jeudi, 04 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Laurent Bigot

Laurent Bigot, dont la chronique a fâché Niamey, se rappelle aux bons souvenirs de M. Bazoum, ministre de l’intérieur du Niger, qui l’accusait de ne pas connaître son pays.

Zeyna transfert argent bis

Monsieur le Ministre,

J’ai lu avec intérêt votre réponse à ma chronique sur le Niger et je l’ai même publiée sur ma page Facebook par souci d’équité. Toutefois, il y a des affirmations inexactes sur lesquelles je souhaite revenir pour éclairer les lecteurs. Je ne vous cache pas que j’ai un peu de mal à vous vouvoyer alors qu’habituellement nous nous tutoyons, mais je ne voudrais pas apparaître incorrect et encore moins paternaliste (puisque c’est ce que vous sous-entendez dans votre réponse). Aussi m’en tiendrai-je au « vous ».

Cela fait plus de 15 ans que nous nous connaissons, Monsieur le Ministre. J’ai fait votre connaissance au début des années 2000 alors que j’étais premier secrétaire à l’ambassade de France à Niamey et que vous étiez dans une opposition active au président Tandja. Puis nous nous sommes retrouvés après l’élection du président Issoufou en 2011 lors de vos  déplacements à Paris, car à l’époque vous étiez ministre des affaires étrangères.

Je reste toutefois étonné que vous ayez pris la peine de répondre à ma chronique car à la lecture de votre réponse, je ne suis qu’un fieffé incompétent, paternaliste et frustré. Vous avez même déclaré sur les ondes de RFI que« Monsieur Bigot ne comprenait rien ». Dans ces conditions, Monsieur Bigot mérite-t-il qu’un ministre s’abaisse à son niveau ? Peu de journalistes nigériens ont eu le droit à cet honneur alors, permettez-moi d’y voir une marque de considération, à moins que ma chronique ait touché un point vraiment sensible.

Vous martelez tout au long de votre réponse que j’ignore tout du Niger et de sa situation sécuritaire (vous ne m’avez pas toujours dit ça en privé). Mais surtout, vous suggérez que je serais frappé d’un complexe de supériorité comme certains Français le sont à propos de l’Afrique. Vous allez même jusqu’à rappeler que la France ne serait pas le démiurge de l’Afrique. Non seulement je n’ai jamais prétendu une telle chose mais en plus, je fais partie de ceux qui pensent que les peuples africains ont leur destin en main et que le fantasme de la France qui détiendrait les cartes du pouvoir en Afrique est ridicule. Je passe, dans votre réponse, sur une forme d’obsession que vous avez de l’opposition nigérienne car cela nous renverrait au titre de la chronique qui a provoqué votre courroux.

En revanche, je souhaite m’arrêter sur le dernier paragraphe de votre texte car visiblement, inspiré par Cyrano de Bergerac, vous souhaitiez toucher à la fin de l’envoi. Soit. Mais pour cela, il faut être précis et vous avez pris quelques libertés avec les faits. Revenons donc à la fin de l’année 2013, nous sommes en novembre exactement. Areva vient en effet de me confier une mission d’assistance dans le cadre des négociations avec le gouvernement nigérien pour le renouvellement des conventions minières. J’ai alors sollicité une audience avec le président Issoufou. Au-delà du fait que c’était à Paris et non Niamey (à l’hôtel Concorde Lafayette, désormais Hyatt Regency pour être précis), cette audience n’avait pas pour but de vendre mes services de médiation, comme vous l’écrivez, mais de présenter la mission que m’avait confiée AREVA.

« A LA LECTURE DE VOTRE RÉPONSE, JE NE SUIS QU’UN FIEFFÉ INCOMPÉTENT, PATERNALISTE ET FRUSTRÉ ». LAURENT BIGOT

La dernière fois que j’avais vu le président Issoufou (*), j’étais encore au Quai d’Orsay, en qualité de sous-directeur pour l’Afrique de l’Ouest. Il me semblait par conséquent nécessaire d’expliquer au président ma nouvelle activité de consultant. J’ai à cette occasion fait remettre une note pour le président Issoufou présentant mon point de vue sur les enjeux de cette négociation et pourquoi j’avais accepté cette mission. A moins que vous m’y autorisiez, je ne rendrai pas public ce document qui a été remis au directeur de cabinet du président, car c’est effectivement vers lui que le président Issoufou m’avait orienté. J’aimerais cependant en citer un passage et tenir la note à votre disposition si cette dernière n’était pas archivée à la présidence :

Pour conclure, je voudrais préciser que je ne travaille que pour les causes auxquelles je crois (j’ai refusé des offres qui ne correspondaient pas à mes valeurs), c’est pourquoi ma société s’appelle Gaskiya (vérité en haoussa).

Oui, je pensais qu’un accord équilibré était possible et c’est du reste ce à quoi la négociation a abouti. J’ai rencontré, par la suite, plusieurs ministres lors de mes missions à Niamey et nous avons même, vous et moi Monsieur le Ministre, déjeuné ensemble à Paris, place du Trocadéro, pour évoquer ce sujet et bien d’autres. Nous avions, à l’époque, des vues très proches sur les raisons du blocage de la négociation. Soyez rassuré, cette conversation était privée et le restera.

Vous ne répondez plus à mes SMS depuis la parution de ma chronique. Sachez pourtant que c’est avec le plus grand plaisir que je reprendrais avec vous nos conversations sur le Niger et l’Afrique.

Sai an jima (à bientôt en haoussa)

(*) Dans des circonstances tragiques, puisque c’était à la levée de corps du directeur du protocole de la présidence du Niger, qui était décédé brutalement à Paris alors que le Président et sa délégation se rendaient à New York.

Laurent Bigot

Chroniqueur Le Monde Afrique

Zeyna transfert argent bis

 

Commentaires  

+5 #1 Trrayiste désabusé 21-10-2016 06:44
C'est normal que les Occidentaux nous prennent de haut,puisque n'importe quel homme peut accéder à nos ministres et même au président,à partir du moment où il a la peau blanche.Nos dirigeants sont des complexés.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 dan niger 21-10-2016 07:05
monsieur bigot vous n'avez rien dit. Cessez de vous moquer des africains tout simplement
Citer | Signaler à l’administrateur
-13 #3 Diallo 52 21-10-2016 07:19
Mr Bigo , tu perds ton temps avec ce minable maudit qui comme son boss n'excellent que dans la division des Nigériens . Ils sont congénitalement tribalistes. Arabe pacotille c'est-à dire de basse de libye, refugié avec toute sa famille dans le Damagaram ,régiion de Zinder, Bazoum il ne pense au lit, au WC, à ladouche et partout que en termes de Niger Est Niger ouest. Et il fait ça pour avoir un fief à zinder où les gens paradoxalement n'ont jamais cherché à l'aimer. Bazoum c'est le 2ème grand divisionniste des Nigeriens. La France n'a jamais dit à nous africains de nous hair les uns les autres . C'est nous mêmes qui nous détestons les uns les autres pour des motifs tribals. Malhuer aux hypocrites et divisionnistes comme Bazoum et son minable pot M I
Citer | Signaler à l’administrateur
-12 #4 Diallo 52 21-10-2016 07:24
Par la faute des divisionistes comme Bazoum l'écarsantepopulation de l'Ouest réclame aujourd'hui comme les Touaregs Un Etat federal dont le but est la partition. En tant que journaliste crédible je vous demande de venir au Niger faire le sondage pour la partition auprès de la population de l'Ouest. Vous allaez voir que je dis la triste et amere verité. Ok Mr Bigo? Toutes mes sincères félicitation pour ton professionnalisme qui fait tant d emal aux Bazou et l'ancien ESCROC de la nigelec Moussa Aksar de journal evènement
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #5 Modibo 21-10-2016 07:43
Monsieur Bigot, au nom des nigériens, laisse le reste jusqu'à ce que ce monsieur quitte le Gouverneur. Sinon, Bazoum est en train de vous aidé "à arracher le pagne du Niger" au marché. STP laisse le parlé, même les nigériens sont fatigués des déclarations de Bazoum que seule la démocratie peut imposée à un peuple croyant.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #6 COMMANDANT 21-10-2016 08:01
Bazoum la gaffe! toujours à ses oeuvres......
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Hassane 21-10-2016 08:02
Putain mais il nous fait chier celui là. Dan Allah qu'il aille s'occuper des problèmes de son pays, y'en a suffisament là bas d'après ce que j'ai compris. NOS journalistes s'occupent déjà et s'occuperont toujours de NOS problèmes (d'ailleurs tout ce qu'a dit Bigot est du réchauffé de ce que nos journalistes décrient depuis des années).
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 or 21-10-2016 09:03
Citation en provenance du commentaire précédent de Diallo 52 :
Mr Bigo , tu perds ton temps avec ce minable maudit qui comme son boss n'excellent que dans la division des Nigériens . Ils sont congénitalement tribalistes. Arabe pacotille c'est-à dire de basse de libye, refugié avec toute sa famille dans le Damagaram ,régiion de Zinder, Bazoum il ne pense au lit, au WC, à ladouche et partout que en termes de Niger Est Niger ouest. Et il fait ça pour avoir un fief à zinder où les gens paradoxalement n'ont jamais cherché à l'aimer. Bazoum c'est le 2ème grand divisionniste des Nigeriens. La France n'a jamais dit à nous africains de nous hair les uns les autres . C'est nous mêmes qui nous détestons les uns les autres pour des motifs tribals. Malhuer aux hypocrites et divisionnistes comme Bazoum et son minable pot M I

Diallo, ton grand papa n'est il pas malien? qcque vous foutez au niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #9 IAB 21-10-2016 10:43
Je suis pas tjrs d'accord avec Bazoum pour cette fois il a bien fait à c français.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Nigerien 21-10-2016 11:38
SVP Bazoum ne répondez plus à ce mercenaire français, il n'a qu'à aller gérer le problème de son pays la France, point- barre. Ne lui accorder aucune importance, apparemment il se cherche ce petit blanco.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 ColonNoir 21-10-2016 12:52
"""Pour conclure, je voudrais préciser que je ne travaille que pour les causes auxquelles je crois"""
Mr Bigot relisez ce que vous avez déclaré dans votre document. Est-ce a dire que les causes auxquelles vous croyez sont nigeriennes. Non Monsieur, nous, Nigériens ne pensons pas cela. Votre cause ou vos causes sont européennes en général et francaises en particuler. Cette phrase vous trahit et vous met a decouvert. Nous aussi avons "nostra cosa", comme on dit en Italie, auxquelles nous croyons au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #12 zirkov 21-10-2016 14:50
Toh Mr Bazoum souda bakin magana, il faut répondre!! Peut être que Mr Bigot va prochainement sortir la teneur de vos échanges et des négociations. Comme ça tous les nigériens sauront ce qui s'était réellement passé. Kaka kara kaka!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Almajiri n ku 22-10-2016 16:59
Don Allah cessez de vous insulter et d insulter lesvautres
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 badou ibrahim 24-10-2016 16:03
SVP mes frères intervenants soyez poli et honnête .Dans les propos de Bigot ce n'est le Niger qui est attaqué mais plutôt
Des acteurs politiques sans vergogne et sans pitié vis a vis
de son peuple, n'essayons pas de les protéger, si nous ne pouvons pas les punir nous-même alors observons ceux qui les ont placé les mater. Dans notre éducation vous savez bien que le dernier et le voleur sont sévèrement puni, si nous nous ne nous donnons pas les moyens de les corriger laissons les BIGOT et autres s'en occuper.99/100 de la classe politique ng sont des voleur du peuple, des menteurs sans vergogne, des voleurs de voie électorale certes mais ceux-ci sont des MEGA EN TOUT.
Sous certains cieux ils méritent d'être lapider.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 badou ibrahim 24-10-2016 16:05
Si non comment un Bozoum qui a mainte fois menti officiellement sur les ondes peut-il avoir le soutien de certains NIGERIENS ? Ne vous donnez pas la peine de défendre l'indéfendable parce que nous somment dans un monde où tout se sait à l’ instant même ou le forfait est commis alors cher frères supporters revenons à l'évidence : ne faisons pas la politique de l'autruche si nous voulons mettre fin au pillage, sanctionnons les malfrats mêmes s'ils sont nos frères notre chaire. De BAZOUM ET BIGO C'est BAZOUM le menteur et c'est lui qui est entrain de ternir l'image du NIGER .final
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Le chien 24-10-2016 22:20
je n'ai que mépris que pour la loge orée de Bazoum et son étroitesse d'esprit. Mais sur ce coup je le soutien car cet article creux montre que M. Bigot ignore ce de quoi il parle. Il a eu accès à quelque dossier mais cela ne pas de lui un expert ni de l'Afrique et encore moins du Niger. C'est un minable et par surprenant qu'il soit ami a Bazoum.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nouvelle Semaine Généreuse

Top de la semaine

Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 12:58
insecurite-humanitaire-les-violences-au-nord-ouest-du-nigeria-forcent-plus-de-7-600-personnes-a-fuir-au-niger-hcr L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 14:53
niger-tournons-la-page-s-inquiete-de-la-situation-nee-de-la-proclamation-des-resultats-globaux-provisoires-du-deuxieme-tour-de-l-election-presidentielle-communique Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 26/02/2021, 15:28
soupconne-d-incitation-a-la-violence-et-activement-recherche-hama-amadou-s-est-presente-a-la-police-judicaire-pj Activement recherché depuis deux(2) jours, l’opposant Hama Amadou s’est rendu ce vendredi en fin de...
Publier le 27/02/2021, 22:53
troubles-post-electoraux-le-gouvernement-souffle-le-chaud-et-le-froid   Alors que le ministre de l’Intérieur ne cesse de prôner la fermeté suite aux violentes...

Dans la même Rubrique

Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

3 mars 2021
Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans la Région de Diffa,  par des assaillants  présumés membres de...

Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

3 mars 2021
Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la recrudescence de la violence dans le nord-ouest du Nigéria, qui a alimenté de...

Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

2 mars 2021
Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait...

Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

28 février 2021
Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les 4 opérateurs présents sur le marché national suite à la restriction de...

Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

26 février 2021
Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse nationale et internationale. L’occasion pour le Ministre de l’Intérieur, de revenir sur les...

Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

26 février 2021
Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et  appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

Communiqué de presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) suite au second tour de l'élection présidentielle du 21 février 2021.