mercredi, 03 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


osc29mars

Déclaration de presse du Cadre de Concertation et d’Action Citoyennes (CCAC)

Nous, citoyennes et citoyens, organisations de la société civile nigérienne, regroupés au sein du Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes, réunis en séance extraordinaire faisons la déclaration dont la teneur suit :

Zeyna transfert argent bis

Il vous souviendra que depuis plusieurs mois, ce sont des centaines de milliers des citoyennes et des citoyens, qui sortent massivement et pacifiquement, à l’appel du Cadre d’Action, pour demander la modification de la loi de finances 2018, compte tenu du caractère fortement injuste et inadmissible de son contenu. Cette demande citoyenne suffisamment argumentée, nous l’avions, tour à tour, adressée, et à la Représentation nationale et à l’Exécutif, estimant qu’au moins un de ces pouvoirs, aurait l’élégance démocratique d’accéder à ces revendications populaires.

Malheureusement, le Pouvoir Exécutif, fort de l’alignement des pouvoirs législatif et manifestement judiciaire, derrière lui, n’a trouvé mieux que de recourir à la violence aveugle et l’arbitraire contre les paisibles citoyens.

C’est ainsi que, le 25 Mars 2018, l’on a assisté à un déferlement, sans précédent, des forces de défense et de sécurité contre, d’abord les sièges des organisations légalement reconnues, puis contre les défenseurs des droits de l’homme, pour la plupart se trouvant dans les locaux de leurs organisations, ensuite contre les manifestants pacifiques et enfin contre les médias indépendants. Le bilan de cette agression sauvage de l’Exécutif contre les libertés publiques, les droits fondamentaux et la démocratie s’établit comme suit :
-23 défenseurs de droits de l’homme et manifestants pacifiques détenus et expédiés, dare-dare, un peu partout dans les prisons civiles de Filingué, de Tillabéry, Ouallam, Daikaina, Téra…etc. de façon exhaustive, les détenus sont :
1-Me Lirwana Abdourahamane ;
2-Nouhou Mahamadou Arzika ;
3-Moussa Tchangari ;
4-Ali Idrissa ;
5-Moctar Oumarou ;
6-Halarou Abdou ;
7-Ousseini Maiga ;
8-Moumoudou Seyni ;
9-Moustapha Ibrahim ;
10-Abdoul Aziz Issaka ;
11-Ibrahim Malam Nameiwa ;
12-Bachir Kadri ;
13-Abdoul Kader Hamza ;
14-Alassane Souleymane ;
15-Idrissa Adamou ;
16-Aminou Tayabou ;
17-Abdoulaye Mamadou Koné ;
18-Issoufou Maiwanzam ;
19-Hamaye Abdou ;
20-Chapiou Mahamadou ;
21- Mohamed Aminou Nassirou Hassane ;
22-Soumaila Hassane ;
23-Abdouljamal Alassane.
Les chefs d’accusation échafaudés contre eux, vont de l’organisation et participation à une manifestation interdite, à la complicité de violence, de voie de fait, de dégradation des biens et de provocation d’attroupement par écrit.
-La radio et télévision Labarai (RTL) fermée et assiégée par les forces de l’ordre, sur ordre, tenez-vous bien, du ministre de l’intérieur, Bazoum Mohamed, par ailleurs président fraichement élu du PNDS Tarraya, parti au pouvoir ; et ce en violation flagrante de la constitution et les lois et règlements régissant la liberté de la presse au Niger.
Citoyennes, citoyens, chers camarades

Il vous souviendra également que la marche citoyenne du 25 Mars dernier, a été interdite par les autorités municipales pour des raisons, disent-elles, « évidentes de sécurité » ; force est de constater, que tous les défenseurs des droits de l’homme arrêtés le 25 Mars sont soigneusement déportés dans des prisons situées dans les zones en état d’urgence, peut-être en vue de les liquider et désigner les terroristes qui écument la région pour responsables tout trouvés.

Que pouvons-nous légitimement penser du juge qui a signé les mandats de dépôts pour placer nos camarades dans ces prisons ? qu’il ignore que ces prisons sont situées dans les zones marquées par des attaques terroristes répétées ? Non, et tout nous fonde à redouter une intention malveillante contre nos camarades.

Au regard de tout ce qui précède :
 Considérant que ces arrestations massives et injustes participent d’une diversion pour nous dévier des vrais objectifs de notre lutte citoyenne engagée contre la loi de finances 2018, le bradage de nos ressources naturelles, l’aliénation de la souveraineté nationale à travers l’installation à tort et à travers des bases militaires étrangères, la liquidation de l’école publique, en particulier l’enseignement supérieur …etc.
 Constatant que toutes ces dérives autoritaires ne sont que l’expression grandeur nature de la désactivation du mécanisme de contre-pouvoir classique (pouvoirs législatif et judiciaire) au seul profit du Pouvoir Exécutif devenu hypertrophique, hégémonique et ivre d’autorité et de sa toute puissance ; un pouvoir Exécutif, lui-même totalement capturé par une clique qui dicte ses désidératas au reste de la majorité au pouvoir, hélas, entièrement émasculé ;
 Conscients que face à cette expansion assombrissante de l’exécutif et la léthargie étourdissante du législatif et du juridictionnel, les organisations de la société civile, et au-delà le peuple nigérien tout entier, doit constituer le dernier rempart pour stopper l’excroissance dangereuse de l’Exécutif ; cette excroissance est dangereuse contre la démocratie et l’Etat de droit au Niger. Comme le dit, l’autre, « pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses le pouvoir arrête le pouvoir ».
 Considérant que, pour paraphraser Montesquieu, il n’y a point de liberté et de démocratie, lorsque les puissances de légiférer et de juger s’alignent systématiquement derrière la puissance Exécutive ;
 Notant qu’en pareilles circonstances, la constitution ne laisse pas les citoyens désarmés, car la loi fondamentale, à laquelle nous avons, tous, juré loyauté et respect, nous donne le droit, voire nous fait obligation, comme l’indique son préambule, de résister contre « la dictature, l'arbitraire, l'impunité, l'injustice, la corruption, la concussion, le régionalisme, l'ethnocentrisme, le népotisme, le pouvoir personnel et le culte de la personnalité » ;
C’est pourquoi, le cadre de concertation et d’action citoyenne :

  1. Appelle à un sursaut individuel et collectif de tous les citoyens pour dé-radicaliser l’Exécutif nigérien et modérer ses agissements, en prenant massivement part aux journées d’actions citoyennes (JAC) ; étant entendu que la libération de nos camarades désormais otages de la clique au pouvoir et la satisfaction des revendications justes et légitimes de citoyens dépendent du degré de mobilisation populaire ; Rien ne peut contre un peuple mobilisé et déterminé ;
  2. Lance un appel vibrant, à toutes et à tous, pour faire du pays mort projeté le lundi 2 Avril 2018 un succès éclatant sur l’ensemble du territoire national ;
  3. Engage l’ensemble de ses organisations membres à prendre toutes les dispositions appropriées pour le succès retentissant de la prochaine marche pacifique prévue pour le dimanche 8 Avril 2018 sur l’ensemble du territoire national.
  4.  Invite toutes les forces vives de la nation, sans exclusive, à se joindre à nous pour sauvegarder la démocratie et l’Etat de droit dans notre pays ;
  5.  Informe l’opinion publique nationale et internationale de la mise en place par le cadre de Concertation et d’Action Citoyenne d’un « Fonctio-baromètre ». Il s’agit d’un outil de monitoring qui sert à identifier et documenter nommément et photo à l’appui, tous les fonctionnaires et autres agents indélicats de l’Etat qui utiliseraient illégalement la puissance administrative, policière, militaire, judiciaire et autres contre la démocratie, les libertés fondamentales, l’Etat de droit et le peuple ; car, l’article 15 de la constitution interdit très clairement « d’obéir un ordre manifestement illégal. » Leur liste et faits commis seront partagés avec l’opinion sans préjudice de poursuite judiciaire au moment opportun.
    En avant pour la sauvegarde de la démocratie et de l’Etat de droit !
    Tous Unis, Nous vaincrons ;
    La lutte continue
    Fait à Niamey, le 28 Mars 2018 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-6 #1 dogo 29-03-2018 07:16
JE vois parmi eux un vieux à barbe blanche. qu' est ce qu'il cherche dans ses arrières petits fils.. PARDON dites lui d'aller s'occuper de sa famille.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 SBM, Niamey 29-03-2018 11:15
Les centrales syndicales du Niger font honte à leurs militants, comme si la lutte contre les mesures anti-sociales contenues dans la Loi des Finances 2018 est la seul affaire des organisations de la société civile.
Chère centrale syndicale, les effets pervers de la loi des finances 2018 étouffent le bien-être des travailleurs nigériens qui à peine arrivent à survivre.
Vous avez intérêt à faire front commun contre les mesures anti-sociale de la loi des finances 20108, si non vous perdez tout crédibilité envers vos militants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 oumar 29-03-2018 11:41
Citation en provenance du commentaire précédent de dogo :
JE vois parmi eux un vieux à barbe blanche. qu' est ce qu'il cherche dans ses arrières petits fils.. PARDON dites lui d'aller s'occuper de sa famille.

Monsieur le pique-assiette du guri, sache que ce vieux a barbe blanche comme tu le dis n´est pas entretenu par le systeme pour le defendre sur les reseaux sociaux comme tu l´es. Il est la pour defendre ses droits vitaux qui sont confisques par tes maitres qui croient que le pouvoir usurpe les place au dessus des lois de la republique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 oumar 29-03-2018 11:45
Citation en provenance du commentaire précédent de SBM, Niamey :
Les centrales syndicales du Niger font honte à leurs militants, comme si la lutte contre les mesures anti-sociales contenues dans la Loi des Finances 2018 est la seul affaire des organisations de la société civile.
Chère centrale syndicale, les effets pervers de la loi des finances 2018 étouffent le bien-être des travailleurs nigériens qui à peine arrivent à survivre.
Vous avez intérêt à faire front commun contre les mesures anti-sociale de la loi des finances 20108, si non vous perdez tout crédibilité envers vos militants.

Les leaders de ces centrales syndicales sont les premiers complices du systeme criminel du guri. La collusion est evidente, mais tout sera clarifie un jour ou l´autre et chacun aura a repondre de sa trahison, qu´il soit politicien, syndicaliste, bidasse, simple citoyen. L´arbre de l´injustice n´a jamais porte des fleurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Dan Kassa 29-03-2018 11:56
Dans aucun pays du monde nous n'avons vu , ni entendu un État autoriser une marche de 16h à 23 h 59 même pour le soutenir face aux menaces extérieures à fortiori pour combattre disent-ils une loi déjà votée et mise en œuvre .
Pourquoi ne pas manifester la journée comme les autres "branches" des régions l'ont fait ?
De la mauvaise foi rien que de la mauvaise foi de ceux-là pris dans leur propre piège vociférant pour appeler le peuple qui gagnera on ne sait finalement de quel peuple il s'agit car si il s'agit du peuple souverain les autorités actuelles ne seront pas là entrain de gouverner tout ce temps qu'ils ont entrepris ces actions de sape parce que disent-ils je cite :
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Dan Kassa 29-03-2018 11:57
Il fallait bien si attendre à ces messages de victimisation je suis w,x,y,z après avoir longtemps défié l'État, des agissements qu'ils n'auraient jamais acceptés une seule seconde il faut le leur rappeler puisqu'ils semblent déjà oublier les brimades , les pages de l'histoire sont là elles ne sont ni brûlées ni déchirées nous les avons juste tournées parce que notre souci c'est le travail là qu'ils refusent et qu'ils veulent remplacer gaabi gaabi par le vandalisme
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Dan Kassa 29-03-2018 12:01
Assumez -vous! aucun peuple n'est avec vous. "qui sème le vent, récoltera la tempête"
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Maimouna 29-03-2018 22:58
Un doublon de l'opposition à crédibilité zéro.honte à ce gropuscule d'individus qui prétendent défendre l'État de droit en agissant comme des primitifs.sortir et détruire les biens publics, çà c'est dépassé depuis des siècles
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Djambeydou 29-03-2018 23:02
Lutter pour une cause noble et louable et non pour des intérêts égoïstes et mesquins.certains individus pour je sais qu'elles raisons,vous utilisent pour satisfaire leur instinct grégaire.mettez en avant le Niger .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Djambeydou 29-03-2018 23:02
Lutter pour une cause noble et louable et non pour des intérêts égoïstes et mesquins.certains individus pour je sais qu'elles raisons,vous utilisent pour satisfaire leur instinct grégaire.mettez en avant le Niger .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Sk moukaila 29-03-2018 23:51
Ces individus cités ont transgresser la loi et en ce que ils ne sont pas plus nigériens que ceux qui sont dans nos prisons.ils doivent être punis . arrêter donc de nous divertir ,le peuple ne mérite pas que vous vous moquez de lui.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 MOCTAR ZAKOU 29-03-2018 23:57
Irkoyse quel ironie du sort ! On se seme que ce qu'on a récolté mes chers amis.la loi des finances est un faux prétexte pour vous,on connaît vos réelles intentions. Pays nous en paix avec vos sottises svp.le président de la République fait de son mieux pour voir le Niger heureux .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nouvelle Semaine Généreuse

Top de la semaine

Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 12:58
insecurite-humanitaire-les-violences-au-nord-ouest-du-nigeria-forcent-plus-de-7-600-personnes-a-fuir-au-niger-hcr L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 14:53
niger-tournons-la-page-s-inquiete-de-la-situation-nee-de-la-proclamation-des-resultats-globaux-provisoires-du-deuxieme-tour-de-l-election-presidentielle-communique Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...

Dans la même Rubrique

Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

3 mars 2021
Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans la Région de Diffa,  par des assaillants  présumés membres de...

Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

3 mars 2021
Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la recrudescence de la violence dans le nord-ouest du Nigéria, qui a alimenté de...

Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

2 mars 2021
Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait...

Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

28 février 2021
Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les 4 opérateurs présents sur le marché national suite à la restriction de...

Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

26 février 2021
Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse nationale et internationale. L’occasion pour le Ministre de l’Intérieur, de revenir sur les...

Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

26 février 2021
Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et  appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

Communiqué de presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) suite au second tour de l'élection présidentielle du 21 février 2021.