lundi 15 août 2022

2858 lecteurs en ligne -

fraren

Grève des enseignants dans les universités publiques au Niger

uam

Les cours étaient perturbés lundi dans les universités publiques du Niger par une grève des enseignants qui réclament une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, a-t-on appris auprès de leur syndicat.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

"Nous avons lancé une grève de 72 heures à compter de lundi", a affirmé à l'AFP Nabala Adaré, secrétaire général du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS), pour qui le mouvement est très suivi, en région comme à Niamey.Le SNECS exige notamment "le versement du salaire de janvier 2019" pour les enseignants de l'université de Niamey, la prise en charge pour les assurances-maladie, le versement des frais d'encadrement, de perfectionnement et de soutenance."C'est à peu près les mêmes exigences que lors de notre précédente grève" du 3 septembre au 1er octobre 2018, qui avait été suspendue après une médiation de la Commission nationale des droits Humains (CNDH, publique), a indiqué Nabala Adaré. Il a souligné que la médiation menée par la CNDH "a abouti à un projet de protocole d'accord" mais qui "n'a toujours pas été signé" par les deux parties.

Le Niger compte 505 enseignants-chercheurs pour huit universités, dont sept régionales et celle de Niamey, qui est la plus importante avec 23.000 étudiants.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

AFP



Commentaires  

0 #1 Salifou 18-02-2019 20:43
La bne qualité de l'enseignement au Niger n sera jamais une bne initiave ,par le faux℅cré par certains dirigeants des établissements
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 attarougou 19-02-2019 10:26
A mon humble avis, le Gouvernement peut et doit éviter ce temps énorme que perdent les fils du pays dans le cadre de l'acquisition du savoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Zoom 21-02-2019 15:54
Toujours le mm chant alors qu'aujourd'hui si on fait la comparaison entre les universités où les recteurs sont élus comme toutes les universités publiques du Niger hormis UAM avec la gestion de cette dernière supposée élu, on comprendra que les risques politiques soulevés par leur syndicat existent déjà ou bien ils pensent qu'on ne sait pas comment le recteur de l'UAM a été élu? Il a été élu pour jouer ce rôle qu'il joue aujourd'hui ainsi les véritables motivations de leur gréve ne sont pas de vocation à une gouvernance apolitique de ces institutions publiques.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com