vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


saisieCourrier1

La Direction générale des impôts (DGI) a procédé, dans la journée du lundi 17 septembre, à la saisie du matériel de plusieurs journaux nigériens notamment « Les Courriers », « Le Monde d’aujourd’hui » et « Le Canard en Furie ».

 

Zeyna transfert argent bis

Selon les explications du fondateur du journal « Les Courriers », Ali Soumana, plusieurs agents des impôts accompagnés par des éléments de la police sont venus, à bord de six véhicules 4X4, emporter tout le matériel de son organe mais aussi des autres journaux qui ont eu le malheur de partager les mêmes locaux. Le siège du journal a également été fermé par le fisc pour non-paiement d’impôts.

L’affaire remonte à plusieurs semaines, à la suite de la procédure engagée par la DGI contre plusieurs entreprises de presse pour non-paiement d’impôts. Selon le fondateur du journal, « Les Courriers », l’ancien journal qu’il dirige, « Le Courrier », devrait payer 10 millions de FCFA au fisc, « une somme que l’entreprise ne pouvait pas débourser dans l’immédiat au regard de la conjoncture », explique-il. Malgré les tentatives de règlement à l’amiable qu’il a sollicité auprès de la DGI comme les autres médias, il a reçu une fin de non-recevoir et « Le Courrier » a été fermé. C’est après cette déconvenue et conformément aux dispositions légales, qu’il a fondé « Les Courriers », et à cette fin, il en a informé le parquet qui lui a donné récépissé pour la création de son nouvel organe. Le journal « Les Courriers » n’est pas donc pas « Le Courrier », fait savoir Ali Soumana, qui ajoute que l’Etat et donc la DGI est au courant à travers le parquet. Pourtant, la lettre de la DGI qui a été adressée au directeur du journal « Les Courriers », porte la mention « anciennement Le Courrier ».

Pour le fondateur du journal « Les Courriers », c’est donc la cabale qui se poursuit contre son organe qui a dernièrement publié plusieurs affaires impliquant le directeur général de la DGI. Il s’agit notamment des cadeaux fiscaux accordés par le fisc à un opérateur télécoms de la place, Celtel Niger qui opère sous la marque Airtel Niger. Ali Soumana dit détenir les preuves ainsi que le protocole signé par le ministre des finances, le directeur de la DGI ainsi que celui des douanes sur cette affaire au cours de laquelle l’Etat a perdu plusieurs dizaines de milliards de FCFA. En sus, même les 10 milliards qui devrait être perçus par le Trésor, ont pris d’autres destinations, à en croire Ali Soumana. Le journal, « Le Courrier » et maintenant « Les Courriers », n’est pas à son premier coup d’éclat, pour avoir publié plusieurs scandales impliquant le régime dont la fameuse affaire des « 200 milliards », celle du litige Africard et d’autres encore plus sulfureuses qui ont valu à Ali Soumana, plusieurs séjours à la PJ et en prison.

En attendant la suite, le fondateur des journaux, « Les Courriers » et « Le Courrier », n’entend pas se laisser faire. « Nos avocats vont porter plainte pour soustraction frauduleuse des biens d’autrui », a promis Ali Soumana, qui fait savoir que ce ne sont pas seulement les biens appartenant à son journal qui ont été emportés, mais également ceux du « Monde d’aujourd’hui » et du « Canard en furie ». Or, alors que la cabale de la DGI battait son plein, « Le Monde d’aujourd’hui », un autre journal très critique à l’égard du régime, a publié un article dans lequel il apportait les preuves qu’il était en règle avec le fisc. Avec cette saisie, l’affaire est donc loin d’avoir tirée son épilogue et le jeu de cache-cache entre d’une part, « Le Courrier » et « Les Courriers », et d’autre part, la DGI, est loin d’avoir tirée son épilogue.

saisieCourrier2

SaisieCourrier3

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires  

+6 #1 Oumarou Sanda 18-09-2018 16:18
Ces patrons de presse doivent comprendre qu'ils ne sont pas de taille à lutter contre l'Etat du Niger ! Personne ne leur reproche de nourrir une haine viscérale contre les autorités en place, ils ont leurs raisons, mais qu'ils soient en règle vis-à-vis des textes de la République. En regimbant à s'acquitter des impôts qu'ils doivent à ce pays qu'ils disent aimer mieux que quiconque, ils se mettent en marge de la loi. Ils ne doivent donc s'attendre à aucun traitement de faveur. Ils se comportent autant que ceux-là qu'ils indexent de saigner le Niger. Qu'ils paient ou qu'ils changent de profession !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 guribanza 18-09-2018 18:01
C'est juste un pretexte pour mettre la main sur leurs ordinateurs et fouiller dedans. On a tout compris.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Doguel info 18-09-2018 22:21
On a tout compris. La renaissance ou la mort des pauvres. Dernier au monde au même moments enlèvement des etrangers je dis et je répète que la presse ne pas responsable le vrais responsable ce ..eu eu.......
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Hamsatou Boubacar 19-09-2018 00:22
Ils n'ont pas d'argent pour payer les impôts,mais ils ont de l'argent pour acheter le papier et tout le matériel et passer leur temps à insulter,dénigrer etc...

10millions c'est beaucoup d'argent je comprends pourquoi ils marchent contre la loi de finances ce sont des indélicats.
Nous encourageons le fisc.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Manzo Bachir 19-09-2018 00:22
Normal c'est pas parce qu'ils ont le micro à leur portée qu'ils être exempt de la fiscalité.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Dankasa 19-09-2018 08:34
le problème du "Le Courrier " ou de "Les Courriers" du même fondateur, Ali Soumana se trouve dans son penchant très fort pour l'alcool et les femmes. Il ne peut rien économiser qui puisse lui permettre de faire face à ses obligations fiscales à fortiori à ses charges familiales. Son bonheur, son honneur sont toujours dans les bars
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Equité 19-09-2018 09:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Manzo Bachir :
Normal c'est pas parce qu'ils ont le micro à leur portée qu'ils être exempt de la fiscalité.

Je suis contre l'incivisme d'où qu'il vient. celui qui refuse de payer ses impôts ne mérite même pas la nationalité. Toute fois, je suis aussi contre l'iniquité, la complaisance, le clanisme, les "2 poids 2 mesures" qui sembles être érigés en mode de gestion de nos jours. Je vs assure que si les lois st appliquées de manière impartiale, même ces fautifs qui sont aujourd'hui stigmatisés seront fragilisés et contraints de s'acquitter de leurs devoirs vis-à-vis de l’État. Malheureusement, la loi sensée être impartiale et impersonnelle ne s'applique qu'aux "mal-pensants" et on couvre les "courtisans", quelque soit les forfaits. 1 seul exemple : allez y aux services des impôts et demandez ce que doit "Dounia" à l’État et vs comprendrez la portée de l'injustice du système actuel.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 bello 19-09-2018 10:04
:lol: ça fait beau rire Monsieur du (des) courrier (s); c'est comme si tu dis que Hama peut changer de nom pour s’appeler Hamas et avoir un casier judiciaire vierge afin de se présenter aux élections . Kaî Niger!!! C'est seulement au Niger on rencontre des choses comme ça.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 balai 19-09-2018 10:28
Citation en provenance du commentaire précédent de bello :
:lol: ça fait beau rire Monsieur du (des) courrier (s); c'est comme si tu dis que Hama peut changer de nom pour s’appeler Hamas et avoir un casier judiciaire vierge afin de se présenter aux élections . Kaî Niger!!! C'est seulement au Niger on rencontre des choses comme ça.

Hama, lui, ne change pas de nom, ni d'identité, puisque ses origines st connues de tout le monde. Celui qui a changé de nom on le connait, et sait pour quoi. A méditer !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Blackmarket 19-09-2018 11:12
Sheba Niger!!! Chaque jour, un nouvel épisode de Tom & Jerry :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Salissou Mahamane 19-09-2018 18:45
Payer son impôt dans la mesure du possible est un devoir citoyen....
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 nouhou halidou 20-09-2018 08:31
cela est quand même très regrettable pour un pays de surcroît denier de la planète. Mais ce qu'il faut se demander, est-ce que la fisc a droit d'emporter les bien du contribuable? quel est l'article du code des impôts qui l'autorise? la confiscation devrait être faite par un huissier de justice au lieu du fisc lui-même. dans ce cas un procès-verbal en bonne et due forme devrai être établi pour lister le matériel confisqué.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Niger 22-09-2018 07:48
N´importe quoi.
Si la vendeuse de beigntes paie ses taxes pourquoi pas les organes de presse.
Je n´ai aucune sympathie pour celui qui ne veut pas être en règle vis à vis de la loi.
Il faut payer ses impots comme tous le monde
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...