mardi, 19 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


societe civile niger manif

DÉCLARATION DE PRESSE DU COLLECTIF DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE NIGÉRIENNE

Réuni à l’effet d’examiner les derniers développements de la situation scolaire et universitaire au Niger, au lendemain des manifestations des élèves et étudiants à Niamey et à l’intérieur du pays, le collectif des organisations de la société civile, fait la déclaration dont la teneur suit :

Zeyna transfert argent bis

A peine deux (2) jours après l’interpellation du gouvernement par les députés nationaux au sujet de la situation particulièrement grave que traverse l’école publique nigérienne, les manifestations des élèves et étudiants, tant à Niamey qu’à l’intérieur du pays, sont venues montrer aux yeux du monde entier que les autorités en place n’ont finalement aucune réponse concrète aux légitimes revendications des acteurs du secteur de l’éducation en dehors des discours creux et de la répression policière. 
En effet, alors que les manifestations des élèves et étudiants étaient tout à fait prévisibles depuis l’ultimatum lancé par le Comité directeur de l’Union des Scolaires Nigériens (USN), les autorités en place, convaincues que les forces de l’ordre se feraient le devoir de contrecarrer toute action de protestation dans les rues, n’ont engagé aucun dialogue avec les responsables de cette organisation ; préférant ainsi laisser les élèves et étudiants sortir dans les rues de Niamey et des villes de l’intérieur du pays se mesurer à des éléments des forces de l’ordre équipés de tous le matériel nécessaire à la répression et visiblement très déterminés à en découdre avec les jeunes frères et sœurs.
Aussi, profondément attaché au respect des droits humains et des valeurs de la démocratie, totalement résolu à empêcher par tous les moyens légaux le retour à l’autoritarisme d’antan, convaincu de la nécessité d’une large mobilisation citoyenne non partisane pour la réhabilitation de l’école publique et la défense des acquis des luttes antérieures, indéfectiblement attaché à la sacralité de la vie humaine, le collectif des organisations de la société civile :
1-Condamne avec la dernière énergie l’usage disproportionné de la force contre les manifestations scolaires et estudiantines du 10 avril 2017, dont le bilan officiel dressé par les autorités fait cas d’un étudiant tué, de 88 blessés et 313 interpellés ; 
2-Présente ses condoléances les plus attristées, sa compassion et sa solidarité aux familles et aux proches des victimes de cette répression barbare d’un autre âge, souhaitant bon rétablissement aux blessés ;
3-Dénonce vigoureusement l’hostilité manifeste des autorités en place à l’exercice légitime et légal de la liberté de manifestation consacrée par les instruments juridiques internationaux et la Constitution du 25 novembre 2010, ainsi que leur propension maladive à user de la force brute contre les manifestants non armés ; 
4-Réaffirme devant l’opinion nationale et internationale sa détermination à s’élever contre l’usage disproportionné de la force dont est devenu coutumier le régime en place à Niamey, et qui a entrainé plusieurs fois, depuis 2011, mort d’hommes et atteintes à l’intégrité physique des manifestants ; 
5-Exprime sa profonde indignation devant les discours méprisants et mensongers débités par des autorités gouvernementales qui cherchent par tous les moyens à s’exonérer de toute responsabilité par rapport au drame survenu sur le campus universitaire de Niamey, et plus généralement par rapport à l’état de déliquescence du système éducatif nigérien ;
6-Rappelle aux éléments des forces de l’ordre qu’il est dans leur intérêt, chaque fois qu’ils sont envoyés sur le terrain pour réprimer des manifestants pacifiques, de garder à l’esprit qu’ils sont au service des citoyens et non d’un quelconque gouvernement, et que leurs responsabilités individuelles et collectives restent engagées en cas d’atteintes à la vie et à l’intégrité physique des manifestants ;
7-Exige des plus hautes autorités le limogeage de tous les responsables des forces de l’ordre engagés dans la répression des manifestations du 10 avril, des responsables ministériels et universitaires qui ont autorisé la violation des franchises universitaires, et l’ouverture d’une enquête visant à établir les responsabilités individuelles des agents qui ont exercé des brutalités contre les manifestants ; 
8-Dénonce les violences exercées par les forces de l’ordre à l’endroit des journalistes et les exhorte à continuer à accomplir avec courage et détermination leur mission d’information du public ;
9-Exige la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes arrêtées dans le cadre des manifestations du 10 avril 2017 et la réouverture de tous les campus universitaires fermés, et apporte tout son soutien aux élèves et étudiants, ainsi qu’aux enseignants, qui luttent courageusement pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, ainsi que pour la réhabilitation de l’école publique nigérienne aujourd’hui en totale déliquescence ;
10-Invite l’ensemble des forces vives de la Nation, indépendamment de toutes considérations partisanes ou autres, à se joindre au collectif des organisations de la société civile en vue de faire, le mercredi 19 avril 2017à partir de 15h, une grande marche citoyenne, à l’échelle nationale, pour défendre le droit à l’éducation de nos enfants, dénoncer la répression sauvage des manifestants pacifiques, réclamer justice pour les victimes, et s’élever contre l’impunité pour tous ceux qui se croient en droit de lancer des hordes policières contre des enfants désarmés.
Enfin, le collectif des organisations de la société civile invite, d’ores et déjà, tous les Imams et leaders musulmans à profiter de l’occasion de la prière hebdomadaire de vendredi pour faire, dans toutes les mosquées du Niger, des invocations et des prières pour le repos des âmes des victimes de la barbarie policière, mais aussi pour le succès de la mobilisation citoyenne du mercredi 19 avril 2017.

Fait à Niamey, le 12 Avril 2017

Commentaires  

+1 #1 Mas 12-04-2017 13:12
Exigeons la démission du Mr le ministre de l'enseignement supérieur
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Mas 12-04-2017 13:12
Exigeons la démission du Mr le ministre de l'enseignement supérieur
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Mas 12-04-2017 13:12
Exigeons la démission du Mr le ministre de l'enseignement supérieur
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 Siringnéré 12-04-2017 13:52
Au délà de toute autre considération politique, je pense que Issoufou doit faire pour de démarquer des réactions des dénis qui a caractérisé Hama en pareil circonstance. Il est plus que important que des sanctions tombent. Cela renforce notre démocratie et affirme notre attachement au caractère sacré de la vie humaine. Qui qu'il soit il faut payer la forfaiture. Pour les scolaires il faut faire attention pour que le sang de votre camarade ne soit pas une rente d'un groupuscule opportuniste. Pour rappel en 2001 nous avions connu la même situation. Mais comme résultat les dirigeants syndicaux avaient dessus. Et l'UENUN et ses biens étaient dévenu la propreté de Moumouni, Omar et alliés qui se sont enrichis et lachés les camarades.
C'est leçon pour tout le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Siringnéré 12-04-2017 13:52
Au délà de toute autre considération politique, je pense que Issoufou doit faire pour de démarquer des réactions des dénis qui a caractérisé Hama en pareil circonstance. Il est plus que important que des sanctions tombent. Cela renforce notre démocratie et affirme notre attachement au caractère sacré de la vie humaine. Qui qu'il soit il faut payer la forfaiture. Pour les scolaires il faut faire attention pour que le sang de votre camarade ne soit pas une rente d'un groupuscule opportuniste. Pour rappel en 2001 nous avions connu la même situation. Mais comme résultat les dirigeants syndicaux avaient dessus. Et l'UENUN et ses biens étaient dévenu la propreté de Moumouni, Omar et alliés qui se sont enrichis et lachés les camarades.
C'est leçon pour tout le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 boubé 12-04-2017 14:58
il faut ouvrir le campus car c'est la société civile politisée du Niger qui dirige et se cache derrière des élèves et étudiants pour déstabiliser le pays. Échec à vous bande d'apatrides
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 limites 12-04-2017 16:01
Sans commentaires, en régime démocratique ce qui est arrivé est l'expression des LIMITES OBJECTIVES du régime
De la FORCE des ARGUMENTS, aux ARGUMENTS de la FORCE.Quel recule !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 m@23 12-04-2017 17:50
société civiles politiques, bandes des voyous il aura pas un coup d’êta in chah allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Maidamissa 12-04-2017 19:06
Citation en provenance du commentaire précédent de boubé :
il faut ouvrir le campus car c'est la société civile politisée du Niger qui dirige et se cache derrière des élèves et étudiants pour déstabiliser le pays. Échec à vous bande d'apatrides

Le campus doit être fermé jusqu'à ce qu'il soit nettoyé de tous les anciens cartouchards qui empêchent aux nouveaux étudiants l'accès au campus.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Qui dit mieux 12-04-2017 19:10
Le malheur des uns font le bonheur des autres. Pour la société politiquement civilisée le marché fleurit ces derniers jours. c'est la recolte partout (pouvoir comme opposition). Pour l'opposition c'est une opportunité, acculée de partout c'est le moment de recruter des bons pions pour se donner de l'oxygène. Ils ont suivi aveuglement Hama jusqu'à ce qu'il comprennent que ce n'est cela la raison. Le pouvoir se cherche pour ne pas perdre l'avantage, il faut sacrifier un compagnon. Les nouveaux partis cherchent à ne pas avoir un lien avec les dernières tournures pour éviter de s'emballer. Le citoyens lamdas se demande si une stabilité est possible pour assurer son riz, sa survie.
Qu'Allah sauve le Niger et son peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Bm13 12-04-2017 21:29
Nous exigeons la démission du gouvernement tout entier. Bande d'incapables criminels. Honte à vous.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 Démocrate 12-04-2017 23:51
Enfin on a une société civile responsable qui est à l'écoute du peuple nigérien, il faut mobiliser au maximum pour que ce gouvernement incapable sache qu'on ne peut tromper un peuple tout le temps, il faut qu'il sache qu'ils ne peuvent tuer impunément
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 TOTO A DIT 13-04-2017 00:44
;-) :lol: toute évidence avec le TAOURILAND financer... Monétaire...de ya pa argent pour payer pécule d'étudiants.... De ya pa argent pour payer les enseignants.... De ya pas argents pour payer les agents de la mairie...... De ya pa argent pour pays les contractuels. Avec combinaison globalement de YA PA AZAN pour satisfaire les différentes doléances...... N'est ce pas même une tombola pour ces socialistes milliardaires de maintenir tous les campus universitaires fermés, pas ce ke ya pa azan pour faire fonctionner ces campus..... Et pourquoi y'a pa azan pa ce ke ces hâbleurs incompétents inconséquents se sont l'on partagait entre amis connaissances et les transhumants politiques .....

PADON voleurs en malversations financières ,concertez vous pour débloquer ces sous et permettre ces étudiants de finir leur année et vos zenfants zetudient où pa dan kampus fermés, ou bien :-? ;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Gaya gaskiya 13-04-2017 11:50
Bandes d'escroc et chasseurs de prebandes. Je n'ai point confiance à cette soit disante société civile qui d'ailleurs n'existe pas. Une société civile corrompue jusqu'à la moelle des os, dites moi un seul membre de vous qui est transparent, propre? Qui entre Nouhou Arzika (le tazartchiste) et Moustapha Kadi (le gouriste)? Personne
J'appelle aux populations de Niamey de vaquer à leurs occupations le jour du 19 avril et laisser ces vautours.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Alheri 14-04-2017 20:17
Le pain béni des opportunistes aux abois On vous connais tous et vos entreprises connaitront le même sort que les précédentes
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...Lire plus...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...

Dans la même Rubrique

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...