mardi, 19 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


lumana libre

Le juge en charge de l’instruction du dossier dit « Affaire du coup d’Etat avorté du 18 décembre 2015 » a prononcé un non lieu partiel pour 14 des 24 personnes impliqués et incarcérés depuis plus de 15 mois dans différentes prisons du pays.

Zeyna transfert argent bis

L’ensemble des civils, pour l’essentiel des membres du parti de l’opposition Lumana, ont tous bénéficiés de cet élargissement de même que les douaniers et deux (2) militaires.

La décision a été confirmée par l’avocat de la défense  Me Ali Kadri, interrogé par nos confrères du cabinet CCL Niger,  quelques instants après la notification de  « l’avis au conseil » sur  l’abandon par la justice militaire d’une partie des charges retenues contre ses clients. Toutefois, il a reconnu qu’il va falloir attendre, le temps de prendre connaissance de l’ensemble des pièces pour se prononcer sur la décision du juge. A priori, cela laisse supposer que les prévenus bénéficient pour l’heure d’une liberté à titre provisoire, en attendant un éventuel procès pour confirmer le non lieu pour absence de charges ainsi que les autres charges comprises dans le dossier d’accusation.

Parmi les militants du Lumana qui bénéficient de cet élargissement figurent deux députés nationaux, élus alors qu’ils étaient incarcérés dans le cadre de la même affaire. Il s’agit pour l’essentiel des proches de l’opposant en exil Hama Amadou dont l’ancien maire de Niamey Oumarou Dogari ainsi que l’ancien ministre Issaka Ousmane.

L’affaire est encore loin de tirer son épilogue puisque la procédure continue son cours auprès des juridictions militaires. Du reste, dix militaires restent encore en détention parmi lesquels le présumé cerveau de l’opération le général Salou Souleymane, lequel a toujours clamé son innocence, ainsi que plusieurs autres officiers de l’armée parmi lesquels le lieutenant Awa Hambally, déjà impliqué dans une autre tentative de coup d’Etat au début du règne du président Issoufou Mahamadou,  avant de bénéficier d’un non lieu.

En attendant la suite de l’affaire, l’issue probable vers laquelle s’achemine cette affaire qui a beaucoup défrayé la chronique, risque de constituer un véritable camouflet pour le régime. On se rappelle que le 17 décembre 2015, le Président de la République avait lui-même confirmé, dans un message à la nation, une tentative de coup d’Etat. « Heureusement pour notre pays, les principaux auteurs de cette folle aventure ont échoué et ont pu être tous identifiés et arrêtés à l’exception d’un seul, actuellement en fuite. La situation est calme et sous contrôle. L’enquête, en cours, permettra d’identifier les autres acteurs et complices éventuels de ce funeste complot contre la sûreté de l’Etat »,  avait alors déclaré le chef de l’Etat Issoufou Mahamadou.

Par la suite, c’est le ministre de la Défense nationale à l’époque des faits, Karidjio Mahamadou (actuel président de la Haute Cour de Justice) qui avait animé un point de presse dans lequel il est allé jusqu’à jurer sur l’honneur que certains des présumés coupables avaient reconnu les faits et à confirmer l’existence des preuves les impliquant. Il s’agit notamment « des sms » ainsi que des documents relatifs au déroulement de « l’opération ».

A l’époque déjà, certains observateurs s’étaient montrés sceptiques mais l’affaire a été portée devant le tribunal militaire qui a, à plusieurs reprises, rejeté la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de la défense.

Si le non lieu se confirme à l’issue du procès tant attendu, c’est la deuxième fois qu’une tentative de coup d’Etat annoncée par le régime finisse en non lieu devant la justice pour absences de preuves solides.

Nous y reviendrons plus en détails surtout qu’un nouveau rebondissement n’est pas à écarter dans cette affaire qui refait surface au devant de l’actualité politique nationale…

Dogari et famille

Issaka Ousmane lumaniste

A.Y.B (Actuniger.com)

Commentaires  

+5 #1 Ibrahim mourty 24-03-2017 23:48
Plusieurs raisons peuvent aboutir à la prononciation d'un non-lieu parties


lorsque les faits reprochés ne tombent pas sous le coup d'une loi répressive ;
lorsqu'une prescription est constatée ;
lorsque les faits ne sont pas constitués ou pas assez caractérisés ou ne permettent pas d'identifier l'auteur ;
l'irresponsabilité pénale du prévenu ;
lorsque le prévenu décède ;
lorsqu'il y a amnistie.
lorsque le procureur ne juge pas opportun d'enclencher des poursuites.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 LAT 25-03-2017 08:41
Vivement que la lumière soit faite sur cette affaire de coup d'état déjoué.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Wane mutune 25-03-2017 09:43
Chapeau au Barreau, à une certaine presse privée dont entre autres le Courrier, le Canard en furie, le Monde d'aujourd'hui qui ont continué sans relâche a dénoncé ce travers du régime, une pratique de non-droit. Priver des gens de façon sélective durant plusieurs mois, sans l'ombre d'un procès, puis les relâcher sous forme de liberté provisoire, cela est une pratique malsaine qui ne peut que générer de la haine maladivement chronique pouvant se répercuter si Dieu le veut sur les auteurs de ces actes à un moment où eux se trouveront en position de faiblesse. Gloire à Dieu! Bon rétablissement physique et moral aux personnes libérées! Bon courage et beaucoup de patience pour celles qui continuent à garder prison sans procès en vue! L'affaire Massaoudougate n'a pas fini de défrayer la chronique et pourtant l'acteur principal reste et demeure le patron des Finances. Face à cela, le Ministre de la Justice reste bouche cousue le Procureur dans son sillage. Tout est clair!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 Godiya 25-03-2017 16:50
La justice est très indépendante et dit le droit si le jugement est rendue à ma faveur. La justice est musélée si je perd un procès. Etant profane en droit, et fine intéréssée des actualités politique du Niger, c'est comme cela que je comprends les procès impliquants des personnes avec un poids politique au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #5 kirikou 26-03-2017 09:57
il n'y a pas 2 semaines que les lumanistes tiraient à boulets rouges sur la justice après la condamnation de h+ sans que le saman- le- justicier ne pipe mot.aujourd'hui on prétend qu'elle fait bien son travail .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 ok 27-03-2017 07:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Godiya :
La justice est très indépendante et dit le droit si le jugement est rendue à ma faveur. La justice est musélée si je perd un procès. Etant profane en droit, et fine intéréssée des actualités politique du Niger, c'est comme cela que je comprends les procès impliquants des personnes avec un poids politique au Niger.


c'est simple ça veut dire que j'ai raison sur toute la ligne mais pour satisfaire mes adversaires d'en face dans certaines situations il faut tordre le coup à la vérité.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #7 Morou 27-03-2017 11:08
Donc Issoufou Mahamadou nous a menti le 18 décembre.C'est très grave si j’étais parmi ces gens je porterais plainte contre Issoufou et son Gouvernement. :oops: :oops: :oops: :oops:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Morou 27-03-2017 11:11
Le Niger Le Niger Le Niger Tout est possible.La ou on prend des pères de famille on les condamne sans preuves.15 mois sans preuve.OU va le Niger????????????????????????????????????????????? ?????????????????????????????????????????????????? ????????????????????????????????????????????
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 MAIGA One 27-03-2017 20:45
Il ne s' agit pas d'une grande performance de la justice qui a fait traîné ce dossier jusqu'à maintenant! Beaucoup de nos compatriotes ont lié cette libération à l'arrivée le président de l'Assemblée française. En son temps, nous, nous étions de ceux qui ne croyaient pas à la these d'un coup d'État SMS. MIEUX, nous avions rappelé la belle coïncidence d'un COUP D'ETAT EN DEBUT DE MANDAT ET D'UN COUP D'ETAT EN FIN DE MANDAT!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 MAIGA One 27-03-2017 20:57
Ce prétendu coup d'État SMS semble être le moyen trouvé pour avoir 92% de l'électorat. Mais l'homme propose Dieu dispose! L'injustice est toujours l'arme fatale qui fini par tuer celui qui en abuse. Tous les citoyens pour l'amour de la patrie Niger doivent combattre toute forme d'injustice, de régionalisme, d'ethnocentrisme et que sais je encore.Mater Luther King disait: SOUS UN GOUVERNEMENT INJUSTE LA PLACE DE L'HOMME JUSTE EST LA PRISON. A MEDITER!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...Lire plus...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...

Dans la même Rubrique

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...