pour ne pas dire au pays réel a créé une fusion...

Issa Abdou, élève de 16 ans : « nos conditions de vie sont vraiment précaires sur ce site qui accueille les sinistrés des inondations »

28 novembre 2020
Issa Abdou, élève de 16 ans : « nos conditions de vie sont vraiment précaires sur ce site qui accueille les sinistrés des inondations »

Dans le cadre de la célébration de l’édition 2020 de la Journée Mondiale de l’Enfance,  célébrée le 20 novembre de chaque année, actuniger en collaboration avec UNICEF Niger, a décidé...

Lutte contre la drogue : des séries de saisies de drogue opérées à l'intérieur du pays ces deux dernières semaines (Police nationale)

28 novembre 2020
Lutte contre la drogue : des séries de saisies de drogue opérées à l'intérieur du pays ces deux dernières semaines (Police nationale)

Les services de la police nationale ont procédés, ces deux dernières semaines, à une série de saisies de drogue dans plusieurs localités de l’intérieur du pays. Plusieurs individus de nationalité...

Signature d’une convention de partenariat entre les régulateurs nigériens et français de l’énergie (Communiqué de presse)

27 novembre 2020
Signature d’une convention de partenariat entre les régulateurs nigériens et français de l’énergie (Communiqué de presse)

Le mardi 25 novembre 2020 a été signée à Niamey au Niger, une convention de financement entre le Niger à travers l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE), la...

47e Conférence des ministres de l’OCI : à Niamey, le Niger accueille le monde musulman

27 novembre 2020
47e Conférence des ministres de l’OCI : à Niamey, le Niger accueille le monde musulman

Le Niger accueille du 27 au 28 novembre 2020, la 47ème  session du conseil des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’organisation de la coopération islamique (OCI) sous...